Vous êtes sur la page 1sur 47

Conservatoire national des arts et métiers-Paris

Département de génie civil Centre Tripoli

Oral Probatoire ENG222

Sujet : Étude sismique comparative entre portique métallique et


portique béton arme

Nom du candidat : HAJJ HUSSEIN SAMIRA

Numéro du dossier : 1647t

Date : juin 2019

Page. 0
Contents
I. Introduction :................................................................................................................................................................................ 2
II. Généralités :................................................................................................................................................................................. 3
III. Le contreventement....................................................................................................................................................................4
 Le contreventement horizontal :..................................................................................................................................................
 Le contreventement vertical :......................................................................................................................................................
IV. Contreventement par portique...................................................................................................................................................5
V. les portiques avantages et inconvénients :..................................................................................................................................6
VI. Calcul sismique suivant l’EC8 :....................................................................................................................................................7
VII. Définition des facteurs affectant le spectre sismique :............................................................................................................10
VIII. Étude comparative entre portique métallique et portique béton armé sous charge sismique par la méthode des forces
latérales …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………. 13

lX. Etude sismique comparative entre portique métallique et portique béton armé sur logiciel advance design :.......................28
X .Ferraillage portique béton armé................................................................................................................................................36
XI. Conclusion Générale :...............................................................................................................................................................37

Page. 1
I. Introduction :

Dans le domaine génie civil il Ya une majorité des risques naturels mais le plus
catastrophique c’est le séisme parce qu’il est le plus meurtrier ainsi qu’il cause le plus
des dégâts.
Le séisme est un mouvement de sol provoqué par des secosismique obtenues par la
propagation des ondes dans le sol et caractérisé par des accélérations du sol ce qui par
conséquence génère la vibration des bâtiments, alors que la masse de bâtiment se
combine avec ces accélérations et ce provoque l’action sismique qui représente une
force d’inertie (f) qui implore le bâtiment.
Lors d’un séisme les bâtiments sont exposés a généré une torsion et perdre leur
stabilité ce pour cela la réduction du risque sismique sur ces bâtiments devenues une
priorité dans les pays dans la plupart de monde.
Ainsi que pour assurer la diminution l’endommagement des bâtiments HENRY
THONIER définit le système de contreventement qui est compose de plusieurs
éléments dont leurs rôles principaux de résister contre les efforts horizontaux du
séisme en outre que le vent et la poussée de terre.
Alors que la présence de plusieurs types de contreventements et avec des différents
matériaux il m’insiste à réaliser une étude comparative entre un même système de
contreventement (en portique) avec deux différentes matériaux le béton armé et le
métallique afin d’étudie leur comportement lors d’un séisme .

Page. 2
II. Généralités :

Comment le bâtiment résiste à une force sismique ?


La résistance du bâtiment se réalise selon différents paramètres :
 Sa rigidité
D’abord en s’appuyant sur la rigidité (K) qui dépend des matériaux utilisés et en plus la
géométrie des éléments porteurs, ainsi que la rigidité limite les déplacements par
exemple lorsque la rigidité est grande on obtenues une faible déplacement f = k.d

Figure 1. Déplacement en fonction de rigidité


 Les matériaux
En outre les matériaux influe d’une façon très importante sous l’action sismique
telque un bâtiment en béton armé ne répond pas de la même façon sur un
bâtiment métallique ou en bois et par conséquence les matériaux utilisés doivent
possèdent des capacités de déformation en plastique suffisante d’une façon quel
maintient et ne rompre pas pendant une action sismique.
En plus un matériau doit être ductile face à une secousse sismique car lorsque
les matériaux ne sont pas ductiles la libération de l’energie ce fait d’une façon
très grande ce qui par conséquence aboutit chute des bâtiments.

Page. 3
III. Le contreventement

Définition :

Lors d’un phénomène d’instabilité le contreventement joue un rôle important dans la


stabilisation de certaines parties de la structure. Cette stabilité est assurée par la
transmission des efforts horizontales du haut de la structure jusqu’aux fondations.

1. Les types de contreventement :

Le contreventement horizontal :

Les contreventements horizontales joue le rôle de la transmission des efforts horizontaux


jusqu’à les contreventements verticaux à travers les planchers qui représente à son tour
le diaphragme rigide

Diaphragme au niveau du plancher : la rigidité latérale forte qui se trouve dans le plan
des planchers celui-ci assure la distribution des efforts horizontaux par rapport à l’inertie
sur les éléments verticaux
Rôles des planchers :
 Collection des efforts horizontaux et les transmettes aux éléments verticaux
 Résistance à l’action horizantal par la solidarisation des éléments verticaux.

Le contreventement vertical :

Le rôle des contreventements vertical c’est la transmission des actions horizontaux


jusqu’aux fondations. On utilise dans les structures deux types de contreventement
verticaux sont :
 Contreventements par portique, ensemble des poutres reliées aux poteaux.
 Contreventements par voiles.

Page. 4
IV. Contreventement par portique
Les portiques sont formés de deux ou plusieurs poteaux reliés par des poutres
L’efficacité d’un contreventement portique s’établies lorsque :
 Les poteaux sont encastrés en pieds

 Il faut que pour tous les dispositions de contreventement en portique doit prendre en
compte d’éviter l’apparition des rotules plastique dans les éléments poteaux parce
que les rotules qui apparaissent dans ces éléments aboutit à un effondrement. Ce pour
cela, L’Eurocode 8 demande de vérifier la notion de « Poteau fort-Poutre faible », ce
qui affirme le surdimensionnement des poteaux % au poutre et en outre que les rotules
plastique apparait au niveau des poutres

Qui se traduit par : ∑𝑴𝑹𝑪 ≥ 𝟏. 𝟑∑𝑴𝑹𝑩

Page. 5
V. les portiques avantages et inconvénients :
Les avantages :
 Une grande dissipation de l’energie, à cause de la ductilité des portiques
et en plus les grandes valeurs de coefficient de comportement
 Architecturalement, la réalisation facile des portiques.
 Economiquement, L’utilisation des portiques dans les bâtiments à un petit
nombre d’étage

Les inconvénients :
 La besoin d’une main d’œuvre de bonne qualité durant la réalisation
des portiques.
 Le portique n’est pas suffisant pour les bâtiments de grande hauteur
au cours d’un séisme

Page. 6
VI. Calcul sismique suivant l’EC8 :

La transmission des ondes sismiques du sol vers les structures est en


relation fondamentale avec les actions sismiques applique sur une certaine
structure, ainsi que cette structure résiste par ses efforts internes en face
des accélérations influents sur les masses.
Détermination des masses :
L’Eurocode 8 (§ 4.2.4 EC8) détermine une combinaison des masses que on
doit le pris en compte pour déterminer les actions sismiques
𝑀 = 𝛴𝐺𝐾, 𝑗 + 𝛴𝛹𝐸, 𝑖. 𝑄𝑘, 𝑖 𝛹𝐸, 𝑖 = 𝜑. 𝜓2𝑖

Figure 3. Tableaux des facteurs utilisés dans le calcul sismique


Page. 7
Page. 8
Coefficient de Comportement :
Définition du coefficient de comportement :
Pour inhiber le calcul non élastique on réalise un analyse élastique basée sur
un spectre de réponse réduit prorata au spectre élastique, ainsi que cette
réduction est valide par l’ajoute de coefficient de comportement « q ».
Les trois classes de ductilités DCM, DCH, DCL. Sont définie par
L’EUROCODE 8 telque Chaque ductilité, correspondant à des dispositions
constructives.

Calcul du coefficient de comportement :

Figure 4. Calcul de coefficient de comportement

Page. 9
Définition du spectre sismique :
Pour faire l’étudie de la dissipation de l’energie par les éléments et
dimensionner une structure dans le domaine non linéaire en applique une
analyse base sur un spectre de réponse réduite prorata au spectre élastique

Spectre de calcul horizontal :

Figure 5.spectre de calcul horizantale

Page. 10
Figure 6. Spectre de calcul

VII. Définition des facteurs affectant le spectre sismique :


Il existe plusieurs paramètres qui affecte le calcul du spectre
élastique :

 Condition du sol [§ 3.1 EC8] : L’Eurocode définie plusieurs classe de


sol A,B,C,D,E

Page. 11
Figure 7. Classe des sols
 Coefficient topographique [§Annexe A(Informative) EC8] : les effet
d’amplification sont pris en compte seulement pour les catégories 3
et 4

Figure 8. Catégorie d’importance des bâtiments


 Accélération de calcul : le spectre de calcul utilise agr en s’appuyant
sur la classe de sol A
La Formule de l’accélération définie par :

Page. 12
Figure 9.formule de l’accélération

Page. 13
VIII. Vérifications de la sécurité :

Figure 10.les formules de la vérification de la sécurité

Page. 14
Figure 11.les coefficients de réduction en fonction de la catégories d’importance

IX. Étude comparative entre portique métallique et portique béton


armé sous charge sismique par la méthode des forces latérales  :
Réalisation du calcul manuelle de la méthode des forces latérale pour
montrer en premier lieu par quels coefficients se diffère un portique
métallique par rapport à un portique béton armé sous le même
chargement sismique

Figure12. Portique 1 étage

1.Hypothèse de calcul :

La Géométrie de la structure due à un portique a deux travées de 6 m


chacun, Élévation de l’étage : 3 m

Type de Sections de l’ossature Matériaux


portique

Portique Poutre 35*40 cm


béton armé
Poteaux 35*50 cm Béton : Fck = 25/30MPa

Page. 15
Portique Poutre IPE 330
métallique
poteaux HEA 280 Nuance de l’acier : S 355

Tableau 1 : différence des sections et des matériaux entre les deux types de portique

2. Chargements :

Les même charges permanentes et d’exploitation sont appliquées sur


portique béton armé et portique métallique :

 Charges permanentes : G = 20 KN/m


 Charges d’exploitations : Q =7.5 KN/m
 Poids propre de la structure (poutre + poteaux)

 Charge permanente totale : G TOTAL = poids propre de poutre +poids


propre du poteau + charge permanentes
 Charge d’exploitation : Q TOTAL= Q etages courants =7.5 KN/m

3. Les mêmes hypothèses sismiques sont aussi appliquées sur les


différents types des portiques étudiés :

 Classes de ductilité : DCM


 Accélération de référence : agr = 1.6 m/s2
 Catégorie d’importance : II→ γi = 1

Page. 16
 Zone de sismicite : 4
 Classe de sol B
 Coefficient topographique : ST=1.35

Spectre de calcul :

Page. 17
Figure 12 : spectre de calcul

En s’appuyant sur la classe de sol (classe de sol B) mise en évidence


dans l’hypothèse sismique en obtenues les paramètres du spectre
suivantes :

 S = 1.35
 TB = 0.05 s
 TC = 0.25 s
 TD = 2.50 s

4. Détermination des efforts sismiques

A cause de la régularité en élévation des structures étudiées en est


dans le cas de la détermination des efforts sismique par la méthode
des forces latérales.

5. Calcul des masses modales

Selon le paragraphe 4.2.4 de l’EC8-1, la détermination des actions


sismiques résulte de la prise en compte des masses des charges
permanente et une fraction des charges variables.

M=ΣG+ΨE, IΣQ

Page. 18
Figure .13 tableau de 𝜑 et 𝜓2𝑖 en fonction de la catégorie du bâtiment

6.1 .Calcules des masses Dans le cas portique béton armé  :

Page. 19
Masses à l’étage 1

Ψ𝐸, 𝑖=𝜑×𝜓2𝑖= 0.5x0.3 = 0.15

Poids propre de la poutre : 𝑏×ℎ×𝛾𝑏𝑒𝑡𝑜𝑛×𝑙 = 0.35×0.4×25×12 =

42 KN

Poids propre du poteau : 3×𝑏×ℎ×𝛾𝑏𝑒𝑡𝑜𝑛×ℎ = 3×0.35×0.5×25×3 =


39.38 KN

Calcul des charges permanentes : G× longueur de la poutre = 20×12


= 240 KN

Calcul des charges d’exploitation : Q× longueur de la poutre =


7.5×12 = 90 KN

M= Σ𝐺 + 0.15 Σ𝑄

M1 = (42+39.38+240) + 0.15× (90) = 334.88 KN = 33.49 T

 Masses au niveau de l’étage 2 :

Ψ𝐸,𝑖=𝜑×𝜓2𝑖= 0.5×0.3 = 0.15

Poids propre de la poutre : b×h×γbéton × longueur =


0.35×0.4×25×12= 42 KN

Calcul des charges permanentes : G× longueur de la poutre =

20×12 = 240 KN

Calcul des charges d’exploitations : Q× longueur de la poutre =

7.5 × 12 = 90 KN

M= Σ𝐺 + 0.15 Σ𝑄

M3 = (42+240) + 0.15× (90) = 295.5 KN =29.55T

M3 =29.55 T

Page. 20
 Masses au niveau 0 :

Poids propre du poteau : 3×𝑏×ℎ×𝛾𝑏𝑒𝑡𝑜𝑛×ℎ = 3×0.35×0.5×25×3 =


39.38 KN = 3.9 T
On obtient donc la répartition suivante des masses par étages :
Niveau Masse
0 3.9 T
1 33.49 T
2 29.55 T
Totale 66.94 T

Tableau .1. Masse de chaque étage portique béton armé

6.2 . refaire les Calcules des masses Dans le cas portique


métallique  :

Masses à l’étage 1 :

Ψ𝐸, 𝑖=𝜑×𝜓2𝑖= 0.5x0.3 = 0.15

poids propre de la poutre (IPE 330) : 50.13 KG/m ×𝑙 = 50.13×12=


601.56 Kg =6.02 Kn

poids propre du poteau (HEA 280) : 3×ℎ×77.81 = 3×3×77.81=


700.29 Kg=7 Kn

Calcul des charges permanentes : G× longueur de la poutre =

20×12 = 240 KN

Calcul des charges d’exploitations : Q× longueur de la poutre =

7.5×12 = 90 KN

M= Σ𝐺 + 0.15 Σ𝑄

M1 = M2 = (6.02 +7 +240) + 0.15× (90) = 266.52 KN = 26.65 T

M1 = 26.65 T

Page. 21
 Masses au niveau de l’étage 2 :

Ψ𝐸, 𝑖=𝜑×𝜓2𝑖= 0.5×0.3 = 0.15

poids propre de la poutre (IPE 330) : 50.13 KG/m ×𝑙 = 50.13×12 =


601.56 Kg =6.02 Kn

Calcul des charges permanentes : G× longueur de la poutre = 20×12


= 240 KN

Calcul des charges d’exploitations : Q× longueur de la poutre =


7.5×12 = 90 KN

M= Σ𝐺 + 0.15 Σ𝑄

M3 = (6.02+240) + 0.15× (90) = 259.52 KN = 25.95 T

M3 = 25.95 T

 Masses au niveau 0 :

Calcul du poids propre du poteau (HEA 280) : 3×ℎ×77.81 =


3×3×77.81= 700.29 Kg= 7 Kn = 0.7 T

Niveau Masse
0 0.7 T
1 26.65 T
2 25.95 T
Totale 53.3 T
Tableau .2. Masse de chaque étage portique métallique

Page. 22
6.3 .Calcul de la période du portique

le paragraphe 4.3.3.2.2(3) de l’EC8-1 , détermine La période


fondamentale de la structure selon la formule suivante :

(2.2)

T1 = Ct × H 3/4

Figure .14 détermination de Ct

Dans le cas des portiques en béton armé, Ct est pris égal à 0.075

T1 = 0.075 × 6 0.75 = 0.287 s ≤ min (4×Tc; 2.0 s) ≤ min (4*0.25; 2s)

Donc, T1 = 0.287 ≤ 1.0s → O.K.

Dans le cas des portiques en métallique, Ct est pris égal à 0.085

Page. 23
T1 = 0.085 × 6 0.75 = 0.326 s ≤ min (4×Tc; 2.0 s) ≤ min (4*0.25; 2s)

Donc, T1 = 0.326 ≤ 1.0s → O.K.

T portique béton arme = 0.287 S

T portique métallique = 0.326 S

6.4. Calcul du coefficient de comportement

q Portique béton armé :

coefficient de comportement est égal à :

q =max (qo.kw ; 1.5)


Kw = 1.00 (pour les ossatures)

Détermination de q0 :

Page. 24
Figure .15 détermination de valeur q0

q = qo × Kw = ( 3.0×𝛼𝑢/𝛼1 )×1 = ( 3.0×1.3 )×1=3.9 donc q = 3.9.

q Portique métallique  :

Page. 25
Figure .16 coefficient de comportement portique métallique

Donc on obtient que q = 4 pour un portique métallique .

q portique béton arme = 3.9

q portique métallique = 4

Page. 26
6. 5.Calcul de l’accélération spectrale

Détermination de l’accélération spectrale des portiques étudiées en utilisant


le spectre de calcul, dépendant de la période de la structure calculé au-dessus

Telque :

 L’accélération spectrale du portique en béton armé :

TC ≤T1= 0.287 ≤TD

Sd(T) =1.21 m/s2

 L’accélération spectrale du portique métallique :

TC ≤T1= 0.326 ≤TD

Page. 27
Sd(T) =1.04 m/s2

Sd(T) du portique en béton armé = 1.21 m/s2

Sd(T) du portique métallique = 1.04 m/s2

6.6. Effort tranchant à la base de la structure

La formule de Fb l’effort tranchant à la base de la structure :

Fb=Sd(T).m.λ

Figure 7 formule de l’effort tranchant a la base de la structure

Page. 28
Fb portique en béton armé :

T1 ≤ 2 Tc = 0.287 ≤ (2* 0.5 =1) ok

Donc λ=1 par suite :

Fb = 1.21 x 66.94 x1 = 81 KN.

Fb portique en métallique :

T1 ≤ 2 Tc = 0.326 ≤ (2* 0.5 =1) ok

Donc λ=1 par suite :

Fb = 1.04 x 53.3 x1= 55.43 KN.

Fb portique en béton armé =81


KN.

Fb portique en métallique  =
55.43 Kn

6.7. calcul des forces sismiques horizontales distribuer à chaque étage

Page. 29
Les efforts à chaque étage sont calcule à partir de la relation suivante :

Fi=Fb.zi.mi
Σzi.mi

6.8. Fi portique en béton armé :

Fb portique en béton armé =81 KN.


Etage Zi Mi Zi x Mi Fi

0 0 3.9T 0 0

1 3m 33.49T 100.47 29.30 KN

2 6m 29.55 T 177.3 51.70 KN

Somme 277.77 68.84 KN

Tableau .3. Forces rapportées à chaque étage portique béton armé

6.9 .Fi portique en métallique :

Fb portique en métallique  = 55.43 Kn


Etage Zi Mi Zi x Mi Fi

0 0 0.7T 0 0

Page. 30
1 3m 26.65T 79.95 18.81 KN

2 6m 25.95 T 155.7 36.62 KN

Somme 235.65 55.43 KN

Tableau .4 Forces rapportées à chaque étage portique métallique

6.10 . tableau comparative de distribution des forces sismiques du


portique béton arme avec un portique métallique

étage Fi portique BA FI portique métallique

0 0 0

1 29.30 Kn 18.81 Kn
2 51.70 Kn 36.62 Kn

Tableau.5 tableau comparative de Fi entre les 2 portiques

6.11. Calcul des déplacements


calculer les déplacements provoqués par l’action sismique, sont
calcules en utilisant la méthode simplifiée

de =Sd(T). λ. zi.mi . ( T )2
Σzi.mi 2π

Page. 31
pour ne pas prendre en compte (q) en Appliquant la relation ci-
dessous

ds = q.de

6.12. dr portique en béton armé :

Étage de ds=de*q dr

0 0 0 0

1 0.091 cm 0.356 cm 0.30 cm

2 0.161 cm 0.628 cm 0.272 cm

Tableau. 6. Déplacements relatifs entre étage portique béton armé

Page. 32
6.13. dr portique en métallique  :

Étage de ds=de*q dr

0 0 0 0

1 0.099 cm 0.396 cm 0.396 cm

2 0.192 cm 0.769 cm 0.373 cm

Tableau .7. Déplacements relatifs entre étage portique métallique

Maintenant nous arrivons à La limitation des déformations pour les


bâtiments qui sont calculé par les formules suivantes :

Notre structure étant de catégorie II nous allons prendre le coefficient ν


égale à 0.5
𝑑𝑟 ≤ 0.05×3=3 cm tous les déplacements sont vérifiée.
0.5

6.14. comparaison des résultats du portique béton armé avec portique


métallique :

Page. 33
Fb dr T
Portique
béton armé 81 Kn 0.272 cm 0.287 S
Portique
métallique 55.43 Kn 0.373 cm 0.326 S
Tableau.8. Tableau comparative des résultats du portique béton
armé avec portique métallique
CONCLUSION :
sous les mêmes conditions sismique et les mêmes sollicitations
les deux portique se diffère par les masses des structures le
coefficient de comportement par la période et le spectre de calcul
ce qui influe sur la réponse de ces portiques contre une action
sismique et voici par suite l’interprétation des resultats :
La période du portique métallique est grand que la période du
portique béton armé ce qui explique la ductilité du portique par
rapport au portique béton armé.
Les efforts tranchants à la base du portique métallique (55.43 Kn)
est plus petit que l’effort tranchant a la base d’un portique béton
armé (81 Kn) ce qui montre la grande capacité du portique
métallique a la dissipation de l’energie et par suite qu’il est plus
economique d’un portique béton armé
En comparant les déplacements relatifs des tous les etages nous
remarquons que la déplacement relatif pour le portique béton
armé sont plus petit que les déplacements relatifs des portiques
métalliques (plus petit que 3 cm conditions non structuraux
fragiles lies) qui affirme que les portiques métalliques sont plus
souple que les portiques béton armé.

X. Etude sismique comparative entre portique métallique et


portique béton armé sur logiciel advance design :
Lancer sur advance une ossature en portique dont chacun des
travées 6m et 3 m hauteur de l’étage.

Page. 34
Le calcul sismique effectué sur advance design (portique métallique et
portique béton armé) en fonction le changement des nombres d’etages
c.à.d. en se basant sur la différence de ces deux paramètres consiste à
trouver et interpréter les grandeurs suivantes :
 La période,
 Les déplacements,
 L’effort tranchant à la base (par étage).
Présentation du projet :
Portique béton armé :

Portique métallique :

Page. 35
Hypothèse de calcul :
 Chargement :
G=20 Kn/m
Q= 7.5 Kn/m
 Conditions sismique :

Page. 36
Classe de sol B
Zone de sismicité : 4
Catégorie d’importance :2
DCM
Résultat sur advance design :
Période suivant x :
étage 2 3 4 5 6 7 8
Portique 0.43 0.58 0.74 0.91 1.07 1.23 1.40
béton armé
Portique 0.68 0.91 1.15 1.39 1.63 1.87 2.12
métallique
Tableau.9. Tableau comparative des périodes
Conclusion :
EN augmentant les nombres des étages pour les deux portiques les
valeurs des périodes des deux portiques à augmenter, cependant et
malgré l’augmentation des périodes on constate que la période du
portique métallique et toujours plus grand que la période du
portique béton armé ce qui explique la ductilité portique métallique
par rapport au portique béton armé ,en outre il faut prendre en
compte que à partir de l’étages 6 la période du portique métallique
devient proche de la limite maximale et que à l’étage 8 elle a dépassé
cette limite ce qui le rend moins sécuritaire qu’un portique béton
armé .

Effort tranchant a la base :

Page. 37
étage 2 3 4 5 6 7 8

Portique 69.72 69.12 69.94 69.77 69.28 76.46 84.58


béton armé

Portique 37.61 37.82 39.39 45.98 52.42 59.05 65.68


métallique

Tableau.10. Tableau comparative des efforts tranchants a la base

Conclusion :
Les efforts tranchants à la base du portique béton armé est plus
grand que les efforts tranchants à la base d’un portique métallique
de même lorsqu’en on augmenter les nombres d’étages les efforts
tranchants à la base du portique béton armé a gardé la valeur la plus
grande des efforts tranchants à la base que celle du portique
métallique ce qui montre la grande capacité des portiques
métalliques à dissiper les énergies et par suite est plus économique
du portique béton armé.

Déplacement relatif :

Page. 38
Déplacements relatifs Portique béton armé :

Déplacements relatifs Portique béton armé

Déplacements relatifs Portique métallique :

Page. 39
Tableau.11. Tableau comparative des Déplacements relatifs 

Déplacements relatifs Portique métallique

Conclusion :

Page. 40
Les résultats des déplacements relatifs dans notre exemple du
portique béton armé sont des déplacements moyens « acceptable »
et plus petit que les déplacements de portique métallique malgré
l’augmentation des déplacements en augmentant les nombres des
étages.
Tandis que les déplacements de portique métallique elle a aussi
augmenté en augmentant les nombres des étages mais à partir de 6
éme
étage le portique métallique a donné une valeur proche de la
limite maximale (plus petit que 3 cm conditions non structuraux
fragiles liés) ce qui montre la grande souplesse de ce type des
portiques.
On peut conclure que le portique béton a une rigidité plus grand que
le portique métallique, alors que l’utilisation d’une portique béton
armé pour des hauts étages et plus efficace que les portiques
métalliques.

Xl .Ferraillage portique béton armé :

Page. 41
Page. 42
XIl. Conclusion Générale :

Après ces résultats obtenues nous avons informés qu’un portique


métallique et plus ductile, plus économique elle possède une grande
souplesse qu’un portique béton armé mais ce dernier a une
déplacement plus sécuritaire qu’un portique métallique.

En conclusion il est très important au ingénieurs génie civil


choisies le contreventement d’une façon très délicate.
En plus il faut que les matériaux utilisés être choisies
soigneusement si on utilise le béton armé, le bois, la
charpente métallique ou autre
Surtout que si la structure est métallique elle a besoin d’une
étude très approfondie de plus il faut l’effectuer avec
prudence et d’une façon très maitrises, à travers la
connaissance concernant les séismes et la résistance de ce
bâtiment a ce séisme.
Finalement on peut poser la question suivant : est ce qu’il Ya
des autres types de contreventement qui peuvent être plus
efficace et sécuritaire que le contreventement par
portique ?

Page. 43
Table des tableaux :

Tableau .1. Masse de chaque étage portique béton armé…………………………………


p.17

Tableau .2. Masse de chaque étage portique métallique………………………….…….p.18

Tableau .3. Forces rapportées à chaque étage portique béton armé…………..


…....p.23

Tableau .4 Forces rapportées à chaque étage portique métallique……………...


…..p.24

Tableau.5 tableau comparative de Fi entre les 2 portiques………………………….……


p.24

Tableau. 6. Déplacements relatifs entre étage portique béton armé………….


……….p.25

Tableau .7. Déplacements relatifs entre étage portique métallique……………....……


p.25

Tableau.8. Tableau comparative des résultats du portique béton armé avec


portique métallique :…………………………………………………………………………..
…..p.26
Tableau.9. Tableau comparative des
périodes……………………………….................p.29

Tableau.10. Tableau comparative des efforts tranchants a la


base….................p.30

Page. 44
Tableau.11. Tableau comparative des Déplacements relatifs …………………….
….p.31

Page. 45
Bibliographie :
 Eurocode 8 (11 mars 2015). Calcul des structures
pour leur résistance au Séismes- Application des
normes NF EN 1998-1 et NF EN 1998-1/NA).

 Graitec (2018). Support de Formation Advance Design.

 Génie parasismique et machines vibrantes ccv223-joseph pais.

Page. 46

Vous aimerez peut-être aussi