Vous êtes sur la page 1sur 22

Ecole de Formation en Techniques de Gestion

Comtabilité générale
1ère année

ANIME PAR : Mme F. HAMZI

1
SOMMAIRE

UP 01 : L’entreprise
1. Définition
2. Classification des entreprises
UP 02 : Les flux économiques
1. Définition
2. Etudes de cas pratiques
3. Les agents économiques
4. Caractéristiques des flux

UP 03 : La comptabilité

1. Définition et rôle de la comptabilité


2. Les principes de tenue comptable

UP 04 : Les états financiers

3. Le bilan
4. Le compte de résultats
5. Le tableau de flux de trésorerie
6. Le tableau de variation des capitaux
7. Les annexes

UP 05 : Le compte
1. Principe de partie double pour l’enregistrement comptable
2. Présentation du compte
3. Le fonctionnement du compte
4. Le solde d’un compte

UP 06 : Le journal et le grand livre et la balance

1. Définition et forme
2. L’établissement

UP 01 : L’entreprise
2
1. Définition :

Organisation ou unité économique autonome, disposant de moyens humains et matériels qu’elle combine
en vue de produire des biens et des services destinés à la vente.

Caractéristique de l’entreprise :
a. c’est une entité administrative afin de permettre à ses dirigeants son pilotage
b. C’est une personne juridique capable de passer des contrats
c. C’est un ensemble de ressources physiques et financières et de savoir faire
d. Elle souvent tournés vers des profits.

Rôle et objectif de l’entreprise :


Son rôle consiste à produire et répartir des revenus.
Son objectif principal est de faire des profits.

Eléments constitutifs d’une entreprise :


L'entreprise est constituée par :

- Des moyens humains (ou ressources humaines), dont l'objectif est de mettre en œuvre les
moyens techniques et financiers de l'entreprise;
- Des moyens financiers (apports des actionnaires, prêts des banques) nécessaires à la création
de l'entreprise et à son développement;
- Des moyens techniques (locaux, machines-outils, moyens de transport,...).
L'ensemble de ces moyens permet de produire des biens ou des services pour satisfaire un marché.

2. Classification des entreprises :

Critère de Type d’entreprise Caractéristiques


classement
Etatique Capital 100% étatique
Appartenance et
Détenues intégralement par des opérateurs privés. On distingue sept
propriété Entreprises privées 
catégories.
Très petite entreprise  0 à 9 salariés
Petite  10 – 49 salariés
La taille
Moyenne  50 – 499 salariés
d’entreprise
Grande  500 – 999 salariés
Très grande  1000 et plus
Statut juridique Société en nom collectif Chaque associé apporte des parts sociales. Ce type de société présente une
(SNC)  solidarité et une responsabilité illimitée des associés
Société en commandité Mêmes critères de constitution que la SNC mais les associés ne sont
simple (SCS) responsable qu’à concurrence du montant de leurs apports.
Société à responsabilité Elle est constituée de parts sociales souscrites auprès d’un notaire avec un
limitée et entreprise capital minimum de cent mille dinars.
unipersonnelle à
responsabilité limitée
(SARL et EURL) 

3
Sept personnes ou plus. Constituée d’actions et les associés sont
Sociétés par actions (SPA)
responsables à hauteur de leurs apports.
Sociétés par actions  en On retrouve des actionnaires commandités (responsables indéfiniment et
commandité et solidairement) et des commanditaires (responsables qu'à hauteur de leurs
commanditaire apports).
concerne la collecte et l'exploitation de ressources naturelles (matériaux,
Primaire
énergie, et certains aliments)
implique les industries de transformation des matières premières (industrie,
Secondaire 
secteur d’activité BTP …)
regroupe les industries du service (essentiellement immatériel : conseil,
Tertiaire  assurance, intermédiation, formation, études et recherche, administration,
services à la personne, sécurité, nettoyage, etc.).

UP 02 : Les flux économiques

1. Définition :

Définition de flux : Ecoulement, action de couler (Dictionnaire ROBERT)

On peut définir un flux comme un mouvement affectant une variable économique sur une période
donnée.

Dans le cas présent, le flux présente l'échange, le transfert, le mouvement. Les entreprises
remettent des biens (flux physiques) en contrepartie d'une somme d'argent (flux financiers).

2. Etudes de cas pratiques :

Indiquez le type et le nom des différents flux représentés sur le schéma ci-dessous.









4
3. Les agents économiques

L’entreprise peut avoir des flux avec les différents agents économiques

Flux d’investissement et de financement : lorsque l’entreprise exerce son activité, elle peut
encore réaliser des opérations d’investissement et de financement (achat d’un nouveau matériel,
augmentation de capital, recours à un emprunt…).

Flux d’exploitation : lors de l’exercice de son activité, l’entreprise est en rapport avec les autres
agents économiques.

Agents économiques Agents économiques

Achats de Ventes de
Fournisseur E Clients
s besoins et N prestations ou
services T de services
R
E
Interêts versés P Interêts recus
Organisme RI Organisme
financier S financier
E
S
Salaires Ventes de
Ménages Ménages
Charges sociales prestations ou
de services

Impôts, taxes Subventions


Etat Etat

4. Caractéristiques des flux :

On distingue alors :

 les flux physiques (réels) portant sur les biens et services


 les flux monétaires constituant la contrepartie des flux physiques
 les flux financiers affectant les créances et les dettes de l’entreprise.

 Du point de vue de l’entreprise, il est important de noter que ces flux peuvent de plus être de deux ordres :

 Flux internes : quand le flux matérialise une relation entre deux sous- ensemble de
l’entreprise, sans faire intervenir une entité autre que l’entreprise elle-même.
 Flux externes : quand le flux matérialise une relation établie entre l’entreprise et l’un de ces
partenaires.

L’échange peut être aussi tangible ou intangible.

Exemple : Echange de travail : Pour obtenir des revenus, le ménage propose son travail (flux
physique, intangible) en contrepartie d'un salaire (flux financier, tangible).

5
UP 03 : La comptabilité

1. Définition et rôle de la comptabilité :

Le législateur algérien à définit la comptabilité comme suit : « La comptabilité financière est un
système d’organisation de l’information financière permettant de saisir, classer, évaluer,
enregistrer des données de base chiffrées, et présenter des états reflétant une image fidèle de la
situation financière et patrimoniale, de la performance et de la trésorerie de l’entité, à la fin de
l’exercice » (Art 3 loi 07-11).

Rôle et utilité de la comptabilité

La comptabilité (appelée plus précisément « comptabilité générale » ou « comptabilité


financière») est à la base de nombreuses communications aux tiers en relation à l’entité.

Toute personne associée, à quelque degré que ce soit, à la gestion de l’entreprise doit s’appuyer
sur des états comptables pour prendre ses décisions.

Les utilisateurs de la comptabilité sont essentiellement :

- l’entité elle-même ;
- les associés ;
- les investisseurs ;
- les administrations et notamment l’administration fiscale ;
- le personnel de l’entité ;
- les créanciers.

La comptabilité, tout au long de l’année, fournit aux dirigeants de l’entreprise et à leurs


collaborateurs les informations nécessaires :

- pour évaluer les ressources et le patrimoine de l’entreprise ;


- pour estimer la structure financière de l’entreprise ;
- pour apprécier la solvabilité de l’entreprise et le niveau de ses ressources disponibles ;
- pour analyser sa performance économique et ses résultats ;
- pour estimer sa capacité à s’adapter aux changements dans lequel elle opère ;
- pour effectuer ses prévisions.

2. Les principes de tenue comptable :

1) Périodicité
2) Indépendance des exercices
3) Convention de l'entité
4) Convention de l'unité monétaire
5) Principe de prudence
6) Principe de permanence des méthodes
7) Méthode d'évaluation : convention du coût historique
8) Intangibilité du bilan d'ouverture
9) Prééminence de la réalité économique sur l'apparence juridique
10) Non compensation
11) Image fidèle
12) L'information doit répondre aux caractéristiques qualitatives suivantes :
la pertinence
la fiabilité
la comparabilité
l'intelligibilité
13) Principe de partie double
6
UP 04 : Les états financiers

Les états financiers comportent :


- Un bilan,
- Un compte de résultat,
- Un tableau de flux de trésorerie,
- Un tableau de variation des capitaux propres,
- Une annexe précisant les règles et méthodes comptables utilisées et fournissant des
compléments d’informations au bilan et au compte de résultat.

La comptabilité générale a pour objectifs :

 La description du patrimoine à un moment donné (bilan).


 Expliquer l’enrichissement ou l’appauvrissement de l’entreprise (compte de résultat).

Tout d’abord, décrire, évaluer et présenter le patrimoine de l’entreprise, c’est à dire la


répartition de ses avoirs et de ses dettes à un moment donné. Le document comptable
regroupant les données relatives au patrimoine d’une entreprise s’appelle le Bilan.

Ensuite, permettre à l’entreprise d’évaluer l’efficacité de son mode de production à partir de


sa capacité à faire des bénéfices, c’est à dire à dégager un résultat positif. Le document
comptable présentant le résultat d’une entreprise s’appelle le compte de Résultat.

La description du patrimoine se fera par l’intermédiaire du bilan et l’enrichissement ou


l’appauvrissement se fera par l’intermédiaire du compte de résultat.

Le Bilan : il se présente sous la forme d’un tableau en deux parties :

7
1. Actif du bilan :

Il s’agit de ressources contrôlées par une entité du fait d’événements passés et destinées à lui
procurer des avantages économiques futurs.

Il renseigne sur l’utilisation des fonds. Les actifs se décomposent en :

a. Les actifs non courants :

Les actifs destinés à être utilisés d’une manière continue pour les besoins des activités de
l’entreprise tels que les immobilisations corporelles ou incorporelles ; ou les actifs détenus à des
fins de placement à long terme ou qui ne sont pas destinés à être réalisés dans les 12 mois à
compter de la date de clôture.

b. Les actifs courants :

- Les actifs que l’entité s’attend à pouvoir réaliser (ou vendre ou consommer) dans le cadre
du cycle d’exploitation normal (créances clients);

- Les actifs détenus essentiellement à des fins de transactions ou pour une durée courte que
l’entité s’attend à réaliser dans les 12 mois (stocks);

- Les liquidités ou quasi-liquidités dont l’utilisation n’est pas soumise à des restrictions
(Disponibilités).

ACTIF
Immobilisations Exemples : brevet, logiciel, fonds de commerce
incorporelles achetés, marque…
Immobilisations Exemples : terrains, immeuble, construction, machines,
corporelles installations techniques, matériels informatiques, meubles,
matériel de bureau, matériels de transport, agencement,
installations…
Immobilisations Exemples : prêts accordés aux salariés, titres de participation
financières dans des filiales, prêts consentis à une filiale,
dépôt et cautionnement…
Stocks Exemples : marchandises, produits finis et en cours,
matières premières.
Créances clients Exemples : factures dues par les clients.
Valeur mobilière Exemples : titres financiers, actions ou obligations
de placement de rendement à court terme.
Banque Compte courant à la banque de l’entreprise.
Caisse Argent liquide détenu par l’entreprise.

8
2. Passif du bilan :

Il renseigne sur l’origine des fonds, les passifs se décomposent en :

a. Les passifs non courants :

Les capitaux propres, constitué principalement du capital social, réserves et résultat

Les passifs non courants

Les passifs à long terme portant intérêts sont classés en passifs non-courants même si leur règlement doit
intervenir dans les 12 mois suivant la date de clôture de l’exercice si leur échéance initiale était fixée à plus
de 12 mois (exemple : emprunts) ;

b. Les passifs courants

Il est attendu qu’il soit réglé dans le cadre du cycle normal d’exploitation (fournisseur, impôt, organisme
sociaux,… ) ; ou il doit être payé dans les douze mois qui suivent la date de clôture (quote-part à court terme
d’un emprunt).

PASSIF
Capital social Apport en capital des associés.
Résultat, réserves Résultats cumulés depuis la création et non redistribués aux actionnaires sous forme
et report à nouveau de dividendes.
Provision pour risques Litige potentiel constaté à la clôture de l’exercice risquant d’aboutir au paiement
et charges d’indemnités, d’une amende ou de dommages-intérêts (licenciement, litige en
cours, etc.).
Dettes financières Emprunts auprès des établissements de crédit et apports en compte courant des
actionnaires. Par exemple, un associé qui avance de l’argent à l’entreprise pour
régler les salaires : cet argent constitue une avance de trésorerie, liquide et exigible
par l’associé à tout moment.
Dettes fournisseurs Factures non payées aux fournisseurs.
Dettes fiscales Impôts, salaires et charges sociales non payés à la clôture de l’exercice.
et sociales
Autres dettes Exemple : dividendes à payer aux assciés
Trésorerie du passif Découvert bancaire

3. Compte de résultat :

Les comptes de charges (classe 6) et les comptes de produits classe 7 ne figurent pas au bilan
c’est leur différence qui figure (en plus ou en moins) au passif du bilan parmi les capitaux
propres
Il ne tient pas compte de la date d’encaissement ou de décaissement.

Les produits

Les produits d’un exercice correspondent aux accroissements d’avantages économiques survenus
au cours de l’exercice.
Les produits comprennent également les reprises sur pertes de valeur et sur provisions.

Les charges

Les charges d’un exercice correspondent aux diminutions d’avantages économiques survenues au
cours de l’exercice.
Les charges comprennent également les dotations aux amortissements ou provisions et les pertes
de valeur.

Le résultat

Le résultat net de l’exercice est égal à la différence entre le total des produits et le total des
charges de cet exercice.

9
Le résultat net correspond à un profit en cas d’excédent des produits sur les charges et à une
perte dans le cas contraire.

Matériellement le CR se présente sous la forme d’un tableau dont le calcul en cascade des différents
résultats pouvant être schématisé de la manière suivante
» Produits d’exploitation - charges d’exploitation = résultat d’exploitation
» Produits financiers - charges financières = résultat financier
» résultat d’exploitation + résultat financier = résultat courant
» produits non courants -charges non courantes = résultat non courant
» résultat courant + résultat non courant = résultat avant impôt
» résultat avant impôt + impôt sur les résultats = résultat net

Applications

EXERCICE N°1 : Déterminer le capital et établir le bilan

 Un matériel de transport …………………………………148 000


 Du mobilier ………………………………………………………….45 000
 Un stock de marchandises………………………..………..270 000
 Des fonds déposés en banque ……………………………100 000
 Emprunt……………………………………………………….………90 000
 Capital ………………………………………………………………… ?

Corrigé exercice N°1 :

Actif Montant Passif Montant


Immobilisations corporelles Capitaux propres
Matériel de transport 148 000 Capital social 473 000
Mobilier 45 000 Emprunts et dettes financières
Stocks et en cours Emprunt bancaire 90 000
Stock de marchandises 270 000
Disponibilités
Fonds déposés en banque 100 000
Total Actif 563 000 Total Passif 563 000

EXERCICE N°2 : Dressez le bilan

 Fonds commercial…………………………………………….100 000


 Capital ………………………………………………………..600 000
 Emprunt………………………………………………………300 000
 Constructions…………………………………………………400 000
 Matériel informatique………………………………………...120 000
 Mobilier de bureau…………………………………………….30 000
 Matériel de transport……………………… 150 000
 Marchandises en stock……………………..100 000
 Créance sur clients…………………………..180 000
 Fonds déposés à la banque…………………….. ?
 Sommes déposées en caisse………………..5 000
 Dettes envers les fournisseurs……………200 000

Corrigé exercice N°2:

Actif Montant Passif Montant


Immobilisations incorporelles Capitaux propres
Fonds commercial 100 000 Capital social 600 000
Immobilisations corporelles Emprunts et dettes financières
Constructions 400 000 Emprunt 300 000

10
Matériel de transport 150 000 Fournisseurs et comptes rattachés
Matériel informatique 120 000 Dettes envers les fournisseurs 200 000
Mobilier de bureau 30 000
Stocks et en cours
Marchandises en stock 100 000
Créances et emplois assimilés
Créances sur client 180 000
Disponibilités
Fonds déposés en banque 15 000
Sommes déposées en caisse 5 000
Total Actif 1 100 00 Total Passif 1 100 000

EXERCICE N°3 : Etablir le bilan ayant détermination au préalable la valeur du matériel informatique

 Emprunt bancaire a plus d’un an ………………….……210 000


 Fonds déposés à la banque ………………………………...19 400
 Dû aux fournisseurs…………………………..………………..…9 200
 Dû a la C.N.A.S……………………………………………….………....800
 Rémunération dues au personnel………………………….3 200
 Créances sur les clients……………………………………….15 700
 Sommes déposées en caisse…………………………………5 500
 Etat T.V.A due…………………………………………….…..22 000
 Marchandises déposées en stock…………………….123 400
 Installations techniques…………………………………150 000
 Matériel de transport……………………………………..75 200
 Mobilier de bureau…………………………..…………….50 000
 Capital …………………………………………………..……..250 000
 Matériel informatique……………………………………… ?

Corrigé exercice N°3:

Actif Montant Passif Montant


Immobilisations corporelles Capitaux propres
Installations techniques 150 000 Capital social 250 000
Matériel de transport 75 000 Emprunts et dettes financières
Matériel informatique 56 000 Emprunt bancaire à plus d’un an 210 000
Mobilier de bureau 50 000 Fournisseurs et comptes rattachés
Stocks et en cours Dû aux les fournisseurs 9 200
Marchandises déposées en stock 123 400 Dettes fiscales
Créances et emplois assimilés Etat T.V.A due 22 00
Créances sur client 15 700 Dettes sociales
Disponibilités Dû a la C.N.A.S 800
Fonds déposés en banque 19 400 Rémunération dues au personnel 3 200
Sommes déposées en caisse 5 500
Total Actif 495 200 Total Passif 495 200

EXERCICE N°4 : Etablir le bilan d’une entreprise de fabrication de jouets pour enfant

11
 Emprunt bancaire a plus d’un an ……………….……150 000  Etat T.V.A due……………………………………………….….. 2 820
 Découvert bancaire ……… ………………………………...10 000  Marchandises déposées en stock……………………….70 000
 Dû aux fournisseurs services………..………………..…..25 000  Dû aux fournisseurs stocks …………………………………50 000
 Dettes C.N.A.S…………………………………………….………1 500  Atelier de production ………………………………………250 000
 Salaires non encore réglés………..………………………. 16 000  Matériel de transport………………………………………..176 000
 Créances sur les clients……………………………………….48 000  Mobilier de bureau………………………………..…………….24 900
 Sommes déposées en caisse…………………………………5 000  Achat de plastique……………………………………………….31 320
 Jouets fabriqués non encore vendus…………………26 400  Capital ……………………………………………………..……..800 000
 Fonds commercial ………………………………………….200 000  Valeurs mobilières de placement ……………………....90 000
 Terrains ………………………………………………………….150 000  Matériel informatique……………………………………… 22 200
 Réserves …………………………………………………………. 25 000  Logiciel GRC………………………………………………..……… 1 500
 Résultat …………………………………………………………….. 15 000

Corrigé exercice N°4:

Actif Montant Passif Montant


Immobilisations incorporelles Capitaux propres
Fonds commerci a l 200 000 Ca pi ta l s oci a l 800 000
Logi ci el 1 500 Réserves 25 000
Immobilisations corporelles Résultat 15 000
Terra i ns 150 000 Emprunts et dettes financières
Cons tructi ons 250 000 Emprunt 150 000
Ma téri e l de tra ns port 176 000 Fournisseurs et lcomptes
Dette s e nvers rattachés
es fourni s s eurs de
Ma téri e l i nforma ti que 22 200 Dette
s tockss e nvers l es fourni s s eurs de 50 000
Mobi l i e r de bure a u 24 900 s ervi ces 25 000
Stocks et en cours Dettes fiscales
Ma rcha ndi s es en s tock 70 000 Etat T.V.A due 2 820
Stocks de ma ti ères premi eres 31 320 Dettes sociales
s tocks de produi t 26 400 Dû a l a C.N.A.S 1 500
Créances et emplois assimilés Rémunéra ti on dues a u pe rs onne l 16 000
Cré a nce s s ur cl i e nt 48 000 Autres dettes
Disponibilités
Ti tres de pl a ce ment 90 000 trésorerie du passif
Fonds dépos é s en ba nque découvert ba nca i re 10 000
Sommes dépos é es en ca i s s e 5 000
Total Actif 1 095 320 Total Passif 1 095 320

12
UP 05 : Le compte
1. Principe :

Toute opération commerciale constituant un flux de biens ou un flux de services ou un flux


financier s’analyse en EMPLOIS ET RESSOURCES

Définition :
Le compte est un tableau qui comprend 2 parties identiques distinctes :

2. Présentation du compte

Débit N° et intitulé du compte Crédit

L’utilisation des comptes fait appel au lexique suivant :

Ouvrir un compte c’est intituler une fiche et éventuellement, porter le solde initiale :

* au débit s’il est débiteur


*au crédit s’il est créditeur

Débiter un compte c’est inscrire une opération au débit de ce compte


Créditer un compte c’est inscrire une opération au crédit de ce compte

Solder un compte c’est dégager la différence entre le total du débit et le total du crédit (ou
inversement)
3. Le solde d’un compte

Si le total du débit est supérieur au total du crédit on dit que le solde est débiteur

Débit Crédit

D C Débit > Crédit


SD

Si le total du crédit est supérieur au total du débit on dit que le solde est créditeur

Débit Crédit

D C
SC Débit < Crédit

Si le total du débit est égal au total du crédit on dit que le solde est nul. On dit le compte est soldé

Débit Crédit

D C
Débit = Crédit

13
4. Le fonctionnement du compte :

Les comptes peuvent être :

 Les comptes de bilan :

- Un compte de l’ACTIF est débité lorsqu’il augmente de valeur et crédité lorsqu’il diminue de valeur
- Un compte du PASSIF est crédite lorsqu’il augmente de valeur et débité lorsqu’il diminue de valeur

 Les comptes de gestion :

- Un compte de CHARGES est débité lorsqu’il augmente de valeur et crédité lorsqu’il diminue de valeur
- Un compte de PRODUITS est crédité lorsqu’il augmente de valeur et débité lorsqu’il diminue de valeur

Et pour un ensemble d’opérations : TOTAL DEBIT=TOTAL CREDIT

C’est le principe de la partie double.

Le fonctionnement des comptes peut être schématiquement résumé de la manière suivante

COMPTES DE BILAN

D+ Comptes de l’Actif C- D- Comptes du passif C+

Augmentation de valeur Diminution de valeur


Diminution de valeur Augmentation de valeur

COMPTES DE GESTION

D+ Comptes de charges C- D- Comptes de Produits C+

Augmentation de Diminution de valeur Diminution de valeur Augmentation de valeur


valeur

5. Le plan comptable :

On distingue 7 classes principales (1.2.3.4.5.6.7) dans le SCF, 5 qui concernent des comptes de bilan et 2 qui
concernent des comptes de gestion.

Chaque numéro de compte comporte en général 3 chiffres :

 Le premier chiffre indique la classe du compte

 le second chiffre précise une division de la classe

 le troisième chiffre permet une subdivision du compte à deux chiffres

Exemple : le compte banque

Une opération qui se traduit par un mouvement (entrant ou sortant) sur le compte banciare de l’entreprise
va se traduire par l’enregistrement d’une opération au compte 512.

5 : car le chiffre 5 signifie qu’il s’agit d’une opération financière


 

51 : car il s’agit de la division de la classe 5 relative aux banques, établissements financiers et assimilés

14
 

512 : car il s’agit d’une subdivision du compte 51 déjà existante et intitulée « banques ».

5.1 Les comptes du bilan : Classes 1 à 5

Actif Passif
Actif non courant Passif non courant
2 Immobilisations 1 Capitaux
20 Immobi l i s a ti ons i ncorporel l e s 101 Ca pi ta l s oci a l
21 Immobi l i s a ti ons corporel l e s 106 Rés erve s
22 Immobi l i s a ti ons en conce s s i on 12 Ré s ul ta t
23 Immobi l i s a ti ons en cours 16 Emprunt et dettes a s s i mi l és
26 Immobi l i s a ti ons fi na nci è re s 164 Emprunt ba nca i re
Total Actif non courant Passif non courant

Actif courant Passif courant


3 Stocks et en cours 40 fournisseurs et comptes rattachés
30 Stock ma rcha ndi s es 401 De tte s fourni s s eurs s tocks et s ervi ces
31 Stock ma ti ères premi è re s 404 fourni s s eurs d'i mmobi l i s a ti ons
35 Stock produi t De tte s fi s ca l e s et s oci a l es
41 Clients et comptes rattachés 44 Dettes fi s ca l e s
411 cl i ents 42 et 43 De tte s s oci a l es
5 Disponibilités Autre s De ttes
50 ti tre s de pl a ceme nt 5 Trésorerie du passif
Trés oreri e 519 Dé couvert ba nca i re
51 Ba nque et é ta bl i s s e ments fi na nci ers
53 Ca i s s e
Total Actif courant Total Passif courant
TOTAL ACTIF TOTAL PASSIF
par nature
Compte de résultats
70 Chiffre
5.2 Lesd'affaires
comptes du compte de résultats : classes 6 et 7
72 Variation stocks produits finis et en cours
73 Production immobilisée
74 Subventions d'exploitation
7 PRODUCTION DE L'EXERCICE
60 Achats consommés
61 à 62 Services extérieurs et autres consommations
60 à 62 CONSOMMATION DE L'EXERCICE
VALEUR AJOUTEE D'EXPLOITATION (I - II)
63 Charges de personnel
64 Impôts, taxes et versements assimilés
EXCEDENT BRUT D'EXPLOITATION
75 Autres produits opérationnels
65 Autres charges opérationnelles
68 Dotations aux amortissements et aux provisions
78 Reprise sur pertes de valeur et provisions
RESULTAT OPERATIONNEL
76 Produits financiers
66 Charges financiers
RESULTAT FINANCIER
RESULAT ORDINAIRE AVANT IMPOTS
Impôts exigibles sur résultats ordinaires
Impôts différés (variations) sur résultats ordinaires
TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITES ORDINAIRES
TOTAL DES CHARGES DES ACTIVITES ORDINAIRES
RESULTAT NET DES ACTIVITES ORDINAIRES
Eléments extraordinaires (produits) à préciser 15
Eléments extraordinaires (charges) à préciser
RESULTAT EXTRAORDINAIRE
RESULTAT NET DE L'EXERCICE
UP 05 : Le jeu des comptes, le principe de partie double
UP 05 : Le journal, le grand livre et la balance

1. Le journal

Au lieu d’être présentées dans des comptes schématiques, les opérations commerciales sont
enregistrées chronologiquement dans un registre appelé journal celui-ci doit être obligatoirement
tenu dans l’entreprise.

Voici la présentation matérielle du journal :

Les écritures au journal sont ensuite reportées au grand livre.

2. Le grand livre
Le grand livre représente tous les mouvements des comptes enregistrés dans le journal ainsi que leurs
soldes.

3. La balance de vérification

La balance est un tableau récapitulatif et exhaustif des comptes de l’entreprise à une date donnée
chaque compte est représenté par son numéro son intitulé son total débit son total crédit et son solde

Voici un exemple de balance


Balance à la (date)

Numéros des Intitulé des Totaux Solde


comptes comptes
Débits Crédits Débiteurs Créditeurs

Totaux X Y X’ Y’

Une balance est un instrument de contrôle en application du principe de la partie double


Total débit = total crédit
X=Y

16
Total des soldes débiteurs = total des soldes créditeurs

X’ = Y’

Total au journal = total de la balance

Pour établir une balance il est recommandé de suivre les étapes suivantes

Cumulé les comptes c'est-à-dire total débit total crédit


Inscrire tous les comptes dans la balance
Totaliser les colonnes et vérifier l’égalité total colonne débits = total colonne crédits
Tirer dans la balance même le solde de chaque compte et l’inscrire dans la colonne
correspondante vérifier l’égalité total des soldes débiteurs = total des soldes créditeurs

Application :

1. Journal
N° CPT Débit Crédit
01-sept
       
512 Banque 12 000,0  
101 Capital   12 000,0
   
  Apport Initial    
   
06-sept
       
2182 Véhicule 8 484,8  
512 Banque   8 484,8
   
07-sept
       
2184 Mobilier 434,5  
404 Fournisseur immobilisations   434,5
   
08-sept
       
2183 Papiers 663,3  
512 Banque   163,3
401 Fournisseur   500,0
   
09-sept
       
530 Caisse 1 000,0  
512 Banque   1 000,0
   
10-sept
       
215 Appareil de pesage 153,0  
530 Caisse   153,0
   
11-sept
       
2183 Ordinateur 485,0  
2184 Mobilier 127,0  
512   Banque     612,0

17
2. Grand Livre

Le Grand Livre est élaboré à partir du journal, il permet le suivi d'un compte. Présentation en T :

Banque Capital Dette Immo Dette Stocks


12 000,00 8 484,80 12 000,00 434,5 500
163,3
1 000,00
485
127

Caisse Appareil pesage Mobilier Papiers


1 000,00 153 153   434,5   663,3  
127  

Ordinateur Véhicule
485   8 484,80  

3. La Balance

C'est un instrument de contrôle périodique qui recense l'ensemble des comptes utilisés par
l'entreprise en faisant apparaître pour chacun d'eux le total des crédits et le solde. Comme le bilan, la
balance doit être équilibrée.

N° CPT Intitulé Débit Crédit Solde Solde crédit


débit
101 Capital 12 000,0 12 000,0
218 Appareil Photo 153,0 153,0
2182 Véhicule 8 484,8 8 484,8
2183 Photocopieuse 663,3 663,3
2183 Ordinateur 485 485
2184 Mobilier 561,5 561,5
401 Fourn Immo 434,5 434,5
404 Fourn stocks 500,0 500,0
512 Banque 12 000,0 10 260,1 1 739,9
530 Caisse 1 000,0 153,0 847,0
Total 23 347,60 23 347,60 12 934,50 12 934,50

18
Application :

01 janvier : Ahmed et Mohamed décident de créer une entreprise de revente et production de


meubles.
Pour ce faire, ils conviennent d’apporter la somme de 100 000 KDA, répartie comme suit :
Ahmed apportera 40 000 KDA et Mohamed 60 000 KDA. Ainsi, les 100 000 KDA,
constitueront le capital social de l’entreprise.

02 janvier : L’entreprise a acheté les premiers meubles pour être revendus, pour un montant de
20 000 KDA qu’elle ne paiera à ses fournisseurs que dans 60 jours.
03 janvier : Conjointement, l’entreprise a dû, pour permettre le démarrage de son activité, payer par
chèque N° ……… l’aménagement des agences d’exposition et de vente pour un montant de
40 000 KDA.
04 janvier : La banque lui accorde également un emprunt bancaire à long terme pour un montant de
20 000 KDA afin d’acheter des véhicules utilitaires pour la livraison de meubles.
Elle achète par chèque N°……. un logiciel informatique pour un montant de 1 000 KDA.
Le 5 janvier : elle vend toute la marchandise achetée pour un montant de 30 000 KDA au comptant,
réglé par chèque.
Le 07 janvier : elle achète un deuxième lot de marchandise, par crédit fournisseurs, pour 70 000 KDA.
Le 10 janvier : elle revend la moitié du lot 02 pour 40 000 KDA, avec un différé de paiement accordé
au client.
Le 15 janvier : elle paie des fournisseurs pour la moitié de la dette totale par chèque.

Exercice : Organisation comptable 1. Journal :

Compte Libellé Débit Crédit

01 / 01 / 2016

512 Banque 100 000


101 Capital social
100 000
Constitution d’entreprise
02 / 01 / 2016

30 Stocks marchandises 20 000


401 Fournisseurs de stocks
20 000
Achat marchandises avec un délai de paiement
03/ 01/ 2016
218 40 000
Aménagement et installations
512
Banque 40 000
Aménagement d’agences payé par chèque N°……
04/ 01/ 2016

512 Banque 20 000


164 Emprunt bancaire
20 000

19
Octroi de prêt bancaire pour achat véhicule
04/ 01/ 2016

218 Matériel de transport


20 000
512 Banque
20 000
Paiement des véhicules
04 / 01/ 2016

204 Logiciel 1 000


512 Banque
1 000
Achat logiciel informatique par chèque N°……
05 / 01/ 2016

600 Achat marchandises vendues 20 000


30 Stocks de marchandises 20 000
Sortie de stocks de marchandises

05 / 01/ 2016

512 Banque 30 000


700 Marchandises vendues 30 000
Vente de marchandises par chèque N…..

07 /01/ 2016

30 Stocks marchandises
70 000
401 Fournisseurs de stocks
70 000
Achat de marchandises avec délai de paiement
10/ 01/ 2016

60 Achat marchandises vendues 35 000


30 Stocks de marchandises
Sortie de stocks de marchandises 35 000

10 / 01/ 2016

Clients
411 40 000
Ventes de marchandises
700
Vente de marchandises avec délai de paiement accordé aux 40 000
clients
15 / 01/ 2016
401
Fournisseurs de stocks 45 000
512
Banque
45 000
Règlement de dettes fournisseurs par chèque N°……

2. Grand livre
Débit 512 Crédit Débit 101 Crédit Débit 30 Crédit
100 000 40 000 100 000 20 000 20 000
1 000
20 000 20 000 70  000 35 000
30 000 45 000
150 000 86 000 0 100 000 90  000 55 000
44 000 SD 100 000 SC 35 000 SD

20
Débit 401 Crédit Débit 218 Crédit Débit 204 Crédit
45 000 20 000 40 000 1 000
70 000 20 000
45 000 90 000 60 000 0 1 000 0
45 000 SC 60 000 SD 1 000 SD

Débit 164 Crédit Débit 600 Crédit Débit 700 Crédit


20 000 20 000 30 000
35 000 40 000
0 20 000 55 000 0 0 70 000
20 000 SC 55 000 SD 70 000 SC
Débit 411 Crédit
40 000

40 000 0
40 000 SD

3. Balance

Comptes Sommes Soldes


Numéro Intitulé Débit Crédit Débiteurs Créditeurs
101 Capital Social 100 000 100 000
164 Emprunt bancaire 20 000 20 000
204 Logiciel 1 000 1 000
218 Autres immobilisations corporelles 60 000 60 000
30 Stocks de marchandises 90 000 55 000 35 000
401 Fournisseurs de stocks et services 45 000 90 000 45 000
411 Clients 40 000 40 000
512 Banque, compte courant 150 000 106 000 44 000
600 Achat marchandises vendues 55 000 55 000
700 Vente de marchandises 70 000 70 000
Total 441 000 441 000 235 000 235 000

Bilan

21
Actif Montant net Passif Montant net
01 - I mmobilisations 01 - Capitaux propres
a - I mmo incorporelles 1 000 a - Capital social 100 000
b - I mmo corporelles 60 000 b - Réserves
c - I mmo en cours c - Résultat 15 000
b - Immo fi nancières 02 - Emprunt bancaires 20 000
Actif non courant Passif non courant
02 - Stocks 03 - Dettes fournisseurs
a - Stock marchandises 35 000 a - Dettes fournisseurs 45 000
b - Stock matières stocks
b - Dettes fournisseurs
premières services
04 - Dettes fiscales et
c - Stock produit
sociales
03 - Créances 05 - Autres Dettes
clients 40 000
Disponibilités Trésorerie du passif
titrres de placement
trésorerie
Banque 44 000
Caisse
Actif courant Passif courant
TOTAL actif 180 000 TOTAL passif 180 000

Compte de résultats simplifiés

Intitulé Montant
« 7 » Produits 70 000
« 6 » Charges 55 000
Résultat 15 000

22