Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre 04 Exposé et discussion individuels et /ou en groupe

1. Pourquoi la technique du travail de groupe ?

Le travail en groupe est une activité qui se base sur l’apport collaboratif entre les
apprenants. Le travail en groupe se distingue du travail de groupe qui est un produit
d’évaluation plutôt qu’une méthode. Le travail en groupe place tous les étudiants devant une
tâche identique que chacun doit réaliser pour soi (Ainsi l’étudiant peut se servir des
interactions qu’il a avec les autres étudiants pour se construire ses propres connaissances.
Le travail en groupe peut se combiner avec des exposés par les étudiants, un
séminaire, un débat, des jeux de rôles, la mise en projet ou l’approche par problèmes.
2. Travail d’Équipe
2.1.Constituer une équipe de travail :
Le travail d’équipe ajoute un défi supplémentaire aux travaux de session, celui de
l’interdépendance.
Ainsi, il est important de choisir des personnes qui :
 Vous complètent;
 Qui partagent vos compétences;
 Qui apportent de nouvelles ressources;
 Qui sont efficaces, sérieuses et rigoureuses.

Quand on ne peut pas choisir ses coéquipiers…


Il convient de:
 Manifester une attitude positive;
 S’ouvrir aux autres;
 Faire une première réunion pour:
– Mieux connaître vos coéquipiers;
– Planifier le travail.

1
Chapitre 04 Exposé et discussion individuels et /ou en groupe

2.2.Planifier le travail d’équipe


Conditions associées au succès:
 l’intérêt personnel des membres pour le sujet choisi;
 L’engagement de chacun à réaliser à temps les tâches
fixées par l’équipe;
 L’harmonie, la bonne entente au sein de l’équipe.

Voici les étapes à réaliser lors de la première rencontre:


 Prendre connaissance du sujet et des objectifs du travail à réaliser;
– Faire la recherche documentaire et des fiches synthèses;
– Analyse et interprétation des résultats en groupe;
– Rédaction du premier jet et critique des sections;
– Rédaction finale: ajout des commentaires.
 Faire un plan de travail (gestion du temps);
 Diviser équitablement la charge de travail.

2.3.Autoévaluation du travail d’équipe


La gestion du temps :
– Respecter un échéancier (voir guide d’animation);
– Établir un horaire de travail;
– Être disponible et ponctuel.
La répartition des rôles :
– S’entendre dès la première rencontre sur une répartition équitable des tâches et
des rôles;
– Nommer un secrétaire (ordre du jour et prise de notes);
– Nommer un coordonnateur: rôle fonctionnel (tâche)
– Intellectuel (contenu) et psychosocial (climat social).
La gestion des conflits :
– S’entendre sur des règles de fonctionnement (contrat moral).
Le travail d’équipe sera facilité dans la mesure où les règles sont explicites. En voici
quelques unes:
 Effectuer une quantité de travail équivalente et associer le nom au tâches dans le
plan de travail d’équipe;
 Prendre collectivement les décisions;

2
Chapitre 04 Exposé et discussion individuels et /ou en groupe

 Discuter collectivement de toutes les parties du travail.


Si les règles ne sont pas respectées:
– Agir rapidement et se centrer sur la résolution de problème avec
la ou les personnes concernées.
Dans le but de tirer des leçon du travail en équipe, il est important que de procéder à
une autoévaluation à propos:
 De la composition des membres de l’équipe
 De la productivité
 De l’efficience
 Du fonctionnement
 De la gestion du temps
 De l’apport équitable à la production du travail

2.4.Qu’est-ce qu’un groupe ?


Le groupe va être considéré comme un ensemble social organisé avec ses composantes
spécifiques, mais également à travers les formes de relation et de communication qu’il
engendre
2.4.1. Définition courante
Un groupe est « la réunion de plusieurs personnes dans un même lieu »
Groupe = Deux individus, ou plus, qui, de façon interactive et interdépendante,
s’unissent en vue de réaliser des objectifs précis. Ils s’influencent et se perçoivent comme un
« nous »
On parle de groupe si les critères suivants sont réunis :
 La présence de relations interpersonnelles
 La poursuite d’un but commun
 L’influence réciproque
 La mise en place d’une organisation : chaque membre a son rôle ou son statut, les
valeurs et les normes de groupe se créent
Donc, dans cette perspective, le groupe a une réalité propre (il forme un système
d’interdépendance, il est non réductible à la somme des individus qui le composent).
Le groupe est une tout dynamique, un lieu d’apprentissage de comportements
nouveaux, d’acquisition de nouvelles connaissances.

3
Chapitre 04 Exposé et discussion individuels et /ou en groupe

 Groupe formel = groupe de travail déterminé par la structure de l’entreprise


 Groupe informel = groupe qui n’a pas de structure formellement définie et n’est
pas établi au niveau organisationnel ; se forme en réponse à un besoin de contact
social
 Groupe hiérarchique = groupe composé d’individus qui réfèrent directement à un
responsable déterminé
 Groupe de travail = personnes travaillant ensemble afin de réaliser une tâche ou
un projet spécifique
 Groupe d’intérêt = personnes travaillant ensemble pour atteindre un objectif
spécifique qui les concerne toutes
 Groupe d’affinité = personnes se réunissant pour partager un ou plusieurs points
communs

2.4.2. Pourquoi les individus se rassemblent-ils en groupes ?


 Sécurité
 Statut
 Estime de soi
 Appartenance
 Pouvoir
 Réalisation d’objectifs

2.5. Les étapes de la dynamique d’un groupe


2.5.1. Présentation du modèle à 5 étapes :
Lors de leur formation, les groupes passent par cinq étapes distinctes :
 Etape 1 - la formation
 Etape 2 - l’agitation
 Etape 3 - la cohésion
 Etape 4 - la performance
 Etape 5 - la dissolution

a) L’étape de la formation : Première étape de la dynamique d’un groupe, caractérisée


par une grande incertitude concernant le but, la structure et les leaders du groupe

4
Chapitre 04 Exposé et discussion individuels et /ou en groupe

b) L’étape de l’agitation (confrontation) : seconde étape caractérisée par des conflits au


sein du groupe
c) L’étape de la cohésion : troisième étape caractérisée par des relations étroites entre les
membres, une normalisation et une stabilisation du fonctionnement
d) L’étape de la performance : quatrième étape caractérisée par une pleine efficience du
groupe, la structure étant totalement opérationnelle et acceptée par les membres
e) L’étape de la dissolution : étape ultime du groupe pour les groupes temporaires,
précédant le démantèlement et la dispersion, et où l’on s’attache davantage à mettre un
terme aux activités qu’à être performant

3. Les caractéristiques d’un groupe : rôles, normes, statuts, taille et cohésion


3.1. Les rôles
Rôle : Comportement prévisible d’une personne qui occupe une position donnée dans
un contexte social donné ; ensemble de modèles comportementaux conformes attendus des
individus selon la place occupée dans une unité sociale

3.2. Les normes


Normes : règles de conduite ou critères de comportement acceptables au sein d’un
groupe et adoptés par tous les membres ; critères explicites ou implicites d’attitudes et de
comportements, fixés et partagés par les membres d’un même groupe social

3.4. La taille
La taille du groupe influe sur son comportement
Les faits montrent que les groupes plus restreints remplissent plus rapidement leur
mission.
Cependant, lorsqu’il s’agit de trouver une solution à un problème, les groupes plus
importants paraissent mieux s’en sortir (groupe ≥ 12 membres). La collecte de données est
plus abondante
Mais, il semble que les groupes restreints soient plus performants lorsqu’il s’agit de
tirer quelque chose de ces données (groupe d’environ 7 membres)

4. La dynamique des groupes désigne d’abord un ensemble d’analyses


 Des relations interpersonnelles au sein d’un groupe (Jacob Lévy Moreno avec la
sociométrie ou qualité relationnelle socio-affective : degré de sympathie, d’antipathie
ou d’indifférence)

5
Chapitre 04 Exposé et discussion individuels et /ou en groupe

 des logiques d’influence et de pouvoir dans un groupe (Kurt Lewin)


 la personnalité du groupe (psychanalyse des groupes)

4.1.Quand la discussion précède la décision, une plus forte adhésion des membres
du groupe est observée.
Voir les expériences de Lewin au cours de la seconde guerre mondiale. Une
vaste campagne d’informations du gouvernement américain pour inciter les ménagères à
consommer, en particulier, des abats de rognons et de ris de veau.

5. Objectifs du Travail en groupe

6
Chapitre 04 Exposé et discussion individuels et /ou en groupe

«Entretiens de groupe», «groupes de discussion», «focus group», il y a différentes


façons de désigner les entretiens réalisés avec plusieurs personnes en même temps. Si nous
avons choisi celle « d’entretiens collectifs », c’est que cette expression, qui ne renvoie à
aucun usage en particulier, nous paraissait dès lors la plus inclusive.

Elle englobe un large éventail de méthodes et n’exclut que peu de pratiques, à


l’exception bien sûr de l’entretien individuel. Autrement dit, l’entretien collectif se définit a
minima par le fait qu’il implique au moins deux personnes et met en jeu une relation sociale
dépassant le traditionnel couple constitué par l’enquêteur et l’enquêté.
En effet, le qualificatif de « collectif » est moins exigeant que celui de «groupe».
L’idée de «groupe» suppose, qu’au delà du cadre ponctuel des quelques heures consacrées à
l’entretien, quelque chose existe qui relie les personnes interrogées, qu’il s’agisse de
relations effectives (on parle alors de groupes « naturels ») ou d’une forme quelconque
« d’identité » fondée sur l’expérience commune.
Or, si les entretiens collectifs peuvent effectivement concerner des groupes au sens
sociologique du terme, ils peuvent également rassembler des personnes qui ont peu de choses
en commun.
On notera cependant que la notion d’entretien, qui pourrait au premier abord sembler
peu discriminante, implique au moins l’idée de production de discours à des fins d’analyse.
Par conséquent, la notion d’entretiens collectifs exclut a priori les expériences qui visent
moins à recueillir du discours qu’à produire des réactions, dont il s’agit alors d’observer voir
de mesurer le résultat. On pense par exemple aux conférences de consensus.

Vous aimerez peut-être aussi