Vous êtes sur la page 1sur 5

ISSEP ’Ksar Said Physiologie: La

Cellule

LA CELLULE

I- Présentation :
Il a été démontré que les organismes: des bactéries aux humains, sont tous
constitués d’unités cellulaires. Donc la cellule est la plus petite unité
fonctionnelle d'un être vivant.
L’examen microscopique des tissus, des organes et des systèmes des animaux
les plus complexes révèle leur nature cellulaire fondamentale.

En dépit de leurs nombreuses différences d'aspect et de fonction, toutes les


cellules ont un certain nombre de points communs: elles sont entourées d'une
membrane (dite membrane plasmique) enveloppant une substance riche en eau,
le cytoplasme. La membrane plasmique définit la frontière entre l'intérieur et
l'extérieur de la cellule.
Toutes les cellules contiennent par ailleurs des informations héréditaires
contenues dans l’ADN sous forme de chromosomes qui portent les gènes. L’ADN
contrôle les activités de la cellule et lui permettent de se reproduire en transmettant
ses caractéristiques à ses descendantes, issues des divisions cellulaires ; il est le
support de l’hérédité.

On peut opposer deux grands types de cellules en termes de taille et


d’organisation interne: les cellules procaryotes et les cellules eucaryotes.
Les cellules procaryotes ont une structure très simple. Elles ne contiennent
aucun organite ; toutes les réactions biochimiques sont réalisées par des composants
(enzymes, ribosomes, protéines) en solution dans le cytoplasme. De même, leur
matériel génétique est libre dans le cytoplasme formant un chromosome unique,
circulaire. De nombreuses bactéries possèdent toutefois par ailleurs de petits brins
d’ADN supplémentaires, également circulaires, appelés plasmides.

Chez les eucaryotes au contraire, le matériel génétique, composé de plusieurs


chromosomes en bâtonnet, est enfermé dans une structure appelée noyau, délimité
par une double membrane, la membrane nucléaire. C’est sur cette différence
fondamentale qu’ont été construits les mots eucaryote, « vrai noyau » et procaryote,
« avant le noyau ».
Par ailleurs, les cellules eucaryotes contiennent de grandes surfaces
membranaires : toutes les fonctions cellulaires sont en effet compartimentées et
réalisées par des structures spécialisées entourées chacune d’une membrane, les
organites.

II- Structure de la cellule :


ISSEP ’Ksar Said Physiologie: La
Cellule
Lors des premières études sur le sujet, on avait cru que les cellules se
composaient d’une substance uniforme  : le protoplasme possédant toutes les
propriétés caractéristiques de la vie. Par la suite on a noté la présence d’une portion
centrale : le noyau, baignant dans un cytoplasme, tous les deux formés par
des organites (petits organes). Le tout est entouré par une enveloppe tissulaire
très fine appelée la membrane plasmatique (cytoplasmique).

Réticulum
Membrane cellulaire endoplasmique
Ribosome
Cytoplasme
Noyau
Lysosome
Centriole

Mitochondrie

Appareil de Golgi

Fig n° 1 : Les constituants de la cellule.

1- La membrane cellulaire : qui est une structure plutôt rigide faite de


couches de molécules phospholipidiques, entourant le cytoplasme.
Dans la membrane on trouve des pores ou des canaux permettant des
échanges entre l’intérieur (milieu intracellulaire) et le milieu ambiant des cellules
(extra cellulaire).

La membrane plasmique est composée d’une double couche de lipides


particuliers (phospholipides en majorité, mais aussi glycolipides et cholestérol)
associés à des protéines et à des molécules de glucides.
Les phospholipides qui forment la structure de base de la membrane plasmique.

Les protéines insérées dans la bicouche lipidique sont responsables des


fonctions de la membrane. Certaines la traversent de part en part : on parle de
ISSEP ’Ksar Said Physiologie: La
Cellule
protéines transmembranaires. D’autres, plus rares, ne sont associées qu’à l’une des
deux couches lipidiques, interne ou externe.
Les protéines qui affleurent du côté externe sont appelées protéines de
surface.
La membrane plasmique n’est pas une structure figée, mais fluide : les lipides
et les protéines qui composent la bicouche diffusent en permanence de façon
latérale. Plus rarement, les phospholipides peuvent également passer d’une couche à
l’autre.

La double couche formant la membrane


cytoplasmique

2- Le noyau : Le noyau cellulaire abrite le matériel génétique (ADN) de la


cellule et les protéines qui permettent son compactage. Le noyau est le centre
héréditaire de la cellule.

Le
Noyau

Le noyau

La membrane nucléaire

3- Le Cytoplasme : Le cytoplasme, unique compartiment des cellules


procaryotes et compartiment le plus vaste des cellules eucaryotes, est constitué d’un
ISSEP ’Ksar Said Physiologie: La
Cellule
gel aqueux appelé cytosol parcouru par les fibres du cytosquelette et comprenant de
nombreuses molécules en solution.
Chez les eucaryotes, c’est également le compartiment qui renferme les
organites :

- Les ribosomes : Lieu de synthèse des protéines, ils se composent d’ARN et


de protéines.

- Le réticulum endoplasmique : réseau membraneux de tubules ou de


canaux en forme de sac. Lorsque des ribosomes sont liés à la membrane
externe, le réticulum endoplasmique est qualifié de rugueux. Il joue le rôle
de système circulatoire pour la cellule.
-
- L’appareil de Golgi : Ensemble de vésicules aplaties apparaissant dans les
cellules en périodes d’activité sécrétrices : il provient du réticulum
endoplasmique.

Appareil de
Golgi

L’Appareil de Golgi

- Les lysosomes : organites provenant de l’appareil de Golgi, ils


Contiennent des enzymes digestifs catalysant la décomposition des
protéines, des lipides, des glucides, des ADN et des ARN.

- Les cils et les flagelles: les cils et les flagelles sont des prolongements de la
membrane cellulaire, ils proviendraient des corpuscules basaux et assurent
le mouvement de substances au niveau de la surface cellulaire ou
permettant le déplacement de toute la cellule.

- Les centrioles : organites possédant une structure semblable à celle des


corpuscules basaux et assurent la répartition des chromosomes lors de la
division cellulaire.
- Les mitochondries : organites à membrane double effectuant des réactions
qui fournissent l’énergie métabolique nécessaire aux activités de la cellule.
ISSEP ’Ksar Said Physiologie: La
Cellule

Mitochondrie

La Mitochondrie

- Les microfilmants : sont des groupements de fibrilles et seraient associés


aux mouvements cellulaires.

- Les inclusions : amas de substances chimiques dans la cellule, telle que


l’hémoglobine.

III- Les principaux éléments de la théorie cellulaire :

Chez les humains, les cellules sont anatomiquement et


physiologiquement spécialisées :

Ainsi,  les cellules musculaires se caractérisent par leur contractilité qui


est la capacité de se raccourcir.

 Les cellules nerveuses par la conductivité qui est la capacité de


transmettre des influx nerveux.
 D’autres cellules se caractérisent par la capacité de digérer les
aliments, de produire de l’énergie et de synthétiser divers produits : ce sont les
aspects du métabolisme.

 L’irritabilité  : capacité de réagir aux stimuli.


* La reproduction qui est la possibilité de produire d’autres cellules
sont du ressort d’autres cellules.

En effet, ces propriétés sont considérées comme les principales


caractéristiques de toute cellule.