Vous êtes sur la page 1sur 5

Analyse financière

1- Définition :
l’analyse financière est un diagnostic consiste à étudier la situation financière de l’entreprise dans le but de
mettre en évidence ses points forts et ses points faible.
2- Objectif de l’analyse financière :
introductio l’objet de l’analyse financière est de porter un jugement sur la santé d'une entreprise notamment en
n matière de solvabilité, de rentabilité et l’équilibre fin :
a. analyse financière interne: l'analyse fin interne contribue d'une manière efficace au suivi de la gestion
en termes d'équilibre fin, de liquidité, de rentabilité, de risque économique fin.
b. analyse financière externe : l’analyse fin vise la santé financière de l'entreprise appréciée par les divers
partenaires économiques et financières de l'entreprise :
- banques (avant l’octroi des crédits), les actionnaires, l’état, le fisc, les partenaires commerciales.
3- La démarche de l'analyse financière :
① identification des objectifs de l'analyse fin → ② préparation et retraitement de l'information fin
→ ③ détermination des outils de l'analyse fin → ④ réalisation de l'analyse et diagnostic fin →
⑤ détermination des forces et faiblesses → ⑥ formulation des recommandations.
• Le bilan est un état de synthèse qui permet de traduire la situation patrimoine de l’entreprise en termes
d’emplois ou actif et de ressources ou passif.
• En analyse financière, le bilan a toujours constitué un élément essentiel pour l’appréciation de la
solvabilité et de l’équilibre financier de l’entreprise. Actif et passif peuvent être regroupés :
- approche fonctionnelle
Analyse du - approche financière.
bilan I. le bilan fonctionnel :qui permettant d’analyser comment a été assuré le financement des emplois pas des
ressources, cette analyse propose sur l’analyse du cycle de financement des investissements (LMT), ainsi
que celui le cycle d’exploitation (CT).
II. le bilan financière : est un tableau permettant de donner une image clair sur la situation patrimoniale de
l’E/SE à une date donnée on se basant sur la valeur financière de chaque élément d’actifs et passifs.
•Le CPC est un état synthèse qui permet de récapituler les comptes de P et C pour déterminer le R exer.
•Le tableau de formation des résultats (TFR) permet d’analyse en cascade les étapes successives de
formation des résultats. Il fait apparaître les soldes caractéristiques de gestion.
I. L’état des soldes de gestion (ESG) : est un tableau permettant d’avoir une image clair sur la
formation des résultats, pour objet d’apprécier les performances d’entreprise d’une manière plus fine.
Analyse du Interprétation évolution SG : le X a enregistré une (-) (+) de X% suit à une (-) (+) des X.
CPC II. La CAF et l’autofinancement :
C’est le potentiel de l’E/SE dégagé par son activité de période une ressource. Cette ressource servira à
financer la croissance de l’activité, financer de nouveaux investisseurs, rembourser des emprunts ou verser
des dividendes aux associés : la méthode additive et la méthode soustractive.
• Le tableau de financement est un état de synthèse à élaborer obligatoirement par l’E/SE. il a pour but
d’analyse d’une façon dynamique les mouvements financières d l’E/SE au courant d’un exercice donné.
• le TF est établi à partir de deux bilans de fin d’exercice successifs, qui permet :
○ mettre en évidence l’évolution fin de l’E/SE. ○ analyser et expliquer les V° patrimoine de l’E/SE.
○ recenser les emplois nouveaux et les ressources nouvelles constaté au cours d’exercice.
Tableau de ○ décrire la V° FR, la V° BFG et la
financeme I. Le tableau de synthèse des masses du bilan :
nt Permet de mettre en évidence les V° constatés entre 2 exercice qui correspondant soit à des emplois
financière, soit à des ressources financière. Et permet d’explique l’évolution de l’équilibre financier et de
situation patrimoniale de l’entreprise. Il est constitué : V° du FR Fonctionnel, V° BFG, V° TN.
II. Tableau des emplois et des ressources :
Il s’agit d’un tableau visant à interpréter les variations trouvées dans le tableau de synthèse des masses du
bilan. Il est constitué de quatre masses fondamentales : - Les ressources stables de l’exercice ; - Les
emplois stables de l’exercice ; - La variation du besoin en fonds de roulement ; - La variation de la trésorerie
nette.
I. Le bilan financière :
1. Le tableau de retretement et reclassement :
ACTIF PASSIF
AI ou VI S ou VE C ou VR T.A ou VD Cap .p DLT DCT
TOTAL COMTABLE
Actif fictif (-) (-)
Billets de BQ sans V (-) (-)
+Val /I, S, C (+) (+) (+) (+)
- Val /I, S, C (-) (-) (-) (-)
amort réels > amort comptable (-) (-)
amort réels < amort comptable (+) (+)
S outil ou sécurité (+) (-)
S rossignol ou démodé (-) (-)
Prêt < 1 an ou TP facilement négociable (-) (+)
Créance >1 an ou créances renouvelables (+) (-)
Ecart conversion A SP (-) (-) (-)
E.CA provisionné
Ecart conversion P (+) (-) (-)
crédit-bail -VNA -VNA
Dette a ne jamais réglé (+) (-) (-)
TVP facile cessibles (-) (+)
TVP difficile cessibles (+) (-)
Plafond d’escompte (-) (+)
Créances sous huitaine ou effet à recevoir (-) (+)
provisions sur clients (-) (-)
avance clients renouvelables (+) (-)
avance fournisseurs renouvelables (+) (-)
dividendes (-) (+)
compte d’associé créditeur (+) (-)
P dur RC sans objet + Net -100% + IS
PDRC < 1 an (-) (+)
Autres PPRC sans objet (momentanées) +70% -70%
Autres PPRC >1an (+) (-)
Dette LT moins d’un an (-) (+)
Dette CT plus d’un an (+) (-)
emprunts à courts terme (-) (+)
Impôt/ les CP et A -IS + IS
Total financier A B C D E F G

1. Bilan financier condensé : b. Analyse de lquidité :


la liquidité est un capacité de l/SE à faire face à ses
ACTIF PASSIF dettes à moins d’un an à l’aide de son actif
Mass MT % Masse MT % circulant à moins d’un an.
e
𝐀 𝐄
VI A x 100 Capitaux E x 100 FRL = (CP + DLMT) – AI
𝐓𝐎𝐓𝐀𝐋 𝐓𝐎𝐓𝐀𝐋
propres FRP = CP - AI
𝐁 𝐅
x 100 x 100 les ressources stables : FRL ou propre : FRP ne
VE B 𝐓𝐎𝐓𝐀𝐋 F 𝐓𝐎𝐓𝐀𝐋
(DLT) permettant pas ou permettant de financier les
𝐂 emplois S.
VR C x 100
𝐓𝐎𝐓𝐀𝐋 𝐆
(DCT) G x 100
𝐓𝐎𝐓𝐀𝐋
VD D 𝐃
x 100
2. Equilibre financière :
𝐓𝐎𝐓𝐀𝐋 a. tableau
Eléments MT
T T 100% T T 100% FP(CP+DMLT) X
- Valeurs immobilisées x
1. Les indicateurs financière : = FRL X
a. Analyse de la solvabilité : Actif circulant X
la solvabilité est un capacité de l/SE à faire face à ses engagements - passif circulant x
financière d’une manière générale et notamment en cas de liquidités.
= BFR X
Actif net réel = total actif – total dettes
TN = FRL - BFR X
b. commentaires :
FRF < 0 : L’E/SE dispose un déséquilibre financière car les E stables (VI) sont ne finance pas les R stable ………
FRF > 0 : L’E/SE dispose un équilibre financière car les E stables (VI) sont finance les R stable ………
TN positive:
-Situation 1: FRF > 0 et BFG > 0 avec FRF > BFG :
Dans cette situation, le FRF couvre la totalité du BFG et permet de dégager des liquidités. C'est une situation
favorable mais elle peut traduire un sous-emploi des capitaux de l'entreprise.
-Situation 2 : FRF > 0 et BFG < 0 :
Dans cette situation, La marge de la sécurité (FRF) ajouté aux ressources de financement permet de dégager des
liquidités. C'est une situation aussi favorable mais il faut s'assurer qu'elle ne recouvre pas de sous-emploi des
capitaux.
-Situation 3 : FRF < 0 et BFG < 0 avec FRF < BFG :
Dans cette situation, les ressources de financement à court terme couvrent la trésorerie nette et une partie de
l'actif immobilisé. C'est une situation de déséquilibre financier.

TN négative:
-Situation 1: FRF > 0 et BFG > 0 avec FRF < BFG:
Dans cette situation, le BFG est financé à la fois par le FRF et par des concours bancaires. C'est une situation de
déséquilibre car l'entreprise doit recourir à des crédits bancaires à CT pour financer une partie de son BFG.
-Situation 2 : FRF < 0 et BFG > 0:
Dans cette situation, les concours bancaires couvrent le BFG et une partie de l'actif immobilisé. C'est une
situation très critique car l'entreprise doit recourir aux crédits à CT pour financer une partie de ses emplois
stables.
-Situation 3 : FRF < 0 et BFG < 0 avec FRF > BFG:
Dans cette situation, le financement permanent ne couvre qu'une partie de l'actif immobilisé, l'autre partie est
financée par le passif circulant. C'est une situation de déséquilibre total.

commentaires des variations :


la X a enregistré une ↗ ou ↘ de X% suite à une ↗ ou ↘ …, la X a connu une ↗ ou ↘ de X% qui s’explique par ↗
ou ↘ …
par conséquent, la X a été ↗ ou ↘ de X% …
L'entreprise dispose d'un équilibre ou déséquilibre financier qui a connu une ↘ ou ↗ de X%. la X reste faible
malgré qu'elle a enregistré une augmentation de X %. L’entreprise dispose d’une X qui reste stable. et X diminue
de X% malgré la hausse de la CAF et la baisse des dettes à terme.
Interprétation du tableau de financement :
Le tableau de synthèse des masses fait apparaître une amélioration ou aggravation de l’excédent ou déficit de TN
X DH. S’explique par la (hausse importante, une faible hausse) ou baisse du fonds de roulement de X DH. Par
ailleurs le BFG a enregistré (hausse importante, une faible hausse) ou baisse de X DH. L’accroissement ou le
manque du FR est dû principalement à ↗ ou ↘ du capital .marquant une évolution favorable ou une situation
défavorable de l’équilibre financière. V° TN.
commentaire de retraitement et la CAF :
Ces retraitements ont pour effet de corriger certains soldes de gestion:
Les reclassements du crédit-bail et du personnel extérieur à l'entreprise ont pour effet de diminuer la
consommation de l'exercice (qui passe de X DH à X DH) et d'accroître la valeur ajoutée (qui passe de X DH à X DH)
et l'excédent brut d'exploitation (qui passe de X DH à X DH). Le retraitement des subventions d'exploitation quant
à lui permet d'accroître la production de l'exercice (qui passe de X DH à X DH). et par conséquent, d'améliorer la
valeur ajoutée de l'entreprise. La capacité d'autofinancement (CAF) va connaître un accroissement de X DH (va
passer de X DH à X DH). Cette amélioration de la CAF s'explique par l'augmentation des dotations d'exploitation de
X DH suite au reclassement de la redevance du crédit-bail.
I – TABLEAU DE FORMATION DE RESULTAT : (TFR) EXERCICE
I = MARGE BRUTE SUR VENTE EN L’ETAT (1 -2)
1  Ventes de marchandises (711) = (711 1 ventes de m/ses – 7119 RRRA)
2 (-)  Achats revendues de m/ses (611)
(6111 Achat de m/ses - 6119 RRRO) – (V°S M/ses : SF –SI)
II (+) PRODUCTION DE L’EXERCICE (3+4+5)
3  Ventes des B et S produits(712) = (7121 vente des B/S pdts – 7129 RRRA)
4  Variation de stocks de produits (713) = (SF(pdts) –SI (pdts) )
5  Immob° produite par l’E/se pour elle-même (714)
III (-) CONSOMMATION DE L’EXERCICE (6+7)
6  Achats consommées de matière et fournitures(612)
(612.. Achat de … - 6129 RRRO) – (var stocks MF : SF –SI)
7  Autres charges externes (613/614)
IV = VALEUR AJOUTEE ( I+ II- III)
(+)  Subventions d’exploitation (716)
(-)  Impôts et taxes (616)
(-)  Charges de personnel (617)
V = (+) : EBE ou (-) : IBE
(+) Autres produits d’exploitation (718)
(-) Autres charges d’exploitation (618)
(+) Reprises d’exploitation (719) : Reprise Ex ND
(-) Dotations d’exploitation (619) : Dotation Ex ND
VI = RESULTAT D’EXPLOITATION
(71 produits d’exploitation – 61 charges d’exploitation)
VI (+) RESULTAT FINANCIER
(73 produits financiers – 63 charges financières)
produits financiers = total- reprise fin durable
charges financières= Total –Dotation Fin Durable
VI = RESULTAT COURANT
IX (+) RESULTAT NON COURANT
(75 produits NC – 65 charges NC)
produits NC = Total – (PCI + Rep/Sub + RNC durable)
charges NC = Total – (dotation NC durable + VNA)
(-) Impôts sur les résultats (67)
X = RESULTAT NET DE L’EXERCICE
Retraitement du CPC :

613/614 619 631 617 612 716 711


Elément A. C. E D.Ex C. d’intérêt C.Per A.Cons S.D’ex V. M/s
crédit-bail : RCB = Amt CB+ intérêt
 Amt CB = (VO – VR) ×taux - +
 Intérêt = R CB - Amt CB - +
 Rémunération personnel - +
Sous-traitance : • MP - +
•MOD - +
 Les subventions d’exploitation - +
Les ratios
Les ratios sont des rapports entre 2 grandeurs qui permettent de mesurer le poids de chaque masse par
rapport à l’autre mais d’une façon homogène en se basant sur les volets suivantes :
 Financière : autonomie financière, endettement ….
Introduction
 Economique : évolution du CA, le volume des charges et son évolution la fiscalité.
 Humain : masse salariale, productivité, qualité de mangement.
FP FP/AI 1 < ou 1 > : L’E/SE dispose d’un équilibre ou déséquilibre fin.
structure Autonomie F CP/FP 50% < : L’E/SE dispose d’une large autonomie fin.
financière 50% > : L’E/SE dispose pas autonomie fin.
Solvabilité G AT/Dettes 1 < ou 1 > : L’E/SE dispose d’un bonne ou mauvaise SG.
Capacité de R Dettes F/CAF L’entreprises peut rembourser ses DLMT par sa CAF dans X ans.
R. commerciale EBE/CAHT L’EBE représente x% de CAHT
Rentabilité R Ex / CAHT Le résultat d’exploitation représente x% de CAHT.
R. économique EBE/Actif Eco la rentabilité des capitaux investis s'élève x%.
R Ex / Actif Eco la rentabilité des capitaux investis s'élève X%.
R. financière RN/CP la rentabilité financière est X%.
Dividende/CP la rentabilité financière est X%.
L. général AC/PC 1 <. 1 > : L’E/SE est capable ou pas de rembourser ses dettes
Liquidités par son AC.
L. réduite Cre+disp/DCT L’E/SE est capable ou pas de rembourser ses dettes par ses
liquidités.
L.immédiate Disponibilité/DCT L’E/SE est capable ou pas de rembourser ses dettes par ses
disponibilités.
Réalisation VA VA/production Le degré d’intégration des activités de l’E/SE est de X%.
VA/effectif M La productivité de chaque employé est X DH.
Personnel Charge P/VA La part du personnel dans la VA est X%.
Productivit Etat I/R+impt et T / VA X% de VA est payé à l’état sous forme des impôts.
é Préteurs Charge F/ VA La part des bailleurs de fonds dans la VA est de X%.
Actionnaires Dividende/VA Les actionnaires reçoivent X% de la VA.
L’entreprise Autofin/VA X% de la VA reste dans l’E/SE.
SM SI + SF / 2
S.M/s TR= Ach RMs Ce taux indique qu’il a fallu renouveler X fois le stock de
/SMMs marchandises.
STOCK SMMs/Ach RMs x 360j Le M/SE restent en stock en moyenne X jour savant d’être
écoulées.
S.MP TR= Ach CMP/ Le stock de matières premières a été renouvelé X fois.
SMMP
SMMP/ Ach CMP x Le stock de matières premières reste en moyenne X jours.
360j
Gestion S.PF TR= Coût Prod des Le stock de produit finis a été renouvelé plus de X fois.
PV/SMPF
SMPF /CP des PV x Le stock de PF reste en moyenne X jours.
360j
TR =V TTC/CCR Ce taux qu’il a fallu renouveler X fois la montante créance
Créance Client client pour réaliser un chiffre d’affaires de (montant vente
TTC).
CCR/V TTC x 360j La durée moyenne du crédit accordé aux clients par
l’entreprise est X j.
Dettes TR = ach TTC/FCR Ce taux qu’il a fallu renouveler X fois le montant des dettes
fournisseurs fournisseur pour réaliser un chiffre d’affaires de (mt achat TTC).
FCR/ach TTC X 360j Ce ratio indique que le délai moyen de règlement des D frs est
X jours.