Vous êtes sur la page 1sur 3

LE FEU N’A PAS BRULE LE PROPHETE IBRAHIM (ABRAHAM)

‫الرِحيم‬
َّ ‫الر ْح َم ِن‬ ِ ‫بِس ِم‬
َّ ‫اهلل‬ ْ

La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans
fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui
et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est
différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce
qu’il craint pour elle soient accordées à notre Maître MouHammad Al-‘Amîn,
l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’Islam la religion de tous
les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Voici le récit d’un miracle de notre Prophète Abraham (‘Ibrâhîm). Le


Prophète ‘Ibrâhîm croyait en Dieu et reniait l’adoration des statues.
Il a décidé de démontrer à son peuple que les statues ne méritent pas l’adoration.
Ils ont voulu se venger avec une tentative de brûler Abraham mais Allâh a
protégé Son Prophète.

Les gens de Babel ne croyaient pas en Dieu

Les gens de Babel vivaient dans un grand bien-être. Seulement, malgré cela,
ils ont oublié le mérite que Allâh avait sur eux et ils ont suivi satan (chayTân).
Ils ont alors adoré les idoles, des statues qu’ils taillaient de leurs propres mains.
Leur roi qui s’appelait An-Noumrôud a fait preuve d’injustice et s’est égaré au
point de prétendre la divinité. Il a ordonné à son peuple de l’adorer.

Le Prophète ‘Ibrâhîm les a appelés à l’Islam

C’est au sein de ce peuple que notre maître ‘Ibrâhîm est né.


Cependant, depuis son plus jeune âge, Dieu lui a inspiré la foi. Il croyait en
Allâh et il avait pour croyance que Allâh n’a aucune ressemblance avec quoi que
ce soit de Ses créatures. (Voir : Les Attributs de Dieu Allâh) Lorsque le message
de l’Islam lui a été révélé, il a appelé son peuple à l’adoration de Allâh Lui seul
et il leur a ordonné d’abandonner l’adoration des statues. Mais la plupart d’entre
eux ne lui a pas obéi. Plus encore, ils ont augmenté en orgueil et en injustice.

Le Messager de ALLAH a dit s’agissant des prophètes :

ِ ‫ت ِدين هم و‬
ٍ ِ ِ
» ‫احد َوأ َُّم َهاتُ ُهم َشتَّى‬ َ ُ ُ ّ‫« األَنْبيَاءُ إِ ْخ َوةٌ ل َعال‬

1
(al ‘anbiyâ’ou ‘ikhwatoun li`allât dînouhoum wâHid wa ‘oummahâtouhoum
chattâ)

Ce qui signifie : « Les Prophètes sont comme des frères du même père,
leur religion est la même et leurs lois diffèrent » Voir: L’Islam est la Religion
de Tous les Prophètes. Unique Religion Céleste

La destruction des statues

Il était de l’habitude de son peuple d’organiser une fête pour leurs statues.
Durant une de leurs fêtes, ils sont sortis en dehors de la ville dans les jardins et
‘Ibrâhîm est alors entré dans la maison où il y avait les statues que son peuple
adorait. Au milieu de cette maison, il y avait une grande statue, à sa droite et à sa
gauche se trouvaient des petites statues. Il a pris une hache et il a détruit les
petites statues. Puis il a accroché la hache au cou de la plus grande des statues
pour montrer à son peuple que ces statues ne peuvent pas repousser d’elles une
quelconque nuisance, qu’elles ne méritent donc pas d’être adorées.

La colère du peuple de ‘Ibrâhîm

Son peuple à son retour a su que c’était Ibrâhîm qui avait détruit leurs statues.
Seulement, du fait de leur ignorance totale et de leur mécréance, ils n’ont pas
compris ce que Ibrâhîm avait voulu leur faire comprendre. Ils étaient tellement
en colère qu’ils ont voulu se venger de lui. Ils ont choisi l’un des plus rudes
châtiments, à savoir le brûler vif.

La préparation du feu et l’intervention d’Iblis (le diable)

Ils se sont mis à ramasser du bois en grande quantité qu’ils jetaient dans une
grande tranchée puis ils l’ont enflammé et ils ont attisé ce feu. Ce feu est devenu
très fort. Il était si intense qu’ils ne pouvaient plus s’en approcher : comment
alors pouvaient-ils y lancer Ibrahim ? ‘Iblis le maudit est venu sous une autre
apparence et il leur a enseigné comment fabriquer une catapulte.

La tentative de brûler le prophète Ibrâhîm (Abraham). Dieu a


préservé Son Prophète

Ensuite le peuple de ‘Ibrâhîm l’a attaché et l’a ligoté. Le Prophète de Dieu


disait :

‫ لك الحمد ولك الملك ال شريك لك‬،‫ال إله إال أنت سبحانك‬

2
(Lâ ‘ilâha ‘il-lâ ‘anta soubHânaka laka l-Hamdou wa laka l-moulkou lâ
charika lak)

ce qui signifie : « Il n’est de dieu que Toi, Tu es exempt d’imperfection, à


Toi la louange, à Toi la souveraineté, Tu n’as pas d’associé. »

Lorsqu’il a été lancé dans le feu, il a évoque Dieu à la manière de celui qui se
fie totalement à Lui :

‫حسبنا اهلل ونعم الوكيل‬

(Hasbouna l-Lâhou wa ni`ma l-wakîl)

ce qui signifie : « Allâh nous suffit et Il est le meilleur de ceux auxquels on


se fie. »

Allâh a alors donné à son Prophète honoré un miracle éclatant


(Les Miracles des Prophètes et les Prodiges des Saints Waliyy). Le feu ne l’a
pas brûlé et ne lui a pas nui, ni lui ni ses habits. Le feu a seulement brûlé ce qui
le ligotait. En effet c’est Dieu qui crée toute chose, qui fait passer toute chose du
néant à l’existence. Dieu est le créateur des corps palpables et des corps
impalpables et de leurs caractéristiques tel que le mouvement , la froideur, la
chaleur, la couleur, etc… Voir : La Croyance, Foi en Dieu, Unicité, TawHid

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴾ ‫يم‬ ِ ِ ِ َ‫﴿ قُلْنَا يا ن‬


َ ‫ار ُكوني بَ ْر ًدا َو َس َال ًما َعلَى إبْ َراه‬
ُ َ

(Qoulnâ yâ nârou kôunî bardan wa salâman `alâ ‘Ibrâhîm)

ce qui signifie : « Nous avons dit : Ô feu sois fraîcheur et paix pour
‘Ibrâhîm. » [sourat al-‘Anbiyâ’ / 69]

L’entêtement du roi et de son peuple idolâtre

Malgré toutes ces choses surprenantes, An-Noumrôud et son peuple sont


restés sur leur idolâtrie et leur entêtement. Peu d’entre eux seulement sont entrés
en Islam et ils ont dissimulé leur Islam par crainte de leur roi idolâtre.

‫الحمد هلل رب العالمين‬

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.