Vous êtes sur la page 1sur 20

USTHB, FEI L3_B Télécommunicaions Réseaux Informaique Locaux

Chapitre 01 : Introduction aux réseaux

2019/2020 Dr K.Y. ZERGAT


Table des
matières
Objectifs 3

Introduction 4

I - Réseaux 5

1. C'est quoi un réseaux .................................................................................................................... 5

2. Construire un réseau : le matériel ................................................................................................. 6

3. Exercice : Avez vous suivi votre enseignante ? ! ! ........................................................................ 7

4. Répéteur ........................................................................................................................................ 8

5. Concentrateur (hub) ...................................................................................................................... 9

6. Commutateur (switch) .................................................................................................................. 9

7. Exercice : Exercice rédactionnel .................................................................................................. 12

8. Exercice : Exercice rédactionnel .................................................................................................. 12

II - TOPOLOGIES 13

1. Réseau en bus .............................................................................................................................. 13

2. Topologie de type étoile .............................................................................................................. 14

3. Réseau en anneau ........................................................................................................................ 15

4. Topologie maillée ......................................................................................................................... 15

III - Exercice : Mes exercices 17

IV - AUTO Evaluation 18

V - Modèle OSI 19

1. les couches OSI ............................................................................................................................ 19

VI - Adressage 20

1. Adressage IP ................................................................................................................................ 20
Objectifs

Le module introduit les réseau informatique de manière générale et sera


organiser comme suit   :
1. Introduction générale (Réseaux / Type de réseaux / Matériels)
2. Topologies de réseaux
3. Modèle OSI
4. Adressage

3
Introduction

Partie 1 : Le concept et les bases


Dans cette partie nous allons apprendre beaucoup de théorie. Nous allons dans un premier temps nous
attarder sur cette question : qu'est-ce qu'un réseau ? Nous allons voir que les réseaux n'existent pas qu'en
informatique. Nous verrons de quoi est composé un réseau, le matériel nécessaire, et la forme qu'un réseau
peut prendre. On commence donc doucement, mais sûrement !
On trouve des réseaux dans différents domaines de la vie :
télécommunications (échange de trafic, voix, image), informatique (échange de données), transport (réseau
routier, ferroviaire, etc.), distribution électrique (réseau électrique), alimentation en eau, etc.

4
Réseaux

Réseaux
I
C'est quoi un réseaux 5
Construire un réseau : le matériel 6
Exercice : Avez vous suivi votre enseignante ? ! ! 7
Répéteur 8
Concentrateur (hub) 9
Commutateur (switch) 9
Exercice : Exercice rédactionnel 12
Exercice : Exercice rédactionnel 12

1. C'est quoi un réseaux


Définition : C'est quoi un réseau ? Ça sert à quoi ?
Un réseaux est une infrastructure qui comporte au moins deux entité interconnecter afin de
partager des ressources (matérielles et logiciels).
LAN (local area network) :
Un tel réseau permet de relier des ordinateurs et des périphériques situés à proximité les uns
des autres (dans un même bâtiment, par exemple). C'est le type de réseau le plus répandu dans
les entreprises et ne comporte pas plus de 100 ordinateurs.
MAN (metropolitan area network) :
Il s'agit d'une série de Réseaux Locaux et permet de relier des ordinateurs situés dans une
même ville.
WAN (wide area network) :
Réseau Etendu, sert à relier des LANsitués dans un même pays ou dans le monde. Lorsqu'un
WAN appartient à une même entreprise, on parle souvent de Réseau d'Entreprise.

Intérêt? [1]
Un réseau informatique permet de relier, physiquement ou via les ondes radio, un ensemble de
serveurs et de postes de travail dans le but d'échanger des données et des informations de façon
sécurisée. Le réseau informatique d'une entreprise permet de :
Partager des applications et des imprimantes
Sécuriser les données stockées,
Partager des données et des documents entre les employés,
Mettre en place des outils de communications,
Accéder à Internet.
Le réseau informatique d'une entreprise favorise ainsi le travail en équipe, optimise les
processus et sécurise les données critiques.

5
Réseaux

2. Construire un réseau : le matériel


Le matériel de Réseau nécessaire [2]
C'est l'ensemble des éléments physiques qui composent un Réseau. Chaque type de Réseau
nécessite un matériel spécial. On peut réaliser un Réseau à partir de :
• Différents types d'ordinateurs .
• Des connecteurs et des câbles..
• Des périphériques comme une imprimante qui sera partagée entre plusieurs utilisateurs.
• La carte Réseau [2]

fig1

Définition : Le câble à paires torsadées non blindées (UTP) [3,4]


1. Deux ou quatre brins de cuivre entrelacés (torsadés)
2. Une enveloppe isolante
Les caractéristiques du câble à paire torsadée non blindée (UTP) :
1. Utilisé à l'origine pour les lignes téléphoniques
2. Répond aux spécifications de la norme « 10 base T » des réseaux ETHERNET
3. Très utilisé pour les réseaux locaux
4. Une longueur maximale de 100 mètres

Définition : Le câble à paires torsadées blindées (STP) [3,4]


Les composants d'un câble à paire torsadée blindée (STP) :
1. Quatre brins de cuivre entrelacés deux par deux
2. Deux blindages autour de chaque couple de brins
3. Une enveloppe isolante
Le blindage permet de réduire les interférences (mélanges des signaux électriques de plusieurs
lignes,...). Le blindage (STP) permet des transferts de données à des débits plus important et
sur des distances plus grandes que l'UTP.

Rappel : Les qualités de la paires torsadées [4]


De plus que d'être très utilisé pour les réseaux locau avec un débit de 10 à100 Mb/s, a paire
torsadée connaît différentes autres qualités comme suit :
1. Répond aux spécifications de la norme « 10 base T »
2. Une longueur maximale de 100 mètres
3. Une installation et des connexions simples
4. Un câblage peu coûteux
5. Un choix fiable mais qui ne garanti pas l'intégrité des données transmises sur de longues
distances et à des débits élevés...

6
Réseaux

Complément
Câble Ethernet
Le câble Ethernet est sûrement le type de câble le plus utilisé pour connecter des ordinateurs
entre eux dans un réseau local (filaire). Il relie généralement un ordinateur personnel à un
routeur (box).
Attention, Le nom du câble Ethernet est "câble UTP-CAT5 (Unshielded Twisted Pair
Category 5)" ou "câble UTP-CAT6 (Unshielded Twisted Pair Category 6)".
La différence entre les deux catégories = le débit : le CAT5 permet un débit de 100 mégabits
par seconde alors que le CAT6 supporte le gigabit par seconde.
Il existe deux types de câble Ethernet : les câbles Ethernet droits et les câbles Ethernet croisés.
Ces derniers permettent de relier directement entre eux deux ordinateurs alors que les câbles
droits servent à relier un ordinateur à un autre appareil comme un hub ou un switch que nous
allons vous présenter plutard [5].

Complément : Les connecteurs des câbles à paires torsadées (RJ45)


Les connecteurs sont les même pour les câbles à paires torsadées blindées (STP) ou non
blindées (UTP).
Le connecteur RJ45 comporte 8 broches ou 8 conducteurs. Le connecteur RJ45 ressemble
au connecteur RJ11 du téléphone, mais celui-ci est plus petit et ne comporte que 4
broches. Certaines topologies réseaux propriétaires (le pré10 base T) utilisent la paire
torsadée avec des connecteurs RJ11, mais ces architectures sont relativement rare [5].

Remarque : Comment faire pour reconnaître un câble droit d'un câble croisé ?
Si les couleurs des fils à l'intérieur des embouts
sont dans le même ordre sur les deux
connecteurs, c'est donc un câble droit. Si le
premier fil en partant de la gauche est inversé
avec le 3ème et que le 2ème est inversé avec le
6ème, c'est un câble croisé.
Ce type de câble est parfois appelé "câble
RJ-45" : c'est un abus de langage, RJ-45 est le
nom de l'interface du câble (en gros,son
embout) [5].

droit_croisé

Remarque : Câble téléphonique


Le câble téléphonique est communément appelé RJ11 (Registered Jack 11). Ici aussi c'est un
abus de langage, RJ11 n'est pas le câble, mais bien l'interface. C'est ce que l'on peut utiliser
pour le téléphone et le modem [5].

3. Exercice : Avez vous suivi votre enseignante ? ! !


[Solution p ]

câble à paire torsadée

câble RJ45

Onde hertzienne

batards

croisé= droit

7
Réseaux

bout=rj11

porté 60KM

réseau local

Ethernet

4. Répéteur
Un répéteur (repeater en anglais) n'a que 2 interfaces. Son intérêt est de renvoyer ce qu'il reçoit
par l'interface de réception sur l'interface d'émission, mais plus fort. On dit qu'il regénère et
réémet le signal. Un répéteur permet de couvrir des distances plus grandes que les distances
maximales fixées par le matériel que l'on utilise : par exemple, dans un réseau sans fil (Wi-Fi),
la portée maximale entre 2 appareils est d'environ 50 mètres en intérieur. En plaçant un
répéteur peu avant ces 50 mètres, vous pouvez connecter 2 appareils à 100 mètres de distance.
Le fait que les informations soient renvoyées "plus fort" peut dégrader la qualité du signal dans
les réseaux sans fil [5]

Complément : Le rôle du répéteur [6]


Franchir les limites physiques [6] un répéteur utilise les points suivants :
1. C'est un « amplificateur de ligne » avec l'inconvénient de retransmettre le signal et le
bruit.
2. Il régénère le signal en agissant sur son amplitude, sa symétrie et sa synchronisation.
Un répéteur n'effectue aucun filtrage de contenu car cela s'effectue à un niveau supérieur dans
la pile OSI (qu'on verra dans le chapitre 3).Un répéteur ne demande pas d'administration,il
faut simplement le placer à un endroit judicieux dans le réseau.
B) Faire l'interface entre deux supports physiques [6] Le répéteur est capable de faire interface
entre deux supports physiques différents :
Coaxial Wireless,
Fibre optique coaxial,

Attention : Limitations [6]


• Il ne peut pas relier deux brins de vitesses différentes car il n'a pas de mémoire tampon entre
autre.
• Il ne peut pas relier deux segments qui utilisent un protocole différent.
Le chemin le plus long entre deux stations doit être au maximum de :
3 segments de coaxial.
2 segments de liaison (brin entre deux répéteurs).
4 répéteurs.
2.5 km (Ethernet). [6]

Rappel : Le répéteur aujourd'hui


Ils ne sont plus utilisés au sens propre du terme. Cependant le principe du répéteur est
maintenant intégré dans les switches ou les hubs comme nous allons le voir dans les parties
suivantes [6].

8
Réseaux

5. Concentrateur (hub)
Comment le hub (ou concentrateur) fonctionne-t-il ?
La réponse est simple : Il concentre les données en provenance de plusieurs hôtes et régénère le
signal. Le hub possède plusieurs ports (4, 8, 16,32 ...) sur lesquels vont s'enficher les connecteurs
RJ-45. On dit souvent qu'il se contente de récupérer les données sur un port et de les « répéter
» sur l'ensemble des ports, c'est-à-dire qu'il fait un simple broadcast des informations. Tous les
terminaux connectés à ce dernier peuvent alors « écouter » les informations, mais seul le
destinataire en tiendra compte [6].
Attention cela pose un sérieux problème pour la sécurité et la consommation de la bande
passante. [6]

Il existe deux types de concentrateurs [6]:


Les concentrateurs actifs [6]
Ils sont alimentés électriquement et régénèrent le signal sur les différents ports.
Les concentrateurs passifs [6]
Ils n'amplifient pas le signal et ne se contentent que d'envoyer l'information sur les différents
ports. Il existe des hubs à 10Mbps, et d'autres qui supportent des débits jusqu'à 100Mbps.
Certains sont capables de gérer ces deux débits.

Exemple : Le hub n'a pas juste deux interfaces physiques, où on entre par la
gauche et on ressort à droite, non ! L'interface de réception est logique.
Exemple : j'ai un hub à 4 ports, avec 4 ordinateurs connectés. J'ai le port 1, 2, 3, 4 (ici,
interface = port). Si l'ordinateur 4 (au port 4) veut communiquer avec les autres, moi le hub, je
reçois les données au port 4 (c'est mon port de réception), je renvoie les données aux ports 1, 2,
et 3 : ce sont les ports de diffusion [5].

Simulation : Exercice a faire


Définir ce qu'est un Hubs en cascade ?

6. Commutateur (switch)
Un Switch fonctionne à peu près comme un Hub, sauf qu'il est plus discret et intelligent. Il
n'envoie pas tout ce qu'il reçoit à tout le monde, mais il l'envoie uniquement au destinataire.

Exemple
Si l'ordinateur 1 envoie des données à l'ordinateur 2, seul ce dernier les recevra et pas les autres
connectés. Afin de déterminer l'ordinateur à qui il faut renvoyer les données, le switch se base
sur les adresses physiques (adresses MAC) des cartes réseau. Pour faire une analogie avec la vie
réelle, une adresse MAC est un peu comme une adresse postale. C'est une suite de 6 nombres
hexadécimaux, par exemple 00-16-D4-C7-6E-D3. On en a souvent besoin en informatique (et
pas qu'en réseau) [7].
Un switch transmet donc des données aux autres machines en se basant sur leurs adresses
MAC. Les transmissions sont plus confidentielles, les autres ne savent rien des données ne leur
étant pas destinées. [7]

Simulation : Simulation tirée de [7]


Dans chaque switch se trouve une base de données appelée “table MAC” pour
Medium-Access-Control ou “table CAM” pour Content-Addressable-Memory.[7]

9
Réseaux

Cette table fait le lien entre les ports physiques du switch (E0, E1, E2) et les adresses MAC
sources qui arrivent sur ces ports. Forcément, lorsqu'on démarre un switch, ce dernier ne peut
pas savoir quel PC est connecté sur tel ou tel port, la table au début est vide [7].

SWICTH1
la trame sort de la carte réseau de PC1 avec:
adresse MAC source = AAAA.AAAA.AAAA
adresse MAC destination = DDDD.DDDD.DDDD
la trame arrive sur le port E0 du switch SW1
le switch extrait l'adresse MAC source et l'insère dans sa table. Maintenant le switch sait que
pour joindre cette adresse MAC (AAAA.AAAA.AAAA), il doit transmettre les trames vers le
port E0. Cette information lui servira donc pour le retour de la trame.
puis le switch extrait l'adresse MAC destination (DDDD.DDDD.DDDD) et la compare à sa
table: aucune entrée trouvée donc ne sachant pas où envoyer la trame, il la diffuse sur tous les
ports excpetés le port de réception E0.
la trame arrive sur le port E2 du switch SW2
le switch extrait l'adresse MAC source et l'insère dans sa table (cf schéma). Maintenant le
switch sait que pour joindre cette adresse MAC (AAAA.AAAA.AAAA), il doit commuter les
trames vers le port E2. Cette information lui servira donc pour le retour de la trame.
puis le switch extrait l'adresse MAC destination (DDDD.DDDD.DDDD) et la compare à sa
table: aucune entrée trouvée donc ne sachant pas où envoyer la trame, il la diffuse sur tous les
ports excpetés le port de réception E2.
la trame arrive sur la carte réseau du PC4. [7]

10
Réseaux

switch2
Pour la trame réponse envoyée par PC4 à destination de PC1, le fonctionnement est le même
que précédemment. On remarque que lorsque la trame arrive sur les switchs, ils insèrent
l'adresse MAC source DDDD.DDDD.DDDD dans leur table. Puis ils extraient l'adresse MAC
destination (AAAA.AAAA.AAAA) et la compare à leur table et là ils savent où se situe cette
adresse MAC; port E2 pour le switch SW2 et port E0 pour le switch SW1. Ils n'ont plus qu'à
commuter la trame UNIQUEMENT sur le port en question [7].

swicth3

11
Réseaux

Remarque : Trames envoyées par les différents PC


En générant petit à petit du trafic entre les différents PC, les tables MAC des switchs sont se
remplir. L'objectif est de ne plus diffuser les trames vers tous les ports mais uniquement vers un
seul port, celui où se situe le PC de destination [7].
L'avantage dans un environnement Microsoft, est que les PC sont très verbeux, avant même
qu'on ouvre une session Windows, plusieurs trames sont envoyées dans le réseau. Donc les
switchs remplissent très rapidement leur table MAC [7].

7. Exercice : Exercice rédactionnel


Exercice rédactionnel
Dans quel couche opère chaque équipement ?

8. Exercice : Exercice rédactionnel


Quel est la différence entre le routeur, pont, passerelle et gateway ? 
*  *
*
References : ce cours a été principalement construit a partir des références suivantes :
[1] http://reseau-informatique.prestataires.com/conseils/reseau-informatique
[2] http://saliminformatik.canalblog.com/archives/2011/05/18/21165813.html
[3] http://www.commentcamarche.net/contents/1128-transmission-de-donnees-le-cablage
[4] http://hautrive.free.fr/reseaux/supports/cables-paires-torsadees.html
[5] https://openclassrooms.com/courses/les-reseaux-de-zero.
[6] P. Harris, S. Igor, L. Gregory, "Rôle des équipements réseaux Répéteur, pont, hub et
routeur",Novembre 2004.
[7] http://reussirsonccna.fr/switch/
[8] http://sen.arbezcarme.free.fr/_techno/2.21-TR-Routage/Le%20routage.pdf (pour la partie routeur
qu'on verra dans le cours Adressage)

12
TOPOLOGIES

TOPOLOGIES
II
Réseau en bus 13
Topologie de type étoile 14
Réseau en anneau 15
Topologie maillée 15

Dans ce chapitre nous allons étudier les topologies. Il s'agit des différentes formes que peuvent
prendre des réseaux. Avant tout, il faut que vous connaissiez quelques types de réseaux, cela aidera
à comprendre pourquoi certaines topologies existent.

1. Réseau en bus
Comme son nom l'indique, la topologie bus a les caractéristiques d'un bus. Dans cette topologie,
tous les ordinateurs sont connectés entre eux par le biais d'un seul câble réseau débuté et
terminé par des terminateurs. [5]

Topologie en bus

13
TOPOLOGIES

Attention : LIMITATIONS [5]


Ce n'est pas pratique du tout, et ce pour 2 raisons majeures.
1. Vue que les machines utilisent le même câble, si le câble vient à ne plus fonctionner,
alors le réseau n'existe plus. [5]
2. Vue que le câble est commun, bande passante limité donc la vitesse de transmission est
très faible.
3. Gros risque de collision voir (CSMA/CD) et (CSMA/CA) ve en TD

Complément : Détection des collisions


Physiquement une collision est donc un signal brouillé violant les règles du codage en bande de
base. Afin de détecter une collision les stations écoutent le canal durant leur propres émissions.
Si elles détectent un signal résultant d'une collision = non conforme aux règles de codage, elles
émettent une séquence de bourrage (Jamming signal) pour avertir les autres stations de la
collision. [5]

2. Topologie de type étoile


Dans un réseau en étoile, la forme physique du réseau ressemble à une étoile. Une image est plus
parlante. N'importe quel appareil (routeur, commutateur, concentrateur, ...) peut être au centre
d'un réseau en étoile. L'important, c'est que pour parler à une autre entité on passe par le
matériel central (qui peut être le hub, le switch, etc.). [5]

Attention : principal défaut


Le principal défaut de cette topologie, c'est que si l'élément central ne fonctionne plus, plus rien
ne fonctionne : toute communication est impossible. Cependant, il n'y a pas de risque de
collision de données. [5]

Complément
Si vous reliez des ordinateurs à un hub, la topologie physique sera l'étoile. Mais la topologie
logique sera : le bus 
car via un hub, seule une machine peut émettre à la fois. Les autres doivent écouter le réseau
pour savoir si elles peuvent émettre ! [5]
Topologies Avantages Inconvénient

Bus Ce procédé est peu coûteux Un défaut de connectique


Simple et facile à mettre en entraîne la panne du
place réseau.
Un défaut est difficilement
isolable.

Étoile La panne d'un ordinateur n'a Si le point central tombe en


pas d'incidence sur le reste du panne, alors tout le réseau
réseau.
est hors service.
L'ajout de nouveaux
Le coût est plus cher que
ordinateurs au réseau est
chose facile. dans une architecture en
Le contrôle du réseau est BUS
centralisé

[5]

14
TOPOLOGIES

3. Réseau en anneau
Un réseau en anneau a la forme d'un anneau, avec une topologie physique en
bus.
La particularité : la topologie logique est le token ring.
Comme la topologie de type bus possédait un problème de collision de données : 2 machines ne
doivent pas échanger des données en même temps, sinon elles s'entrechoquent. Ce principe est
repris dans le réseau en anneau.Sauf que là, le système de token ring utilise la CSMA-CA, une
méthode anti-collision différente.
Donc, une machine connectée au réseau possède un jeton virtuel. Ce jeton, c'est une
autorisation de communiquer. Une fois que la machine a transmis ce qu'elle voulait, elle passe
le jeton à la machine suivante, et ainsi de suite. Si le détenteur du jeton n'a rien à dire, il le
passe au suivant. [5]

4. Topologie maillée
Et bien, 'il y a vraiment, vraiment, vraiment, vraiment... trop de câbles.
Comme nous l'avons deja vu en TD, le principe de la topologie maillée est de relier tous les
ordinateurs entre eux, afin d'eviter toutrisque de panne générale si une machine est en panne.
[5]

Topologie maillée

Exemple : La formule pour connaître le nombre de câbles


n(n-1)/ 2, avec n le nombre d'ordinateurs.
Donc rien qu'avec 500 ordinateurs, ça ferait : 500*(500-1)/2 = 124.750 câbles ! je vous invite a
penser au prix que peut coûter une centaine de milliers de câbles. En plus, chaque câble doit
être relié à 2 cartes réseau, ça ferait 499 cartes réseau par machine, soit 249.500 cartes réseau
en tout [5].

15
TOPOLOGIES

Complément : Topologie hybride


C'est juste le regroupement de plusieurs topologies différentes. Par exemple, Internet est une
parfaite illustration d'un réseau hybride car il joint des réseaux en anneau avec des réseaux en
bus, avec des réseaux en étoile, ...ect [5].

*  *
*
Dans ce deuxièmement cours, nous avons abordé les différentes topologies de réseaux. Le prochaine cours
traitera le modèle OSI.

16
Mes exercices

Exercice : Mes exercices


III
[Solution p ]

Exercice 
quel est l'intrus pour un réseau locale

Cable Ethernet

Hub

Câble coaxiale

Carte réseaux

Exercice 
Quel est la différence entre un Hub et un switch

Aucune

acheminer les messages dans le réseaux

le swith est plus intelligent que le Hub

le switch utilise l'adresse de destination et le Hub non

le switch fait un broadcaste

Exercice 
c'est quoi le nom du lien qui répète le signale entre deux réseau locaux

17
AUTO Evaluation

AUTO Evaluation
IV
Exercice 1 : Catégorisation
[Solution p ]

1. internet
2. grande distance
3. plusieurs LANs
4. cyber cafe
5. nombre de point important
6. coût faible
7. porte 100m
8. débit 10 Mbps
9. nombre limité de machines
LAN WAN

18
Modèle OSI

Modèle OSI
V
les couches OSI 19

1. les couches OSI

19
Adressage

Adressage
VI
Adressage IP 20

1. Adressage IP

20