Vous êtes sur la page 1sur 1

UPMC 2M250 2016-2017

Rappel de cours sur les séries de fonction

Théorème de dérivabilité des séries : Soit (fn )n≥n0 une suite de fonctions
définies sur un intervalle I. On suppose que ces fonctions sont de classe C 1 (resp.
dérivables seulement). On suppose aussi que
P
1. la série fn (x) converge (simplement) en un point x0 ∈ I ;
n≥n0

2. la série des dérivées 1 fn0 (x) converge normalement sur I.


P
n≥n0
P ∞
P
Alors la série fn (x) converge sur tout I et de plus sa somme fn (x) est de
n≥n0 n=n0
classe C 1 (resp. dérivable) et sa dérivée vaut

X 0 ∞
X
fn (x) = fn0 (x).
n=n0 n=n0


P
Remarque : En particulier, fn (x) est continue sur I.
n=n0
De plus, on peut appliquer le principe de localité : pour démontrer qu’une fonc-
tion est C 1 (resp. dérivable, continue ou C k ) sur un intervalle
S I, il suffit de le
démontrer sur une famille Jα d’intervalles dont la réunion α Jα est I.

Théorème de Fubini : Soit (fn (x))n≥0 une série de fonctions continues sur un
intervalle I. Alors
R P∞
a (Fubini positif ) si les fn sont à valeur positive, les quantités I fn (t) dt et
n=n0
∞ R
2
P
fn (t) dt sont de même nature et sont égales si elles sont finies ;
I
n=n0
P R PR
b si I
|fn (t)| dt converge, alors f (t) dt converge et on a de plus
I n
n≥n0 n≥0

∞ Z
X ∞
Z X
fn (t) dt = fn (t) dt;
n=n0 I I n=n
0

P
c Si la série n≥n0 fn (t) converge normalement sur I et que I est borné, alors,
on a ∞ Z ∞
Z X
X
fn (t) dt = fn (t) dt
n=n0 I I n=n
0

(et ces quantités sont finies).

1. attention de ne pas confondre fn0 et fn !


2. c’est à dire toutes deux finies ou toutes les deux infinies