Vous êtes sur la page 1sur 7

Ecole Supérieure d’Interprétariat et de Traduction

L’ordonnance
(Compte rendu de Lecture)

Dr ASSA
Jocelyn KOUASSI
1. INTRODUCTION
a. Biographie

Soro GUEFALA, auteur Ivoirien voit le jour à Korhogo, une des contrés de la Côte
d’Ivoire, surtout connu pour son milieu traditionnel et culturel. Né en 1956, presqu’à la
veille des indépendances de certains pays Africain, Guefala se laisse influencer par bons
nombre de pionniers de la littérature africaine en laissant éveiller en lui de par leurs écrits
et thèmes, son esprit littéraire. Esprit littéraire qui lui permet de tergiverser du poste de
Professeur certifié de lettre à celui d’écrivain. Issu de cette importante époque coloniale, il
se démarque en utilisant un des genres littéraires les plus sélects de l’époque, qui n’est
autre que le théâtre, par lequel, il met en scène le vécu, les réalités et les tars africains.
Ainsi le dramaturge compte à ce jour une panoplie d’œuvres, dont certaines lui permette
de rafler le « Prix de la meilleure pièce inédite » avec sa pièce l’Ordonnance ».

b. Bibliographie

SORO Guéfala, est un auteur prolifique, ces œuvres sont nommés comme suit :
2008 : L’Ordonnance
2013 : Le village de la honte
200 ?: Sang de l’amour
200 ?: L’amant de la femme

II. PRESENTATION DE L’OEUVRE


➢ Structure externe

▪ Nom de l’auteur : SORO Guéfala

▪ Type de l’œuvre : Pièce théâtrale


▪ Image : Sur cette image, nous voyons

▪ Edition : Vallesse Éditions


La 4e de couverture

Il faut parfois si peu de choses pour construire une vie, et même une vie de rêve. Ou, au
contraire, pour bouleverser une autre, patiemment construite, comme celle que N’Guana
avait bâtie, dans la modestie certes, mais avec tant d’amour….

➢ Structure Interne
Après analyse, la pièce de théâtre intitulé l’Ordonnance est reparti en (5) Tableaux. Il
convient de mentionner que chaque Tableau est la subdivision d’un acten et donc marque
un changement de décor.

TABLEAU I (Page 17 à 47)


➢ La nouvelle : Le licenciement de N’guena, le père de famille
▪ Au domicile de la famille de N’guana : Manewa, sa femme et Minan, sa fille
devisent
▪ Le rêve de Minan : Devenir plus tard sage-femme
▪ N’guena rentre silencieux et très amer
▪ Il informe sa famille de son licenciement sans aucune compensation
▪ Son ami Karim propose des solutions provisoires.
▪ Minan pique une crise.

TABLEAU II (Page 49 à 65)


➢ L’ordonnance.
▪ Manewa et Minan à l’hôpital.
▪ N’guana toujours nerveux reçoit son fidèle ami Karim.
▪ Les deux hommes critiquent le corps médical.
▪ Retour de Manewa et Minan : Elle rapporte une ordonnance.
▪ Évocation des difficultés financières du couple dont une atmosphère tendue.
▪ Karim propose encore une solution.
TABLEAU III (Page 67 à 77)
➢ L’impuissance de la famille : Aucune solution pour honorer l’ordonnance
▪ Les excuse de Manewa à Karim.
▪ N’guana ….. de chez son cousin Nando
▪ Les ménaces de Nouma, la propriétaire.
▪ Autre proposition de Karim : Voir un guérisseur.

TABLEAU IV (Page 79 à 86)


➢ Chez le guérisseur : Des exigences hors de portées de la famille N’guena.
▪ La nervosité de N’guana.
▪ Le diagnostic du guérisseur.
▪ Le pris à payer hors de portée.
▪ Furieux, N’guena s’en prend physiquement au guérisseur.

TABLEAU V (Page 87 à 110)


➢ Le dénouement
▪ Les tourments de N’guena.
▪ Le retour de Karim de l’hôpital.
▪ L’anecdote de Karim : « un euphémisme »
▪ La visite de Nando : Une aide inutile.
▪ Les tractations administratives pour emmener Minan.
▪ L’accident de N’guana.
▪ Heureux dénouement : Résurrection de Minan, son père vivant et Karim à la
recherche de Manewa.

III. LES PERSONNAGES


1. Personnages Principaux

Minan
Seul enfant du couple N’guena, Minan est une fille très courageuse et ambitieuse comme
tout adolescent de son âge. Elle s’évertue à poursuivre son rêve de denir une sage-femme
pour subvenir à ses besoins et ceux de sa famille. Mais, celle-ci ne tient compte des
réalités qui prônent sa vie et se fait alors rattraper par ceux-ci, lorqu’elle apprend la
brusque nouvelle du licenciement de son père, et sans oublier les péripéties que revêt son
‘Ordonnance’.
N’guana
Père et époux, N’guana est un modeste employé dans une fabrique, qui par les réalités qui
prônent sa vie, tels que la pauvreté et son impuissance à subvenir aux besoins de sa
famille, il se revêt comme un personne, nerveux, impulsif.
Manewa
Mère et épouse, Manewa est une femme au foyer qui n’a bénéficié, ni d’éducation
scolaire, ni d’occupation rémunératrice. C’est alors que face à la situation que traverse sa
famille, celle-ci mesure et prend conscience du degré de pauvreté qui les limites.

Karim
Meilleur ami de N’guana, Karim incarne un personnage qui a un grand cœur. Face aux
péripéties que subit la famille de son fidèle ami, il se montre disponible et serviable en
proposant maintes alternatives.

Nouma
Propriétaire du domicile que loue N’guena, Nouma passe réclamer les trois mois de loyer
que lui doit le père de Minan. Insensible aux difficultés que traverse N’guena et sa
famille, celle-ci les menace de les vider de ses appartements. Aussi a la charge d’enfants,
Nouma fini par compatir à la douleur de la famille de N’guena, face à la perte de leur
unique fille.

Nando
Cousin de N’guana, Nando est un PDG d’une société et se revêt alors comme un homme
puissant et aisé. Mais face à la situation que vit son cousin il ne montre aucun intérêt, par
conséquent, ne vient en aide à son cousin. Il se révèle alors comme le personnage typique
qui malgré ses moyens, sa puissance et son influence préfère être à l’écart de tout.
Le Guérisseur
Recommandé par Karim, Le Guérisseur fait son apparition lorsque la famille de N’guena
en a vraiment besoin. Diagnostiquant la même maladie que celle que l’hôpital a révélé,
celui-ci propose une solution trop couteuse, ce qui met N’guana hors de lui et le pousse à
sen prendre physiquement au Guérisseur.

IV- LES THEMES PRI NCIPAUX


Tout au long de cette pièce théâtrale devenue emblématique pour le monde littéraire et
surtout pour les communauté africain, L’Ordonnance se muni d’une panoplie de thèmes
qui reflète le quotidien des familles pauvres africaines . Ainsi, La L’amitié, la Tolérance,
les injustices sociales, l’égoïsme et les abus de pouvoirs, se révèlent comme les thèmes
principaux de la pièce.

V. L’ESPACE ET LE TEMPS

▪ L’espace

Tout le long de cette œuvre, l’histoire se déroule sur trois principales scènes, dont la cour
familiale, l’hôpital & chez le Guérisseur.

▪ La Cour Familiale

Ce lieu fu l’un des plus important de la pièce. Il marque le début de l’histoire et


des péripéties que vivra la famille de N’guana. Au sein de cette maison, la famille
fera face a plusieurs tristes nouvelles, comme celles ; du licenciement de N’guena,
l’apport de l’Ordonnance de Minan.

▪ L’hôpital

Tout comme le premier lieu, il constitue un lieu très marquant dans l’histoire de
cette pièce. Pas si différent de la ‘Cour familiale’, il représente le lieu qui met fin à
l’avenir radieux et prometteur de Minan, en lui diagnostiquant une hépatite,
maladie à laquelle sa famille ne peut faire face, suit à leurs importants soucis
financiers.
▪ Chez le guérisseur
Lieu introduit par l’un des personnages de la pièce, il représentais un espace
rempli d’espoirs pour N’guana et sa famille, mais, il fut converti en un lieu
producteur d’amertume, de magouille, de violence physique.

VI. CONCLUSION

Enfin, à travers cette œuvre théâtrale et ces enchainements de péripéties, Soro Guéfala
met en scène les réalités auxquelles la classe sociale pauvre fait quotidiennement face dans
les sociétés africaines, et cela, par le biais de causes, telles que : les souffrances des classes
sociales démunies et condamnées à mourir dans l’indifférence, ou encore de la souffrance
dû à l’égoïsme des bourgeois africaines. De ces faits, l’auteur de L’Ordonnance se mini
alors, de peu d’outils linguistique, et se mini plutôt d’un langage et d’un style
particulièrement simple à la compréhension de tous.