Vous êtes sur la page 1sur 3

L'évaporation est une opération unitaire importante utilisée pour éliminer un liquide d'une solution,

suspension,

ou émulsion par vaporisation ou ébullition. Le processus d'évaporation est comme celui qui
commence

avec un produit liquide et se retrouve avec un plus concentré qui est encore liquide et encore

concentré pompable comme produit principal du processus. L'évaporation ne doit pas être
confondue

avec d'autres techniques de séparation thermique quelque peu similaires qui ont des techniques plus
précises

significations, par exemple: distillation, strippage, séchage, désodorisation, cristallisation et

dévolatilisation. Ces opérations sont principalement associées à la séparation ou à la purification d'un

vapeur à plusieurs composants (distillation), produisant un produit de fond solide (séchage,


cristallisation),

ou "finition" d'un matériau fluide déjà concentré (décapage, dévolatilisation, désodorisation) [1].

L'évaporation utilise pour réduire les coûts de transport, les coûts de stockage, se préparer pour la
prochaine opération de l'unité

tels que le séchage, la cristallisation, une meilleure stabilité microbiologique et la récupération du


solvant.

Les évaporateurs sont similaires aux alambics ou aux re-chaudières des colonnes de distillation, sauf
qu'aucune tentative n'est

fabriqués pour séparer les composants de la vapeur [2]. L'évaporateur est l'un des plus énergivores

sections d'un certain nombre d'industries de transformation telles que la pâte et le papier, le sucre,
le dessalement,

les produits pharmaceutiques, les produits laitiers et la transformation des aliments, etc.
L'évaporateur à effet simple peut être un gaspillage de

énergie si la chaleur de la vapeur n’est pas utilisée. Cette chaleur peut être récupérée et réutilisée en
employant un

évaporateur à effets multiples. La chaleur de la vapeur est utilisée pour le transfert de chaleur pour
les récipients suivants. Vapeur

a une teneur en chaleur très élevée. La chaleur est abandonnée à température constante et peut
être utilisée à haute

la pression pour générer de l'énergie électrique et la vapeur d'échappement à basse pression est
utilisée pour le chauffage de procédé. UNE
une grande variété de modèles mathématiques pour l'évaporateur à effets multiples peut être
trouvée dans le

Littérature. La principale différence entre ces modèles mathématiques est la connaissance


expérientielle

Brine

Brine is a high-concentration solution of salt (NaCl) in water (H2O). In different contexts, brine may
refer to salt solutions ranging from about 3.5% (a typical concentration of seawater, on the lower end
of solutions used for brining foods) up to about 26% (a typical saturated solution, depending on
temperature). Lower levels of concentration are called by different names: fresh water, brackish
water, and saline water.

Evaporation à vide of brine

À la pression atmosphérique, la vapeur émanant de la saumure bouillante n'est pas assez chaude
pour faire bouillir la saumure dans un deuxième récipient - mais le serait si le deuxième récipient était
totalement fermé et à une pression suffisamment basse pour bouillir. De même, la vapeur de vapeur
du deuxième récipient ne serait pas assez chaude pour faire bouillir la saumure dans un troisième
récipient si elle était à la pression du deuxième récipient - mais le serait si le troisième récipient était à
une pression encore plus basse. Chacun de ces vaisseaux est appelé un «effet» et une telle
disposition avec trois vaisseaux est un «triple effet». C'est le principe de base du «processus sous
vide»

La définition du point d'ébullition d'un liquide est la température à laquelle sa pression de vapeur est
égale à l'atmosphère superposée.Ainsi, la température et la pression d'ébullition du dernier récipient
d'un évaporateur multi-effets sont fixées par la pression de vapeur de l'eau de refroidissement qui elle-
même dépend de sa température. Une pression d'effet final plus faible sera obtenue par temps froid et
également à une pression barométrique plus élevée.

Le premier effet de l'évaporateur multi-effet est chauffé avec de la vapeur qui doit fournir la chaleur
pour élever la température de la saumure jusqu'à son point d'ébullition (Chaleur spécifique) et une fois
au point d'ébullition, il doit fournir la chaleur nécessaire pour convertir la saumure. eau en vapeur
(chaleur latente). La saumure saturée bout à 109 ° C et la vapeur doit être surchauffée à environ 126 °
C à une pression de 20 psi. Dans ces conditions, un évaporateur multi-effets fonctionnera avec le
premier récipient à effet à une pression supérieure à la pression atmosphérique.

Au début de l'évaporation sous vide, les cuves de l'évaporateur étaient en fonte et ne convenaient pas
comme cuves sous pression. Ceci limitait la plage de pression et donc le nombre d'effets qu'il était
pratique d'opérer entre le vide le plus bas de l'effet final et la pression maximale admissible dans le
premier effet. Les premiers évaporateurs étaient limités à trois effets et à une pression de vapeur
maximale d'environ 25 psi. Au cours des cinquante dernières années, grâce à des améliorations de la
conception et à l'introduction de récipients en acier soudé revêtu de Monel, il a été possible d'étendre
la plage de pression et d'augmenter le nombre d'effets, au début à quatre, et les usines de sel
d'aujourd'hui fonctionnent avec six effets. De nos jours, un récipient typique de premier effet
fonctionnera à des pressions d'environ 50 psi.

Parallèlement au développement de l'évaporateur sous vide au siècle dernier, il y a eu une


augmentation de l'économie de vapeur en combinant une installation sous vide avec la production
d'énergie électrique. Cela permet la génération économique de vapeur à haute pression pour
entraîner des générateurs de turbine à vapeur et ensuite utiliser la vapeur de «passage» à basse
pression pour l'évaporation de la saumure.

Evaporator [food milk handbook]

L'évaporation est un processus par lequel un liquide est amené à son point d'ébullition par chauffage
externe

transformant ainsi l'eau en vapeur, qui s'échappe de la surface du liquide. le

la vitesse d'évaporation dépend principalement:

a) Sur le taux de transfert de chaleur de la surface chauffante dans le liquide

b) Sur la surface du liquide exposé à la surface chauffante et

c) Sur le taux d'élimination de la vapeur de la surface du liquide.