Vous êtes sur la page 1sur 6

Cours de Structures en béton

Chapitre 8 Prof. André Oribasi

LES SECTION SOUMISES À LA TORSION

Section 8.2
Le dimensionnement à la rupture

8.2.1 La notion de section efficace


8.2.2 Le processus de dimensionnement
8.2.3 Les sollicitations combinées
8.2.3.1 Le calcul par superposition des armatures
8.2.3.2 Le calcul par parois efficaces
8.2.4 Quelques exercices d’application
8.2.4.1 Le cas d’un plancher en béton sur sommiers
8.2.4.2 Le cas d’un avant-toit en béton armé

Version 1.0

8.2.1 la notion de section efficace 8.2 Dimensionnement


Prof. André Oribasi
- Pour les section creuses à parois minces, le calcul est basé sur les
dimensions réelles de la section de béton. La totalité de la surface est SIA 262
considérée comme étant efficace pour la reprise des efforts engendré par la art. 4.3.5.3
d
t ≤
torsion. k
- Pour les section pleines, on ne considère que la partie extérieure de la
k
section, celle qui contribue réellement à la résistance à la torsion. Ainsi, la
section de calcul est réduite une section dite « efficace »
8
dk
dk
Ak
Uk dk tk
dk dk
- Pour définir la section efficace, on distingue:
o l’aire efficace Ak = bk·hk
o le périmètre Uk
hk
o l’épaisseur efficace tk
hk
En fonction de la position
des étriers bk
bk tk
Réf: TGC 7 Prof. R. Walther

1
8.2.2 Le processus du dimensionnement 1/3 8.2 Dimensionnement
Le processus de dimensionnement est identique à celui de l’effort Prof. André Oribasi

tranchant:
- Choix de l’angle d’inclinaison des bielles
- Vérification de la résistance des bielles
- Dimensionnement des étriers
- Dimensionnement de l’armature longitudinale supplémentaire
1. Choix de l’inclinaison des bielles
Les bielles peuvent être choisies librement entre 25o et 45o
Dans le cas où la section est sollicitée à l’effort tranchant et à la torsion, on
choisira un angle d’inclinaison identique, pour pouvoir en combiner les effets

Angle a identique

8.2.2 Le processus du dimensionnement 2/3 8.2 Dimensionnement


2. Vérification de la compression des bielles Prof. André Oribasi

Etriers verticaux TRd ,c = kc ⋅ f cd ⋅ tk ⋅ Ak ⋅ 2 ⋅ sin(α ) ⋅ cos(α )


Etriers inclinés TRd ,c = kc ⋅ f cd ⋅ tk ⋅ Ak ⋅ 2 ⋅ (cos(α ) + cot( β ) ⋅ sin(α )) ⋅ sin(α )
Valeurs de Kc SIA 262 art. 4.2.1.7
3. Dimensionnement de l’armature d’effort tranchant ou formules (27) et (30)

Asw
Etriers verticaux TRd , s = ⋅ 2 ⋅ f sd ⋅ Ak ⋅ cot(α )
s
A
Etriers inclinés TRd ,s = sw ⋅ 2 ⋅ f sd ⋅ Ak ⋅ (cot(α ) + cot( β )) ⋅ cot( β )
s
1. Choix de l’espacement d
s max = 25 ⋅ φétrier ou s max = ou s max = 300 mm
2
2.Choix du diamètre des
Asw 3. Disposition des étriers dans
barres en tenant compte ρw = ≥ 0.2% = ρ w,min la section (SIA 262 art. 5.5.2.3,
de l’armature minimale bw ⋅ s
pour étriers multiples)
Avec bw ≤ 400 mm (SIA 262 art 5.5.2.2)
Réf: TGC 7 Prof. R. Walther

2
8.2.2 Le processus du dimensionnement 3/3 8.2 Dimensionnement
4. Dimensionnement de l’armature longitudinale de traction Prof. André Oribasi

TRd ,s ⋅ uk
FtTd = ⋅ (cot(α ) − cot( β ))
2 ⋅ Ak
FtTd
A sl = → A répartir sur uk
f sd
Cette armature s’ajoute à l’armature due aux
moments de flexion et à l’effet longitudinal de
l’effort tranchant

Pour reprendre les poussées au vide due à la


déviation des bielles, les barres longitudinales
seront concentrées dans les angles

8.2.3 Les sollicitations combinées 1/3 8.2 Dimensionnement


8.2.3.1 Le calcul par superposition des armatures Prof. André Oribasi

Bielles
+ =
comprimées
VEd
VRd
Intéraction:

VEd TEd
+ ≤1
TEd
VRd TRd
TRd

Attention à la simultannéité des actions

3
8.2.3 Les sollicitations combinées 1/3 8.2 Dimensionnement
8.2.3.1 Le calcul par superposition des armatures Prof. André Oribasi

+ =
Etriers

Asw,V VEd Asw,T TEd


s
=
z ⋅ f sd
⋅ tg (α ) + s
=
2 ⋅ f sd ⋅ Ak
⋅ tg (α )

Asw,V 1000 Asw,T


= As ,tot [mm 2 ] = ⋅ + ⋅1000
s 2 s

Attention à la simultannéité des actions

8.2.3 Les sollicitations combinées 1/3 8.2 Dimensionnement


8.2.3.1 Le calcul par superposition des armatures Prof. André Oribasi

Armature + =
longitudinale

FtVd A
FtVd = VRd , s ⋅ (cot(α ) − cot( β )) → A sl,1 = → sl,1 inf + sup
f sd 2
+
TRd , s ⋅ uk FtTd
FtTd = ⋅ (cot(α ) − cot( β )) → A sl,2 = → sur uk
2 ⋅ f sd ⋅ Ak f sd

= A sl,tot =A sl, M + A sl,V +A sl,T

Attention à la simultannéité des actions

4
8.2.3 Les sollicitations combinées 2/3 8.2 Dimensionnement
8.2.3.2 Le calcul par parois efficaces 1/2 Prof. André Oribasi

Le principe consiste à traiter séparément


chacune des parois. Les vérifications sont
Combinaison des charges à considérer: Alors identiques à
celles de l’effort
tranchant, où la
valeur de bw est
remplacée par tk
Trop Exercice associé:
Défavorable ! Voir TGC page 200
Réf: TGC 7 Prof. R. Walther

8.2.3 Les sollicitations combinées 3/3 8.2 Dimensionnement


8.2.3.2 Le calcul par parois efficaces 2/2 Prof. André Oribasi

Les vérifications sont alors identiques à celles de l’effort tranchant, où la


valeur de bw est remplacée par tk.
Les vérifications sont conduites pour chacune des parois, puis l’armature sera
choisie en fonction de la paroi déterminante.

• Résistance des bielles VRd ,c = kc ⋅ f cd ⋅ tk ⋅ zi ⋅ sin(α ) ⋅ cos(α )


• Dimensionnement des étriers Asw,i VEd ,i
= ⋅ tg (α )
s zi ⋅ f sd

∑V
• Armature longitudinale

A sl,tot =
Ed ,i
⋅ cot(α )
f sd
Il n’est pas forcément nécessaire d’ajouter l’armature longitudinale Asl à
l’armature de flexion. Pour cela, il faut que le moment la sollicitation de Avant de cumuler…
flexion max se trouve au même endroit que la sollicitation max combinée Une réflexion s’impose
effort tranchant-torsion… ce qui est rare

5
8.2.4 Quelques exemples d’application 8.2 Dimensionnement
8.2.4.1 Exercice no 1 – Le plancher en béton supporté par des sommiers Prof. André Oribasi

Charges sur dalle:


- Poids propre, e=22 cm
- chape, e= 6 cm
- surcharge q = 4 KN/m2

Rigidité du sommier à la
torsion: 1/3 par rapport à
un encastrement parfait
(ce qui revient à reprendre
au droit du sommier 1/3 du
moment d’encastrement de
la dalle)

Par simplification, on
On demande de négligera la participation
- Dimensionner le sommier à la résistance, vis-à-vis de la de la dalle dans la reprise
flexion, de l’effort tranchant et de la torsion… des efforts dans l’axe du
sommier
- Faire une esquisse des armatures du sommier
Réflexion: la reprise du moment de torsion est-elle nécessaire
pour garantir la stabilité de la structure ?

8.2.4 Quelques exemples d’application 8.2 Dimensionnement


8.2.4.2 Exercice no 2 – Etude d’un avant-toit en béton armé Prof. André Oribasi

Charges sur dalle: Surcharge (neige)


- Poids propre Procédure de calcul
- chape, e= 6 cm - Choix des matériaux
- surcharge à définir - Estimation des
dimensions des sections
- Définition du système
statique
- Définition des charges
appliquées
- Calcul des efforts intérieurs dans les éléments
- Dimensionnement du porte-à-faux
- Dimensionnement du sommier
- Schéma d’armature
(vue en plan, élévation et coupes)

Réflexion (bis): la reprise du moment de torsion est-elle


nécessaire pour garantir la stabilité de la structure ?