Vous êtes sur la page 1sur 7

UNIVERSITÉ THE UNIVERSITY OF

DE MAROUA MAROUA

École Nationale Supérieure National Advanced School of


Polytechnique Engineering
Département de Climatologie, Department of Climatology,
d’Hydrologie et de Pédologie Hydrology and Pedology

Travail Personnel
de l'Etudiant
UE : CLIMATOLOGIE TROPICALE

THEME : CLIMATOLOGIE TROPICAE DE


L’ASIE

Rédigé par :

ESAIE Sanone Soudine


DAAWE Loth Antoine
KONGB NKONDO Friedah Gladys
MOUNABBAHOU MAL OUMAR

ENSEIGNANT: Pr. AOUDOU DOA Sylvain

Année académique : 2018-2019 1


Sommaire

INTRODUCTION...........................................................................................................................1

I- PRESENTATION GENERALE DE L’ASIE..........................................................................1

a- La végétation en Asie...........................................................................................................1

b- LA FAUNE ASIATIQUE....................................................................................................2

II- LA CLIMATOLOGIE DE L’ASIE......................................................................................3

a- LE CLIMAT TROPICAL.....................................................................................................3

b- LE CLIMAT ÉQUATORIAL..............................................................................................3

c- LE CLIMAT SUBTROPICAL.............................................................................................4

d- LE CLIMAT ARIDE............................................................................................................4

e- LE CIMAT SECHE..............................................................................................................4

CONCLUSION................................................................................................................................5

BIBLIOGRAPIE..............................................................................................................................5
INTRODUCTION

La climatologie est l'étude du climat et de l'état moyen de l'atmosphère, c'est-à-dire la


succession des conditions météorologiques sur de longues périodes dans le temps. Il s'agit d'une
branche combinée de la géographie physique et de la météorologie, l'étude du temps à court
terme étant le domaine de la météorologie opérationnelle. Les immenses territoires d’Asie
connaissent une variété de reliefs et donc d’influences climatiques très diversifiées. Continent
des extrêmes l’on trouve en Asie le point le plus haut du monde avec l’Everest à 8.848 m et le
point le plus bas à – 417 m dans la région de la mer morte. Dans la suite notre travail, nous allons
présenté l’Asie dans l’ensemble et en fin la climatologie de ce continent.

I- PRESENTATION GENERALE DE L’ASIE

Le climat du continent asiatique présente une aussi grande variété que sa végétation, qui
passe de la forêt équatoriale humide à la toundra de l’Arctique. Pour l’essentiel, la partie
septentrionale de l’Asie est dominée par le mouvement des masses d’air polaire du continent, qui
circulent de l’ouest de la Sibérie vers le nord du Pacifique. Les hivers sont longs et rigoureux, et
les étés courts et frais ; les précipitations annuelles sont faibles. Ce type de climat se retrouve
également sur le plateau tibétain et sur les autres terres élevées. Le climat des régions intérieures
est semi-aride, ou typique des déserts de moyenne altitude, avec des hivers rudes et des étés
chauds ou très chauds ; la moyenne des précipitations annuelles est inférieure à 230 mm.

a- La végétation en Asie

La végétation est d’une diversité extraordinaire étroitement liée à la variété des sols et des
climats. À l’extrémité nord du continent, en Sibérie, une végétation de toundra et de taïga
prédomine. La première est surtout formée de mousse et de lichens ; la seconde est constituée de
grandes forêts de conifères, et plus précisément de mélèzes, de pins, de sapins et d’épicéas. Au
sud de la taïga, on trouve de larges bandes de prairies orientées est-ouest, qui laissent la place,
vers le sud, à un paysage désertique de plus en plus aride, où poussent surtout des broussailles.
Ce type de végétation se retrouve sur les plateaux du centre et de la périphérie des zones
montagneuses, ainsi que dans une grande partie de l’Asie du Sud-Ouest.
En Asie du Sud, du Sud-Est et de l’Est, la forêt tropicale humide prédomine dans les
régions de très basse latitude, qui connaissent de fortes pluies pendant toute l’année. Il s’agit
d’une forêt luxuriante, à feuilles persistantes, composée de nombreuses espèces d’arbres comme
le teck, le jaquier, l’eucalyptus, le chêne et diverses espèces de bambous et de palmiers. Au nord
de l’équateur s’étend une forêt tropicale plus ouverte, que l’on appelle souvent forêt de mousson.
Celle-ci se transforme vers le nord en une forêt subtropicale, à feuilles persistantes, que l’on
trouve par exemple dans le sud de la Chine et au Japon. Les régions de latitude moyenne se
caractérisent par des forêts d’arbres à feuilles persistantes et d’arbres à feuilles caduques. Ces
forêts sont remplacées en direction du nord par des forêts de conifères.

b- LA FAUNE ASIATIQUE

La faune asiatique présente une diversité comparable à celle des climats, des sols et de la
végétation du continent. Les régions du nord sont riches en oiseaux et en animaux à fourrure
comme l’ours brun, la loutre, le lynx, la zibeline, l’hermine et le loup. La steppe et les régions
semi-arides abritent de nombreuses antilopes ainsi que des espèces d’animaux vivant dans des
terriers comme le lièvre et le rat des champs. On trouve également des poissons d’eau douce sur
tout le continent. Le lac Baïkal abrite une faune remarquable, même si une grave pollution
industrielle menace de nombreuses espèces. Les hautes terres sont les territoires des moutons
sauvages et des chèvres, et l’on trouve des yacks sauvages au Tibet. La faune devient plus rare
dans les régions désertiques très chaudes de l’Asie du Sud-Ouest et du Sud, où le lion d’Asie est
une espèce pratiquement éteinte. Toutefois, les chacals et les hyènes se rencontrent encore
fréquemment dans certaines régions. Dans les zones plus humides de l’Asie de l’Est et du Sud-
Est, les siècles d’occupation humaine qui se sont traduits par le développement de l’habitat et de
la chasse ont entraîné une diminution considérable de la faune. Cependant, les singes sont partout
présents dans les régions du sud, et le tigre de l’Inde subsiste encore dans des territoires
malheureusement limités de l’Asie du Sud et du Sud-Est. Les oiseaux, les serpents, les lézards
abondent, et différentes espèces de crocodiles sont très répandues. En Asie du Sud-Est, on trouve
de grands singes comme le gibbon, et plus rarement l’orang-outang. De nombreuses espèces de
cervidés et d’antilopes se rencontrent dans les régions moins peuplées comme Bornéo, qui abrite
un grand nombre d’écureuils volants et de rats arboricoles. Certaines espèces présentent un
intérêt particulier : c’est le cas du rhinocéros de l’Asie du Sud-Est, qui compte peu de spécimens,
de l’éléphant d’Asie, du tapir, du fourmilier et du buffle sauvage de l’Inde et d’Asie du Sud-Est.

c- Hydrographie.
En Asie, où le relief est bien accusé et les différences climatériques bien tranchées, la
répartition des fleuves est plus encore qu'ailleurs dans une relation étroite avec l'orographie et le
climat. Ces fleuves, bien que coupés de rapides dans la partie montagneuse de leur cours, sont les
grandes voies de pénétration vers le centre du continent asiatique, et leurs riches alluvions ont
fait de leurs deltas les régions les plus fécondes et les plus peuplées du monde. Les péninsules
indochinoise et indienne ont, de plus, un réseau fluvial qui leur est propre (le Ménam, la
Nerbudda, le Godavery, la Krichna), et qui ajoute encore à leur fécondité.

II- LA CLIMATOLOGIE DE L’ASIE

Les immenses territoires d’Asie connaissent une variété de reliefs et donc d’influences
climatiques très diversifiées. Continent des extrêmes l’on trouve en Asie le point le plus haut du
monde avec l’Everest à 8.848 m et le point le plus bas à – 417 m dans la région de la mer morte.
En climatologie l’Asie est souvent présentée avec quatre spécificités : Asie des moussons/Asie
des montagnes/.Asie froide/Asie sèche.

a- LE CLIMAT TROPICAL

Le climat tropical couvre la majeure partie du Sous-Continent Indien et de l’Asie du Sud-Est.


Il se caractérise par une température moyenne de 27 °C et de faibles amplitudes thermiques tout
au long de l’année. Le climat tropical présente un taux d’humidité important. Il évolue
constamment et augmente brutalement pendant la mousson. On ne compte que deux saisons
principales, la saison sèche qui s’étend de novembre à mars et la saison humide, de mai à
septembre. Avril et octobre sont des mois incertains qui peuvent être secs comme pluvieux.

b- LE CLIMAT ÉQUATORIAL

Le climat tropical concerne les pays situés à proximité de l’équateur. Singapour, la partie
insulaire de la Malaisie appelée Bornéo et l’Indonésie sont les meilleurs exemples. En région
équatoriale, les températures et le taux d’humidité sont relativement stables toute l’année. Pour
autant, Il existe une saison sèche et une saison humide. Les pluies sont plus présentes de
novembre à mars. On ne parle pas de mousson car ces précipitations sont moins violentes.

L’Indonésie et Bornéo présentent un climat équatorial moins contraignant. Il est possible


d’y voyager toute l’année, mais à l’inverse des régions tropicales, les pluies sont plus présentes
pendant notre hiver.

c- LE CLIMAT SUBTROPICAL

Le pays d’Asie concerné par le climat subtropical est la Chine. Il peut être sec ou humide
selon les régions. Il est le seul à présenter quatre saisons distinctes. L’amplitude thermique des
régions subtropicales humides et sèches est importante. Les hivers sont rigoureux et les étés
chauds. Dans les régions humides, des pluies importantes, semblables à la mousson, s’étendent
de juin à fin août. Dans les régions sèches, la pluie est présente généralement en automne et en
hiver.

d- LE CLIMAT ARIDE

La seule région concernée par le climat aride se situe le long de la Route de la Soie en
Chine. Cette vaste région désertique s’appelle le Taklamakan. Elle s’étend principalement dans
la province du Xinjiang. Ce climat aride se caractérise par des températures supérieures à 35 °C
en été et inférieur à 0 °C en hiver. Les précipitations sont très faibles tout au long de l’année. Au
printemps des vents violents peuvent entraîner des tempêtes de sable qui paralysent de
nombreuses villes.

e- LE CIMAT SECHE

À l’ouest de l’Asie, est une région marquée par l’aridité. L’ensemble est désertique et
d’un côté les hivers restent chauds, comme par exemple dans la péninsule arabique alors que près
de l’Afghanistan ou de la mer Caspienne, ils sont très frais. Mais la sécheresse prédomine,
transportée par les vents provenant de la Sibérie.
CONCLUSION

Il était question pour nous de présenté la climatologie de l’Asie dans sont ensemble. Il en
resort de notre analyse que la végétation de l’Asie est d’une diversité extraordinaire étroitement
liée à la variété des sols et des climats et que la faune asiatique présente une diversité comparable
à celle des climats, des sols et de la végétation du continent. En plus le climatologie l’Asie est
souvent présentée avec quatre spécificités: Asie des moussons/Asie des montagnes/.Asie
froide/Asie sèche.

BIBLIOGRAPIE
www.espacemandarin.com
www.climat.com