Vous êtes sur la page 1sur 14

USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux

1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

Corrigé de la série N°04

La filtration

Exercice N° 01 :

Données :

Q eau bassin=200m3/h

H sable=1.8 m

[MES] eau décantée=20 mg/l

Porosité e =55%

Vitesse de filtration v=5m/h

% de vides disponible=25%

Capacité de rétention en MES=1.325 kg/m3


Filtre à sable
Calcul de la fréquence de lavage du filtre à sable :

Calcul du volume du matériau filtrant

Volume du matériau filtrant (volume du sable)=S*H

= ∗ = 40 ∗ 1.8 = 72

200 /ℎ
= = = 40
5 /ℎ

= 40

= ∗ = 40 ∗ 1.8 = 72
= 72

Donc :

La capacité totale de rétention du filtre égale à :

= é é ∗ ( ) = 1.325 ∗ 72 3 = 95.4
3

= 95.4

1
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

On a :
Le flux en MES arrivant sur filtre :

200 3 10
= ∗[ ] é é = ∗ 20 ∗
ℎ 10 3
0.02 4
= 200 ∗ =
ℎ ℎ
C’est-à-dire que le filtre à sable reçoit 4 kg de MES chaque une heure, d’où :
é é 95.4
é = = = 23.85 ℎ
4 /ℎ
≈ 24ℎ

Donc, la fréquence de lavage du filtre est de 24 h, soit 1 jours fictif

Accumulation de l’eau
Eau
brute
Vanne clapet de décharge

Matériaux filtrants

Plancher à buselures de
filtration
Eau
filtrée
Chambre d’eau filtrée

Filtre à sable

Sortie eau
boueuse

Air de lavage

Eau de lavage

Lavage du filtre à sable (Lavage à contre-courant)

2
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

Les différentes étapes de lavage d’un filtre à sable :


1-Le détassage : injection d’air à contre-courant, dans le but de détasser le lis de matériaux qui s’est
progressivement compacté au cours du cycle de filtration
2-Lavage à contre-courant simultanés d’air et d’eau filtrée : pendant cette phase, les forces de cisaillement
exercées sur les dépôts, conjuguées aux frottements entre les grains permettent de décoller les particules ayant
adhéré aux cours du cycle de filtration
3-Le rinçage par injection d’eau seule : à une vitesse supérieure à celle de l’étape (2). Cette étape de rinçage
a pour objet d’entrainer hors de la masse filtrante les MES décrochés lors de l’étape de lavage air+eau

A) Filtre à sable

B) Filtre à sable

Air de rinçage

Eau de lavage

Exercice N° 02 :

Rappel :

L’analyse granulométrique permet, à l'aide de différents tamis, de déterminer précisément la composition d’un
matériau afin d’en déduire ses caractéristiques mécaniques.

3
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

Matériels nécessaires pour effectuer une analyse granulométrique


4
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

1-Tracé de la courbe granulométrique du matériau :

Il faut d’abord calculer le % cumulé en masse des tamisât passant par le tamis en fonction de son ouverture

Ouvertures 0.315 0.315-0.4 0.4-0.5 0.5-0.63 0.63-0.8 0.8-1 1-1.25 ˃ 1.25


mm
% cumulé 0.2 1.5 10 40.80 77.1 94.5 99.4 100

On peut tracer la courbe granulométrique du % cumulé des poids des tamisât corresponds à l’ouverture des
tamis en mm

Cette courbe est tracée sur papier semi logarithmique.

On a : les valeurs des différents paramètres :

1-Le diamètre effectif DE (taille effective) : DE correspond à la grosseur du tamis qui laisse passé 10% de
la masse de l’échantillon. Cette valeur est représentative de la perméabilité du lit filtrant.

La taille effective, D10% doit être choisi en fonction de l’application envisagée : à partir de la courbe
DE=0.4mm

Courbe granulométrique
100
90
% CUMULÉ DES TAMISATS

80
70
60
50
40
30
20
10
0
0.01 0.1 1 10
OUVERTURES DES TAMIS EN MM

2-Le diamètre moyen (taille moyenne) :

D50%=0.56 mm

D60%=0.62mm

5
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

3-Le coefficient d’uniformité Cu :

60% 0.62
= = 1.55
0.4

Conclusion :

La valeur du coefficient d’uniformité Cu dépasse 1.35 (Cu=1.55˃1.35), on peut dire que ce matériau de
filtration n’est pas conforme (lit filtrant n’est pas homogène)

Exercice N° 03 :
Données :

Matériau 1 :

Sable : εs (porosité)=42%, γs=2.6, % de vides disponible=22%

Matériau 2 :

Anthracite : εanth =55%, γs=1.5, % de vides disponible=30%

Ht (2 matériaux)=1.8 m

Surface du filtre=50m2

[MES] eau décantée =5 mg/l

Fréquence de lavage du filtre=11 heures

Remarque :

L'anthracite est une roche sédimentaire d'origine organique. C'est une variété de charbon grise,
noirâtre et brillante extraite des mines.

6
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

1-Calcul des hauteurs h1 et h2 respectives des deux matériaux :

Soit Ct la capacité de rétention totale du filtre qui égale à la capacité de rétention du sable + la capacité de
rétention de l’anthracite.

Remarque :

La capacité de rétention d’un filtre est le volume de MES qu’il peut retenir. Donc son unité est équivalente à

celle d’un volume « m3 ». Parfois elle est exprimée en charge massique de MES c'est-à-dire en « Kg » en

connaissant la concentration [MES]

Ct=Cs + Canth

Avec :

Cs=S*hs* εs *% de vides disponible du sable

Cs=S*hs* ε s*0.22

Canth=S*hanth* ε anth*% de vides disponible de l’anthracite

Canth=S*hanth* ε anth*0.30

Ct=Cs + Canth=S*(0.22*hs* ε s+0.30*hanth* ε anth)

On peut poser le système d’équation suivant :

Ct=Cs + Canth=S*(0.22*hs* ε s+0.30*hanth* ε anth)……(1)

Ht=hs+hanth…………………………………………(2)

On a aussi:

é é ( )
é =

D’où :

= é ∗

7
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

On a :

200 3 10
= ∗[ ] é é = ∗5∗
ℎ 10 3
0.05 1
= 200 ∗ =
ℎ ℎ
1
= é ∗ = 11ℎ ∗ = 11

Donc :

Ct=Cs + Canth=S*(0.22*hs* ε s+0.30*hanth* ε anth)… (1)

Ht=hs+hanth……………………………………… (2)

(1)→11=50*(0.22*hs*0.42+0.3*hanth*0.55) =50*(0.0924*hs+0.165*hanth

→0.0924*hs+0.165*hanth=11/50=0.22

→0.0924*hs+0.165*hanth=0.22

Avec: Ht=hs+hanth→hs=HT-hanth

0.0924*hs+0.165*hanth=0.22

hs=Ht-hanth

→0.0924*(Ht-hanth) + 0.165*hanth=0.22→0.0924*Ht-0.0924*hanth+0.165*hanth=0.22

→0.16632+0.0726*hanth=0.22→0.0726*hanth=0.05368→hanth=0.74m

D’où:

hs = Ht-hanth=1.8-0.74=1.06→ hs=1.06 m

8
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

Problème N°01 :

Données :

D1=30 mm

D2=16 mm

Plage de mesure du débit : 0 à 3 m3/h

1-L’expression théorique du débit Q en fonction de la variation de pression ∆P=P1-P2 :

= √∆ ?

On applique l’équation de Bernoulli entre les points 1 et 2 :

P1 + ρ. + ρ. g. Z1 = P2 + ρ. + ρ. g. Z2 (Pertes de charge négligées)

On a :

Z1=Z2=0

− = −
2 2

1 − 1 −
=−
2

− −
+ = 0 … … … … … … (1)
2

9
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

La relation entre V1 et V2 :

On a l’équation de continuité : S1*V1=S2*V2=Q

=
4

=
4

S1*V1=S2*V2=Q→ = ∗ ………..(2)

On remplace (2) dans (1), on obtient :

2
⎡( 2) ⎤
− − ⎢ 1 ⎥ ∗
= = − = −⎢ ⎥= 2 − = ∗ 1−
2 2 2 2 2 2 2
⎢ ⎥
⎣ ⎦

− −
= ∗ 1− → ∗ = ∗ ∗ 1−
2 2

∆ = ∗ ∗ 1−
2

S1*V1=S2*V2=Q

= , =

1 1
∆ = ∗ ∗ 1− = ∗ ∗ 1− = ∗ ∗ − ∗( )
2 2 2

1 1 ∆ 2∗∆ 1 2 1
∆ = ∗ ∗ − → = = ∗ = ∗ ∗∆
2 1 1 1 1 1 1
2∗ − − −

⎡ ⎤ ⎡ ⎤
2 ⎢ 1 ⎥∗∆ = 2⎢ ⎥∗∆
= ∗⎢ ⎥ ⎢ ⎥
⎢1 ∗ −1 ⎥ ⎢ −1 ⎥
⎣ ⎦ ⎣ ⎦

10
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

⎡ ⎤
= ∗⎢ ⎥∗∆
⎢ ⎥
− ⎦

Soit :

= ∗ √∆

Avec :

⎡ ⎤
= ∗⎢ ⎥
⎢ ⎥
− ⎦

2-Calcul de la valeur maximale théorique de la pression différentielle ∆P atteinte pour ce débitmètre :

Calcul de K :

En faisant intervenir les diamètres d1 et d2, on obtient :

=
4

=
4


⃓ ⎡ ⎤


⃓ ⎢ ⎥


⃓ 2 ⎢ 4
⎥ 2 1 ∗ (0.03) 2 1
=⃓ ∗⎢ ⎥= ∗ = ∗ = 9.37 ∗ 10

⃓ ⎢ ⎥ 4 4 1000 0.03

⃓ ⎢ 4 ⎥ −1 0.016 − 1
⃓ ⎢ − 1⎥

⎷ ⎣ 4 ⎦

= . ∗ (K est une constante pour aménager l’expression de débit à travers un tube Venturi)

D’où :

= ∗ √∆ →√∆ =

On a la plage de mesure du débit est de 0 à 3m3/h, c.à.d. que Qmax= 3m3/h

11
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

( 3/ ) 3 3
√∆ = = = 88.842
9.37 ∗ 10 ∗ 3600

√∆ = 88.842 → ∆ = 7892.81

On a:

1 bar =105 pas→∆ = 0.0789

1 bar =10m→→ ∆ = 0.7892 = 78.92

Problème N°02 :

Tube manométrique en U

Données :

D1=30 mm

D2=16 mm

Coefficient de débit α=0.995 (Venturi normalisé)

ρeau=1000 kg/m3
ρHG =13600 kg/m3
∆H=120 mm

12
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

1-En appliquant l’équation de Bernoulli montrer que P1-P2= ( HG- eau)*g*∆H :

On applique l’équation de Bernoulli entre les points 1 et 1’ :

P1′ + ρ. + ρ. g. Z1′ = P1 + ρ. + ρ. g. Z1

V1’=V1=0, Z1=0, Z1’=L

D’où :

+L= → +L=0
∗ ∗ ∗∗

− =− ∗ ∗ ……………….(1)

On applique l’équation de Bernoulli entre les points 2 et 2’ :

P2′ + ρ. + ρ. g. Z2′ = P2 + ρ. + ρ. g. Z2

V2’=V2=0, Z2=0, Z2’=L-∆H

D’où :

+ (L − ∆H) = → = −L + ∆H
∗ ∗ ∗∗

2 − 2=− ∗ ∗ ( − ∆H)

− = ∗ ∗ ( − ∆ )………….( )

On applique l’équation de Bernoulli entre les points 2’ et 1’ :

P1′ + ρ. + ρ. g. Z1′ = P2′ + ρ. + ρ. g. Z2′

V2’=V1’=0, Z2’= L-∆H, Z1’=L

D’où :

1 2 1 − 2
− + − + ∆H = 0 → + ∆H = 0
∗ ∗ ∗

1 − 2′ = − ∗ ∗ ∆H

′− = ∗ ∗ ∆H … … … … . ( )

13
USTHB/FGC Travaux dirigés : Traitement et dessalement des eaux
1ère Année Master Hydraulique Urbaine Mme ZIANI

La combinaison linéaire de (1), (2) et (3) donne :

P1’-P1+P2-P2’+P2’-P1’=- eau*g*L+ eau*g*(L-∆H) + HG*g*∆H=- eau*g*L+ eau*g*L-

eau*g*L*∆H+ HG*g*∆H

P2-P1= ( HG- eau)*g*∆H

2-Calcul de la vitesse V1 dans le conduit :

∆H=120 mm, D1=30 mm, D2=16 mm

Coefficient de débit α=0.995 (Venturi normalisé)

= ∗ = ∗ ∗ ∗∆ →C’est une autre forme de l’équation retrouvée dans l’exercice

précédent = √∆ . C’est l’équation de débit mesuré par un tube Venturi (Avec un coefficient de
correction de débit α)

D’où :

2∗ ∗( − )∗∆ 2.01 ∗ 10 2 ∗ 9.81 ∗ (13600 − 1000) ∗ 0.12


= ∗ ∗ ∗ 0.995 ∗ ∗
7.07 ∗ 10 1000

= 1.54 /

14