Vous êtes sur la page 1sur 21

Les coûts logistiques

Exercice 1

1. Qu’est ce qu’un coût  ?

Un coût est une somme de charges relatives à un élément défini

Exemple :
Un coût = le prix d’achat des matières premières + frais d’achat + coût de la main d’œuvre +
Amortissement des machines + diverses charges + charges de distribution…

Un coût peut s’appliquer :


- à la production, à la distribution, à l’administration
- à une usine, un magasin, un entrepôt, un atelier, un poste de travail
- à un produit, à une famille de produits, à l’ensemble des produits

2. Y a-t-il une différence entre marge et résultat  ?

Un coût complet comprend toutes les charges relatives à l’élément considéré.


Résultat = Prix de vente – coût complet

Un coût partiel ne comprend que certaines charges (variables par exemple).


Marge = Prix de vente – coût partiel

3. Les coûts peuvent être calculés  postérieurement et antérieurement. Expliquez chaque cas,
en montrant son importance  ?

Les coûts peuvent être calculés :

- Postérieurement aux faits qui les ont engendrés : on obtient alors des coûts réels
- Antérieurement aux faits qui les engendreront : on obtient alors des coûts prévisionnels ou
préétablis

Une comparaison devra être faite entre ces deux coûts et fera apparaître un écart qu’il faudra
analyser.

4. Quelle différence (s) existe (nt) entre charge directe et charge indirecte  ?

- Charges directes : peuvent être affectées directement et sans ambiguïté au coût calculé.

Exemple :
Les coûts directs d’un entrepôt représentent de 40 % à 60 %. Leur maîtrise est donc
essentielle. Mais, la conception peut figer les coûts et laisser peu de marge de manœuvre à
l’exploitant qui doit donc adapter voire recomposer son système en fonction de l’évolution
des paramètres.

1
Seule une analyse multicritères confrontant les aspects techniques, organisationnels,
économiques et qualitatifs permettra d’instruire le dossier pour choisir l’organisation
répondant au mieux aux objectifs fixés.

- Charges indirectes : elles intéressent plusieurs coûts et ne peuvent être imputées à un coût
qu’après traitement, qu’après répartition préalable.

Exemple :
Electricité, chauffage…

- Schéma

Directes……. Affectation
…Coûts

…Indirectes Répartition .Centres Imputation


d’analyse

………….

- Les centres d’analyse 

C’est une division réelle ou fictive de l’entreprise. Division qui, dans la plupart des cas, correspond
à un centre de travail (bureau, atelier, magasin).

Il existe des centres :

 Opérationnels, liés à l’activité de l’entreprise et qui peuvent être :


- auxiliaires : exemple : énergie, entretien, chauffage
- principaux : exemple : approvisionnement, production, distribution

 De structure, peu liés à cette activité et qui sont des centres principaux ; exemple :
administration

Dans un premier temps, les charges indirectes sont réparties entre tous les centres grâce à des « clés
de répartition » : c’est la répartition primaire.

Dans un second temps, les totaux des centres auxiliaires sont ventilés dans les centres principaux
grâce à d’autres « clés » : c’est la répartition secondaire.

On aboutit alors aux totaux définitifs des centres principaux qui seront pris en compte dans le calcul
des coûts.

5. Quelle différence (s) existe (nt) entre charge fixe et charge variable  ?

1) Fixes : restent constantes quels que soient le chiffre d’affaires, le niveau de


production… ; elles sont donc indépendantes de l’activité. On les appelle charges de
structure.

2
2) Variables : sont fonction de l’activité (lui sont souvent proportionnelles). On les appelle
charges opérationnelles.

6. Citez des exemples de charges pouvant être incorporé dans le coût de revient  ?

Les coûts, comme toutes les charges de l'entreprise, sont à prendre en compte dans le calcul du prix
de revient ou coût de revient du produit fabriqué et vendu. Ils doivent être les plus faibles possibles.

Nous pouvons citer certaines composantes du coût de revient : maintenance, salaires, électricité,
amortissement des machines, locaux, chauffage, charges sociales, matières premières,

7. Après avoir défini les notions ci-dessous, mettez chaque coût dans la case qui lui
correspond…

- Coût d'achat : achats de mat premières + frais approvisionnement

- Coût de production : coût achat matières premières + coût de fabrication

- Coût hors production : coût de la distribution essentiellement

- Coût de revient : coût de production + coût hors production

Le coût de revient se situe donc au stade final de la vente. Il est égal à tout ce qu’à coûté ce que l’on
a vendu. C’est le cumul de toutes les charges.

Les calculs doivent se faire chronologiquement dans l’ordre indiqué ci-dessus : d’où cette notion de
hiérarchie des coûts.

Achat de matières Transformation Distribution


premières
Coût de production Coût de distribution
Coût d’achat  
____________

___________Coût de revient______________________

8. A me contacter
9. A me contacter

3
Exercice 2
Soit l’entreprise JN. Son directeur vous transmet les données suivantes :

JN a réalisé un CA de 500 000 DT pour l’année 2006. Ses charges totales se sont élevées à 420 000
DT dont 340 000 DT sont des charges variables.

1) Calculer la marge sur coût variable en valeur et en pourcentage du chiffre d’affaires en


utilisant le compte de résultat différentiel
2) Calculer le seuil de rentabilité

Corrigé exercice 2
1-

La MCV ou marge sur vente représente la différence entre le prix de vente et les charges variables.
La MCV unitaire multiplié par le nombre d’unités vendues doit servir à couvrir les frais fixes
globaux de l’entreprise et fournir un bénéfice net satisfaisant compte tenu du capital investi et du
risque.

Le compte de résultat différentiel se présente comme un compte de résultat analytique dans lequel
les charges sont classées selon le critère de variabilité. Ce sui permet de faire apparaître la marge
sur coût variable dont la connaissance est nécessaire au calcul du seuil de rentabilité

ÉLÉMENTS DÉTAIL CALCULS %


Chiffre d’affaires 500000
- Charges variables 340000
= Marges sur coût variable 160000
- Charges fixes 80000 (420000 – 340000)
= Résultat 80000

M/CV en valeur = CA – CV = 500000 – 340000 = 160000

M/CV en pourcentage = (CA – CV) / CA = 160000 / 500000 = 32 %

2-

4
Le seuil de rentabilité représente le volume d’activité générée par l’entreprise où les produits
d’exploitations sont égaux aux charges d’exploitations totales. Où il n’y a ni bénéfice, ni pertes. A
ce niveau, la MCV totale est égale aux CF totaux.

Le Sr est définit également comme le point mort, le seuil critique ou le chiffre d’affaire critique. Il
peut être exprimé soit :

En terme physique (quantité) : Sr = CF totaux / MCV unitaire exprimé en terme monétaire


En terme monétaire (DT). : Sr = CF totaux / MCV exprimé en % par rapport au prix de vente

Au point mort, les produits d’exploitations génèrent une MCV qui servent à couvrir uniquement les
CF totaux de l’entreprise.

Application numérique : a me contacter

Exercice 3

On extrait de la comptabilité de l’entreprise JN pour le mois de mai, le montant des charges par
nature à répartir dans les 4 centres d’analyse selon les clés de répartition données (fabrication
d’articles en matière plastique)

CHARGES Montant Administration Injection Finition Distribution


Charges du personnel 32 000 ¼ 3/8 11/40 1/10

Publicité 3 100 1/15 10/15 3/15 100 %

Services extérieurs 9 150 ¼ 1/15

Transports et déplacements 5 200 2/3 7/10 2/10 ¾

Impôts et taxes 15 450 1/10 1/3

Charges financières 940 100 %

Dotation aux amortissements 9 300

TOTAL primaire 75 140


Centre administration
TOTAL secondaire
Unité d’œuvre

Nombre d’unités d’œuvre

Coût de l’unité d’œuvre

Répartissez les charges dans les 4 centres d’analyse selon les clés de répartition et faites le total
primaire.

5
Calculer le coût de l’unité d’œuvre de chaque centre sachant que :
- Le centre administration se répartit également entre les trois autres centres
- Les unités d’œuvre sont :
o L’heure machine pour le centre injection
o L’heure ouvrier pour le centre finition
o 100 DT de chiffre d’affaires pour le centre distribution

Les quantités d’œuvre utilisées pour chacun de ces centres sont respectivement : 1 160 h/machine,
1520h/ouvrier et que le CA du mois s’élève à 185 520 DT

Corrigé exercice 3

On extrait de la comptabilité de l’entreprise JN pour le mois de mai, le montant des charges par
nature à répartir dans les 4 centres d’analyse selon les clés de répartition données (fabrication
d’articles en matière plastique).

320000* 1/4

CHARGES Montant Administration Injection Finition Distribution


Charges du personnel 32 000 ¼ 8000 3/8 12000 11/40 8800 1/10 3200
3/15 1830 100 % 3100
Publicité 3 100 1/15 610 10/15 6100 1/15 610
¾ 3900
Services extérieurs 9 150 ¼ 1300 1/3 5150
100 % 940
Transports et déplacements 5 200 2/3 10300 7/10 6510 2/10 1860

Impôts et taxes 15 450 1/10 930

Charges financières 940

Dotation aux amortissements 9 300

TOTAL primaire 75 140 21 140 24 610 12 490 16 900


Centre administration - 21 140 7 046,660 7 046,670 70 46,670
TOTAL secondaire 0 31 656,660 19 536,670 23 946,670
Unité d’œuvre
H machine H ouvrier 100 DT CA
Nombre d’unités d’œuvre 1 520
1 160 1 855,200
Coût de l’unité d’œuvre 27,290 12,910
12,850

Etant donné que le centre d’administration se répartit sur 3 autres centres (donnée) 21140 / 3 = 7046,660 DT

Total primaire + Centre d’administration

185520 /100 DTCA

31656,66/1160 31656,66/1520 31656,66/1855,200

6
Exercice 4

Complétez le tableau de répartition des charges indirectes en sachant que nous avons vendu 2100
objets à 1050 DT l’unité.

Prestations Gestion des Gestion du Approvisio Atelier Atelier


Distribution
connexes bâtiments personnel nnement usinage assemblage
Totaux primaires 30 000 26 400 45 400 11 000 246 600 115 850 72 800
Prestations
10 % 10 % 10 % 30 % 30 % 10 %
connexes
Gestion des
20 % 10 % 30 % 30 % 10 %
bâtiments
Gestion du
10 % 30 % 30 % 30 %
personnel
Totaux
secondaires

Unité d’œuvre kg de mat. heure de heure de


100 DT de
première main main
ventes
achetée d’œuvre d’œuvre
Nombre d’unité
9 0000 8 000 5 500
d’œuvre
coût de l’unité
d’œuvre

Corrigé exercice 4

Complétons le tableau de répartition des charges indirectes en sachant que nous avons vendu 2100
objets à 1050 DT l’unité

Prestations Gestion des Gestion du Approvisio Atelier Atelier


Distribution
connexes bâtiments personnel nnement usinage assemblage
Totaux primaires 30 000 26 400 45 400 11 000 246 600 115 850 72 800
Prestations 10 % 10 % 10 % 30 % 30 % 10 %
- 36 000
connexes (3 600) (3 600) (3600) (10 800) (10 800) (3 600)
Gestion des 20 % 10 % 30 % 30 % 10 %
- 30 000
bâtiments 6 000 (3 000) (9 000) (9 000) 3 000)
Gestion du 10 % 30 % 30 %
- 52 000
personnel (5 200) (15 600) (15 600)
Totaux
secondaires 0 0 0 19 800 282 000 151 250 95 000

7
Unité d’œuvre kg de mat. heure de heure de
100 DT de
première main main
ventes
achetée d’œuvre d’œuvre
Nombre d’unité
90 000 8 000 5 500 22 050
d’œuvre
coût de l’unité
0.22 35.25 27.50 4.31
d’œuvre
Etude de cas N° 5
Soit une entreprise JN, spécialisée dans la distribution de papier et le stockage pour le compte d’autrui. Son directeur
logistique vous demande de réaliser une étude des coûts de fonctionnement de leur entrepôt.

Les documents suivants vont ont été transmis (sous forme d’annexes) :

ANNEXE A1 : Extrait de la comptabilité générale


ANNEXE A2 : Tableaux d’amortissement
ANNEXE A3 : Tableau des clés de répartition de charges annuelles 2006
ANNEXE A4 : Tableau de répartition des charges

Travail à faire

1) Compléter, à l’aide de l’annexe A3, le tableau de répartition des charges (annexe A4) (arrondir au dinar le plus
proche)

2) Un client vous demande de mettre à sa disposition, durant l’année 2006, 1 000 emplacements palettes, 1  chariot
élévateur et 1 salarié.
A partir des annexes A2 et A4, vous devez :

a) Calculer le coût d’un emplacement palette dans l’entrepôt.

b) Déterminer le prix de location à proposer à votre client pour les 1 000 emplacements, le chariot et le salarié en
appliquant un taux de marge de 15 %.

Renseignements complémentaires  :

L’entreprise dispose de :


- 3500 emplacements palette
- 2 chariots élévateurs
- 3 salariés
Les calculs seront arrondis au dinar le plus proche

T1- Coefficient à utiliser en matière d’amortissement dégressif

Durée de vie Coefficient dégressif Coefficient dégressif


(biens acquis avant le 1/1/2001) (biens acquis après le 1/1/2001)

3 et 4 ans 1.5 1.25


5 et 6 ans 2 1.75
Plus de 6 ans 2.5 2.25

ANNEXE A1

Extrait de la comptabilité générale 2006

8
Rayonnages 134 000
Convoyeur 7000
Automate 36 000
Matériel de manutention 41 000
Coût de maintenance 8 000
Assurances 1 300
Impôts et taxes 1 100
Charges du personnel 71 000
Charges diverses 260

Les rayonnages ont été acquis le 01/05/99 pour un montant total de 134 000 DT amortissables sur une période de 10 ans
selon le mode d’amortissement linéaire.

Chaque matériel de manutention a été acquis le 01/06/2005 pour 20 500 DT amortissable sur 5 ans selon le mode
d’amortissement dégressif

ANNEXE A2

Matériel  : rayonnages
Amortissement linéaire sur 10 ans
Achat : 01/05/99
Bilan au 31 décembre
Taux amortissement = 100/ durée d’utilisation = 100/10 = 10%

ANNEE VALEUR ACHAT AMORTISSEMENT VNC (valeur nette)


1999 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2000 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2001 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2002 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2003 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2004 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2005 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2006 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2007 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2008 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2009 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)

Matériel  : Matériel de manutention (1 chariot)

Amortissement en dégressif sur 5 ans


Achat : 01/06/05
Taux = 100/ durée d’utilisation x coeff. = 100/5 x 1.75 = 35 %

Année base amortissement Amortissement VNC


2005 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2006 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2007 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2008 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)
2009 …?? (A déterminer) …?? (A déterminer) …?? (A déterminer)

ANNEXE A  3

Tableau de répartition des charges 2006

9
Gestion des Matériels
Gestion des Matériels de manutention
Libellé Administration ressources
moyens stockage
humaines
Coût maintenance
0% 0% 0% 10 % 90 %
Assurances
5% 5% 15 % 15 % 60 %
Impôts et taxes
5% 5% 85 % 0% 5%
Charges de personnel
10 % 5% 85 % 0% 0%
Charges diverses
10 % 5% 85 % 0% 0%
Total répartition primaire

Répartition secondaire

Gestion des moyens


15 % - 100 % 40 % 25 % 20 %
Administration
- 100 % 0% 50 % 30 % 20 %

ANNEXE A4

Tableau de répartition des charges annuelles 2006

Gestion Gestion des


Matériels de Matériels de
Libellé Totaux Administration des ressources
stockage manutention
moyens humaines
Coût de …?? …?? …?? …?? …?? …??
maintenance
Assurances …?? …?? …?? …?? …?? …??
Impôts et taxes …?? …?? …?? …?? …?? …??
Charges de …?? …?? …?? …?? …?? …??
personnel
Charges diverses …?? …?? …?? …?? …?? …??

Total répartition …?? …?? …?? …?? …?? …??


primaire
Répartition …??
Secondaire
Gestion des …?? …?? …?? …?? …?? …??
moyens

Administration …?? …?? …?? …?? …?? …??


Total répartition …?? …?? …?? …?? …?? …??
secondaire

10
Corrigé étude de cas N° 5
1-

Matériel  : rayonnages

Amortissement linéaire sur 10 ans (donnée)


Achat : 01/05/99
Bilan au 31 décembre
Taux amortissement = 100/ durée d’utilisation = 100/10 = ; 10 %

Donnée d’après l’annexe A1 Valeur achat - amortissement

Année Valeur achat Amortissement VNC


1999 134 000 8 933 12 5067
2000 134 000 13 400 11 1667
2001 134 000 13 400 9 8267
2002 134 000 13 400 8 4867
2003 134 000 13 400 7 1467
2004 134 000 13 400 5 8067
2005 134 000 13 400 4 4667
2006 134 000 13 400 3 1267
2007 134 000 13 400 1 7867
2008 134 000 13 400 4 467
2009 134 000 4 467 0

1999 : réduite prorata temporis soit 134 000 x 10 % x 240/360 = 8 933

2000 : 134 000 x 10 % = 13 400

2009 : 134 000 x 10 % x 120/360 = 4 467 (d’après la formule de l’amortissement)

Matériel  : Matériel de manutention (1 chariot) (donnée)

Amortissement en dégressif sur 5 ans Donnée d’après tableau des cœfficients (T1)
Achat : 01/06/05
Taux = 100/ durée d’utilisation x coeff = 100/5 x 1.75 = 35 %

D’après annexe 1, le prix du matériel de manutention est de 41000 DT. Le prix d’un seul= 20500 DT

Année Base amortissement Amortissement VNC


2005 20 500 4 186 16 314
2006 16 314 5 710 10 604
2007 10 604 3 711 6 893
2008 6 893 3 446 3 447
2009 3 447 3 447 0

11
2005 : 20 500 x 35 % x 7/12 = 4 186
2006 : 16 314 x 35 % = 5 710
2008 : 6 893 x 50 % = 3 446 7/ 12 car le matériel est acheté au mois de mai. Il reste 7 mois dans le reste de l’année

ANNEXE A 4

Tableau de répartition des charges annuelles 2006

D’après Annexe 1

Gestion des Gestions ressources Matériels de Matériels


Libelle Totaux Administration
moyens humaines stockage manutention
8 000 800 7 200
Coût maintenance
1 300 65 65 195 195 780
Assurances
Impôts et taxes
1 100 55 55 935 55
Charges de personnel
71 000 7 100 3 550 60 350
Charges diverses
260 26 13 221
Total répartition
81 660 7 246 3 683 61 701 995 8 035
primaire
Répartition
Secondaire
Gestion des moyens
552 -3 683 1 473 921 737
Administration
-7 798 3 899 2 339 1 560
Total répartition
81 660 0 0 67 073 4 255 10 332
secondaire

2-

- Location de 1000 emplacements


- 1 personne
- 1 chariot

Coût à l’année :

1 000 emplacements
Matériel de stockage soit 4 255 (tableau des charges indirectes)/ 3 500 (emplacements palettes) = 1,22 DT
1 000 x 1,22 = 1 220 DT

Amortissement de 1 000 emplacements en 2006


Rayonnages : 1 000 x 13 400 /3 500 = 3 829 DT

(Valeur calculé dans le tableau de l’amortissement du matériel de rayonnage)


(Amortissement année 2006)

Coût d’une personne


67 073 /3 = 22 358 DT

(Valeur calculé dans le tableau de répartition des charges annuelles 2006)

12
Coût d’un chariot
10 332/2 = 5 166 DT

(Valeur calculé dans le tableau de répartition des charges annuelles 2006)

Amortissement d’un chariot en 2006 : 5 710 DT

Coût total location : 1 220 + 3 829 + 22 358 + 5 166 + 5 710 = 38 283 DT

Facturation : 38 283 + (38 283 x 15 %) = 44 025 DT HT


Ou 38 283 x 1,15 = 44 025 DT HT

Etude de cas N°6


Soit une entreprise JN, spécialisée dans la photocopie. Son directeur logistique vous demande de réaliser une étude sur
le coût de fonctionnement des différents photocopieurs ; et ce pour l’année 2006.

Pour simplifier les calculs, on suppose que le nombre de photocopieurs est égal à 1.

Il vous transmet les renseignements suivants :

- Nombre de photocopies effectuées 280 200


- Kit de consommables 10 à 760 DT l’un mais il reste en stock ½ du dernier kit
- Papier 560 ramettes à 7,600 DT l’une
- Entretien et réparations 6 interventions soit au total 730 DT
- Amortissement du matériel Date achat 01/06/2005
9 200 DT
Dégressif sur 5 ans (coeff. 2)
- Main d’œuvre 1 minute pour 5 photocopies
Coût d’une heure de main d’œuvre : 10 DT
Charges sociales : 45 %

1) Déterminer le coût de fonctionnement du photocopieur

2) Déterminer le coût d’une photocopie

Corrigé étude de cas N° 6


Coût de fonctionnement du photocopieur en 2006

Libellé Montant

Nombre de photocopies effectuées 280 200

Kit de consommables 10 x 760 DT - 380 DT =7 220 DT

Papier 560 x 7,60 DT = 4 256 DT

Interventions = 730 DT
Entretien et réparations
Amortissement 2005 soit :
Amortissement du matériel 9 200 x 35 % x 7/12 = 1 878 DT
Amortissement 2006 soit :

13
Date achat 01/06/2005 à 9200 DT 9 200 – 1 878 = 7 322 x 35 % = 2 563 DT
Amortissement dégressif sur 5 ans (coeff 2)

1 minute pour 5 photocopies


Main d’œuvre 280 200 / 5 = 560 40 minutes / 60 = 934 heures
Coût d’une heure de main d’œuvre = 10DT, soit
934 x 10 = 9 340 DT
Charges sociales : 50 % soit
9 340 x 50 % = 4 670 DT

Coût d’une photocopie soit 28 779 / 280 200 = 0.100 DT

Exercice N° 7
Soit une entreprise JN, spécialisée dans le transport national. Elle livre à Tunis 10 tonnes de fruits pris en charge de
Sousse.

L’opération est traitée aux conditions suivantes :


- Le vendeur procède au chargement du camion, l’acheteur au déchargement.
- Le trajet est effectué par autoroute dans la journée ; le camion retourne à vide à son point de départ.

Renseignements annexes :

Libellé Montant
140 km
Kilométrage aller Tunis - Sousse
Prix autoroutier du kilomètre 2.800 DT

Consommation moyenne du camion 24 litres au 100 km

Prix du litre de gas-oil 1.200 DT

Coût mensuel du chauffeur sur la base de 22 jours ouvrables 506 DT

16000 DT par an à affecter aux km effectués sur la base de 220 000 km par an
Frais indirects divers (assurance, entretien, amortissement du

1) Calculer le coût du transport

Corrigé exercice 7
- Le vendeur procède au chargement du camion, l’acheteur au déchargement.
- Le trajet est effectué par autoroute dans la journée ; le camion retourne à vide à son point de
départ.

Renseignements annexes :

14
- Kilométrage aller Tunis – Sousse 140 km
- Prix autoroutier du kilomètre 2.800 DT
- Consommation moyenne du camion 24 litres au 100 km
- Prix du litre de gas-oil 1.200 DT
- Coût mensuel du chauffeur sur la base de 22 jours ouvrables 506 DT
- Frais indirects divers (assurance, entretien, amortissement du
Camion et autres frais administratifs et financiers 16000 DT par an à affecter
aux km effectués sur la base
de 220 000 km par an
Calculons le coût du transport

Prix autoroutier 140 x 2 x 2.800 = 784 DT


Gas oil 24/100 x (140*2) x 1.200 DT = 80.640 DT
Coût du chauffeur 506/22 = 23 DT
Autres frais 16000 / 220 000 x 280 = 20.360 DT

Total 908 DT

Exercice N° 8
Soit une entreprise JN, opérant dans le secteur des services. Son responsable logistique vous
demande d’étudier la rentabilité d’une proposition de trafic faite par un chargeur (nommé TEX) lors
d’un entretien effectué entre les directeurs des deux sociétés.

Cette proposition concerne un lot complet, occupant un véhicule de 40 T de l’entreprise.


1) On vous demande de compléter la fiche concernant le coût de ce véhicule en tenant compte des éléments suivants :

Proposition de trafic

- Transport d’un lot complet de Sousse – Tunis (340 km/aller) faisant l’objet d’un contrat à l’année, à raison de 4 départs et retours par semaine.

- L’entreprise fonctionne 46 semaines par an, l’exploitation du véhicule se fait sur 203 jours

- Le prix proposé par le chargeur est de 1,500 DT / km

Eléments de calcul du coût du véhicule 40T


- Consommation carburant : 33l/100 km à 1 DT /litre
- Acheté le 01/01/2006 100 000 DT HT (remorque + véhicule)
- Entretien et réparation : 0,040 DT/km
- Péage : 0,200 DT/km
- Pneumatiques : compter 1/2 train de pneus par année
- Tracteur 6 pneus à 650 DT l’un
- Semi : 6 pneus à 700 DT l’un
- Salaire conducteur : 800 DT brut / mois + 13ème mois
- Charges sociales : 48 % du salaire brut
- Frais de route : 20 DT / jour
- Taxes sur véhicule : 650 DT / an
- Financement du véhicule : 2 800 DT / an

15
- Amortissement dégressif sur 5 ans
- Assurances : 8 000 DT/an
- Charges de structures annuelles : 25 000 DT (ce montant correspond uniquement au véhicule utilisé par ce
transport

Coût du véhicule

Type de véhicule :
Kilométrage :
Nombre de jours d’exploitation : 203
Charges Calculs Total arrondi au DT le plus proche
Charges variables :

-
-
-
-

Total / an
Total / km
Total / jour
Charges fixes / véhicule

-
-
-
-

Total / an
Total / jour
Charges fixes / conducteur

-
-
-

Total / an
Total / jour

Charges de structure

Total / an
Total / jour

2) Complétez le tableau de calcul du seuil de rentabilité

16
Eléments Détails des calculs Total

Chiffre d’affaires annuel

Coût variable annuel en DT

Marge/coût variable en DT

En % du CA

Charges fixes annuelles

Bénéfice annuel

Seuil de rentabilité en DT
En km réels

Date à laquelle le seuil de rentabilité


est atteint

Corrigé exercice 8

Type de véhicule : 40 t
Kilométrage : 340 x 2 x 4 x 46 = 125120 km
Nombre de jours d’exploitation : 203 j
Charges Calculs Total (arrondi au dinar près)
Charges variables  :

Carburant 125 120 x 33/100 x 1 41290

Entretien et réparation 125 120 x 0.04 5 005

17
Péage 125 120 x 0.20 25 024

Pneus (6x 650 + 700 x 6) /2 4 050

Total / an 75 369
Total / km 0.60
Total / jour 371

Charges fixes / véhicule

Taxes 650

Assurances 8 000

Financement 2 800

Amortissement 100 000 x 35 % 35 000

Total / an 46 450
Total / jour 46 450 /203 229

Charges fixes / conducteur

Salaires 800 x 13 10 400

Charges sociales 23 400 x 48 % 11 232

Frais route 20 x 203 4 060

Total / an 25 692
Total / jour 25 692 / 203 127

Charges de structure

Total / an 25 000
Total / jour 25 000 / 203 123

3) Complétons le tableau de calcul du seuil de rentabilité

DÉTAILS DES
ÉLÉMENTS TOTAL
CALCULS

18
Chiffre d’affaires annuel 1.50 x 125 120 187 680

Coût variable annuel en DT 0.60 x 125 120 75 072

Marge/coût variable en DT
112 608
CA – CV
60 %
En % du CA

Charges fixes annuelles (229 + 127 + 123) x 203 97 237

Bénéfice annuel M/ CV – charges fixes 15 371

Seuil de rentabilité en DT 162 062


97 237 /0,60 =

Date à laquelle le seuil de


365 x 162062 / 187 680 Dans 315 jours
rentabilité est atteint

Exercice 9
Soit une entreprise locale JN. Afin de suivre la montée en puissance de la philosophie logistique, le responsable de
cette société souhaite rationaliser la fonction de coût. Néanmoins, il lui a fallut d’abord revoir certaines notions.

1. Sur le plan logistique, augmenter le volume des ventes ne signifie pas toujours
accroître le résultat. Expliquez ?

2. Un simple calcul de l’écart sur chiffre d’affaire, a lui seul, peut-il refléter la qualité
de la performance logistique ?

3. Y a-t-il une (des) différence (s) entre le tableau de bord issu du contrôle de gestion et
le tableau de bord logistique ?

Exercice 10

19
Soit une entreprise locale JN. Son responsable logistique vous transmet les données suivantes (des éléments de
son budget pour l’année à venir).

Nombre de kilomètres à parcourir 1000 000 km


Produit d’exploitation moyenne (tarif) 0. 500 DT le kilomètre
Frais fixe 80 000 DT
Coûts variables moyens 0.400 DT le kilomètre

Il s’interroge quant à l’effet possible, sur le bénéfice, des mesures telles que l’augmentation
du tarif (prix de vente), l’achat ou le remplacement de camions, l’augmentation des salaires
des camionneurs…etc.

I-

1. Déterminez la M/CV au bénéfice et aux frais fixes


 Unitaire (par kilomètre)
 En pourcentage

2. Déterminez le nombre de kilomètre à parcourir pour couvrir les coûts totaux sans
réaliser de bénéfice ? On calculera aussi le seuil de rentabilité en terme monétaire ?

3. Déterminez le bénéfice net budgété ?

4. Déterminez la marge de sécurité à partir des produits d’exploitation exprimés dans le


budget ?

II-

Afin d’augmenter son profit et son efficience logistique, l’ entreprise JN se propose de


comparer un certain nombre de projet.

Projet 1  :

L’achat de nouveaux camions aurait comme effet de diminuer les frais d’entretien d’environ
0.05 DT le km. Toutefois, la conduite de ces camions exige des conducteurs plus
expérimentés, et comme ces camionneurs sont payés au kilomètre, on estime que le salaire
moyen augmenterait de 0.02 DT le km. Les nouveaux camions auraient un effet favorable
sur la clientèle et on prévoit ainsi une augmentation de 15% du volume d’affaires. Les frais
fixes, représentés par la perte de valeur des camions, assurances…augmenteraient de 10000
DT annuellement.

1. Quel serait l’effet sur la marge sur coûts variables unitaire ?


2. Quel serait le nouveau bénéfice net ?
3. Quel serait le nouveau seuil de rentabilité ?
4. Quelle serait la nouvelle marge de sécurité en pourcentage ? Interprétez ?

Projet 2  :
20
On estime qu’une diminution du prix de vente entraînerait une baisse de 10% du produit
d’exploitation moyen, mais une hausse de 10% du volume d’affaire.

1. Quel serait l’effet sur la marge sur coûts variables unitaire ?


2. Quel serait le nouveau bénéfice net ?
3. Quel serait le nouveau seuil de rentabilité ?
4. Quelle serait la nouvelle marge de sécurité en pourcentage ? Interprétez ?  

Projet 3  :

Dans le même ordre d’idée, un sous-traitant propose ses services à l’entreprise JN. Les tarifs
proposés sont 500 DT comme partie fixe et 1 DT pour chaque kilomètre parcourue.

1. Par rapport à la situation initiale, peut-on accepter le projet de sous-traitance ?


déduisez le montant des bénéfices ou des pertes qui en découle ?
2. Y a-t-il d’autres critères qu’on doit prendre en considération ?

III-

1. En comparant les résultats des quatre projets (situation initiale et les trois en questions), lequel accepter ?
Justifiez votre réponse (Sur le plan logistique) ?

2. Rappelez brièvement l’intérêt d’une étude stratégique et les trois phases de son
élaboration ?

21

Vous aimerez peut-être aussi