Vous êtes sur la page 1sur 19

L’organisation de

l’entreprise industrielle

L'organisation industrielle (ou économie industrielle ou Concurrence


imparfaite et industrial organization1 en anglais) est la branche de
la microéconomie qui étudie le fonctionnement des marchés et
les comportements des entreprises sur ces marchés.
Elle traite notamment des situations dans lesquelles les entreprises disposent
d'un pouvoir de marché, ce que les économistes appellent la concurrence
imparfaite.
Elle ne se réduit toutefois pas à l'analyse de la concurrence imparfaite. Un de
ses objectifs est d'évaluer la performance des marchés en termes d'efficacité et
de bien-être collectif. À cet égard, l'économie industrielle comporte une
dimension importante d'aide à la décision publique, pour tout ce qui touche à
la régulation des marchés.

Entreprise : Organisation et Fonctionnement Patrick Monassier Cours Entreprise Page 1 sur 12


Organisation et Fonctionnement de l’Entreprise Sommaire Organisation et fonctionnement de
l'entreprise .................................................................................... 1 Les principales fonctions de
l’entreprise ................................................................................................. 2 La notion de
structure ............................................................................................................................. 3
Caractéristiques d’une structure .............................................................................................................
3 Structures de
l’Entreprise ........................................................................................................................ 3 La structure
fonctionnelle ................................................................................................................... 4 La structure
divisionnelle .................................................................................................................... 5 Structure
matricielle (multidivisionnelle) ............................................................................................ 6 Structure
hiérarchico-fonctionnelle (staff and line) ............................................................................ 7
Détermination de la structure d’une entreprise .....................................................................................
8 Comparaison des différentes structures
retenues .................................................................................. 8 Informatique
d’Entreprise ....................................................................................................................... 9 Les suites
logicielles ............................................................................................................................... 10 Un
exemple de recherche de performance .......................................................................................... 11 Le
mode d'organisation et de fonctionnement des entreprises repose sur certaines caractéristiques
communes. Il est influencé par la stratégie, le métier, la taille, la maturité, l'histoire et la culture de
l'organisation. L'activité d'une même entreprise est répartie au sein de diverses fonctions. Toute
entreprise est organisée autour de deux pôles d'activité opérationnelle : la production et le
commerce. • La production regroupe l'ensemble des fonctions qui produisent les biens et les services
que l'entreprise commercialise. • Le commerce regroupe l'ensemble des fonctions qui
commercialisent les biens et les services que l'entreprise produit.

Entreprise : Organisation et Fonctionnement

La notion de structure
La structure organisationnelle d’une entreprise définit le mode d’organisation entre les
différentes unités qui composent l’entreprise et le choix de répartition des moyens
humains et matériels mis en œuvre entre ces différentes unités.

En conséquence, définir la structure organisationnelle d’une entreprise revient à répondre


aux questions suivantes :

comment sont mis en relation les différents éléments qui composent l’entreprise ?

comment sont répartis les facteurs de production utilisés par l’entreprise ?

Il faut alors définir les tâches qui doivent être accomplies dans l’entreprise et concevoir
une structure organisationnelle permettant la coordination de ces tâches entre les
différents membres. La formalisation de la structure organisationnelle est souvent
représentée par un organigramme (présentation de la répartition des responsabilités et du
pouvoir, de l’organisation de la hiérarchie et de la distribution des tâches au sein d’une
structure).

Caractéristiques d’une structure


La division des tâches au sein d’une structure organisationnelle suppose que celles-ci sont
ensuite reliées par un ensemble de liens qui peuvent être :

Des liens hiérarchiques : qui impliquent alors la définition de liens de subordination entre
les différents éléments.

Des liens fonctionnels : les décisions d’un élément de la structure doivent pouvoir
s’appliquer aux autres éléments dépendant de ce centre de compétence.

Des liens de conseil : un élément de la structure peut contribuer au bon fonctionnement


d’un autre élément.

Structures de l’Entreprise
Les entreprises peuvent adopter différents types de structures selon la manière dont elles
organisent la division interne du travail (degré de départementalisation). On distingue
généralement deux grands types de structures qui se distinguent par le fait que l’une est
centrée sur la notion de fonction alors que l’autre repose sur l’idée de produit.

Entreprise : Organisation et Fonctionnement


La structure fonctionnelle
La structure de l’entreprise repose sur les différentes fonctions exercées au sein de l’organisation
La structure de l’entreprise repose sur les différentes fonctions exercées au sein de l’organisation

Ce type de structure repose sur deux principes essentiels :

unité de commandement : la voie hiérarchique constituée se traduit par le fait que tout membre
de l’entreprise ne dépend que d’un seul supérieur

modes de communication : la communication entre les membres est à la fois verticales (selon la
voie hiérarchique définie) et horizontale (coopération entre les niveaux hiérarchiques parallèles).

La structure divisionnelle
L’entreprise est ici organisée autour du bien ou service final qu’elle produit. Chacune des divisions
de la structure organisationnelle de l’entreprise peut à son tour être structurée selon le modèle de la
structure fonctionnelle.
Ce type de structure est de plus en plus utilisée par les grandes entreprises - qui dans le
même ordre d’idée adoptent une structure organisationnelle géographique que l’on peut assimiler à
une structure divisionnelle puisque les grandes fonctions sont dupliquées dans les différentes
divisions géographiques.

Ce type de structure repose sur quatre principes essentiels :

focalisation de la structure sur le produit final : on regroupe sous une autorité unique l’ensemble des
activités relatives à une gamme de produits homogènes ;

dissocier la gestion des diverses lignes de produits entre différents responsables ;

déléguer le pouvoir de décision aux responsables de produits ;

faire de ces lignes de produits des centres de profits autonomes.


Détermination de la structure d’une entreprise

L’entreprise va définir la structure qui lui est la mieux adaptée en se fondant sur la prise en compte
d’un certain nombre de critères : La taille de l’entreprise : plus une entreprise augmente sa taille et
plus sa structure va devenir complexe. Les structures fonctionnelles par exemple sont adaptées à des
petites entreprises ou il n’y a qu’un seul dirigeant capable de gérer l’ensemble de la structure. La
stratégie poursuivie : la stratégie de l’entreprise rentre en compte dans la définition de la structure
(exemple : structure par projet). Cette complexification de la structure s’accompagne alors d’une
certaine bureaucratisation de l’entreprise ou le poids des services annexes à la production augmente
dans le total de l’entreprise. L’âge de l’entreprise : une jeune entreprise aura une structure
relativement simple alors qu’une entreprise plus ancienne sera souvent victime de l’effet de
bureaucratisation qui se traduira par une complexification de l’organigramme. La technologie
utilisée par l’entreprise : une production à l’unité se traduira par une structure simple alors qu’une
production de masse entraînera souvent la mise en place d’une structure par produit.
L’environnement de l’entreprise : dans un environnement stable, l’entreprise aura tendance à
privilégier une structure formelle centralisée alors que dans un environnement incertain, l’entreprise
mettra en place une structure souple facilement adaptable.

Comparaison des différentes structures retenues


SECTION1 : LES fonctions de l’entreprise
LES fonctions de l’entreprise

l’entreprise est un peu comme un organisme vivant, dont la "survie" nécessite une
bonne coordination des organes qui le composent.

En effet, l'entreprise ne peut fonctionner que si les tâches à accomplir sont


réparties de façon précise et si le rôle de chacun dans l’entreprise est clairement
déterminé. Plus l’entreprise est importante, plus son organisation, pour être
efficace, doit être structurée.

Les nombreuses tâches réalisées par l’entreprise peuvent faire l’objet d’un
regroupement selon leur objectif. Cela permet notamment d’identifier les grandes
fonctions de l’entreprise.

Traditionnellement, on recense 8 grandes fonctions dans l’entreprise dont la


fonction Production, la fonction Marketing et Vente ou la fonction Recherche et
Développement. Certaines revêtent une importance cruciale, car elles participent
directement à la création de richesse. D’autres, appelées "fonctions support", sont
secondaires.

Il faut donc explorer l’anatomie de l’entreprise et regarder d’un peu plus près ses
fonctions, afin de comprendre leur signification, leur articulation et leur
importance.
Pour pouvoir être efficace, une entreprise doit répartir toutes les tâches à
accomplir de façon précise, structurée et spécialisée. Elle doit déterminer le
rôle de chacun dans l’entreprise. Plus l’entreprise est importante, plus sa
structure est précise : dans une petite entreprise, en effet, le patron effectue
généralement lui-même toute une série de tâches très diverses (il recrute, il
vend, il fait ses comptes…) mais la complexité et la diversité croissante des
problèmes techniques, commerciaux, financiers… exigent d’une entreprise
d’une certaine taille une organisation efficace.

Les multiples tâches effectuées par l’entreprise peuvent être regroupées en


ensembles homogènes du point de vue de leur finalité. Ces regroupements de
tâches interdépendantes ayant le même objectif s’appellent fonctions. Au
début du siècle, Fayol, un ingénieur français, a analysé les fonctions de
l’entreprise et en a distingué 6 :

la fonction technique (production, transformation…),

la fonction commerciale (achats, vente…),

la fonction financière (recherche gestion des capitaux),

la fonction sécurité (protection des biens et des personnes),

la fonction comptable (établissement des documents comptables, calcul des


coûts…),

la fonction administrative (direction, prévision, coordination et contrôle).

On ne retrouve pas forcément toutes ces fonctions dans chaque entreprise.


Par ailleurs, cette typologie s’inscrit dans le contexte industriel du début du
siècle et les entreprises actuelles présentent des découpages faisant apparaître
de nouvelles fonctions telles que :

la fonction recherche et développement qui s’occupe des études et de la


recherche…, la fonction qualité s’assure que les produits livrés sont conformes
à des règles de fabrication…, la fonction ressources humaines qui s’occupe des
rémunérations, du recrutement, de la formation….

Il faut souligner que l’importance de chacune des fonctions est due au


contexte. Les fonctions production, marketing, finance et ressources humaines
ont respectivement été en vogue dans les années 60 (société de consommation
de masse), 70 (crise), 80 (déréglementation), 90 (aspiration à une justice
sociale)

Pour exécuter une fonction, il faut un ensemble de moyens matériels et


humains, appelé service. À une fonction peuvent correspondre plusieurs
services (dans les grandes entreprises notamment). Inversement, un service
peut assumer des activités relatives à plusieurs fonctions ( dans les petites
entreprises)

La fonction financière
La définition :

La fonction financière est celle qui se charge de la recherche et de l’octroi des ressources
financières dont l’entreprise a besoin pour persister (fonctionnement d’une extension et/ou
modernisation de matériel).
De ce fait, elle est dans l’obligation de faire une analyse complète de la situation financière de
l’entreprise périodiquement : gestion des avoirs et les biens de l’entreprise en vu de surveiller la
sécurité financière.

La fonction sociale
La fonction sociale s’articule autour du personnel en tant qu’être vivant (homme) et en tant que
force du travail.
Le rôle de cette fonction se décline en trois éléments puisque la politique du personnel englobe 3
volets :

 Elaboration des méthodes de gestion du personnel comme les procédés de recrutement, de


rémunération, d’évaluation et autres,
 Mise en place de méthodes qui permettent d’atténuer les conflits entre les ressources
humaines et simplifier l’intégration du personnel en le motivant par des formations, des
programmes de promotion et autres,

 Mise en place des organes de revendications et autres qui représentent le personnel


comme les syndicats, les délégués du personnel et autres.
Ainsi, on déduit que la fonction sociale ayant des roles articulés autour des ressources humaines
de l’entreprise à travers:

 La sélection,

 La gestion,

 L’intégration et l’évolution.

La fonction approvisionnement :
La fonction d’approvisionnement s’articule autour des achats et donc elle est censée :
 Lancer des achats,

 Assurer la gestion du stock.


Réaliser les achats consiste :

 Choisir les bons fournisseurs,

 Préciser les produits à commander auprès des fournisseurs en se basant sur le rapport
qualité/prix,

 Lancer les commandes et faire le suivi,

 Recevoir les commandes et les contrôler avant toute validation finale.


Gérer le stock revient à :

 Gérer le magasin en l’organisant en termes des matériels à utiliser, les documents et


paperasse administratifs dont vous aurez besoin ainsi qu’en terme comptable,

 Gérer économiquement le stock en précisant clairement la date de commande et la


quantité dont vous aurez besoin : ce point est très important parce que le cout de stockage est
assez onéreux pour certaines entreprises commerciales et industrielles,

 Préciser la qualité ainsi que le marché visé par l’entreprise suivant la fiabilité des matières
premières commandées.

La fonction technique
La fonction technique est celle qui se charge de la gestion de l’ensemble des outillages et matériels sans lesquels
l’entreprise ne peut fonctionner. Contrairement à la fonction commerciale à vendre le produit fini, la fonction
technique vise à assurer la qualité du travail permettant de transformer la matière première en produit fini suivant
les bonnes normes et les exigences de la clientèle ciblée.

La fonction commerciale
La fonction commerciale est une fonction assez sensible pour toute entreprise et surtout de type
industriel qui produit un nombre important de produits finis destiné à être vendu sur le marché
pour continuer dans son existence.
Toute fonction commerciale est censée maitriser parfaitement les outils manageriels et marketing
de plus avoir l’œil attentif sur tous les changements qui affectent le volume de vente.
Elle est censée refléter une bonne image sur la méthodologie du travail de l’entreprise, son
management, la qualité des matières premières utilisées et chaque détail qui peut intéresser le
marché ciblé.
SECTION2 : les objectife de l’entreprise

Quels sont les objectifs de l’entreprise ?


Toutes les entreprises, peu importe leur taille, sont des organisations. Il existe de
nombreuses définitions des organisations, mais on retiendra la suivante : « une
organisation est la coordination rationnelle d’un certain nombre de personnes et
de moyens en vue d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée ».

Autrement dit, une organisation regroupe des personnes, des idées, des capitaux,
pour atteindre un objectif.

La question qui se pose alors est celle de cet objectif : quels buts les entreprises
cherchent-elles à atteindre ?

Il n’y a pas de réponse unique et il s’agit d’ailleurs d’un vif débat entre spécialistes.
Plusieurs pistes sont étudiées, qui se complètent plus ou moins bien…
Objectifs :

• Identifier les objectifs et les moyens de l’entreprise

• Savoir classer les entreprises selon le secteur d’activité

• Savoir classer les entreprises selon la taille (nombre de salariés)

• Savoir classer les entreprises selon la forme juridique

Midas, Facebook, Carrefour, Sony, Microsoft, Samsung sont des


entreprises très différentes, pourtant ces entreprises ont les mêmes
objectifs et mettent en œuvre des moyens similaires.

I. Les objectifs et les moyens de l’entreprise

A. Les objectifs de l’entreprise :

1. Les objectifs économiques

Avant tout, l’entreprise cherche à dégager un bénéfice pour assurer


son développement, c'est-à-dire grandir tout en luttant contre la
concurrence.

Pour réaliser un bénéfice, l’entreprise doit vendre des biens et des


services à un prix supérieur à leur coût de production.

Bénéfice = Prix de vente – Coût de production

Le bénéfice sera ensuite répartis entre les différents acteurs ayant


participé à la production (patrons, salariés, etc.). Nous voyons donc
que l’entreprise crée de la richesse.
2. Les objectifs sociaux L’entreprise a également un rôle social :

• Elle fournit du travail, embauche du personnel, crée des emplois.

• Elle distribue des revenus (ex : salaire).

• Elle dynamise souvent l’activité d’une ville ou d’une région.


Aujourd’hui, l’entreprise a des responsabilités encore plus
importantes vis-à-vis de la société :

• Elle doit améliorer la formation des salariés.

• Elle doit tout mettre en œuvre pour protéger l’environnement


(politique de développement durable).

• Elle doit faire de son mieux pour régler les problèmes de société
(chômage, illettrisme, embaucher des travailleurs handicapés, etc.).

B. Les moyens de l’entreprise :


Pour produire des biens et des services, l’entreprise a besoin de deux facteurs :

• Le facteur travail (fournit par les salariés).

• Le facteur capital (argent, machines, etc.).

II. La classification des entreprises

A. La classification des entreprises selon le secteur d’activité :


B. Une entreprise peut être classée dans l’un des grands secteurs
d’activité
Secteur Caractéristique
Primaire Le secteur primaire regroupe les entreprises agricoles, de
pêche. Ces entreprises exploitent les ressources naturelles.
(ex : Total)
Secondaire Le secteur secondaire comprend les entreprises industrielles,
de l’énergie et du bâtiment, ces entreprises transforment les
matières premières en produits finis. (ex : Renault)
Tertiaire Le secteur tertiaire réunit les entreprises du commerce et des
services. (ex : Auchan)
Quaternaire Ce sont les entreprises de la nouvelle économie évoluant
dans le domaine de la communication et de l’informatique. La
plupart du temps, les entreprises du secteur quaternaire sont
incluses dans le secteur tertiaire. (ex : Google)
Aujourd’hui, le secteur tertiaire est celui qui regroupe le plus grand nombre de travailleurs, c’est
aussi le secteur le plus dynamique et innovant.

B. La classification des entreprises selon l’effectif :

Nom Effectif
TPE = Très Petite Entreprise 0 à 9 salariés
PME = Petite et Moyenne Entreprise 10 à 499 salariés
GE = Grande Entreprise 10 à 499 salariés

Une des caractéristiques du tissu industriel et commercial de la France est le très grand nombre de
TPE, près de 94% des entreprises ont en effet moins de 10 salariés.

3. La classification des entreprises selon le statut juridique

Les entreprises publiques Les entreprises privées


Leur capital est détenu totalement ou en Entreprises individuelles Sociétés
partie par l’Etat (ex : SNCF, EDF, etc.)

Un seul propriétaire Plusieurs associés


assume tous les risques assument tous les risques.
financiers (ex : un
artisan)
SECTION3: Définition de la structure et
l’organisation d’entreprise
La structure et l’organisation de l’entreprise :

est un système qui consiste en des règles et des politiques institutionnelles


explicites et implicites conçues pour décrire comment les différents rôles et
responsabilités sont délégués, contrôlés et coordonnés.
La structure ou l’organisation fonctionnelle d’une entreprise détermine
également la manière dont l’information circule d’un niveau à l’autre au sein de
l’entreprise.
Par exemple, dans une structure centralisée, les décisions découlent de
haut en bas, tandis que dans une structure décentralisée, les décisions sont
prises à différents niveaux.

Caractéristique des structures et organisations des entreprises

La structure organisationnelle définit simplement une


hiérarchie spécifique au sein d’une entreprise ou n’importe qu’elle
organisation, de toutes formes et tailles.
Une structure organisationnelle réussie définit le travail de chaque employé et
comment il s’intègre dans le système global.
Cette structuration fournit à l’entreprise une représentation visuelle de sa
forme et de la manière dont elle peut le mieux progresser dans la réalisation
de ses objectifs.
Les structures d’une entreprise ou organisation sont normalement illustrées
dans une sorte de diagramme ou de schéma.

Formes structurelles d’organisation d’entreprise

Au plus haut niveau, La structure l’organisation d’entreprise est soit


centralisée, soit décentralisée.
Traditionnellement, les organisations ou plutôt les entreprises ont
été structurées avec un leadership centralisé et une chaîne de
commandement définie.
Cependant, il y a eu une augmentation des organisations décentralisées,
comme c’est le cas avec de nombreuses startups technologiques.
Cela permet aux entreprises de rester rapides, agiles et adaptables, avec
presque chaque employé recevant un niveau élevé d’agence personnelle.

Quatre types de structures organisationnelles communes sont mises en


œuvre dans le monde réel.
La structure Fonctionnelle d’une entreprise

Le premier, et le plus commun, est une structure fonctionnelle.


Ceci est également appelé une structure organisationnelle bureaucratique et
rompt une entreprise basée sur la spécialisation de ses effectifs.
La plupart des petites et moyennes entreprises mettent en place une structure
fonctionnelle.
La division de l’entreprise en départements comprenant le marketing, les
ventes et les opérations est l’acte d’utiliser une structure organisationnelle
bureaucratique.

La Structure Divisionnelle de l’entreprise

Le deuxième type est commun parmi les grandes entreprises avec de nombreuses
unités d’affaires.
Appelé la structure divisionnelle ou organisation d’entreprise en multi division, une
entreprise qui utilise cette méthode structure son équipe de direction en fonction des
produits, projets ou filiales qu’ils opèrent.
Johnson & Johnson est un bon exemple de cette structure.
Avec des milliers de produits et de lignes de métier, l’entreprise se structure de telle
sorte que chaque business unit opère comme sa propre entreprise avec son propre
président.

La Structure Hiérarchique dans une entreprise (La Flatarchy)

Flatarchy est une structure plus récente, est le troisième type et est utilisé


par de nombreuses startups.
Comme son nom l’indique, il aplatit la hiérarchie et la chaîne de
commandement et donne beaucoup d’autonomie à ses employés.
Les entreprises qui utilisent ce type de structure ont une grande vitesse de
mise en œuvre.

La structure Matricielle d’une entreprise

La quatrième et dernière structure de l’entreprise est la structure matricielle.


C’est aussi le plus déroutant et le moins utilisé. Cette structure matricielle des
employés à travers différents supérieurs, divisions ou départements.
Un employé travaillant pour une entreprise matricielle, par exemple, peut avoir
des fonctions dans les ventes et le service à la clientèle.

Dans ce cours en pdf de la structure et l’organisation de l’entreprise on a va


abordé les notions mentionnées précédemment d’une façon très détaillé.

La structure fonctionnelle simple


La poursuite du développement conduit a accentuer la spécialisation et le degré
de formalisation : la direction générale s’entoure de collaborateurs, le schéma fonctionnel se
complexifie avec l’apparition d’organes d’état-major se superposant
aux fonctions opérationnelles.

La structure fonctionnelle évoluée


La PME grandit, elle croft sous la pression de ses ambitions et passe de quelques dizaines
d’employés à quelques centaines. Le patron ne peut pas avoir
des rapports hiérarchiques directs avec tous ses subordonnes. Il doit créer des chefs de
service qui dépendent de lui, mais qui sont chacun responsable d’un secteur.

La structure avec direction internationale par fonction

Lorsque l’entreprise s’internationalise clic est amené à rajouter une direction Export, plus
une direction internationale si elle établit des filiales à l’étranger. A cause de la croissance de
ses activités, cette direction développe son propre état-major fonctionnel, ce qui cite une
duplication des coûts. Avec l’accroissement des transferts de fonds, de produits, de
technologie et d’hommes, des conflits se développent entre les fonctions du siège et de la
direction internationale.

Si elle devient plus importante par son chiffre d’affaires et sa rentabilité que le siège, elle
menace l’équilibre de l’organisation. Le PDG est alors amené à redistribuer les activités
internationales aux directeurs fonctionnels.

L’entreprise emploie alors quelques milliers de personnes. Cette structure par fonctions
internationales se trouve dans certaines entreprises japonaises puisque l’intégration s’effectue
principalement par la culture plutôt que par des mécanismes formalises comme dans les
entreprises occidentales. On retrouve également ce type de structure dans certaines entreprises
d’extraction de matières premières.

REMARQUE : Dans la structure fonctionnelle, l’entreprise est un centre de stratégie et de


profit unique et les différentes directions sont soit des centres de coûts soit des centres de
menus.