Vous êtes sur la page 1sur 2

BL1 de Procédure pénale

2 à 3 questions de cours, subdivisions du cours.


BL4
Modifications importantes :
 Alinéa préliminaire du CPP « pdt procédure pénale, mesures atteintes vies privée personne ne
peuvent être prises que nécessaire manifestation vérité et proportionnés à gravité
infraction » (décision ou contrôle effectif autorité judiciaire).
 Art 15-3-1 CPP : plainte électronique pour les victimes, possibilité, puis après victime auditionnée si
nature ou gravité des faits le justifie
Modif relative enquête et instruction :
Géolocalisation : permis pour crime/délits punis au moins 3 ans emprisonnement. Condis :
 Autorisé par Procureur pr durée 8 jours si pas crime/infraction lié criminalité organisée
 Prolongation au délà autorisé par JLD ou juge instruction
 Autorisé que pr un an pr infraction d commun, deux ans criminalité orga
Condis enquête ss pseudo sont assouplies, pr contourner jurisprudence relative loyauté de la preuve.
Possible pr tt infractions, punies peine emprisonnement commises « par voie communication
électronique ».
Loi unifie régime des « techniques spéciales d’enquête », actes investigations crimes/délits bande organisé
(art 706-95-11 et CPP). Sonorisation, intrusion informatique, recours IMSI catchers. Mise en œuvre avec
autorisation JLD sur requête du procureur de la Rép. JLD peut ordonner à tout moment interruption.
Perquisitions numériques autorisés à tt enquête pr crime (art 706-95-1 CPP).
Garde à vue : modif, mesures spé s’applique lorsque gardé à vue pers placée ss tutelle ou curatelle pr
permettre tuteur ou curateur d’être prévenu, exercé crts droits (art 706-112-1 CPP).
Enquête préli : JLD peut autoriser perqui et visites domiciliaires sans assentiment personne pr délits punis
3 ans emprisonnement (art 76 CPP).
Art 802-2 CPP : JLD demande annulation perquisition ou visite domiciliaire si aucune poursuite a été
engagée à l’encontre pers dans les 6 mois suivant cet act (délai 1 an pr demander annulation acte).
Procureur rép peut autoriser poursuite crts actes investigations sans interruption lors ouverture information
judiciaire pr durée 48h à partir délivrance réquisitoire introductif (art 80-5 CPP). Prérogative existe
auparavant qu’en matière terroriste, étendue crimes et délits d commun punis au moins 3 ans prison.

Disposition relatives poursuites et au jugement


Amende forfaitaire délictuelle (met fin action publique sans décision juridictionnelle) étendue crts délits
(vente non autorisé alcool, usage stupéfiants, occup en réunion halls immeubles), objectif accélérer
procédures, désengorger juridictions.

Transaction pénale est supprimée (créé 2014), régim composition pénale est modifiée (art 41-2 CPP). Plus
besoin d’être validée par juge pr délits dont peine égale ou inférieure – 3ans ou si peine proposée ou
valeur confiscation excède pas 3000 euros. Recours compo pénale désormais possible pr pers morales
(art 41-3-1 CPP). Matière comparution sur reco préalable de culpabilité, peine emprisonnement proposée,
peut être sup à moitié peine encourue, ne peut désormais excéder 3 ans, un an avant (Art 485-8 CPP).
Comparution immédiate : procureur peut fixer même audience précédentes poursuites dont saisi tribu
correctionnel (enjeu simplification et accélération procédures). Tribu peut renvoyer tjrs aff si prévenu
consent pas séance tenante ou pas en état d’être jugé.
Délits : loi crée comparution à délai différé (Art 397-1-1 CPP). Placé contrôle judiciaire et détention
provisoire. Prévenu doit comparaître dans les deux ans sinon mesure prend fin. Intérêt procédure est
favoriser traitement rapide des aff.

Disposition loi 23 mars 2019 : instauration de la cour criminelle, vocation à substituer à Cour Assises.
Juri compét en première instance pr crimes 15-20 ans réclu crimi, par majeur hors récidive légale. Objectif
désengorger, limite détention provisoire. Cour compo que magistrats (un prés et 4 assesseurs). Titre
expérimental, 7 départements pr 3 ans (Ardenne, Calvados, Cher, Moselle, Réunion, Seine-Maritime et
Yvelines). 30 ans réclu cimi/perpétuité : cour assises (aussi récidive légale).

Fusion TGI et TI peu impact procédure pénale : tribunal correctionnel se trouve ds tribu judiciaire.

Dispositions relatives au terrorisme :


Tribu judi de Paris a compét exclusive en matière d’indemnisation des actes de terrorisme (art L 217-6
COJ). Csq : action civile en réparation dommage exercé que devant juri civile (possible en plus d’exercer
action civile devant juri pénale).
Loi crée parquet national antiterroriste (Art L. 217-2 COJ et art 706-17 CPP). Aussi comptent pr crime
contre humanité et crime G, infractions portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation en temps
de paix.