Vous êtes sur la page 1sur 10

Matière : Antennes et lignes de transmission AU : 2019/2020

Filière : L3 Télécom

Chapitre I : Circuits Passifs

1.1 Rappels sur les quadripôles


1.1.1 Définitions
 Un quadripôle est un composant ou un circuit (ensemble de composants) à deux entrées et
deux sorties qui permet le transfert d’énergie entre deux pôles.
 Le quadripôle est linéaire si son comportement ne dépend pas de l’amplitude du signal
d’excitation.
 Le quadripôle est passif s’il ne comporte aucune source d’énergie.
 Le quadripôle est actif si le réseau comporte une source de courant ou/et de tension.

1.1.2 Symbole et conventions


Par convention, on donne le signe positif aux
courants qui pénètrent dans le quadripôle.

1.1.3 Représentations
A- Paramètres impédances

Les tensions d’entrée et de sortie sont exprimées en fonction des courants :

𝑉 𝑍 𝑍12 𝐼1 𝑉 = 𝑍11 𝐼1 + 𝑍12 𝐼2


[ 1 ] = [ 11 ][ ] ⇔ { 1
𝑉2 𝑍21 𝑍22 𝐼2 𝑉2 = 𝑍21 𝐼1 + 𝑍22 𝐼2

𝑉1
𝑍11 = | : Impédance d’entrée, la sortie étant ouverte.
𝐼1 𝐼 =0
2

𝑉1
𝑍12 = | : Impédance de transfert de la sortie vers l’entrée, l’entrée étant ouverte.
𝐼2 𝐼 =0
1

𝑉2
𝑍21 = | : Impédance de transfert de l’entrée vers la
𝐼1 𝐼 =0
2
sortie, la sortie étant ouverte.
𝑉2
𝑍22 = | : Impédance de sortie, l’entrée étant ouverte.
𝐼2 𝐼 =0
1

 Association de quadripôles en série :


𝑍𝑡 = 𝑍1 + 𝑍2

1 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom
B- Paramètres admittances

Les courants d’entrée et de sortie sont exprimés en fonction des tensions :

𝐼 𝑌 𝑌12 𝑉1 𝐼 = 𝑌11 𝑉1 + 𝑌12 𝑉2


[ 1 ] = [ 11 ][ ] ⇔ {1
𝐼2 𝑌21 𝑌22 𝑉2 𝐼2 = 𝑌21 𝑉1 + 𝑌22 𝑉2

𝐼
𝑌11 = 𝑉1 | : Admittance d’entrée, la sortie étant court-circuitée.
1 𝑉2 =0

𝐼
𝑌12 = 𝑉1 | : Admittance de transfert de la sortie vers l’entrée, l’entrée étant court-circuitée.
2 𝑉1 =0

𝐼
𝑌21 = 𝑉2 | : Admittance de transfert de l’entrée vers la sortie, la sortie étant court-circuitée.
1 𝑉2 =0

𝐼
𝑌22 = 𝑉2 | : Admittance de sortie, l’entrée étant court-
2 𝑉1 =0
circuitée.

 Association de quadripôles en parallèle :


𝑌𝑡 = 𝑌1 + 𝑌2

C- Paramètres hybrides

Le courant de sortie et la tension d’entrée sont exprimés en fonction du courant d’entrée et de la


tension de sortie :

𝑉 ℎ ℎ12 𝐼1 𝑉 = ℎ11 𝐼1 + ℎ12 𝑉2


[ 1 ] = [ 11 ][ ] ⇔ { 1
𝐼2 ℎ21 ℎ22 𝑉2 𝐼2 = ℎ21 𝐼1 + ℎ22 𝑉2
𝑉1
ℎ11 = | : Impédance d’entrée, la sortie étant court-circuitée.
𝐼1 𝑉 =0
2

𝑉
ℎ12 = 𝑉1 | : Gain inverse en tension lorsque l’entrée est ouverte.
2 𝐼1 =0

𝐼
ℎ21 = 𝐼2 | : Gain en courant, la sortie étant court-circuitée.
1 𝑉2 =0

𝐼
ℎ22 = 𝑉2 | : Admittance de sortie, lorsque l’entrée est ouverte.
2 𝐼1 =0

 Association de quadripôle série/parallèle :


ℎ𝑡 = ℎ1 + ℎ2

2 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom
D- Paramètres chaines

Le courant et la tension d’entrée sont exprimés en fonction du courant et de la tension de sortie


(décorrélation de l’entrée et de la sortie) :

𝑉 𝐴 𝐵 𝑉2 𝑉 𝑉 = 𝐴 𝑉2 − 𝐵 𝐼2
[ 1] = [ ][ ] = [𝐶] [ 2 ] ⇔ { 1
𝐼1 𝐶 𝐷 −𝐼2 −𝐼2 𝐼1 = 𝐶 𝑉2 − 𝐷𝐼2
𝑉
𝐴 = 𝑉1 | : Gain en tension inverse lorsque la sortie est ouverte.
2 𝑖2 =0

𝑉
𝐵 = − 𝐼1 | : Impédance de transfert de la sortie vers l’entrée, la sortie étant court-circuitée.
2 𝑉2 =0

𝐼
𝐶 = 𝑉1 | : Admittance de transfert de la sortie vers l’entrée, lorsque la sortie est ouverte.
2 𝐼2 =0

𝐼
𝐷 = − 𝐼1 | : Gain en courant inverse, la sortie étant court-circuitée.
2 𝑉2 =0

 Association de quadripôle en cascades : 𝐶𝑡 = 𝐶1 × 𝐶2

1.1.4 Caractéristiques de quadripôles


 Un quadripôle est dit symétrique s’il présente le même aspect vu de l’entrée et vu de sortie.
𝑍11 = 𝑍22 , 𝑌11 = 𝑌22 , 𝐴 = 𝐷, det(ℎ) = 0

 Un quadripôle est dit réciproque si une source de tension placée à l’entrée produit un courant 𝐼2
égal au courant 𝐼1 que produira cette même source de tension si elle placée à la sortie.
𝑍12 = 𝑍21 , 𝑌12 = 𝑌21 , det(𝐶) = 1, ℎ12 = −ℎ21

 Un quadripôle est dit unilatéral si le courant ou la tension d’entrée ne dépend pas des
paramètres de sortie.
𝑍12 = 0, 𝑌12 = 0, det(𝐶) = 0, ℎ12 = 0

1.1.5 Généralisation aux multipôles


Le formalisme utilisé aux quadripôles peut être étendu aux multipôles. La relation matricielle est
identique. Lorsque on court-circuite ou on ouvre l’entrée ou la sortie dans le cas du quadripôle, on
fait la même chose pour tous les accès du multipôle.

3 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom
1.2 Problème des hautes fréquences
Les matrices définies précédemment relient toutes les courants et les tensions aux bornes du
quadripôle. Or en hyperfréquences il est difficile d’accéder à ces grandeurs (dimensions des circuits
comparables à la longueur d’onde). La seule grandeur qui demeure mesurable en hyperfréquences
est la puissance. En plus les puissances mises en jeu sont très faibles (quelques 𝑛𝑊 à
quelques 𝜇𝑊). Il est donc important de savoir comment ces puissances mises en jeu sont
distribuées à la traversée d’un multipôle. Pour toutes ces raisons la matrice de diffusion ou de
distribution (Scattering matrix en anglais) est un outil indispensable pour la caractérisation des
multipôles en hyperfréquences.

1.3 Matrice de dispersion


Soit un quadripôle 𝑄 d’impédance d’entrée 𝑍𝑒 et d’impédance de sortie 𝑍𝑠 quelconques, connecté
en entrée à une source d’impédance 𝑍𝑔 et chargé par une impédance 𝑍𝐿 . Vue la désadaptation
d’impédance des ondes réfléchies vont apparaitre à l’entrée comme à la sortie de ce quadripôle.

 𝑎1 et 𝑏1 sont les ondes incidentes et réfléchies à l’accès 1 du quadripôle.


 𝑎2 et 𝑏2 sont les ondes incidentes et réfléchies à l’accès 2 du quadripôle.

Pour un quadripôle possèdent une impédance de normalisation purement 𝑅0 résistive (généralement


𝑅0 = 50 Ω) et commune aux deux accès on peut écrire :

𝑉1 + 𝑅0 𝐼1 𝑉2 + 𝑅0 𝐼2
𝑎1 = 𝑎2 =
2√𝑅0 2√𝑅0

𝑉1 − 𝑅0 𝐼1 𝑉2 − 𝑅0 𝐼2
𝑏1 = 𝑏2 =
2√𝑅0 2√𝑅0

Les paramètres S relient les ondes réfléchies aux ondes incidentes, et sont donnés par :

𝑏 𝑆 𝑆12 𝑎1 𝑏1 = 𝑆11 𝑎1 + 𝑆12 𝑎2


[ 1 ] = [ 11 ][ ] ⇔ {
𝑏2 𝑆21 𝑆22 𝑎2 𝑏2 = 𝑆21 𝑎1 + 𝑆22 𝑎2
𝑏
 𝑆11 = 𝑎1 | : Représente le coefficient de réflexion à l’entrée lorsque la sortie est adaptée.
1 𝑎2 =0
𝑏
 𝑆12 = 𝑎1 | : Représente le coefficient de transmission de la sortie vers l’entrée lorsque
2 𝑎1 =0
l’entrée est adaptée.

4 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom
𝑏
 𝑆21 = 𝑎2 | : Représente le coefficient de transmission de l’entrée vers la sortie lorsque la
1 𝑎2 =0
sortie est adaptée.
𝑏
 𝑆22 = 𝑎2 | : Représente le coefficient de réflexion à la sortie lorsque l’entrée est adaptée.
2 𝑎1 =0

Propriétés :
 Si : 𝑆12 = 𝑆21 le quadripôle est réciproque. En pratique tous les quadripôles passifs ne
contenant pas de matériaux ferromagnétiques sont réciproques. Ainsi les quadripôles réalisés à
partir de résistances, capacités, inductances et tronçons de lignes sont réciproques.
 Si : 𝑆11 = 𝑆22 le quadripôle est symétrique. Cette condition doit être satisfaite en plus de celle
de réciprocité. La symétrie électrique s’accompagne d’une symétrie topologique souvent plus
rapide à mètre en évidence.
 Si : 𝑆12 = 0 le quadripôle est unilatéral. L’unilatéralité est un cas particulier de non réciprocité.

1.4 Circuits passifs


Un circuit passif est un circuit ne comportant aucun composant actif susceptible d’amplifier les
signaux qui lui sont appliqués ou de modifier leur fréquence. Ces circuits peuvent être des
quadripôles ou des multipôles. Dans le cas d’un quadripôle on dit qu’il est réciproque lorsque ses
propriétés ne dépendent pas du sens de son insertion sur une ligne ou un guide d’ondes.
Les quadripôles de base sont ceux qui agissent sur chacune des caractéristiques de l’onde
électromagnétique : l’amplitude, la phase et la direction de propagation.
On se limitera dans ce présent chapitre à l’étude de trois circuits d’atténuation à s’avoir :
l’atténuateur, l’isolateur et le circulateur.

1.8.1 Atténuateur
L’atténuateur idéal est un quadripôle réciproque dissipatif parfaitement adapté. En conséquence sa
matrice 𝑆 s’écrit :
𝑆 𝑆12 0 𝑆12
𝑆 = [ 11 ]=[ ]
𝑆21 𝑆22 𝑆12 0

𝑆11 = 𝑆22 = 0 : Parce qu’il est adapté.


𝑆12 = 𝑆21 : Parce qu’il est réciproque.
|𝑆12 | = |𝑆21 | < 1 : Parce qu’il est dissipatif.

Lorsque l’atténuateur est parfaitement adapté, l’atténuation introduite :

𝐴 = 20 𝑙𝑜𝑔|𝑆21 |

En pratique il faut tenir compte d’une éventuelle désadaptation, d’un déphasage et d’une
dépendance en fréquence.

Technologie
Il existe plusieurs types d’atténuateurs à savoir :
 Atténuateurs à éléments localisés (en 𝜋 ou en 𝑇).
 Atténuateurs dissipatifs ou de tarage (en câble coaxiale ou en guide d’onde).

5 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom
 Atténuateur à rotation de Faraday ou de précision.

Figure 1.1 : Atténuateur à éléments localisés.


Utilisation
1- Protection d’un appareil de mesure.
2- Masquage d’une éventuelle désadaptation (dans ce cas le signal transmis est également
affaiblie).

Figure 1.2 : Protection d’un appareil de mesure par un atténuateur.

1.8.2 Isolateur
Un isolateur RF est un dispositif Ferromagnétique passif utilisé pour la protection d’autres
composants RF de la réflexion excessive du signal. L’isolateur idéal est un quadripôle dissipatif
parfaitement adapté et non réciproque (l’atténuation dépend de la direction de propagation). Pour un
transfert d’énergie de l’accès 1 vers 2 sa matrice 𝑆 s’écrit :

𝑆11 𝑆12 0 0
𝑆=[ ]=[ ]
𝑆21 𝑆22 1 0

𝑆11 = 𝑆22 = 0 : Parce qu’il est adapté.


𝑆12 = 0 : La sortie est parfaitement isolée de l’entrée (pas de transfert de puissance de la sortie vers
l’entrée).
𝑆21 = 1 : Le signal est parfaitement transmis de l’entrée vers la sortie.

Ce dispositif est non réciproque puisqu’il transmit parfaitement le signal dans un sens et l’atténue
parfaitement dans le sens contraire.

La non réciprocité est réalisée à partir de morceaux de ferrites montés sur un support et connectées.
Les ferrites sont des matériaux dans le comportement dépend de l’orientation du champ électrique.

En pratique il faut tenir compte d’une éventuelle désadaptation, d’un déphasage, d’une perte
d’insertion et d’une dépendance en fréquence.

6 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom
Technologie
Il existe plusieurs types d’isolateurs à savoir :
 Isolateur à rotation de Faraday : dans le sens de propagation la rotation de Faraday est égale
au décalage des guides et la propagation est possible. Dans le sens inverse elle s’ajoute au
décalage angulaire est la propagation est impossible.
 Isolateur à résonnance : L’interférence onde-ferrite provoque la concentration de l’onde
dans la région du ferrite dans un sens et à l’extérieur de cette région dans le sens contraire.
 Isolateur à déplacement de champs : lorsque la propagation est dans le sens de l’isolation
l’onde est concentrée dans la région du ferrite et est atténuée par le matériau absorbant
(isolation). Dans le cas contraire l’onde est concentrée dans la région extérieur au ferrite est
l’atténuation est faible (pertes d’insertion).

Figure 1.3 : Isolateur à rotation de Faraday.


Utilisation
L’isolateur est utilisé pour la protection d’une source d’un circuit de charge éventuellement
désadaptée.
L’isolateur est caractérisé par une faible perte d’insertion dans le sens direct (~ 1 𝑑𝐵) et une forte
isolation dans le sens inverse (20 à 40 𝑑𝐵).
𝑃𝐼
𝑃𝑖 𝑃𝑖′ = 𝑃𝑖 − 𝑃𝐼 Charge
𝐸 Isolateur 𝜌
𝑃𝑖 𝑃𝑡
𝑃𝑟′ = 𝑃𝑟 − 𝐴 𝑃𝑟 = |Γ|2 𝑃𝑖 ′
𝐴 A
1 P 2
Figure 1.4 : Protection d’une source avec un isolateur réel. I

1.8.3 Circulateur AP P A
Un circulateur est idéal est un hexapôle dissipatif parfaitement adapté et I I
non réciproque. Sa matrice S s’écrit :
3
𝑆11 𝑆12 𝑆13 0 0 1
𝑆 = [𝑆21 𝑆22 𝑆23 ] = [1 0 0]
𝑆31 𝑆32 𝑆33 0 1 0

7 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom
𝑆11 = 𝑆22 = 𝑆33 = 0 : Parce qu’il est adapté.
𝑆13 = 𝑆21 = 𝑆32 = 1 : la propagation se fait de la voie 1 → 2 → 3 → 1.
𝑆12 = 𝑆23 = 𝑆31 = 0 : La propagation est interdite de la voie 2 → 1 → 3 → 2.

Ce dispositif est non réciproque puisqu’il transmit parfaitement le signal dans un sens et l’atténue
parfaitement dans le sens contraire. Cette non réciprocité est réalisée à base du ferrite.

Les circulateurs existent aussi à 4 voies. En pratique il faut tenir compte d’une éventuelle
désadaptation, d’un déphasage, d’une perte d’insertion entre les voies.

Technologie
Il existe plusieurs types de circulateurs à savoir :
 Circulateur à rotation de Faraday.
 Circulateur à résonnance.
 Isolateur à déplacement de champs.

Avec les circulateurs, on peut obtenir perte d’insertion de 0.3 𝑑𝐵 et une isolation de 20 𝑑𝐵 pour des
puissances pouvant atteindre 20 𝐾𝑊 crête.

Utilisation
1- Pour partager une antenne entre un circuit démission et de réception (Duplexage).
2- On peut utiliser le circulateur en isolateur lorsque une voie est terminée par une charge
adaptée.

Exemple
Trouvrer les matrices 𝑆 des dispositifs suivants :
1- Un atténuateur réel présentant une étténuation 6 𝑑𝐵 et un coefficient de réflexion de
−20 𝑑𝐵.
2- Un circulateur réel présentant une étténuation 30 𝑑𝐵, une pertes d’insertion 0.3 𝑑𝐵 et un
coefficient de réflexion de −20 𝑑𝐵 sur les deux voies.
On suppose que les phases sont nulles.

Solution
1- L’atténuateur est un quadripôle réciproque (la propagation se fait indifféremment dans les deux
sens) :
⇒ 𝑆12 = 𝑆21
𝑃𝑖
𝑃𝑡
Atténuateur
𝑃𝑟 𝐴

 Calcul des paramètres 𝑆12 , 𝑆21

𝑃𝑖 1
𝑃𝑡 = |𝑆21 |2 𝑃𝑖 ⇒ =
𝑃𝑡 |𝑆21 |2

8 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom
𝑃𝑖
⇒ 𝐴 = 10 𝑙𝑜𝑔 ( ) = −20 𝑙𝑜𝑔(|𝑆21 |) = 6 𝑑𝐵
𝑃𝑡
6
⇒ |𝑆21 | = |𝑆12 | = 10−20 = 0.5

 Calcul des paramètres 𝑆11 , 𝑆22


𝑃𝑟
𝑃𝑟 = |𝑆11 |2 𝑃𝑖 ⇒ = |𝑆11 |2
𝑃𝑖

𝑃𝑟
⇒ 10 𝑙𝑜𝑔 ( ) = 20 𝑙𝑜𝑔(|𝑆11 |) = −20 𝑑𝐵
𝑃𝑖
20
⇒ |𝑆11 | = |𝑆22 | = 10−20 = 0.1

Comme les phases sont supposées nulles, la matrice S de cet atténuateur est alors :

𝑆11 𝑆12 0.1 0.5


𝑆=( )=( )
𝑆21 𝑆22 0.5 0.1

2- L’isolateur est un quadripôle non réciproque (il y a un sens dont la propagation est permise et un
autre dont elle est interdite) :
⇒ 𝑆12 ≠ 𝑆21
 Dans le sens permis de la propagation (sens direct)

𝑃𝑖1 𝑃𝑡2
Isolateur
𝑃𝐼
𝑃𝑟1
Calcul du paramètre 𝑆21 :

𝑃𝑖1 1
𝑃𝑡2 = |𝑆21 |2 𝑃𝑖1 ⇒ =
𝑃𝑡2 |𝑆21 |2

𝑃𝑖1
⇒ 𝑃𝐼 = 10 𝑙𝑜𝑔 ( ) = −20 𝑙𝑜𝑔(|𝑆21 |) = 0.3 𝑑𝐵
𝑃𝑡2
0.3
⇒ |𝑆21 | = 10− 20 = 0.96

Calcul des paramètre 𝑆11 :


𝑃𝑟1
𝑃𝑟1 = |Γ|2 𝑃𝑖1 = |𝑆11 |2 𝑃𝑖1 ⇒ = |𝑆11 |2
𝑃𝑖1

𝑃𝑟1
⇒ 10 𝑙𝑜𝑔 ( ) = 20 𝑙𝑜𝑔(|𝑆11 |) = −20 𝑑𝐵
𝑃𝑖1
20
⇒ |𝑆11 | = 10−20 = 0.1

9 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom
 Dans le sens interdit de la propagation (sens inverse)
Calcul du paramètre 𝑆12 :

𝑃𝑡1 𝑃𝑖2
Isolateur
𝐴
𝑃𝑟2

𝑃𝑖2 1
𝑃𝑡1 = |𝑆12 |2 𝑃𝑖2 ⇒ =
𝑃𝑡1 |𝑆12 |2

𝑃𝑖2
⇒ 𝐴 = 10 𝑙𝑜𝑔 ( ) = −20 𝑙𝑜𝑔(|𝑆12 |) = 30 𝑑𝐵
𝑃𝑡1
30
⇒ |𝑆12 | = 10−20 = 0.03

Calcul des paramètre 𝑆22 :


𝑃𝑟2
𝑃𝑟2 = |Γ|2 𝑃𝑖2 = |𝑆22 |2 𝑃𝑖2 ⇒ = |𝑆22 |2
𝑃𝑖2

𝑃𝑟2
⇒ 10 𝑙𝑜𝑔 ( ) = 20 𝑙𝑜𝑔(|𝑆22 |) = −20 𝑑𝐵
𝑃𝑖2
20
⇒ |𝑆22 | = 10−20 = 0.1

Comme les phases sont supposées nulles, la matrice 𝑆 de cet atténuateur est alors :

𝑆11 𝑆12 0.1 0.03


𝑆=( )=( )
𝑆21 𝑆22 0.96 0.1

Comme les phases sont supposées nulles, la matrice S de cet atténuateur est alors :

𝑆11 𝑆12 0.1 0.5


𝑆=( )=( )
𝑆21 𝑆22 0.5 0.1

10 Dr. Y. Tighilt Dép. Electronique UFAS1 Lignes de transmissions et Antennes L3 Ch.I


Télécom

Vous aimerez peut-être aussi