Vous êtes sur la page 1sur 31

Faculté des sciences juridiques, Economiques et sociales

Licence Pro : Logistique et Transport

Année universitaire 2011/2012


INTRODUCTION
PLAN
I- Généralités sur les stocks :
1- Définition du stock
2- Fonctions et objectifs du stock
3- Les types du stock
4- Les niveaux du stock

II- La gestion du stock :


1- Les enjeux de la gestion du stock
2- Les coûts liés à la gestion du stock
3- Les techniques de la gestion de stock
4- La valorisation des stocks 
 
Conclusion
I- Généralités sur les
stocks :
1- Définition des stocks :

 Un stock est constitué


par l’ensemble des
marchandises ou des
articles accumulés dans
l’attente d’une
utilisation ultérieure
plus au moins proche et
qui permet d’alimenter
les utilisateurs au fur et
à mesure de leurs
besoins sans leur
imposer les délais et les
à-coups d’une
fabrication ou d’une
livraison par les
fournisseurs.
2- Fonctions et objectifs
du stock
 Objectifs :

Son objectif est de gérer les articles


disponibles dans l'entreprise en vue de
satisfaire les besoins à venir. Ces besoins
seront à satisfaire au bon moment, dans les
bonnes quantités et d'une manière
permettant la bonne utilisation du stock, la
rupture du stock est la non capacité de
satisfaire un besoin à l'aide du stock.
 Plusieurs raisons justifient également la
constitution des stocks. Par conséquent celle-ci
poursuit plusieurs objectifs :
Objectifs Exemples
Objectif commercial • Diminuer les délais de livraison à la
clientèle
Objectif de régulation • Se protéger contre l’arrêt de
production.
• Répondre à une demande
saisonnière.
Objectif technique • Améliorer la qualité des produits
(cas du bois et des boissons
alcoolisées)
Objectif de sécurité • Se prémunir contre l’instabilité de
l’environnement (cas du pétrole)
Objectif financier • Stabiliser les cours.
• Réaliser des plus-values en cas
d’augmentation des prix
(spéculation)
 Fonctions
Le stock à plusieurs fonctions :

 Fonction de régulation .
 Fonction logistique 
 Fonction.
 Fonction d'anticipation – spéculation
3- Les types du stock 
 Le stock de sécurité 
L’entreprise commande avant même d'avoir
besoin de la marchandise, ce stock peut être
vu comme une capacité de stockage

Le stock en transit


La marchandise se déplace dans un système
d'évaluation, les articles en simple transit ne
font presque jamais l’objet d’une commande
par le gestionnaire du magasin.
 Stock disponible 
Stock dynamique calculé par le Calcul des
besoins avec prise en compte des entrées,
des sorties et des stocks disponible.
 Stock réservé 
Somme de toutes les quantités d'un article
qui ont été réservées en vue d'un
prélèvement.
 Entrées planifiées
Somme de toutes les quantités dont les
entrées ont été planifiées avec réservation.
 En-cours de commande (total)
Somme de toutes les quantités de commande d'un
article en attente de livraison.
 Quantité en cours de l'ordre (total) 
Somme de toutes les quantités d'ordre en cours pour
un article.
 Stock bloqué d'entrées de marchandises
Somme de toutes les quantités d'un article, livrées
sur commande par les fournisseurs et acceptées
sous réserve
 Stock en attente de livraison 
Somme de toutes les livraisons en cours
destinées aux clients pour lesquelles les
sorties de marchandises n'ont pas encore
été enregistrées.

 Le stock par anticipation


On prévoit la demande selon les statistiques
passées.
4 - Les niveaux de stock 

 Stock de sécurité
c’est une partie du stock qui est
normalement inutilisé et destiner à faire
face à des événements inattendus.
 Stock minimum
il permet de couvrir les besoins de
l’entreprise pendant le délai de
Le stock minimum =
réapprovisionnement
consommation par jour * le délai
de réapprovisionnement
 Stock maximum
il est fonction de l’espace de stockage
disponible, mais aussi du coût que
représente l’achat par avance du stock
 Stock d’alerte
c’est la quantité qui détermine le
déclenchement de la=commande,
Le stock d’alerte stock en
fonction
minimum+du délai
stockhabituel de livraison
de sécurité
II- La gestion du
stock 
1- Les enjeux de la gestion
du stock 
 Une quantité élevée de stocks (sur
stockage) peut provoquer :

• Des charges financières élevées, Des


charges fixes et des charges variables
• Des immobilisations des capitaux. Chaque
article qui entre en stock est valorisé et
réduit ainsi les facilités de trésorerie
 Une quantité trop faible de stocks peut
provoquer :

• Une augmentation des risques de rupture de


stocks
• La désorganisation d’un système de
production entier
•  Une diminution des bénéfices de vente et une
perte de la clientèle déçue par la mauvaise
qualité de service
2- Les coûts liés à la gestion
du stock 
 Les coûts de commande 
Ils sont constitués par les éléments suivants:

• Coût des locaux


• Coût du Personnel
• Coût des fournitures administratives
• Coût de préparation de la commande
• Coût d’acquisition
 Les coûts de stockage ou d’entreposage
Ils sont constitués par les éléments suivants 

• Coût des magasins


• Coût du Personnel
• Coût des équipements
• Coût de gestion ou coût administratif
• Coût de possession
 les coûts de pénurie 

• Le coût de pénurie externe englobe les pertes


de commandes, l’augmentation des charges de
production …
• Le coût de pénurie interne se justifient
essentiellement par la main d’œuvre inoccupée
mais payée, l’arrêt des machines, la production
basse, la formation des goulets d’étranglement

3- Les techniques de la
gestion
de stock 
Zéro stock :

La technique zéro stock signifie que


l’entreprise ne va commander que ce qui
est nécessaire au moment voulu.
Par conséquent, l’entreprise ne supporte
pas un coût de stockage élevé. Elle va
stocker uniquement une quantité qui est
adaptée à la consommation.
 Le juste à temps(JAT) 
Le JAT est un système de gestion de la
production dont l’objectif essentiel est la
réduction des délais entre :

• Les différents stades du processus de


production ;
• Les commandes des clients et la production
correspondante ;
• L’approvisionnement et la mise en œuvre du
processus de production.
Le JAT permet de minimiser ou de supprimer les
en-cours de production.

Donc selon le JAT, l’entreprise doit acheter


seulement :

• Ce dont elle a besoin (ni plus ni moins)


• Quand elle en a besoin (ni avant ni après)
• Dans la qualité voulue
4 - La valorisation des
stocks 
 La valorisation des entrées

Les entrées (Bon de réception) sont


valorisées au coût réel qui dépend de la
nature du stock.
Stock Coût Composition

Marchandises, coût d'achat de la Achats nets valorisés HT+


Matières premières période Frais directs d'achat (port,
Autres assurance, droits de douane;
approvisionnements etc.)+
Frais indirects (frais
de réception, de stockage,
etc.)

En-cours de production coût de Charges directes (matières


de biens production de la premières, main-d’œuvre…
En-cours de production période Charges indirectes (main-
de services d’œuvre, fournitures..
Produits finis
 La valorisation des sorties
Les sorties de stock (Bon de sortie) doivent
être évaluées selon l’une des deux
techniques:
• la méthode du coût unitaire moyen
pondéré de fin de période (CUMP) :
permet de gérer le stock sans avoir à
identifier les lots dans lesquels sont
prélevés les biens sortis.
Mode de calcul :
Le coût moyen unitaire pondéré est calculé à
la fin de la période en divisant la valeur du
stock de début de période, majoré du
montant des entrées de la période, et divisé
par la quantité du stock initial majoré des
quantités entrées dans la période.
Particularités :
Toutes les sorties de stock de la période se
font à la même valeur, et ne peuvent être
calculées qu’à la fin de la période.
• La méthode du premier entré, premier sorti
(PEPS ou FIFO en anglais)

Mode de calcul :
La méthode « Premier entré – premier sorti »
est d’une grande simplicité et ne nécessite
aucun calcul préalable pour la valorisation
des sorties, puisque celles-ci se font dans
l’ordre chronologique des entrées, sans
mélanger les éléments entrés à des dates
différentes dans le stock.
Conclusion

Les stocks restent souvent un mal


nécessaire malgré les progrès des
transports et de la logistique. On ne
peut pas s'en passer, on cherche
donc juste à en limiter le coût le
maximum possible. L'essentiel de la
mission à laquelle sont confrontés
les gestionnaires de stock est
d'optimiser les coûts de celui-ci.
Merci pour votre
attention
Bibliographie:
Gestion de Production: Alain COURTOIS,
Maurice PILLET, Chantal MARTIN-
BONNEFOUS. Edition D’organisation

Webographie:
http://www.doc-etudiant.fr/
http://www.wikipedia.org/