Vous êtes sur la page 1sur 15

SOMMAIRE

Introduction …………………………………………………………………………………..01
2.2 Histoire de l'urée………………………………………………………………………………...01

2.3 Propriétés de l'urée……………………………………………………………………..01

- 2.3.1 Propriétés calculées…………………………………………………………………………….


……05

- 2.3.2. Propriétés physiques et chimiques ………………………………..………….05

3.1Équilibre chimique……………………………………………………………….……….07

3.2 Les défis de la production d'urée :


………………………………………………………………….10

4 .1 LE PROCÉDÉ DE FABRICATION DE L'URÉE :


………………………………………………..12

4 .2 procédés utilise :


…………………………………………………………………………………….………….16

- 4.2.1 COMPARAISON COMPLÈTE DES PROCÉDÉS


D'URÉE……………………………………………..17

5 LES DERIVES DE L'UREE …………………………………………………………………………….19

1|P a g e
1 Introduction à l'urée

L'urée, un composé organique connu sous le nom de carbamide, a la formule chimique de


CO(NH2)2. L'urée est classée dans le groupe fonctionnel amide car il possède deux groupes
-NH2, se joignant au groupe fonctionnel carbonyle (C=O). L'urée est l'un des composés
organiques les plus remarquables de la vie quotidienne. D'un point de vue biologique, le
corps humain implique l'urine de manière significative dans l'excrétion de l'azote ;
combinant deux molécules d'ammoniac (NH3) avec une molécule de dioxyde de carbone
(CO2) dans le cycle de l'urée. En agriculture, l'urée est largement utilisée dans les engrais
comme source d'azote pour les plantes, tandis que dans l'industrie chimique, elle sert de
matière première pour la plupart des autres productions.

Figure 1 - Urée

2.2 Histoire de l'urée

Au début du XVIIe siècle, un scientifique néerlandais du nom de Herman Boerhaave a été le


premier à découvrir l'urée dans l'urine. La découverte s'est faite par une série d'étapes pour
isoler l'urée, mais Boerhaave les a simplement évaporées de l'urine humaine, ce qui a pris
plus d'un an et par un processus de cristallisation, des cristaux d'urée ont été obtenus. Cette
découverte a ensuite été reprise par Friedrich Wöhler. Sa découverte en 1828, que l'urée
peut être produite à partir de matières premières inorganiques, a été une étape conceptuelle
importante en chimie. Elle a montré, pour la première fois, qu'une substance, connue
jusqu'alors uniquement comme un sous-produit de la vie, pouvait être synthétisée en
laboratoire, sans matières premières biologiques, contredisant ainsi la doctrine largement
répandue du vitalisme, selon laquelle seuls les êtres vivants pouvaient produire les produits
chimiques de la vie.

2.3 Propriétés de l'urée

2.3.1 Propriétés calculées

but Boerhaave simply evaporated them from human’s urine, which took more than a year and
through crystallization process, crystals of urea was obtained. This discovery then was further
ado by Friedrich Wohler, a German chemist whose first synthesis urea (Fairall. 1996). He is
accounted as the pioneer in organic chemistry as he accidentally succeeded in synthesised

2|P a g e
urea from ammonium cyanate from his Wohler synthesis in the year of 1828. His discovery
refuted the hypothesis of vitalism, a hypothesis from another chemist, Jons Jacob Berzellius,
that stated living things are alive because of some special “vital force” (Fairall, 1996).
Berzellius hypothesised that organic compounds could be made only by living things which
entirely dissent today’s chemistry world as organic compound is being made every day in any
laboratory.

2.3.2. Propriétés physiques et chimiques

Solide inodore, incolore, pratiquement non toxique et hygroscopique (tendance à attirer l'eau).

Poids moléculaire 60.056 g/mole

Densité 1,32 g/cm3

Point de fusion 133 à 135 °C (271 à 275 °F ; 406 à 408 K)

Basicité (pKb) 13.9

Tension de surface 66.3×10−3 N/m

Capacité thermique spécifique cp 2.25 kJ kg−1 K−1

Capacité calorifique molaire, Cp 135,2 J mol-1 K-1

Tableau 1. Quelques propriétés physiques de l’urée

Température, ◦C

Solvent 0 20 40 60 80 100

Eau 39.5 51.8 62.3 71.7 80.2 88.1

Ammoniac 34.9 48.6 67.2 78.7 84.5 90.4

Méthanol 13,0 18,0 26,1 38,6

Tableau 2. Solubilité de l'urée dans divers solvants (solubilité en %massique de l'urée)

3. Production

3.1. Principes

3|P a g e
3.1.. Équilibre chimique

Dans tous les processus commerciaux, l'urée est produite

en faisant réagir l'ammoniac et le dioxyde de carbone à température et pression élevées selon la

Réactions de Basaroff

(1)
∆H =− 117 kJ/mol ammonium carbamate

(2)

∆H =+ 15.5 kJ/mol urée

Réaction secondaire indésirable :

2NH2CONH2 ⇌ NH2CONHCONH2 + NH3 (3)

biuret

Dans les deux premières réactions ci-dessus, il s'agit d'une réaction d'équilibre. Sous 185℃
-190℃ et 180-200 atm, la première réaction est presque terminée. La formation de carbamate
de la première réaction est très exothermique, libérant de la chaleur. La réaction continue
immédiatement à être endothermique avec la formation d'urée. La réaction secondaire
indésirable montrée est la formation d'un dimère connu sous le nom de biuret,
NH2CONHCONH2, résultant de la condensation de l'urée. Ce biuret est un produit gênant qui
affecte la croissance de certaines plantes

Figure2. Conversion de l'ammoniac à l'équilibre chimique en Figure 3. Conversion du dioxyde de carbone à l'équilibre
chimique en fonction de la température
fonction de la température
3.2 Les défis de la production d'urée :

 Maximiser la récupération de la chaleur


 Minimiser les impuretés

4|P a g e
 Réduire au minimum les besoins en énergie
 Abaisser les coûts de fonctionnement
 Contrôle de la pollution

4 .1 LE PROCÉDÉ DE FABRICATION DE L'URÉE :

Étape 1 – Synthèse :

Un mélange de CO2 et d'ammoniac comprimé à 240 bar est mis à réagir pour former de
l'ammonium Carbamate. Il s'agit d'une réaction exothermique, et la chaleur est récupérée
par une chaudière qui produit de la vapeur Le premier réacteur permet de convertir 78 % du
dioxyde de carbone en urée et le liquide est ensuite purifié .Le second réacteur reçoit le gaz
du premier et recycle la solution.

CO 2 NH 3

Synthesis
urea, excess NH3
carbamate, H2O
NH3 CO2
heat Decomposition Recovery cooling

urea, H2 O

heat Concentration H 2O H 2O

urea

Granulation

Urea granule

Figure 4 - Représentation schématique de la synthèse de l'urée

à partir des sections de décomposition et de concentration. La conversion du dioxyde de


carbone en urée est environ 60% à une pression de 50 bar. La solution est ensuite purifiée
comme pour le liquide du premier réacteur.

Étape 2 - Purification

Les principales impuretés dans le mélange à ce stade sont l'eau provenant de la réaction de
production de l'urée et des réactifs non consommés (ammoniac, dioxyde de carbone et

5|P a g e
carbamate d'ammonium). les réactifs non consommés sont éliminés en trois étapes
Premièrement, la pression est réduite de 240 à 17 barg et la solution est chauffée, ce qui
provoque la décomposition du carbamate d'ammonium à l'ammoniac et au dioxyde de carbone :

NH2COONH4 2NH3 + CO2

En même temps, une partie de l'ammoniac et du dioxyde de carbone s'échappe. La pression


est alors réduit à 2,0 bar et enfin à -0,35 bar, avec plus d'ammoniac et de dioxyde de
carbone perdu à chaque étape. Lorsque le mélange est à -0,35 bar, une solution d'urée
dissoute dans de l'eau et exempte d'autres impuretés reste.

À chaque étape, les réactifs non consommés sont absorbés dans une solution d'eau qui est
recyclé au réacteur secondaire. L'ammoniac en excès est purifié et utilisé comme matière
première pour le réacteur primaire.

Étape 3 - Concentration

75% de la solution d'urée est chauffée sous vide, ce qui permet l'évaporation d'une partie de
l'eau, l'augmentation de la concentration d'urée de 68% en masse à 80% en masse. À ce
stade, des cristaux d'urée se forment également. La solution est ensuite chauffée de 80 à
110 °C pour redissoudre ces cristaux avant l'évaporation. Dans la phase d'évaporation, l'urée
fondue (99% m/m) est produite à 140 °C Les 25 % restants de la solution d'urée à 68 % m/m
sont traités sous vide à 135°C dans un dispositif d'évaporateur-séparateur à deux séries.

Etape 4 - Granulation

L'urée est vendue comme engrais sous forme de granulés de 2 à 4 mm de diamètre. Ces
granulés sont formés en pulvérisant de l'urée fondue sur des granulés de graines qui sont
supportés par un lit d'air. Cela se produit dans un granulateur qui reçoit les gransules de
graines à une extrémité et rejette les granules agrandies à l'autre extrémité lorsque l'urée
fondue est pulvérisée par des gicleurs. Les granulés secs et froids sont classés selon les
écrans. Les granulés trop gros sont broyés et combinés avec des granulés petits pour être
utilisés comme graines. Toute la poussière et l'air du granulateur sont évacués par un
ventilateur dans un épurateur de poussière, qui élimine l'urée avec une solution aqueuse
puis rejette l'air dans l'atmosphère. Le produit final est refroidi à l'air, pesé et acheminé vers
un stockage en vrac prêt à la vente.

Tableau 3 - Spécifications des granulés d'urée

Composant Concentration

Azote 46 % minimum en masse

Biuret 1,0 % maximum en

6|P a g e
masse

Teneur en humidité 0,3 % maximum en


masse

Taille 90% 2 - 4 mm masse

Description du schéma :

1. Pompage de l'ammoniac : L'ammoniac liquide est pompé par une pompe à plusieurs
étages qui maintient la pression de réaction dans la cuve verticale en acier inoxydable

2. Compression du dioxyde de carbone : l'usine d'ammoniac stimule directement le dioxyde


de carbone provenant de la section de compression, car il se forme facilement dans la
section de CO2 de l'usine de production d'ammoniac.

3. Tour de synthèse de l'urée : elle est revêtue d'un film d'oxydes pour la protéger de la
corrosion. Un lit de catalyseur est placé sur le côté intérieur de la structure de l'autoclave et
une pression de 180 à 200 atm à une température d'environ 180 à 200 degrés centigrades

7|P a g e
est maintenue. Le fonctionnement en flux piston a lieu et l'urée fondue est retirée du haut
de la tour.

4. Tour de distillation et tambour de flashage : cette boue à haute pression est flashée à une
pression de 1 atm et distillée pour éliminer l'excès d'ammoniac et les sels de carbamate
d'ammoniac décomposés sont éliminés et recyclés.

5. Évaporateur à vide : La solution est introduite dans l'évaporateur sous vide pour
concentrer la boue.

6. Tour de prilling : il s'agit d'un séchoir où la boue fondue est passée du haut de la tour dans
un godet qui tourne et arrose la boue et où l'air passe par le bas. Toute l'humidité est
éliminée lorsque l'urée se transforme en granules pendant son trajet vers le bas de la tour.
Ces granulés sont envoyés par un convoyeur à la section d'ensachage.

Figure 12. Schéma typique d'une usine d'urée conventionnelle

a) Compresseur de CO2 ; b) Pompe à ammoniac à haute pression ; c) Réacteur d'urée ; d)


Décomposeur à moyenne pression ; e) Colonne de séparation ammoniac-carbamate ; f)
Décomposeur à basse pression ; g) Évaporateur ; h) Prilling ; i) Désorbeur (stripper des eaux
usées) ; j) Section de condensation sous vide

8|P a g e
4 .2 procédés utilise :

1. Technologie Snamprogetti Urea (Italie)

2. Processus Mitsui Toatsu ou Toyo Koatsu (Japon)

3. Processus d'urée à passage unique

4. Stamicarbon (Pays-Bas)

Procédé de non-recyclage

9|P a g e
10 | P a g e
4.2.1 COMPARAISON COMPLÈTE DES PROCÉDÉS D'URÉE

Le tableau 3 donne un aperçu des faiblesses des processus de l'urée discutés et de la solution apportée pour les
surmonter.
Processus d'urée la faiblesse Solution et force Focus sur les critères

Technologie 1) Exigence de haute 1) Efficacité de processus Maximisation de Minimisation des Minimisation de Minimisation des Contrôle de
Snamprogetti pression et élevée - faible matière la récupération de impuretés la puissance coûts la pollution
Urea (Italie) temperature première et faible besoin chaleur requise opérationnels
essentielles de son d'énergie
équipement
2) Récupération des
2) Solution corrosive condensats de process -     
impliquée - par ex. BFW
ammoniac
3) Le décapant - accueillir
3) Contre l'ammoniac comme agent
l'environnement décapant

) 4) Pollution
environnementale durable -
1)
garantir une faible émission
de poussière d'urée, une
faible contamination à l'urée
et à l'ammoniac dans l'eau
de procédé (contenir 1 ppm
d'urée et 1 ppm
d'ammoniac)

1)

11 | P a g e
Mitsui Toatsu ou Toyo 1) Formation de biuret Conversion de CO2 élevée à partir de trois décomposeurs  
Koatsu Process (Japon) différents
2) Besoin énergétique important - trois décomposeurs
pour la conversion de l'urée

3) coût élevé

1)
Processus d'urée unique 1) Grande quantité de sel d'ammoniaque formé comme 2) Processus d'urée le plus simple - nécessite une courte  
coproduit - diminuer la quantité d'urée cible période de temps et moins d'énergie (une fois alimenté dans
le réacteur)
2) Conversation globale faible en CO2 - faible
production d'urée 3) Moins de coûts d'exploitation et d'investissement en
capital - tenue à basse température, basse pression comme
3) Pollution environnementale élevée - une uniquement pour la production à petite échelle
conversation à faible CO2 entraîne une pollution de l'air
(concentration élevée de CO2 dans l'air) 4) Flexible - facile à manipuler car ne pouvant produire qu'un
seul produit à la fois
4) Processus sans recyclage - entraîne le gaspillage du
produit secondaire 2)

1)
Stamicarbon (Hollande) 1) Conversion à faible taux de carbamate en urée - 1) Recycler le carbamate  
consomme plus de temps et d'argent
2) Peut produire le produit souhaité à temps
1)
1)

12 | P a g e
5 LES DERIVES DE L'UREE

Engrais

La plus importante utilisation actuelle se fait sous la forme d'engrais azotés.

L'urée est hydrolysée en ammoniac et en dioxyde de carbone à haute température ou dans le sol
sous l'action des uréases microbiennes6,7 :

CO(NH2)2 + H2O → 2 NH3 + CO2


L'urée, qui contient 46 % d'azote, ne pourrait être utilisée comme engrais en raison de son caractère
hygroscopique élevé. La présentation en granulés ou perles de calibre homogène est nécessaire pour la
régularité de l’épandage.

Sur le plan agronomique, c’est une formulation intéressante car sa minéralisation est progressive. On l'utilise
généralement en couverture sur des cultures d'été.

L'hydrolyse de l'urée provoque une alcalinisation du sol du fait de la consommation de protons. Le pH peut
atteindre 9 à proximité immédiate du granulé d'engrais8.

D'un point de vue environnemental, son bilan carbone (si on tient compte des émissions en champs) est moins
favorable que ceux d'autres engrais azotés (ammonitrate par exemple).

ALIMENTATION ANIMALE

L'urée (qualité alimentaire) est employée dans l'alimentation des ruminants (à l'exclusion des
autres animaux). En effet, les micro-organismes présents dans le rumen sont capables
d'utiliser cette source d'azote pour synthétiser des acides aminés utilisables par le ruminant.
L'urée est employée notamment pour équilibrer les régimes du point de vue des micro-
organismes du rumen (PDIE vs PDIN dans le système PDI français ou OEBdans le système
DVE du hollandais, Darm (intestin) Verteerbaar (digérer) Eiwit (Protéine) Gut, notamment).
Bien utilisée, elle peut contribuer à optimiser le fonctionnement du rumen. Son emploi est
particulièrement intéressant en complément de fourrages pauvres en azote (paille, certains
fourrages en zone subtropicale…). Il faut toutefois éviter les excès par rapport aux besoins,
sinon, il se produit une augmentation des rejets azotés de l'animal et, dans les cas graves, des
problèmes métaboliques (alcalose ruminale). Dans l'Union européenne et depuis 2003, l'urée
alimentaire a le statut d'additif nutritionnel (obligation d'étiquetage et d'enregistrement des
fournisseurs, notamment). Certaines filières de qualité différenciée interdisent son emploi.

MATIÈRES PLASTIQUES

chimie industrielle pour la synthèse de plastiques thermodurcissables


L'urée est utilisée en
appelés aminoplastes. Ce groupe de matières plastiques comprend essentiellement les « résines urée-
formol » (urée formaldéhyde, sigle UF) et les « résines mélamine-formol » encore appelées
« mélamines » (sigle MF) dans lesquelles l'urée est remplacée par un de ses dérivés, la mélamine (1,3,5-
triazine-2,4,6-triamine).

Additif alimentaire
13 | P a g e
L'urée est utilisée dans l'alimentation comme additif alimentaire comme agent améliorant
(Numéro E927b). Son usage est limité car elle possède une saveur amère11.

14 | P a g e
15 | P a g e

Vous aimerez peut-être aussi