Vous êtes sur la page 1sur 8

Cours de Structures en béton

Prof. André Oribasi


Chapitre 3
LES SECTIONS SOUMISES A L’EFFORT NORMAL

Section 3.2
L’effort de compression centrée
3.2.1 Le calcul de la résistance
3.2.1.1 le comportement élastique
3.2.1.2 le comportement inélastique
3.2.1.3 le comportement plastique
3.2.1.4 un exemple de calcul
3.2.2 La limitation du taux d’armature
3.2.3 les types de colonnes
3.2.3.1 Les colonnes usuelles
3.2.3.2 Les colonnes courtes
3.2.3.3 Les colonnes frettées
3.2.3.4 Les colonnes à haute résistance

Version 1.0 Prof. André Oribasi

3.2.1 Le calcul de la résistance 1/4 3.2 Compression C ¬

3.2.1.1 Le comportement élastique Prof. André Oribasi

Si σc < 0.6 fc Comportement élastique


Loi de Hooke applicable

Relation σ – ε linéaire (béton et acier)


Compatibilité des déformations
Coefficient d’équivalence n=Es/Ec
Equilibre des forces N=Nc+Ns

Ce qui revient à déduire


l’aire des aciers d’armature
de l’aire totale de la section.
Ce qui représente l’aire
nettre de la section de béton

1
3.2.1 Le calcul de la résistance 2/4 3.2 Compression C
Prof. André Oribasi
3.2.1.2 Le comportement inélastique
Si σc > 0.6 fc Comportement non linéaire contrainte-déformation
Utiliser les diagramme σ - ε

Relation σ – ε des matériaux


Compatibilité des déformations
Coefficient d’équivalence
Equilibre des forces N=Nc+Ns

3.2.1 Le calcul de la résistance 3/4 3.2 Compression C


Prof. André Oribasi
3.2.1.3 Le comportement plastique
On distingue Charge de plastification des aciers 1
Charge ultime = capacité portante 2

Equilibre des forces N=Nc+Ns


2
Etat limite de Rd = Rcd + Rsd = Ac n • fcd + As • fsd
déformation pour
le béton

2
3.2.1 Le calcul de la résistance 4/4 3.2 Compression C ¬
3.2.1.4 Un exemple de calcul Prof. André Oribasi

Thème de l’exercice :le comportement mécanique, sous charge


croissante de 0 à la ruine, d’un élément porteur en béton sollicité par un
effort normal de compression centrée
Hypothèses :Les effets différés (fluage, retrait et relaxation) sont
négligés

Matériaux :
Béton C 30/37
Eco = 35'000 N/mm2
Acier B 500 B

1) A partir de l’équation d’équilibre et de l’équation de compatibilité des


déformations, déterminer la part d’effort reprise par le béton et celle
reprise par l’acier pour les déformations spécifiques suivantes : ε = 0.3 /
0.6 / 1.0 / 1.5 / 2.0 / 2.2 / 3.5 [pour miles]
2) Construire un diagramme (N – ε) qui décrive cette évolution
3) Dans le domaine dit élastique (à définir selon le diagramme de la
question 2, vérifier que les relations développées sont bien applicables

3.2.2 La limitation du taux d’armature 3.2 Compression C


Prof. André Oribasi
Notion de pourcentage géomètrique d’armatures

Valeurs limites:
0.6 % < ρ < 8.0 %
La valeur max peut être dépassée
(colonne centrifugées)

Cas particuliers Lorsque b > 400 mm

Norme SIA 262 (2003)


Art. 5.5.4.2 page 79

3
3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C
Les colonnes usuelles - les poteaux frettés Prof. André Oribasi

grandes charges
On distingue:
- les poteaux avec étriers (poteaux standards) Augmentation de la ductilité (zone sismique)
Armature longitudinale
Section rectangulaire ou ciculaire
Armature transversale

Section rectangulaire

Barres longitudinales
Pas de l’hélice de frettage
Etriers fermés
Section circulaire
Frette ou spirale

- les poteaux mixtes Réduction des sections


Béton (noyau)
- les poteaux avec tubes en acier
Profilé métallique

Spirale de ceinture Tube métallique

Noyau en béton
Armature longitudinale secondaire

3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C


Les colonnes courtes Prof. André Oribasi

Résistance ultime d’un poteau court sous charge centrée

Ac: aire brute du béton


As: section des barres longitudinales

A la rupture on a:
- écrasement du béton
- flambage des barres
longitudinales

Réf: cours Prof. Bruegger

4
3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C ¬

Les colonnes courtes Exercice Prof. André Oribasi

Objectif: Etablir un diagramme de prédimensionnement pour colonnes courtes


Dévolopper la construction d’un diagramme permettant de déterminer
de façon immédiate le pourcentage d’armature en fonction de l’effort
normal de dimensionnement appliqué sur le poteau court décrit dans
l’exercice de la section 3.2.1.4

Types de béton
1) C 20/25
?
2) C 30/37
3) C 40/50

Acier B 500 B

3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C


Les colonnes frettées 1/5 Prof. André Oribasi

Comportement:
- jusqu’à NR0 comportement identique à une colonne traditionnelle
- au-delà, - le béton d’enrobage s’effondre
- les frettes à espacement réduit évitent le flambage 1
- effet de confinement du noyau en béton (etat de contrainte triaxial) 2
- capacité à supporter de grandes déformations 3

Réf: cours Prof. Bruegger

5
3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C
Les colonnes frettées 2/5 Prof. André Oribasi

- capacité à supporter de grandes déformations 3

L’augmentation de la charge ultime Delta NR se fait au prix d’un


grand accroissement des déformations

Réf: cours Prof. Bruegger

3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C


Les colonnes frettées 3/5 Prof. André Oribasi

- Calcul de la résistance ultime Noyau béton


Enrobage

Résistance standard Effet du frettage

Réf: cours Prof. Bruegger

6
3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C
Les colonnes frettées 4/5 Prof. André Oribasi

- Détermination du coefficient d’efficacité

Limite admise pour un poteau fretté

λ= élancement
50

Réf: cours Prof. Bruegger

3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C


Les colonnes frettées 5/5 Prof. André Oribasi

Comportement en cas de flexion

Perte progressive de l’efficacité du frettage

Domaine de validité
• Béton > = B 35/25
• Elancement < = 50
• Excentricité e = Mu / Nu < = dk / 8

Réf: cours Prof. Bruegger

7
3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C
Les colonnes à haute résistance 1/2 Prof. André Oribasi

Béton à haute résistance

Acier à haute résistance

Exercice: quelle est la


résistance ultime de
cette colonne ?

Fig: TGC 7 Prof. R. Walther

3.2.3 les types de colonnes 3.2 Compression C


Les colonnes à haute résistance 2/2 Prof. André Oribasi

Augmentation du pourcentage d’armature

Colonnes centrifugées

Colonne avec noyau en acier

Points particuliers (à soigner):


- mise en place du béton
- disposition des armatures (centrage)
- frettage du béton (espacement étriers)
- résistance incendie

Fig: TGC 7 Prof. R. Walther