Vous êtes sur la page 1sur 3

Modèle relationnel et conception

Exercices:

Exercice 1:

Traduisez le diagramme de classes suivant en schéma relation LDD (CREATE TABLE).


Votre schéma doit contenir les éléments suivants : nom et type Oracle des colonnes, clés
primaires, clés étrangères et contraintes NOT NULL et UNIQUE.

Contribution
Participation temps : Time
1 * période : Integer

{incomplète, disjointe}

Joueur
nom : String Partie
position: String * * jour : Date
But Passe Pénailté
* type : String
durée : Integer
1 1 visite
Équipe
nom : String
ville : String 1

Notes: Une contribution correpsond à un(e) seul(e) but, passe ou pénalité relié(e) à un
seul joueur, durant une seule partie.

1
Exercice 2:

a) Proposez une stratégie pour traduire en relationnel un type énuméré ayant un petit domaine
invariant (ex : sexe ∈ {homme,femme}). Quels sont les avantages et inconvénients de cette
stratégie?
b) Donnez un avantage et un inconvénient d’insérer les colonnes d’un attribut de type
Adresse (ex : no civique, rue, ville, etc.) directement dans une table Utilisateur?

c) Proposez-une stratégie pour traduire une association plusieurs-à-plusieurs ayant des


attributs (classe associative).

2
Exercice 3:

Considérez le diagramme de classe suivant :

E
1
e1 : String
e2 : Integer

{incomplète}

B
*
A D
a1 : Integer b1 : Integer d1: Date
* * b2 : String
1

C
c1: String[1..*] 1

Donnez, sous la forme de diagramme UML, un schéma relationnel permettant de


modéliser ces classes et leurs relations. Pour chaque table de votre schéma, donnez les
éléments suivants :

 Le nom et le type Oracle de chaque colonne;


 Les clés étrangères sous la forme de flèches. Si nécessaire, mettez sur la flèche le
nom des colonnes de la clé;
 Les contraintes sur les colonnes : clé primaire (PK), clé étrangère (FK), clé unique
(U), colonne non-nulle (NN). Par exemple:

TableExemple
idC : INTEGER (PK)
c1 : INTEGER (FK,NN)
c2 : VARCHAR (U,NN)
c3 : INTEGER (FK)
...

Notes :
 Assurez-vous de bien respecter la multiplicité des relations et des attributs (ex: 1
à 1, plusieurs à plusieurs, etc.);
 Supposez des clés primaires artificielles (voir TableExemple ci-haut);
 l’attribut c1 est une liste de chaînes de caractères.

Vous aimerez peut-être aussi