Vous êtes sur la page 1sur 4
N° 1
N° 1
N° 1 ÉLECTIONS CANTONALES DES 20 ET 27 MARS A gauche toute ! Après le formidable

ÉLECTIONS CANTONALES DES 20 ET 27 MARS

A gauche toute !

Après le formidable mouvement social sur les retraites auquel le gouvernement est resté sourd, c'est l'occasion de battre la droite et de choisir une vraie politique de gauche.

D epuis 2004, la majorité des départe- ments, des régions et des grandes villes est gérée par des équipes de

gauche. Pourtant cela ne suffit pas pour vivre mieux, partout la pauvreté progresse. Les col- lectivités locales sont autant de lieux où l'on peut attendre une aide, mais elles sont étran- glées financièrement par les transferts de charge de l'Etat. Elles ne peuvent plus faire face et répondre aux attentes des populations. LE FRONT DE GAUCHE UNE RÉPONSE

La droite sarkozyste s'attaque en permanence aux acquis sociaux, au pou- voir d'achat, aux droits des chômeurs. Elle renfloue les banques pour leur permettre de spéculer de plus belle. Pendant ce temps, les tarifs de l'énergie, des soins, des transports s'emballent. Le plus grand nombre devra payer pour les cadeaux

fiscaux faits aux plus riches. Les services publics sont démantelés. Chacun en voit les conséquences : l'hôpital public de La- gny est menacé. Le sous-investissement amène une dégra- dation des conditions de transport des banlieusards. Dans l'éducation 16.000 postes seront encore supprimés, pour la 10e année consécutive. Les conditions d'apprentissage se dégradent partout. Chaque fois l'application des direc- tives européennes est invoquée par nos dirigeants. Remettre en cause le traité de Lisbonne est indispensable pour aller de l'avant et sortir de la crise du capitalisme. Le Front de gauche est la seule force à gauche qui rappelle cette nécessité. Ensemble pre- nons nos affaires en main, luttons pour défendre l'intérêt général.

en main, luttons pour défendre l'intérêt général. LE CANDIDAT DU FRONT DE GAUCHE À LAGNY-SUR-MARNE
LE CANDIDAT DU FRONT DE GAUCHE À LAGNY-SUR-MARNE CHRISTOPHE COULAMY
LE CANDIDAT
DU FRONT DE GAUCHE
À LAGNY-SUR-MARNE
CHRISTOPHE COULAMY
E N B R E F PRIORITÉS TRANSPORTS Le secteur Lagny-Thorigny est un des parents
E N
B R E F
PRIORITÉS
TRANSPORTS
Le secteur Lagny-Thorigny
est un des parents pauvres
des transports collectifs et
des liaisons ferrées. Pour
éviter le « tout bagnole »
dans les déplacements le
Front de gauche propose :
RESEAU BANLIEUE
Prolongement de la ligne E
du RER jusqu'à Meaux.
Augmentation du cadence-
ment de la ligne P (Paris-
Meaux), remplacement du
matériel épuisé (en finir
avec « les petits gris » en
sous capacité notoire aux
heures de pointe).
Nouvelle liaison ferrée
Nord/Sud dite « Méri-
dienne 77 » pour relier
Roissy-CDG, Val d’Europe
et Melun avec des points
d'interconnexion sur les
lignes A,B,D et E du RER et
sur Paris Meaux.
FRET SUR RAIL
Développer le transport
marchandises par le rail
pour mettre fin à l’asp-
hyxie de l’A4 et de la Fran-
cilienne par les poids
lourds. Rentabiliser le
triage de Vaires en implan-
tant une structure rail-
route et remettre en cause
le plan fret de la Sncf.
REDONNER DU
PEPS AUX BUS
Le transport public n'a pas
pour but essentiel d'être
rentable. Nous proposons
le retour en régie publique
des bus et le développe-
ment des lignes.
FINANCEMENT
Nous proposons:
- un engagement de L'État
à la hauteur des besoins
- une plus grande
contribution de toutes les
entreprises (grandes
enseignes, Disney,
promoteurs immobiliers
)
qui tirent profit de tous ces
moyens de transports.
) qui tirent profit de tous ces moyens de transports. HÔPITAL, SANTÉ, RETRAITES Ils veulent tout
) qui tirent profit de tous ces moyens de transports. HÔPITAL, SANTÉ, RETRAITES Ils veulent tout

HÔPITAL, SANTÉ, RETRAITES

Ils veulent tout privatiser

Aprèss'enêtreprisauxretraites,NicolasSarkozyfait minedevouloirsauverlaSécurité sociale,pourmieuxlatorpiller.Onconnaît lachanson!

L e projet de réforme de la sécurité sociale du gouvernement n'est

rien d'autre que le démantèle- ment du système afin de le transférer progressivement aux assurances privées. Comme pour les retraites, l'ar- gument du vieillissement est uti-

lisé pour justifier l'injustifiable :

les personnes âgées coûteraient trop cher, les malades aussi. Il faudrait trouver de nouvelles

dans

la poche des particuliers, en for- çant ceux qui pourront le faire à cotiser aux assurances pri- vées. Petit à petit, les déclara- tions de Fillon, avancent l'hypothèse du «système as- surantiel» pour couvrir le nou- veau risque de la dépendance. Le rapport de la députée UMP Valérie Rosso-Debord est sans ambiguité. Les assurances pri- vées sont à l'affût. Comme 75 % d'une génération atteint l'âge de 65 ans et 60% celui de 90 ans, les calculs sont faits. Des projets de contrats sont déjà dans les tuyaux : 1.000de rente mensuelle pour des cotisa- tions de 30/mois pour une personne de soixante ans et à 21pour une personne de qua- rante ans. La souscription à l'as- surance sera obligatoire. En attendant la privatisation com- plète, on maintient une part de prise en charge publique. Le

sources de financement

groupe Malakoff-Méderic diri-

gé par Guillaume Sarkozy, frère

de, est déjà sur les rangs. Et on ne voit pas pourquoi, après la dépendance, le reste de la sécu- rité sociale ne serait pas livré aussi aux assureurs privés. Le PS et Les Verts-EE n'excluent

aux assureurs privés. Le PS et Les Verts-EE n'excluent pas un recours partiel au sys- tème

pas un recours partiel au sys- tème assurantiel, en se deman- dant seulement «comment faire» pour les personnes qui en seront exclues ! C'est mettre le doigt dans un bien dangereux engrenage. Avec vous, le Front de Gauche affirme l'exigence d'un financement solidaire et collectif de la sécurité sociale, dépendance comprise. Il suffit d'augmenter les recettes de la nation, en augmentant l'impôt

des plus riches en débarrassant les services de santé du poids de la finance. Ces services n'ont pas à être rentables et à enrichir les actionnaires.

ASSISES CITOYENNES DE LA SANTÉ

A l'appel d'élus et de professionnels de santé de Seine-et-Marne Vendredi 4 mars à 20h30 Lagny - salle du Totem

H Ô P I T A L D E L A G N Y

H Ô P I T A L

D E

L A G N Y

H Ô P I T A L D E L A G N Y

NOUS NE LÂCHERONS RIEN

Les militants et les élus locaux du Front de Gauche sont engagés de- puis sa création dans le collectif santé de Lagny. Depuis deux ans, ils ont participé au collectif et défendu ses positions auprès de la direc- tion de l'Hôpital, de l'agence régionale de santé, de la communauté d'agglomération de Marne-et-Gondoire et de la Région Ile-de-France.

Avec les usagers et les professionnels de santé, nous exigeons :

- le maintien d'un pôle de santé publique sur le site de Lagny, acces-

sible à tous aux tarifs de la Sécurité sociale. D'ores et déjà le futur hô-

pital de Jossigny est sous-dimensionné et ne couvrira pas les besoins de la population.

- Un véritable diagnostic de territoire pour faire face aux besoins d'un

bassin de vie en pleine expansion. Avec le collectif, nous avons obtenu une réserve de 3 hectares sur le site St Jean. Avec l'élection de Christophe Coulamy, le canton de Lagny se fera entendre pour une santé publique de qualité et de proximité.

NOS CANDIDATS S'ENGAGENT Pour une Seine-et-Marne vraiment à gauche L a Seine-et-Marne est un des

NOS CANDIDATS S'ENGAGENTPour une Seine-et-Marne vraiment à gauche L a Seine-et-Marne est un des départements qui gagne

Pour une Seine-et-Marne vraiment à gauche

L a Seine-et-Marne est un des départements qui gagne le plus d’ha-

bitants. Cela implique des be- soins nouveaux pour les populations. Autour de Dis- ney, les cantons de Lagny et Thorigny ont connu une forte croissance urbaine. Celle-ci s’est faite en produisant de nouvelles inégalités. Par exemple, le Val d’Europe ou Marne et Gondoire sont loin des 20% de logements so- ciaux. Quelques propositions :

AIDE AUX COMMUNES Le département aidera à l’amé- nagement des communes (as- sainissement, sécurité rou- tière). La reconstruction du

PRÉSERVER L'AVENIRsainissement, sécurité rou- tière). La reconstruction du pont en X et l’aménagement de la RD231 vers

pont en X et l’aménagement de la RD231 vers le Val d'Europe sont des priorités.

PETITE ENFANCE Répondre aux attentes d’une population jeune passe par le développement d’un réseau départemental de crèches et de structures de la petite en- fance.

SOLIDARITÉ Le département agira pour résorber les inégalités so- ciales : renforcement de la politique en faveur des per- sonnes âgées, mise en place d’une politique d’aide au lo- gement, lutte contre la préca- rité énergétique (aide aux travaux d’isolation des loge- ments). LOGEMENT Le conseil général privilégie-

ra les communes qui favorisent le logement social en ap- pliquant loyalement la loi SRU qui en impose 20%. Les com- munes qui en détournent l’es- prit en construisant essentiellement du logement intermédiaire (PLS), inacces- sible aux familles modestes, ver- ront leurs subventions amoindries. Le département ac- compagnera les réhabilitations.

TRANSPORTS Le département suivra l’applica- tion de l’engagement de la gauche régionale à réaliser la zone unique en Ile-de-France au prix de la zone 1-2 et agira pour la gratuité des transports pour les plus démunis (chômeurs, titulaires du RSA, de la CMU ou de l’aide médi- cale d’Etat).

Le 77 écologique pour de bon

N otre département possède un énorme potentiel écono-

mique en même temps qu'un espace naturel privilégié. Nous

devons inventer un modèle de développement respectueux de l'environnement.

FAVORISER LE BIO Alors que l'état réduit ses aides à la filière bio, nous proposons un "Agri plan" pour inciter les agriculteurs à répondre en priorité aux besoins alimen- taires du département et de la région. En parallèle nous de- vons développer les produits bio accessibles à tous, en diver- sifiant les productions et en créant des circuits courts de distribution. Le département

créant des circuits courts de distribution. Le département aidera les paysans (mises à disposition de terrains,

aidera les paysans (mises à disposition de terrains, com- mandes publiques). RELOCALISER L'ÉCONOMIE Le tout-camion contribue à l'émission des gaz à effet de serre. Il faut relocaliser l'éco-

nomie. Avec une maîtrise fon- cière publique renforcée, nous aiderons l'implantation d'entre- prises tenant compte de la qua- lification des demandeurs d'emploi Seine-et-Marnais. Nous développerons des zones d'activités permettant de tra- vailler près de chez soi. La spéculation foncière, les loyers trop chers au Val d'Europe où les salariés précaires et mal payés viennent de loin en Noctilien, cela doit cesser ! Avec cet objectif, nous établi- rons des clauses de condition- nalité écologiques et sociales dans le choix des entreprises ai- dées ou de celles qui répondent aux marchés publics du dépar- tement.

E N B R E F NON À LA FUSION DES COLLÈGES DE LAGNY Il
E N
B R E F
NON À LA FUSION
DES COLLÈGES DE
LAGNY
Il y a 4 ans, Marcel Rivière a
fait scission avec le nouveau
collège de Chessy. Ce redécou-
page du périmètre scolaire
s’est opéré avec une mécon-
naissance criante du secteur.
Ce collège qui peut accueillir
jusqu’à 700 élèves n’en
compte plus que 300 depuis
4 ans. Bien sûr, l’ambiance
est beaucoup plus détendue
pour les élèves.
Mais des problèmes de
gestion se posent. La dotation
pour 300 élèves ne permet
pas de faire face aux dé-
penses d'un bâtiment prévu
pour 700. M. Pagny, Maire de
Lagny, a eu l’idée « lumineuse
» de suggérer à l’Inspection
Académique de fusionner les
2 collèges de Lagny : Marcel
Rivière et 4 Arpents. Les
classes de 6e et 5e dans un
collège, 4e et 3e dans l’autre.
C’est une initiative ir-
responsable et irréfléchie qui
ferait une nouvelle fois la part
belle au collège privé.
Les conséquences seraient
dramatiques pour les collé-
giens et les parents d’élèves
de la commune. Les effectifs
par classe arriveraient au
seuil maximum, les élèves
n’auraient plus de collège de
proximité et les besoins en
transport exploseraient… Tous
les bénéfices sont pour l’Etat
qui cherche avant tout les éco-
nomies et ses 16.000 suppres-
sion de postes en 2011. Il en
va autrement pour le départe-
ment et les familles. Trop d’er-
reurs ont déjà été commises,
notamment par le Conseil gé-
néral. Prenons le temps de la
réflexion en concertation avec
tous les acteurs pour trouver
une issue adaptée.

E N

B R E F

 

LE FRONT DE GAUCHE, C’EST QUOI ?

Le Front de gauche est une alliance initiée par le Parti communiste, le Parti de gauche et la Gauche unitaire lors des élections européennes de 2009. Le but était de rassem- bler largement les forces de gauche hostiles à l’Europe libé- rale et à la ratification du Traité de Lisbonne. Par la suite, d’autres or- ganisations politiques ont rejoint le combat, en parti-

culier lors des élections ré- gionales ( FASE, Les

Alternatifs, M’PEP

)

En septembre 2010, ce front élargi s’est lancé dans un processus d’élabo- ration d’un « programme partagé » : ce programme se construit au travers de multiples initiatives lo- cales au contact des ci- toyens. Ce vaste «chantier» est largement ouvert aux organisations de gauche qui n’ont pas encore re- joint ce front, et surtout à toutes les personnes qui re- fusent les « mises aux normes économiques » de rentabilité à court terme au profit d’une minorité ! Ce débat est ouvert à celles et ceux qui par- tagent les valeurs d’égali- té, de justice, d’écologie, de solidarité, qui sont le vé- ritable patrimoine de notre pays ! Il n’y a pas de fatalité, ni

dans les luttes quoti- diennes ni dans les élec- tions ! le choix des électeurs est libre ! Soyez assurés que le seul vote utile pour le peuple, pour instaurer une VIème répu- blique digne de notre histoire et de notre rayon- nement culturel est le vote Front de gauche… et ce, à toutes les élec- tions !

vote Front de gauche… et ce, à toutes les élec- tions ! Imprimerie spéciale du Front

Imprimerie spéciale du Front de Gauche. Ce numéro été réalisé à l'aide du logiciel libre Scribus.

CANTONALES LAGNY, AVEC LE FRONT DE GAUCHE

libre Scribus. CANTONALES LAGNY, AVEC LE FRONT DE GAUCHE Professeur de mathématiques re- traitée - Parti

Professeur de mathématiques re- traitée - Parti communiste

Professeur de mathématiques re- traitée - Parti communiste En 2004, vous avez été plus de 48%

En 2004, vous avez été plus de 48% des électeurs (soit 5231 voix) à voter pour moi au 2ème tour de l'élection cantonale. Aujourd'hui, j'apporte mon sou- tien à Christophe Coulamy. Je sais qu'il défendra ce pour quoi je me suis battue : la petite en- fance et les personnes âgées,

suis battue : la petite en- fance et les personnes âgées, J'apporte mon soutien à Christophe

J'apporte mon soutien à Christophe Coulamy, parce nous avons besoin d'un conseiller général déterminé pour notre canton, pour l'hôpi- tal, mais aussi le cadre de vie. La Seine-et-Marne a reçu le «clou rouillé» par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUBICY) concernant les aména- gements cyclables. Face à la crise écologique nous devons fa- voriser les transports en com- mun et le vélo.

Pascal Le Poulain Conseiller Municipal PS de Lagny 2001-2008

MARIE-CLAUDE GÉRAULT, CANDIDATE SUPPLÉANTE

Comme enseignante et citoyenne, je me suis engagée pour la dé- fense et le développement des services publics. C'est avec cette préoccupation que je me présente comme suppléante de Christophe Coulamy à ces élections, impor- tantes pour l'avenir des politiques publiques du département.

LES

SOUTIENS

compétences essentielles du département. A Gauche, il est celui qui connaît le mieux La- gny et son canton grâce à son implication dans la vie associa- tive.

Michelle Welinski candidate socialiste aux cantonales 2004

Michelle Welinski candidate socialiste aux cantonales 2004 Ayant collaboré avec Christophe Coulamy à plusieurs

Ayant collaboré avec Christophe Coulamy à plusieurs reprises tant dans le domaine de l'enfance que dans le sou- tien aux personnes les plus en difficulté, je peux témoigner de sa force d'engagement, de sa ténacité, de son humanité, mais aussi de sa fermeté et de son aptitude à ne pas se laisser berner par de "belles paroles". Je lui fais entièrement confiance pour défendre pied à pied la santé, la petite enfance, les gens les plus menacés.

Militante syndicale, j'ai recherché l'union à la base et la participation du plus grand nombre. Je suis candidate Front de Gauche car je pense que seul un rassem- blement le plus large possible peut aboutir à un réel change- ment de politique dans notre pays.

à un réel change- ment de politique dans notre pays. Candidat du PCF sur le canton

Candidat du PCF sur le canton de Lagny en 2004, j'appelle à voter pour le Front de Gauche. Pour donner du poids à la gauche dans le 77, apportons nos voix à ces candidatures de rassemblement, porteuses d'espoir et de justice sociale.

Johann Lucas (PCF)

d'espoir et de justice sociale. Johann Lucas (PCF) Militant PCF en accord avec la démarche du

Militant PCF en accord avec la démarche du Front de Gauche, je soutiens la candidature de Christophe Coulamy. Je partage sa conception de la planifica- tion écologique qui, parce qu'elle est vraiment démocra- tique, prend en compte l'écono- mie tout en respectant l'environnement et tous les ci- toyens. En particulier, l'agricul- ture bio et de proximité doit être encouragée et soutenue afin que le bio soit accessible à tous.

Aliette Sallée

Francis Gutmacher

médecin pédiatre

Conseiller municipal de Saint Thibault

VOUS AUSSI, SOUTENEZ LE FRONT DE GAUCHE

Je soutiens la candidature de Christophe Coulamy et Marie-Claude Gérault

Nom :

Par chèque à l'ordre de M. Bernard Seul, mandataire financier de Christophe Coulamy. Le versement par chèque donne droit à reçu fiscal déductible de l'impôt sur le revenu à 66%. MAIL : christophe.coulamy@gmail.com - BLOG : http://christophe-coulamy.over-blog.com

Prénom :

Je

verse :