Vous êtes sur la page 1sur 35

Terra

PROJET ECO-CULTUREL SOCIAL ET


HUMANISTE Mama
projet de tiers lieu écologique et artistique
aux événements culturels,
retraites créatives et responsabilité sociale
et humaniste.
Table des matières

Qu est ce qu un tiers lieu?


' ' 4

L équipe
' 8 PAR
PACIFISTA
SAUVAGE
Le projet 11

L environnement du projet
' 18

Contact 35
«Créer, c'est
vivre deux fois.
Créer, aussi,
c'est do er
u e for e à so
desti . »
Albert Camus
Mais
u'est ce
u'u
tiers lieu?

4
Le nom de « tiers-lieu », un peu froid et technique, souligne assez le
caractère « fourre-tout » de ce concept sociologique né à la fin des
années 80. C’était en gros le « troisième lieu », un peu comme on a parlé
de « tiers secteur » pour définir la prometteuse économie des
associations.
Ce tiers-lieu se définissait d’abord comme environnement social
venant après le foyer et le lieu de travail, mais aussi d’une manière plus
positive, en tant qu’espace de vie, d’échanges et de (re)création du lien
social.
Du commerce associatif en passant par la MJC, la résidence artistique
ou l’atelier partagé, tout lieu peut théoriquement se faire tiers-lieu, qu’il
ait vocation à stimuler l’innovation et l’économie ou tout simplement à
lutter contre l’isolement social.

Cinq critères d’éligibilité réside cependant : Le tiers-lieu doit être ouvert


à tous types de professionnels, géré collectivement, flexible et
accessible sur le plan de l’offre (tarifs, abonnements, accès aux
personnes à mobilité réduite), et doté d’un dispositif d’accueil humain
et d’intégration de nouveaux arrivants.
5
Notre
projet
"Terra
Ma a"

6
Un espace à vocation

Join Culturel

beach Educatif

cleanups Ecologique
Presentations are
communication tools that can Social
be demonstrations, lectures,
speeches, reports, and more. Humaniste

7
LES
L’idée du lieu de vie est l’aboutissement de 20 ans de
travail, de rencontres et d’expériences.

Après avoir monté 4 entreprises, été manageuses de

PORTEURS
marques et de boutiques, avoir pratiqué le service et
la restauration, conseillé de grandes entreprises,
créer des spectacles, produire des évènements,
managé des équipes de plus de 100 personnes,

DU PROJET
voyagé et s’être formée aux soins et être devenue la
directrice artistique de plusieurs marques, il était
temps de globaliser ses compétences dans un projet
pérenne, financièrement viable, à l’éthique et aux
valeurs responsables.

Elle a décidé de s’entourer d’une équipe


professionnelle et motivée.

Désireuse de mettre en commun les forces de


chacun dans un but réconciliant avec un art de vivre
fort, pour un projet de territoire validé et soutenu
par les collectivités, en lien avec la transition
Dorothée Pierso écologique, sociale, culturelle et humaniste.

Elle justifie d’un bon ancrage territorial et désire


proposer une diversification des activités pour
équilibrer le modèle économique.
8
LES
Guillaume Sciota a travaillé près de 5 ans dans
l'industrie et dirigé des équipes de
productions jusqu'à 48 personnes dans des

PORTEURS
secteurs aussi divers que l’agro-Alimentaire,
les Chantiers Navals et le décor sur Verre
creux.

DU PROJET
Il a aussi été directeur de centre Culturel Privé,
producteur de spectacles, manageur
artistique, et directeur commercial.

Guillau e Sciota Particulièrement intéressé par la perma-


culture, il a pour vocation d’aller vers une
responsabilisation écologique.

Manuel, ses capacités dans les métiers du


bâtiment (plusieurs appartements et maisons
rénovés /réalisés) en font un partenaire idéal.

9
L’équipe animation joue un rôle essentiel dans le développement du
tiers-lieu, elle doit être présente pour animer le lieu mais doit également

L'é uipe
laisser la place aux initiatives qui permettront de responsabiliser et
autonomiser les usagers du lieu.

Ceci permettra que les usagers se saisissent de certains sujets et soient


force de proposition pour des temps de réflexion et d’actions collectives.

Le projet pourra également s’appuyer sur des ressources bénévoles


mais qui ne peuvent
pas être les seules à animer l’activité.

Il sera également nécessaire de mobiliser les partenaires locaux.

10
TERRA MAMA

LE PROJET

11
U lieu de vie
L'é uipe Cela nous vient d'un mouvement et d’une idée :

celle de créer une maison ouverte sur l’avenir, la création et l'écologie.


Après une réflexion sur positionnement géographique, cette maison se doit
d’être plus proche des artistes, des employés, des habitants, des curieux, des
communautés qui l’entourent, de la nature…

Quoi de mieux qu’une maison ouverte pour découvrir de nouvelles personnes,


apprendre de nouvelles choses, lancer de nouveaux projets avec d’autres.

Toute l’année nous souhaiterions organiser et accueillir des retraites


créatives, des résidences artistiques, des événements culturels, un
endroit pédagogique, un écolieu et le support d’expérimentations.

Nous l’imaginons entre les murs d’une bâtisse et d’un terrain offrant un large
champ des possibles.

12
U fil
L'é uipe co ducteur
Les activités développées s’organisent en
commissions d’activités et s’inscrivent dans
une approche transversale autour de 4 fils
conducteurs :

– Produire et consommer autrement

– Comprendre le monde qui nous entoure

– Transmettre et accompagner

– Vivre ensemble
13
Des valeurs
L'é uipe Ces valeurs nous voulons les porter et les transmettre
au travers de nos formations, ateliers, résidences
artistiques, l’accueil de groupes...

Les idées se rencontreront, foisonneront et se


nourriront de cette dynamique d’ activitéset de
rencontres.

Animé par une gouvernance horizontale, cet endroit


sera en processus permanent d’expérimentation de
réflexion et de décision collective: le projet est donc par
nature, besoin et conviction ouvert à tous et à toutes.

14
L'ave ir éco-
L'é uipe citoye
Aujourd’hui nos modèles de société nous semblent être
dans une impasse : changement climatique,
accroissement des inégalités, destruction des
écosystèmes…

C’est pourquoi nous souhaitons expérimenter d’autres


façons de produire et de consommer en respectant
l’ Homme et l’ environnement . Loin de prétendre
proposer UNE solution, nous voulons explorer, à notre
échelle, différentes alternatives : maraîchage en
agroécologie, cuisine écologique, éco-construction,
circuits courts…
15
Tra s ettre
L'é uipe Nous souhaiterions organiser des ateliers et des
formations en lien avec la culture, l'art, l'écologie, le
social, l'humain.

– Accompagnement de projets individuels et collectifs


(jardin partagé, projet de solidarité internationale,
écolieu…)

– Animation d’un centre documentaire mobile (livres,


musique et outils pédagogiques)

– Résidence avec sortie pour le public landais

- inscription dans la région et ses habitants


16
Tra s ettre
L'é uipe Nous souhaiterions proposer également une
programmation culturelle et artistique régulière sur
des temps forts comme les fêtes de saison ou sur des
soirées mensuelles alliant débat militant et découverte
artistique…

ces rendez-vous auront aussi vocation à offrir une scène


et soutenir les artistes accueillis en résidence.
Des actions de médiation artistique ou culturelle menées
tout au long de l’année permettront de renforcer le lien
entres les habitants, les artistes invités et les autres
associations des Landes.

17
L’environnement du
projet

A. Le contexte actuel
Quel est-il au niveau national et local ?
En quoi peut-il favoriser ou gêner le
développement de ce type de projets ?

18
Contexte national
La France fait face à une explosion des tiers lieux (1 500 déjà actifs
et 300 en projet, selon le rapport du 19 septembre 2019).
Ces nouveaux espaces de travail répondent aussi bien aux enjeux de
transition écologique qu’à des impératifs économiques.

Pour accompagner leur essor, l’Etat va y consacrer 45


millions d’euros: programme « Nouveaux lieux, nouveaux liens », à
travers un soutien sous forme de subvention sur deux ou trois ans
pour aider à l’amorçage des projets et encourager l’investissement.

Le contexte national semble donc favorable au portage d’un projet de


Tiers Lieu de la transition.

Une dynamique citoyenne et entrepreneuriale autour de ces


questions est en train de se structurer, créant une très forte attente
au sujet des politiques de l’État.

Par ailleurs, le modèle des Tiers Lieux est maintenant promu par les
pouvoirs publics, avec des financements conséquents. En témoigne le
lancement de l’appel à projet Fabrique de territoires, qui vise
précisément à structurer cette dynamique, notamment en quartiers
politique de la ville et en zones rurales.
19
La Banque des Territoires (anciennement Caisse des Dépôts et des
Consignations) est également susceptible d’accompagner
financièrement ce type d’investissements.

Par ailleurs, un certain nombre d’initiatives pionnières sont en train de


faire école : elles montrent, à Paris, à Bordeaux, à Marseille, que le
modèle peut fonctionner, et générer des impacts économiques,
sociaux ou environnementaux très positifs.

20
Contexte local
La Région Nouvelle-Aquitaine a lancé un appel à manifestation d’intérêt
portant sur le développement de « tiers-lieux ».
Elle souhaite ainsi mailler son territoire d’une centaine de nouveaux
espaces.
Cet appel de la Nouvelle-Aquitaine, voté lors de la séance plénière du 17
décembre, va courir jusqu’au 1er septembre 2021. Il vise d’ici là un total
de 300 tiers-lieux dans la région, « répartis sur l’ensemble des territoires
urbains, péri-urbains et ruraux », soit un espace de ce type à moins de
20 minutes de chaque Néo-aquitain.

L’institution régionale parle de plus de 200 tiers-lieux déjà ouverts en


Nouvelle-Aquitaine, affirmant avoir « soutenu l’ouverture ou le
développement » de 119 d’entre eux, quasi-exclusivement des espaces
de coworking, des ateliers et des fablabs.
Elle en voudrait 300 sur le territoire d’ici 2021, et notamment des
espaces de proximité dans certaines zones rurales.

Ces ouvertures, explique la Région, « doivent permettre à tout néo-


aquitain d’avoir accès à un tiers-lieu à moins de 20 minutes de son
domicile ». Pour cela, la Nouvelle-Aquitaine va « soutenir de 20 à 25
projets par an au cours des 3 prochaines années, en mobilisant un
budget régional d’environ 1,4 million d’euros par an ». 21
L’environnement du
projet

B. Les besoins locaux


Quels sont-ils et quelles formes prennent-ils sur la
thématique en question ?
Comment sont-ils satisfaits à l’heure actuelle,
et par qui ?

22
Un recensement 2018 n’en dénombrait qu’une dizaine dans les Landes et
une vingtaine en Pyrénées Atlantiques, or on sent bien qu’un certain nombre
d’endroits, s’ils ne sont pas de purs tiers-lieux, en sont bien le quart et
pourraient figurer dans ce décompte.

Nous constatons donc un manque, un besoin et une envie forte de lieu


d’activités.
Parallèlement, la prise de conscience citoyenne des enjeux écologiques,
culturels, artistiques, humaniste et sociales s’amplifie.

Celle-ci aura à terme besoin de lieux d’atterrissage pour s’incarner


concrètement.

Il existe une structuration nécessaire des initiatives publiques,


entrepreneuriales et associatives de transition écologique. L’effervescence
commence à se faire, mais pour avoir des impacts, celle-ci va devoir se
structurer.
Le Tiers Lieu peut y aider concrètement.

De plus, le territoire a besoin d’un lieu de médiation ambitieuxsur


les questions culturelles, écologiques, humaines, artistiques et citoyennes.

23
Il serait désormais nécessaire de compléter une offre  existante mais peut
être pas suffisante par un lieu d’échanges pour créer un véritable effet
d’entraînement.
Il y a besoin sur le territoire d’un lieu d’empowerment des citoyenssur
les questions qui les touchent à coeur.

N'oublions pas non plus la place de l’expérimentation: l’ampleur


du changement à accomplir est d’une telle importante qu’il semble
nécessaire d’inventer de nouveaux modèles, de vie, de production, de
consommation, etc.
Un Tiers lieu peut être une réponse à ce besoin :
favorisant les fertilisations croisées en de multiples directions, il peut
être un accélérateur d’innovations sociales au service de la transition
écologique et solidaire, de la culture, du vivre ensemble et de l'art. En ce
sens, un tel équipement, évolutif dans le temps et ouvert dans son
fonctionnement, est un outil nécessaire, du point de vue de la vie de la
cité, de son activité économique, et de sa capacité à inclure les
populations.

Les Tiers Lieux ont aussi ceci d’intéressant qu’ils permettent un


réinvestissement d'une région par ses habitants et ses entreprises, au
service de la rencontre et du développement économique.
24
L’environnement du
projet

C. Les initiatives existantes


Quelles sont celles qui se rapprochent de notre projet?
Quelles sont celles pouvant entrer en concurrence ?

25
Les initiatives en matière de
création de Tiers Lieux sont
nombreuses sur le territoire.
On assiste à une véritable
effervescence.

L’enjeu à l’heure actuelle se


porte plutôt sur la question de
la structuration de cette
dynamique. Nous pouvons
distinguer différents types
d’approches dans la création
de tels dispositifs.
DEMAIN SERA

LABOLG TNEMEVUOM NU ERDNIOJER


TIERS LIEUX

Résidence d’artistes à volonté écologique


CHEZ JEANNOT
Association C KOI CA
Lieu-dit Peye Rue de Mâa
40370 Rion-des-Landes
09 81 98 81 31
Informations diverses et accompagnement de projets : contact@jeanot.fr

Lieu développement personnel


LA CANOPEE DES LANDES
Centre d’accueil pour groupe de pratiques dédiées au développement personnel
(yoga, méditation, sophrologie, naturopathie, …) ou à toute autre thématique
(danse, musique, ateliers de cuisine, de bricolage
https://www.canopee-landes.fr/

LA GRANDE MAI SON DE MOUSTEY


grandemaison40@gmail.com, au 05 58 08 22 06 ou 06 86 63 89 26.

27
LABOLG TNEMEVUOM NU ERDNIOJER
. MAI SON JULI EN . LA PETI TE ESCALERE
A Saint-Florent-le-Vieil, la Maison Julien-Gracq est devenue une résidence d’écriture depuis Historique et missions La Petite Escalère est un jardin de sculptures privé situé sur les
la disparition de l’auteur du « Rivage des Syrtes » en 2007. Régulièrement, des écrivains bords de l’Adour, entre le Pays basque français et les Landes aujourd'hui consacré à la
viennent y chercher l’inspiration et nourrir leur œuvre. La Maison Gracq lance ainsi un création, la recherche et l'échange autour de l'art et du paysage. Depuis 2012, La Petite
appel à candidature pour une résidence d’écriture d’un ou deux mois. Escalère développe un programme de résidences de recherche et de création et reçoit, à
www.maisonjuliengracq.fr et au 02 41 19 73 55. raison de deux résidences par an, l'une au printemps et l'autre en automne.
Partenaires Ministère de la Communication et de la Culture, DRAC et Région Nouvelle-
LA VI LLE DE SOUSTONS Aquitaine
La ville de Soustons offre aux artistes en résidence à l’Espace Culturel Roger Hanin un Contact
environnement propice à la créativité et les accompagne en mettant gracieusement à leur Responsable Mme Mathilde Simian
disposition ce lieu de spectacle et des moyens techniques et humains, leur permettant de Adresse La Petite Escalère
se consacrer pleinement à leur travail. 40100 Dax
https://www.mairie-soustons.fr/index.php/cu-saison-culturelle/les-residences-d-artistes France
Tel 09 51 63 77 56
BI LLE EN TETE Mel residences@lpe-jardin.org
"Billes en tête" a pour objet le soutien à la création artistique contemporaine sous toutes Site ou page internet http://lpe-jardin.org
ses formes et plus particulièrement le domaine du spectacle vivant ; le développement de
la professionnalisation du secteur artistique et culturel. LA MAI SON BLEUE
L'association accueille notamment des artistes en résidence, dont elle partage les Résidence d’écriture
créations dans le cadre d'une programmation ou d'actions de médiation. Résidence cinématographique et audiovisuelle
En 2018, 20 résidences ont été programmée (4 compagnies du collectif local/3 Le Conseil départemental des Landes favorise l’émergence des talents et des œuvres de
compagnies extérieures) et 14 événements culturels associés à ce travail de création. fiction en soutenant le travail d’écriture de scénaristes de séries fiction TV, de long
Association de préfiguration Billes en Tête métrage de fiction cinéma et valorise les ressources locales en termes de décors et
303 Route de l'Eglise professionnels du cinéma et de l’audiovisuel.
40 250 LARBEY Ce dispositif d’accueil en résidence d’écriture cinématographique et de post-production
image accueille deux fois par an des réalisateurs à Contis.
LE CHALET MAURI AC La Maison Bleue est située sur la commune de Contis-plage, dans les Landes, à 120 km au
Résidence d’écriture sud de Bordeaux. Accessible en train par la gare de Morcenx (35 km) ou de Dax (55 km)
https://alca-nouvelle-aquitaine.fr/fr/actions/residences/chalet-mauriac ou des aéroports Bordeaux-Mérignac (120 km), Biarritz (90 km) et Pau (125 km).
Model économique: subventions Elle est située à proximité du cinéma d’art & d’essai de Contis, organisateur du Festival
International du film de Contis, partenaire du dispositif.
Model économique: subventions
28
Les modalités
de mise en
œuvre d’un
projet de tiers-
lieu

29
Les différentes initiatives ainsi que les études sur l’émergence de tiers lieux
font ressortir un élément important quant à la temporalité pour la mise en
œuvre d’un projet de cette envergure.

Ainsi, le tiers lieu se construit de manière progressive, grâce notamment à


l’émergence d’usages. Il nécessite un premier temps d’expérimentation qui
permet de dimensionner le projet.

Selon l’étude « Mille lieux », le lieu acquière progressivement son identité


sans que celle-ci ne soit figée dans le temps.

Il est donc nécessaire d’être vigilant à ne pas prévoir un aménagement trop figé
qui limiterait ensuite l’hybridation des activités. Ainsi, pour conserver une
certaine souplesse, il est indispensable de prévoir dans le projet des espaces
libres non attribués qui permettront justement cette émergence
d’usages.

30
Leviers / Elé e ts facilitateurs Frei s / Elé e ts li ita ts

- Existence d’une dynamique collective -Temporalité pour la mise en œuvre de


citoyenne ou d’acteurs associatifs, ce type de projet et la mobilisation des
d’entreprises... partenaires sur la durée
- Recherche d’interaction avec l’existant -

Partenariats - Lieu non adapté ou des locaux mono-


- Fort ancrage territorial usages ou non évolutifs → conséquence sur
- Volonté de créer une structure professionna- le développement futur du projet
lisée pour assurer sa pérennité
- Viabilité économique pas uniquement liée - Un manque d’ouverture vers le grand public
à des financements publics - tarification des (rester sur de l’entre-soi) → conséquence sur
services la fréquentation future du lieu
- Diversification des activités : souvent petite

restauration, espace de coworking, lieu - Non diversification des ressources financières


d’échange et de convivialité, incubateur...
- Un lieu mis à disposition par les collectivités -Absence de professionnalisation et un appui
ou entreprises sur la seule ressource bénévole
- Une gouvernance partagée et une

structure juridique adaptée (le plus souvent


association, SCOP ou SCIC) 31
Evaluation de
l’opportunité
du projet sur
le territoire

32
Opportu ités Co texte favorable Me aces Elé e ts pouva t pé aliser
la ise e œuvre du projet
-Prise de conscience citoyenne, sujet
au cœur des préoccupations actuelles

-Volonté d’acteurs locaux de se


mobiliser autour des valeurs
proposées et de proposer un lieu - absence de lieu adapté
d’expérimentation et d’échanges
ouvert à tous - travaux trop conséquents à réaliser

- Politiques publiques favorables au


niveau national et local

-Financements envisageables dans le


cadre de l’appel à projet de la Région 33
Qu'apporterons nous?

Un lieu chaleureux Une proposition Humain tout en


et convivial avec du sociale et solidaire étant respectueux
sens de la nature
Liant la recherche Une éco
de valeurs, les responsabilité
objectifs et le décisive
résultat positif 34
CONTACT:
MAIL:
MERCI POUR
DOROTHEE_PIERSON@YAHOO.FR VOTRE
PACIFISTAPROD@GMAIL.COM LECTURE
TEL: 06.49.04.84.20
TEL : 06.99.74.31.45

35