Vous êtes sur la page 1sur 2

R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E

Monsieur Bruno Le Maire


Ministre de l’économie, des finances
et de la relance
139 rue de Bercy
75572 PARIS

MARIE-NOËLLE
LIENEMANN
Paris, le mardi 29 septembre 2020,
___________

SÉNATRICE Objet : OPA de Veolia sur Suez


DE PARIS
___________
Monsieur le Ministre,
ANCIEN MINISTRE
___________ Une profonde transformation du paysage des entreprises du secteur de l’eau,
des déchets et l’économie circulaire est en cours. C’est un secteur clef pour
notre souveraineté nationale et pour la vie quotidienne de nos concitoyens. Du
fait de son importance, cette transformation ne peut se jouer en quelques jours
dans un Monopoly capitalistique, face auquel la puissance publique se
contenterait de laisser faire.
Cette situation serait d’autant plus inacceptable que l’État détient 23,64 % du
capital d’ENGIE et 34,3 % des droits de vote théoriques. Je me permets
d’ajouter que l’intervention et la vigilance publique sont d’autant plus
nécessaires car les activités concernées impactent la plupart du temps la
gestion de Biens Communs.

Le projet de rachat de Suez par Veolia aboutira de fait en France à un grand


monopole privé dans la gestion de l’eau et des déchets. Monsieur le Ministre,
s’il y a situation de monopole – surtout dans ce secteur –, alors il doit être
public. Et si tel n’était pas le cas, il serait préférable qu’il existe une
concurrence saine entre entreprises françaises capables d’organiser une
stimulation positive plutôt qu’une compétition destructrice.

Mais plus encore, la logique qui sous-tend le projet de Veolia conduira à court
et moyen termes à l’introduction d’opérateurs étrangers qui occuperont
l’espace de la libre concurrence. Tous les exemples précédents démontrent
que cela aboutit à un accroissement significatif de la pénétration des
entreprises étrangères en France. Cela ne sera pas sans conséquences
négatives sur nos recettes fiscales, sur l’emploi et les conditions sociales des
salariés français de ces entreprises et enfin sur la maîtrise technologique et la
Recherche & Développement.

…/…

PALAIS DU LUXEMBOURG - 15, RUE DE VAUGIRARD - 75291 PARIS CEDEX 06


TÉL. : 01 42 34 48 03 - FAX : 01 42 34 49 13 - MAIL : MN.LIENEMANN@SENAT.FR
…/…

Toute cette affaire pose donc une grave question de souveraineté nationale :
d’une part, je l’ai déjà écrit plus haut, une pénétration accrue de notre marché
par des sociétés étrangères ; d’autre part, et paradoxalement, une mise à mal
des synergies qu’ont su construire Veolia et Suez entre activités nationales et
internationales, en particulier en matière de développement technologique.

S’il devait avoir lieu, ce regroupement aura des conséquences négatives pour
l’emploi, que ce soit pour les fonctions « support » nationales ou régionales
mais aussi dans les agences locales.

Un autre inconvénient de ce projet est qu’il fait porter un risque important sur
la nécessaire diversité des solutions à mettre en œuvre dans le domaine de
l’économie circulaire, où un modèle unique pourrait s’imposer, en choisissant
de privilégier un modèle hyper-mécanisé et spécialisé, plutôt que de le faire
cohabiter avec des centres locaux, plus diffus, plus mixtes mais dont le
spectre des produits traités est plus large. Or ce sont des choix majeurs sur le
chemin pour engager la transition écologique, pour favoriser l’emploi et les
compétences, et pour soutenir le développement local.

C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, je vous demande ainsi qu’au


gouvernement d’agir pour empêcher l’OPA de Veolia afin de trouver d’autres
solutions pour le maintien et le développement des activités de Suez en tant
que telle ou pour avancer dans la voie d’un monopole public de l’eau.

Restant à votre disposition, je vous prie de bien vouloir agréer l’expression de


mes meilleures salutations.

MARIE-NOËLLE LIENEMANN

PALAIS DU LUXEMBOURG - 15, RUE DE VAUGIRARD - 75291 PARIS CEDEX 06


TÉL. : 01 42 34 48 03 - FAX : 01 42 34 49 13 - MAIL : MN.LIENEMANN@SENAT.FR