Vous êtes sur la page 1sur 2

UNIVERSITÉ PEDAGÓGICA Y TECNOLÓGICA DE COLOMBIA

ÉCOLE DE LANGUES
ENSEIGNER LE FLE AUX ENFANTS
RÉSUMÉ- CAPSULE 3
Par: ESPITIA, Aleida.

Dans cette capsule, Hélène Vanthier continue à nous parler de l'enseignement de FLE. En

particulier, tout ce qui concerne l’articulation et le passage de l'oral à l’écrit, et quelque chose

de très important à aborder: L’évaluation. Pour finir, la présentatrice nous fait quelques

recommandations à tenir en considération pour la classe virtuelle, dans cette période de

confinement qu’on vit.

D’abord, à propos de l’articulation de l’oral à l’écrit de FLE chez les enfants, Vanthier nous

dit que c’est très important de prendre toujours en compte les habiletés déjà acquis en L1.

Cela veut dire que la présentation de la compétence écrit dépendra toujours de l’oral. Ce

dernier doit être favorisé pour que l’apprentissage soit plus naturelle. En tout cas, l’apprenti

va toujours oraliser ce qu’il voit, alors le texte écrit peut représenter une barrière si on ne

l’introduit pas à partir des connaissances qu’il peut déjà comprendre à l’oral.

Alors, la recommandation de la spécialiste, est de travailler surtout des activités de type

plurisensorielle et de favoriser les aspects sonores de la langue. Quand les élèves aient

développé une conscience phonétique, on passera à développer des compétences

logo-graphiques (association des images), phono- graphiques (association des sons), et,

finalement, une compétence fonctionnel-textuelle toujours à partir de ce qu’ils ont déjà

maîtrisé à l’oral.
En deuxième lieu, Vanthier nous parle de l’évaluation, dont l’objectif sera d’établir ce qui est

acquis avant d’introduire des nouvelles connaissances. Donc, elle y parle de trois types

d’évaluation; la sommative, qui est fait généralement à la fin du période et qui va mesurer

(peut être quantitative ou qualitativement) les compétences travaillées pendant les leçons; à la

fois, on aura une évaluation formative, qui sera fait de manière informelle pendant les

activités, on y parle des conseils, des recommandations et des corrections constantes pour

chaque enfant; et finalement on doit aussi promouvoir une évaluation formatrice, cela veut

dire, des espaces pour que les enfants réfléchissent eux- mêmes sur leurs propres

performances. Tous ces espaces vont nous aider à vraiment mesurer l'efficacité de nos cours

et faire des processus d’enseignement quelque chose de plus conscient.

Finalement, la capsule nous présente quelques recommandations très utiles pour cette période

de crise qu’on vit, où l’éducation virtuelle est devenue indispensable pour continuer

l’académie. Alors, on doit tenir en compte que ce phénomène nous défie à faire quelques

changement structuraux à ce qui on comprend par éducation. On a, d’une côté, des classes à

travers de visio- conférence, où l’idée est d’apprendre ensemble, de partager, de se

communiquer. Ces espaces doivent être divisés en raison de temps, pour qu’ils soient plus

profitables, et aussi, on doit bien utiliser tous les outils que la technologie nous offre en

proposant des activités variées et courts. D’une autre côté, on a les espaces asynchroniques

d’apprentissage qui doivent être organisés de manière réaliste, en considérant tous les aspects

qui affectent l’autonomie dans la réalisation des tâches; par exemple, l'égalité de ressources,

l’organisation de temps personnel et les connaissances sur les outils technologiques. Alors, la

proposition, c’est de préparer des activités très détaillés par étapes, de privilégier des

applications autocorrectives, et d’être plus claires qu’avant en donnant des consignes.

Vous aimerez peut-être aussi