Vous êtes sur la page 1sur 20

‫الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية‬

République Algérienne Démocratique et Populaire


‫وزارة التعليم العالي و البحث العلمي‬
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Université de Béchar ‫جامعة بشار‬
Faculté de Technologie ‫كلية التكنولوجيا‬

Département de Génie Electrique ‫قسم الهندسة الكهربائية‬

3ème année Licence système L.M.D

L’entrepreneuriat et Gestion de
projet

Spécialité : Télécommunication

Module : Projet professionnel et gestion d'entreprise

Présenté par : -Limam Safa

Chargé par : Mehdaoui.N

Année Universitaire : 2019/2020


Sommaire
Introduction …………………………………………………………………………………………………………..4

1. L’entrepreneuriat………………………………………………………….………………………………......5

1.1 Définition………………………………………………………………………………………………………….5

1.1.1 Entreprenait:………………………………………………………………………………………………….5

1.1.2 Entrepreneur………………………………………………………………………………………………….5

1.1.3 Entreprise:……………………………………………………………………………………………………..5

1.1.3.1 Création d’entreprise…………………………………………………………………………………..5

1.1.3.2 Reprise d'entreprise…………………………………………………………………………………….6

1.2 Classification des entreprises…………………………………………………………………………….6

1.2.1 La classification selon la nature économique………………………………………………….6

1.2.2 La classification selon la taille…………………………………………………………………………6

1.2.2.1 Effectif du personnel employé……………………………………………………………………...6

1.2.2.2 Selon le chiffre d’affaires Le chiffre d’affaire…………………………………………………7

1.2.3 La classification juridique…………………………………………………………………………………7

1.2.3.1 Les entreprises du secteur public………………………………………………………………….7

1.2.3.2 Les entreprises privées………………………………………………………………………………….7

1.3 Les caractéristiques de l'entreprise……………………………………………………………………..8

1.4 Les partenaires de l’entreprise……………………………………………………………………………8

1.5 Principales caractéristiques entrepreneuriales……………………………………………………9

1.6 But et rôle de l'entreprise………………………………………………………………………………….10

1.7 Choix de l’idée de projet……………………………………………………………………………………10

2. gestion de projet…………………………………………………………………………………………………12

2.1 Définition………………………………………………………………………………………………………….12

2.1.1 Sélection du chef de projet et de son équipe…………………………………………………12

2.1.2 Portée et objectifs du projet…………………………………………………………………………..12

2.3 Les caractéristiques d'un projet………………………………………………………………………..13


2.4 Planification de projet……………………………………………………………………………………….14

2.5 Les acteurs de la gestion de projet…………………………………………………………………….15

2.6 Les différents types de projet………………………………………….…………………………….….15

2.6.1 Le projet « ouvrage »…………………………………………………………………………………..…15

2.6.2 Le projet « produit »………………………………………………………………………………………16


2.6.3 Le projet « organisationnel »……………………………………………………………………….…16
2.7 Le triangle d’or du projet…………………………………………………………………………………..17
2.7.1 Le respect de la performance………………………………………………………………………...17
2.7.2 Le respect des coûts……………………………………………………………………………………….17
2.7.3 Le respect des délais………………………………………………………………………………………18
2.8 Les phases d’évolution du groupe projet…………………………………………………………..18
2.8.1 La phase de forming……………………………………………………………………………………….18
2.8.2 La phase de storming……………………………………………………………………………………..18
2.8.3 La phase de norming………………………………………………………………………………………19
2.8.4 La phase de performing………………………………………………………………………………….19
2.8.5 La phase d’adjourning…………………………………………………………………………………….19
Conclusion………………………………………………………………………………………………………………20
Introduction:
Dans les sociétés modernes, l’entrepreneuriat se trouve aujourd’hui au cœur du
développement humain. Il donne des perspectives sur l’avenir, favorise l’expression
du potentiel des personnes et ouvre des espaces de liberté insoupçonnés de progrès
correspondant à leur quête de sens.

L’acte d’entreprendre est vital dans la mesure où il constitue une formidable voie de
réalisation de soi, favorise un mouvement plus collectif de création de richesses
économiques et /ou sociales et améliore le bien être collectif.

La diversité des initiatives entrepreneuriales participe à une adaptation plus fine de


l’économie aux besoins de la société en matière d’emploi, de santé,
d’environnement ou encore de la lutte contre les exclusions ou les inégalités
sociales.

Créateur de richesses, l’entrepreneur est en effet un acteur de justice sociale dans


ses efforts de réconciliation de l’économique, du social et de l’environnemental. En
plus Positionner son projet dans une perspective plus généreuse, plus altruiste
procure un véritable élan vital au projet et fonde l’engagement des parties
prenantes. Ces caractéristiques restent toutefois dépendantes de l’environnement.
1. L’entrepreneuriat
1.1 Définition:

1.1.1 Entreprenait:

L’entrepreneuriat est le phénomène d’émergence et d’exploitation de nouvelles


opportunités créatives de valeur économique ou sociale, par un ou plusieurs
individu(s) via la création de création de nouvelles organisations à des fins de
création de valeur.

1.1.2 Entrepreneur:

Un entrepreneur est une personne à l'origine de la création d'une activité


économique, dans la plupart des cas ex nihilo. Formulé différemment, un
entrepreneur est un chef d'entreprise qui possède les compétences et la motivation
suffisantes pour créer une activité économique, se lancer sur un secteur d'activité,
créer des emplois, etc. Plusieurs éléments caractérisent un entrepreneur : une
implication forte dans son projet, un investissement matériel et/ou moral important,
une personnalité marquée par un leadership naturel.

À la différence d'un homme d'affaires, l'entrepreneur n'est pas prioritairement attiré


par la maximisation des profits, mais davantage par la pérennisation de son activité.

1.1.3 Entreprise:

Une entreprise est une unité économique, juridiquement autonome, organisée pour
produire des biens ou des services pour le marché, cela dans un but d’équilibre ou
d’excédent financier (rentabilité).

1.1.3.1 Création d’entreprise:

La création d'entreprise est l'activité qui consiste à rassembler divers facteurs de


production, produisant pour la vente de biens ou services et distribuant des revenus
en contrepartie de l'utilisation des facteurs.

1.1.3.2 Reprise d'entreprise:


Une reprise d'entreprise est l'achat du capital, ou du moins de la majorité du capital
d'une entreprise existante par une personne, ou un groupe de personnes, ou une
autre entreprise (il s'agit alors du domaine des fusion-acquisitions) qui en assureront
la gestion.

1.2 Classification des entreprises:

Il existe plusieurs façons de classifier une entreprise. Parmi lesquelles, on cite :

 la classification selon la nature économique ;


 la classification selon la taille ;
 la classification juridique.

1.2.1 La classification selon la nature économique :

Cette classification peut se faire selon trois aspects :

- classification par secteur.

- classification par type d’opérations accomplies.

- classification selon la branche d’activité.

1.2.2 La classification selon la taille:

Les entreprises ont des tailles différentes. Selon sa dimension, l’entreprise va du


simple atelier jusqu’à la grande entreprise.

1.2.2.1 Effectif du personnel employé : Selon ce critère, on distingue :

- les très petites entreprises (TPE) qui emploient moins de 5 employés ;


- les petites entreprises (PE) qui emploient un effectif compris entre 5 et 10
salariés ;
- les moyennes entreprises (ME) employant un effectif compris entre 10 et
100 salariés (ce nombre peut aller à 500) ;
- les grandes entreprises qui emploient plus de 500 salariés.

1.2.2.2 Selon le chiffre d’affaires Le chiffre d’affaire: Permet d’avoir une idée sur le
volume des transactions de l’entreprise avec ses clients. L’importance d’une
entreprise peut se définir par le volume de ses transactions. Ce critère est important
pour les raisons suivantes :

- Il est utilisé pour apprécier l’évolution des entreprises et pour les classer par
ordre d’importance selon leur chiffre d’affaires.

- Pour l’entreprise:

• Il constitue un outil de gestion : la variation du chiffre d’affaires permet à


l’entreprise de mesurer la pertinence de ses méthodes de ventes. Ainsi, une
baisse du chiffre d’affaires est souvent interprétée comme un indicateur
important de la mauvaise santé de l’entreprise.

• Il est utilisé à des fins comparatives dans la mesure où il permet à l’entreprise


de se positionner par rapport aux autres entreprises de la même branche.

1.2.3 La classification juridique:

Cette classification permet de distinguer entre :

1.2.3.1 Les entreprises du secteur public:

- Les entreprises publiques : ce sont des entreprises qui appartiennent en


totalité à l’Etat ; ce dernier détient l’intégralité du capital, le pouvoir de
gestion et de décision.
- Les entreprises semi-publiques : ce sont des entreprises contrôlées par les
pouvoirs publics : choix des investissements, niveau des prix, politique de
l’emploi… etc, mais où des personnes privées participent au financement
et/ou à la gestion.

1.2.3.2 Les entreprises privées: On distingue :

L’entreprise individuelle: qui appartient en totalité à une seule personne qui assure
la gestion et la direction.

La société: est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent de


mettre en commun leurs biens ou leur travail ou les deux à la fois en vue de partager
le bénéfice qui pourra en résulter.
La coopérative: réunit des personnes qui désirent mettre en commun leurs
économies ainsi que leurs compétences pour l’autosatisfaction des besoins
spécifiques (logement, consommation) sans chercher le profit.

1.3 Les caractéristiques de l'entreprise :

L’entreprise est à la fois:

- Une organisation technique: elle produit des biens et services à partir d’une
combinaison de moyens (capital sous différentes formes, compétences);
- Une organisation économique la création et la répartition de la valeur est une
finalité centrale de l’entreprise;
- Une organisation sociale une cellule sociale et humaine, l’entreprise est
composée de 3 acteurs principaux: Apporteurs de capitaux, Dirigeants,
Salariés. Ces 3 acteurs ont des objectifs et des stratégies individuelles
différentes.-Un centre de décision relativement autonome: calcul
économique, gestion et décisions.

1.4 Les partenaires de l’entreprise:

Pour fonctionner et atteindre ses objectifs, l’entreprise entreprend des relations


avec plusieurs parties qui elles aussi s’intéressent au fonctionnement de l’entreprise
et à son efficacité.

 Clients: le marché de l’entreprise dépend des ventes qu’elle réalise donc des
achats de ses clients (ménages, administrations, autres entreprises,
banques...). P Drucker qualifie le client de «pilier de l’affaire dans la mesure
ou il est le seul à donner du travail à l’entreprise». Il considère que le seul but
de l’entreprise est de satisfaire les besoins du client et à travers lui les
besoins des sociétés toute entière.
 Les autres entreprises: peuvent être fournisseurs dont le prix d’achats des
matières premières , prix d’énergie fournie, installations, services
conditionnent le prix de vente des produits de l’entreprise, ou bien
concurrents que l’entreprise prend en compte( prix appliqués par les
concurrents, caractéristiques de leurs produits).
 Les salariés (syndicats):la charge salariale représente un élément important
du prix de revient du produit de l’entreprise mais aussi la qualité du travail et
la productivité de ses salariés. Les salariés et leurs syndicats suivent de près le
développement de l’entreprise et les décisions prises par cette dernière.
L’entreprise doit concilier exigences des salariés et coût qui permet d’être
compétitive.
 Banques et institutions de crédit: l’entreprise obtiennent des crédits auprès
des banques et verse des intérêts qui représentent un éléments de coût.
 Administrations: Etat et les collectivités locales qui lui réclament des impôts
et des taxes ainsi que les organismes sociaux à qui elle doit verser des
cotisations sociales. Mais elle s’adresse à ces administrations pour obtenir
des aides ou utiliser des biens et services collectifs que ces administrations
créent et entretiennent
 Autres acteurs: investisseurs, public, associations (protection de
l’environnement, associations culturelles ...)

1.5 Principales caractéristiques entrepreneuriales:

 Désir d’accomplissement
 Recherche du pouvoir
 L’autonomie
 La confiance en soi
 Haut niveau d’énergie et de dynamisme
 Persévérance malgré les obstacles
 Tolérance au stress
 Capable de faire face à la concurrence
 Personne orientée vers l’action
 Innovateur
 Capacité de concevoir des projets, de conceptualiser et de se projeter dans
l’avenir

1.6 But et rôle de l'entreprise :


L’entreprise est une réalité sociétale qui influence la société. Sa contribution
économique se manifeste sous forme de création d’emplois, de produits, de valeurs,
de revenus, de ressources pour les collectivités publiques, d’innovation et de la
diffusion du progrès technique.

1.7 Choix de l’idée de projet:

Généralement la recherche de l’idée d’un produit ou d’un service servant à la


création d’une entreprise, peut se faire dans trois directions : la vie quotidienne,
la vie économique ou la vie professionnelle.

La vie quotidienne : en observant son quotidien, on peut facilement trouver


l’idée du projet qu’on veut mettre en place. Ainsi, on peut identifier certains
besoins pouvant être satisfaits par la mise en place de produits ou services non
commercialisés, ou copier une idée réussie et qui a été réalisée par un ami, un
voisin ou un parent.

La vie économique : la consultation des revues et magazines nationales et


internationales peut constituer une source d’idées pour des opportunités
nouvelles. Ainsi des idées pouvant être transposées d’un pays à un autre, en
l’état ou adaptées, en fonction du contexte de ce pays.

La vie professionnelle : présente la troisième source possible d’identification des


idées entrepreneuriales puisque l’observation de son milieu professionnel peut
permettre de découvrir des produits ou services complémentaires à ceux
commercialisés par son patron.

De même, on peut trouver une idée d’un projet entrepreneurial en empruntant


les quatre voies suivantes :

 La commercialisation d’un produit ou service existant déjà sur le marché.


 La mise en place d’un nouveau produit ou d’un nouveau service.
 L’acquisition d’une franchise.
 La reprise d’une entreprise.

Le tableau ci-après expose les avantages et les inconvénients de chaque option.


La création d’entreprise commence par la naissance d’une idée de projet, qui
représente le fruit de réflexion d’un entrepreneur ou d’une équipe
entrepreneuriale.

2. Gestion de projet
2.1 Définition:
Un projet est un ensemble de tâches indissociables permettant de répondre à un
besoin exprimé. Il comprend également les ressources  nécessaires à sa réalisation Il
a une durée finie, caractérisée par une date de début et une date de fin Il peut être
multi technique, mono technique, collectif ou individuel.
2.1.1 Sélection du chef de projet et de son équipe:
Le chef de projet doit savoir motiver son équipe, être un bon formateur, savoir
apprécier les risques, savoir décider et avoir le sens de la communication. Il doit être
capable d’organiser un ensemble d’activités disparates et de travailler avec des
personnes issues d’un large éventail de disciplines. Il est chargé de définir les
objectifs du projet et de proposer les moyens de les atteindre. Il est tenu de spécifier
les méthodes de travail et de s’assurer que la formation adéquate est prodiguée.
Enfin, il évalue la progression et prend les mesures appropriées lorsque le respect du
planning est menacé.
Les membres de l’équipe chargée du projet peuvent être issus des services de
l’entreprise (marketing, finances, comptabilité, opérations, etc.) mais également
d’entités externes (clients, fournisseurs, etc.). Il est important de définir clairement
les rôles et les responsabilités de chacun au sein de l’équipe, comme la participation
à la création du plan du projet, l’accomplissement d’activités spécifiques ou
l’élaboration des rapports concernant la progression du projet et les problèmes
rencontrés. Toute personne travaillant pour le projet fait partie de l’équipe. En
conséquence, la taille et la composition de celle-ci peuvent varier au cours de la
durée de vie du projet.
2.1.2 Portée et objectifs du projet:
Pour gérer un projet, il est important de définir avec soin sa portée, son planning et
les ressources qui lui sont allouées.
 La portée est un bref énoncé des objectifs, qui restitue l’essence des résultats
attendus sous forme de délivrables (project deliverables), ces derniers
représentant les résultats concrets à obtenir tout au long du processus de
conduite de projet. Pendant la durée de vie du projet, la direction se focalise
sur ces délivrables. La réussite de chacun d’eux est liée à des activités. Ainsi,
les changements de portée qui interviennent après le démarrage du projet
accroissent inévitablement les coûts et les durées. Le glissement de la portée
du projet (scope creep) est une des principales causes d’échec.
 Le planning d’un projet doit être aussi précis que possible. Ainsi, la notation «
le premier trimestre 2010 » est trop vague pour la plupart des objectifs. Bien
qu’à ce stade du projet le planning ne soit qu’estimatif, il doit être précis (par
exemple, « le projet devra être achevé le 1er janvier 2010 »).
 Il est essentiel d’estimer les ressources nécessaires au projet, même si c’est
difficile à cette étape. On peut allouer des ressources sous forme de budget,
par exemple250 000€ ou un équivalent personnel.
 Il faut éviter de déclarer que le projet sera conduit « dans la mesure des
ressources disponibles ». Cette formulation suppose que l’on dispose des
ressources suffisantes alors que ce n’est peut-être pas le cas. Une liste
détaillée des ressources allouées permet d’ajuster la portée du projet en
cours de route.
2.3 Les caractéristiques d'un projet:

 Introduction:
*Un projet comporte des caractéristiques spécifiques et mène à la réalisation d'un
produit ou d'un service convenu, dans un contexte précis.

*Les projets ont des buts et objectifs clairement définis et exposés pour produire des
résultats clairement définis. Leur but est de résoudre un problème, ce qui implique
une analyse préalable des besoins. Suggérant un ou plusieurs solutions, ils visent un
changement social durable.

 Caractère d'unicité:

*Le produit ou le service d'un projet est unique ou a un caractère d'unicité.

*Le projet n'est jamais la reproduction à l'identique de ce qui existe déjà.

 Durée limité :

*Les projets sont limités dans le temps et dans l'espace : ils possèdent un début et
une fin et se déroulent dans un lieu et un contexte spécifiques.

*Un projet est un ensembles d'activités organisées en phases ou étapes et formant


l'unité de gestion permettant la réalisation d'un objet défini et précis.

 Objectifs:
*Chaque projet doit comporter des objectifs clairement défini qui permettent la
satisfaction d'un besoin spécifique et particulier.

*Chaque projet a un objectif précis, quantifié ou spécifié sous forme de


caractéristiques formalisant le besoin d'un client identifié, dans le cadre d'une
maison clairement définie.

 Novation:

*Les projets sont une aventure en soi: chaque projet est différent et novateur, il
implique forcément une certaine incertitudes et des risques.

 De l'incertitude :

*Chaque projet implique forcément une certaine incertitudes et des risques .

*Dans tout projet il y a une part d'incertitude liée au caractère unitaire mais aussi à
l'envirenemment extérieur qui peut être difficile à appréhender.

 Des contraintes :

*De délai, de coût et de qualité.

 Irréversibilité forte :

*La capacité d'action est très forte au début mais au fur et à mesure que le projet
avance et que des décisions sont prises, elle diminue car les choix fait en début de
projet limitent les possibilités d'action en fin de projet.

2.4 Planification de projet:


Une fois le projet défini et le processus organisé, l’équipe doit élaborer un plan
identifiant les activités à accomplir et un calendrier d’achèvement. La planification se
fait en cinq étapes :
1. Définition d’un organigramme technique.
2.Établissement du diagramme du projet.
3. Développement du calendrier.
4. Analyse des compromis coût/temps.
5.Évaluation des risques.
2.5 Les acteurs de la gestion de projet:

De nombreux rôles interviennent dans le cycle projet :


Le Client qui est le commanditaire ou maître d’ouvrage du produit ou du service
L’Utilisateur qui bénéficiera du produit ou du service
Le Directeur de Projet qui pilote sa réalisation
Les Chefs de projets, responsables de lots du projet ou responsables d’une
composante du management de projet
L’Equipe projet, en charge du management de projet et composée d’un
ordonnanceur ou planificateur, d’un coordinateur, d’un contrôleur des coûts, d’un
responsable HSE...
Les Architectes fonctionnels et techniques ,responsables de la faisabilité du
projet
Les gestionnaires de contrats, garants des engagements clients / fournisseurs

2.6 Les différents types de projet:


On différenciera les trois grands types de projets suivants :
Le projet « ouvrage » ;
Le projet « produit » ;
Le projet « organisationnel ».
2.6.1 Le projet « ouvrage »:

Le projet dit « ouvrage » ou « projet d’ingénierie » est relatif à un projet unique, non
récurrent, qui s’adresse à un client unique. Exemple : les grands ouvrages d’art qui
s’inscrivent dans la durée (pont, tunnel, autoroute, bibliothèque, musée...).
2.6.2 Le projet « produit »:

Le projet dit « produit » est relatif à un projet qui sera, après une phase non
récurrente, réalisé en plusieurs exemplaires ou en série. De nature éphémère
(avions, automobiles, ordinateurs, médicaments, parfums...), ce type de projet
s’adresse à plusieurs clients.
2.6.3 Le projet « organisationnel »:

Le projet dit « organisationnel » ou « événementiel » n’est pas associé à une


fourniture matérielle mais à un événement temporaire ou à un processus. À titre
d’exemples, on peut citer : le passage à l’euro, l’organisation des jeux Olympiques,
un projet d’entreprise, une manifestation culturelle (exposition...), un changement
de règle comptable, etc.
2.7 Le triangle d’or du projet:
Le triangle est l’image couramment retenue pour caractériser les trois paramètres
fondamentaux d’un projet. La réussite d’un projet passe par la satisfaction des
critères suivants :
Performance (qualité technique) ;
Coûts (qualité économique) ;
Délais (qualité temporelle).
Ce triptyque incontournable qui caractérise le projet est aussi appelé qualité globale.

2.7.1 Le respect de la performance:


Dans ce triptyque, le paramètre « performance » représente l’objet même du projet,
c’est-à-dire sa réalisation d’ordre technique. La maîtrise de la performance est la
plus sûre garantie de réussite d’un projet, car les deux autres paramètres, coûts et
délais en dépendent directement. Négliger le travail préparatoire relatif au
paramètre « performance » entraînera une défaillance d’ordre technique ou
organisationnelle qui donnera lieu irrémédiablement à des retards et à des surcoûts.
2.7.2 Le respect des coûts:
Le paramètre « coûts » représente l’objectif économique du projet, qu’il s’agisse des
recettes ou des dépenses. Ce paramètre essentiel caractérise la réussite ou l’échec
économique d’un projet.
Ce paramètre sera respecté si
:l’on estime avec précision le détail, poste par poste, des coûts du projet ; la bonne
estimation repose sur une connaissance précise du développement projet, des
achats à réaliser et des tâches à exécuter ;l’on maîtrise les dépassements de coûts
internes et externes qui peuvent survenir sur la durée du projet en les analysant et
en les renégociant (contrôle des coûts) ; l’on négocie financièrement toutes les
nouvelles demandes, exprimées par le client, qui interviennent en écart par rapport
au contrat.
2.7.3 Le respect des délais:
Le paramètre « délais » représente le respect de la date de livraison du projet.
Essentiel, il caractérise la réussite ou l’échec calendaire d’un projet. Ce paramètre
sera respecté si:
-L’on estime avec précision les délais d’approvisionnement et les durées de
l’ensemble des tâches du projet ; la bonne estimation repose sur une connaissance
précise du plan de développement projet ;
-L’on maîtrise les dépassements de durée (internes et externes) qui peuvent survenir
sur la durée du projet, en les analysant et en les renégociant (contrôle des délais) ;
-L’on répercute, dans le calendrier contractuel, toutes les nouvelles demandes
exprimées par le client qui interviennent en écart par rapport au contrat.
2.8 Les phases d’évolution du groupe projet:
Le modèle de Tuckman proposé en 1965 est un cycle qui décrit en cinq phases
l’évolution d’un groupe. Ce modèle nous instruit sur l’évolution du groupe de projet.
2.8.1 La phase de forming:
Cette phase de « socialisation » correspond à la constitution du groupe projet. Les
membres du groupe ne connaissent encore ni leur rôle ni leur mission. Cette phase
préliminaire est une phase de découverte et d’incertitude.

2.8.2 La phase de storming:


Cette phase, dite « d’assaut », correspond à une phase de détermination des
objectifs du projet. C’est aussi une phase de conflits et de débats entre les membres
du groupe qui recherchent un « statut » au sein du groupe, mais aussi son contrôle
(leadership).
2.8.3 La phase de norming:
Le groupe étant formé, les rôles et les missions de chacun sont répartis pour réaliser
le projet. Les membres appartiennent à un groupe qui a une cohésion et qui
fonctionne suivant des normes et des règles explicites ou implicites.

2.8.4 La phase de performing:


Les tensions au sein du groupe n’existent plus. Le projet est en cours de
développement et de réalisation. Le groupe devient opérationnel et peut se
concentrer pour réaliser les objectifs attendus.

2.8.5 La phase d’adjourning:


Les tâches confiées sont réalisées. Le groupe projet peut se démanteler.
Conclusion:

L’entrepreneuriat est avant tout un choix stratégique, plutôt une obligation c’est un
projet de société dans la mesure de sa contribution au son développement
économique et social et de de promouvoir de manière pédagogique et coordonnée
la culture ainsi que l’apprentissage entrepreneurial et ce en favorisant l’émergence
de nouvelles générations d’entrepreneurs animés par la passion d’entreprendre et
motivés par une culture d’innovation et par un apprentissage entrepreneurial ainsi
que le développement et la valorisation de la culture entrepreneuriale et de toutes
aptitudes de responsabilité et de créativité et par le développement de toute
ambition personnelle et collective.