Vous êtes sur la page 1sur 5

Le texte informatif, scientifique ou explicatif

Académie de Nancy-Metz - IEN57 Metz nord


Définition : il est destiné à apporter des connaissances à quelqu’un. Pour ce faire, sa construction maintient tout
au long du texte un équilibre régulier entre la connaissance supposée du lecteur et la connaissance nouvelle
apportée par l’auteur. Le texte explicatif ajoute une notion essentielle : faire comprendre, introduire le « parce
que ».

I. Quelques caractéristiques :
I.1. L’organisation des discours :
Schématiquement, le texte informatif ou explicatif se présente ainsi :

Lire ou produire un texte explicatif ou un texte informatif, c’est prendre en compte les composantes de ce schéma.
Ces discours sont très rigoureusement planifiés et ce, d’autant plus que le texte a vocation scientifique.
Cette planification suit une logique dans sa progression :
- annoncer le sujet dont on va parler ;
- l’ancrer par rapport aux connaissances du lecteur ;
- gérer ensuite l’apport d’informations et/ou d’explications en évitant deux écueils : ne pas progresser trop
vite (on lasse le lecteur), lui apporter trop d’informations ou d’explications nouvelles pour lui (il va être
saturé d’informations vite inassimilables).

La progression est essentiellement logique (et pas chronologique comme dans le récit).
L’apport d’informations s’organise de manière variable, depuis le déjà connu jusqu’à l’entièrement nouveau, en
passant par ce que l’on peut inférer (déduire) du contexte.

On peut distinguer cinq catégories de textes selon les relations logiques de base qui y sont contenues :
 Description : ce type de texte donne des informations sur un sujet en spécifiant certains de ses attributs
ou certaines de ses caractéristiques. En général, la proposition principale est présentée en premier et elle
est suivie de propositions qui apportent des détails concernant, par exemple, la couleur, la forme…
Ex : un texte décrivant différentes caractéristiques du raton-laveur
 Énumération (ou collection) : ce type de texte présente une liste d’éléments reliés entre eux par un point
commun.
Ex (énumération) : un texte présentant les composantes des différents groupes alimentaires
Ex (séquence) : un texte décrivant les étapes de la transformation du têtard en grenouille
 Comparaison : ce type de texte sert à comparer des objets, des personnes ou des événements entre eux
en tenant compte de leurs ressemblances et de leurs différences.
Ex : un texte qui compare le loup et le chien sous différents aspects
 Cause - effet : dans ce type de texte, il est possible d’identifier une relation causale entre les idées. Une
idée est l’antécédent ou la cause et l’autre, la conséquence ou l’effet.
Ex : un texte décrivant l’effet de la pollution du fleuve Saint-Laurent sur la vie du béluga.
 Problème-solution (question-réponse) : ce type de texte ressemble au texte de structure cause à effet
en ce sens que le problème est l’antécédent de la solution, mais cette structure comporte de plus un
certain recoupement entre le problème et la solution.
Ex : un texte décrivant une ou des solutions possibles au phénomène des pluies acides.

Ordre de difficulté d’accès à la compréhension par les élèves (du plus facile au plus difficile) : séquence,
description, comparaison, cause-effet, problème-solution.
Apprendre aux élèves à utiliser les structures des textes leur donne des moyens pour mieux comprendre un texte.
I.2. Les caractéristiques linguistiques :
 L’énonciation : elle est impersonnelle (nous, on)
 Les temps verbaux : souvent le présent
 Les substituts : souvent un pronom
Exemples de substituts :
- à représentation totale : « il est dans la cuisine. Il y est encore »
- à représentation partielle : « on a dû arracher les poiriers, certains étaient morts »
- à représentation conceptuelle : « ce sont tes lunettes qui sont sur la table, les miennes sont dans la voiture »
- à substitution lexicale : « le marteau, la hache, le couteau, outils dangereux »
Les substituts sont une difficulté pour les élèves.
 La reformulation paraphrastique : elle s’exprime souvent entre parenthèses ou entre tirets.
 Les marqueurs : mais, toutefois, parce que, car, de même, comme (au sens de parce que)…
 Les marqueurs typographiques : les parenthèses (reformulation, explication), les deux points
(introduisent une explication), les italiques (introduisent des éléments d’information nouveaux)
 Le lexique : précis, exact, objectif
 La mise en page : spécifique, très structurée avec paragraphes, parties et sous parties…

Concernant la réalisation d’un guide touristique


Voir l’accompagnement pédagogique très complet…
… sur ce site http://www.ac-grenoble.fr/lycee/vincent.indy/spip.php?article1408 (à destination d’élèves de 2nde mais
qui propose des pistes très riches)
Assurer la promotion d’un site touristique
Objectif des séances : Réaliser une plaquette touristique sur un site remarquable français.
Voir aussi ci-dessous les deux propositions pédagogiques accompagnant le projet « 1 image = 1 texte »…
… proposées par les circonscriptions du pôle ASH, de Darnétal, Dieppe Est, Dieppe Ouest, Eu, Maromme,
Neufchâtel et St Valéry en Caux
Année 2012- 2013 : lundi 12 novembre 2012

Le texte devra vanter l’hôtel et expliquer que l’accès aux chambres


se fait par la voie d’eau

Pour les 3 cycles


Lire l’album Hôtel Rimini de Zullo et Albertine, la Joie de lire
A la manière d'un Monsieur Hulot, le duo Zullo-Albertine nous propose leur vision des vacances. Au bord de la mer, dans le sud de la France,
voici donc l'hôtel Rimini, neuf chambres. On découvrira la vie des locataires, le chef de la cuisine, et naturellement la plage. Une visite cocasse
et un séjour réussi. En attendant la saison d'hiver…

Lire et faire lire aux élèves de nombreuses brochures touristiques d’hôtel :


- à se procurer à l’office du tourisme
- à télécharger sur Internet :
o http://www.dieppetourisme.com/ou-dormir/hotels

A partir de brochures, modifier des termes, et en reprendre de sorte à écrire « à la manière de »

Repérer les caractéristiques d’une brochure touristique :


- Résumé portant sur la situation géographique
- Détail des services avec leurs icônes
- Présentation des chambres (équipement, service, prix)

Lire l’image : faire percevoir le décalage entre le texte et l’image, par la lecture d’albums de jeunesse présentant
cette caractéristique :
- L’Afrique de Zigomar de Philippe Corentin, éd Ecole des loisirs
- Léon et Bob de Simon James, éd Autrement
- Mon chat le plus bête du monde, de Gilles Bachelet, éd Seuil Jeunesse
- Voyage à poubelle plage, d’Elisabeth Brami et de Bernard Jeunet, éd Seuil Jeunesse
Tapuscrit : http://www.ac-orleans-tours.fr/fileadmin/user_upload/ia28/doc_peda/MDL/actions/ecolire/2009-
2010/pdf_peda/Voyage_a_Poubelle_plage.pdf

Cycle 3 (ou pour aller plus loin)


Enrichir le vocabulaire des élèves pour la description:
- Adjectifs
- Indicateurs spatiaux
Travailler sur le décalage entre la brochure et l’image et le comique de l’absurde
Année 2014- 2015 : lundi 9 mars 2015

A partir de cette image, écrire un texte qui pourrait s’insérer dans une brochure touristique .

Contraintes imposées par l’image : prestation, confort : hébergement, restauration, activités, spécificité : aspect
culturel, patrimoine.

Du côté du livre ou article ?


De manière générale
- Repérer des ouvrages documentaires dans la bibliothèque
- Trier les ouvrages documentaires : sciences, géographie, histoire, arts plastiques…
- Travailler sur les titres de ces ouvrages, en créer d’autres du même type
- Observer leur fonctionnement : chapitre, sommaire, index, table des matières, type et place de
l’illustration…
De manière plus précise
- Observer une page de documentaire (prendre plusieurs ouvrages ayant des formes différentes de
présentation)
- Faire le plan vierge de cette page
- Observer les similitudes et différences

Du côté du texte
La brochure touristique est un lien entre l’écriture et l’image.
C’est une réalisation typographique permettant de rassembler différentes disciplines et de les croiser.
C’est un procédé qui permet de toucher à différents modes d’expression et qui génère peu de contraintes, laissant
beaucoup de liberté pour les élèves.

La brochure touristique est un objet à partir duquel on pourrait travailler :


 les différentes matières, les différents papiers ;
 les différents moyens de relier les feuilles ;
 les différentes formes de livres, leur format ;
 les différentes écritures, les différents outils scripteurs ;
 les différentes « images » : dessin, photo, récupération (ticket, emballage…) ;
 les différentes techniques d’illustration ;
 la technique photographique : notion de cadrage, de plan, de point de vue ;
 les différents supports d’écriture : cartes postales, lettres, plans… ;
 la notion de temps : date

Enrichir le vocabulaire des élèves par :


 des adjectifs,
 des indicateurs spatiaux