Vous êtes sur la page 1sur 15

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS- MOSTAGANEM

FACULTE DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES

Cours de Français juridique


Niveau : 1ère Année Tronc Commun

Responsable de la matière :

Mme. DELLALOU Naouèl

Année universitaire

2019/2020
Les sources du Droit Objectif Algérien

L’article 1er du Code Civil, source formelle écrite de l’ordre juridique algérien, dispose que :
« - La loi régit toutes les matières auxquelles se rapporte la lettre ou l’esprit de l’une de ses
dispositions.
En l’absence d’une disposition légale, le juge se prononce selon les principes du droit musulman et,
à défaut, selon la coutume.
Le cas échéant, il a recours au droit naturel et aux règles de l’équité. »

La loi :

Au sens large, la loi s’entend comme « toute disposition


émanant de l’autorité publique et présentant un caractère
général et obligatoire ». De ce fait, le mot loi est synonyme
de droit écrit ou texte.

Au sens strict, sens que lui donne le droit public : est loi,
toute règle de droit obligatoire émanant de l’organe investi
du pouvoir législatif (en général le Parlement) et élaboré
selon une procédure définit par la constitution (loi : acte
législatif, acte voté par le parlement).

Selon Amine Khaled Hartani dans son ouvrage Français Juridique, l’article ci-dessus établit :

 D’une part, une hiérarchisation et une articulation entre les textes de


différentes origines qu’il conviendra d’analyser ;
 D’autre part, une distinction entre droit légiféré (la disposition légale) et droit
non légiféré dont la fonction est subsidiaire.

Par ailleurs, les sources du Droit peuvent être écrites, non écrites (ex. La coutume), directe ou
indirecte (ex. la jurisprudence).

Le document ci-après résume toutes les normes juridiques algériennes et leur hiérarchie.
Document 11

1
Amine Khaled HARTANI, 2010. Français juridique. Introduction au Droit : Thèmes fondamentaux du Droit
algérien. p-p.46-51
Comprendre les documents

1- Cochez la bonne réponse :


- Un arrêté est un texte émanant de :
a- du Premier ministre ;
b- du ministre ;
c- du Parlement.
- La loi émane :
a- du Parlement ;
b- du conseil de la nation ;
c- du conseil constitutionnel.
- La jurisprudence peut :
a- s’opposer à la loi ;
b- compléter une loi ;
c- modifier un décret.

2- Relisez le Document 1, puis placez les normes juridiques écrites algériennes selon
la conception pyramidale de KELSEN (du supérieur à l’inférieur)

Info !
Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité
supérieure à celle des lois
Utiliser le vocabulaire

1- Dites de quelle source indirecte de droit et non écrite « jurisprudence ou


coutume », relèvent les deux décisions suivantes :

Mme Tartonié, qui travaillait dans un magasin de


vêtements, a été licenciée. Dans son contrat
d’engagement, son patron lui avait imposé la clause
En général la femme mariée prend le
de non concurrence. Un procès l’a opposée à son
nom de son mari, mais ce n’est pas
ancien patron qui a obtenu du tribunal l’interdiction
obligatoire. C’est la…………………………… qu’elle exerce son métier pendant un an. La cour
d’appel en se référant à d’autres affaires de ce genre,
a déclaré cette clause nulle et non avenue en
estimant qu’elle contrevenait au principe de la liberté
du travail puisqu’elle empêchait la salariée de
retrouver un travail. Cette décision relève
de……………………………………………………………………….

ce
2- Complétez avec l'expression convenable : suite à - en vertu de - visant à -
conforment à.

a. Le ministre de l'intérieur a promulgué un arrêté……………. renforcer la sécurité routière.


b. ………………. la loi de 1901, les associations ne doivent pas faire de bénéfices.

c. ……………..l’ordonnance n° 70/20 du 19 février 1970 relative à l’état civil, l’officier de


l’état civile est chargé De constater les naissances et d'en dresser acte.

d. …………………..la décision du juge, M. Dru doit payer la somme due à M. Damon.

3- Réécrivez les phrases en remplaçant les expressions soulignées par des expressions
formées avec les mots de la bulle.

loi jurisprudence arrêté prendre faire


avoir un force
de
a. Cette décision de justice va servir d'exemple pour traiter ce type d'affaires.
b. Le maire a publié un texte relatif à la propreté des rues.
c. Un décret peut avoir la même valeur qu'une loi.
Info !
L’entrée en vigueur de la loi dépend des deux conditions suivantes : sa promulgation et sa publication.
Avant d’être promulguée, la loi est d’abord, proposer puis voter.
Quant à son abrogation, elle peut être expresse ou tacite

Boite à outils
1- Remplacez les verbes soulignés par leurs équivalents choisis dans la liste suivante :
appartient- exerce- assure- s’attribuer-favoriser
a. La loi garantit (…………....) les libertés publiques.
b. La décision revient (.. ..) au peuple par la voix des urnes.
c. Personne n'a le droit de prendre (.. ..) le pouvoir en dehors des élections.
d. Le sénateur nouvellement élu remplit (…………...) sa fonction avec dynamisme.
e. Il faut encourager (…………...) la candidature des femmes.

2- Complétez avec le verbe convenable en le conjuguant au temps qui convient :


déterminer - être édicté - être autorise à - être proclamé.
a. Les décrets d'application d'une loi …………….. quelques semaines après la loi.
b. En raison de la situation politique, l'état d'urgence ………….. hier dans la république
du Patachon.
c. La Constitution…………….. les différents modes de scrutin.
d. Les ressortissants de I'UE ………………. voter aux élections municipales.

3- Faites des phrases en reliant les éléments des trois colonnes.

Le droit pénal compiler a une loi.


Les décrets d'application concerne les personnes qui commettent des infractions.
Un code a pour but de se référent les textes juridiques relatifs a un domaine précis.

4- Complétez les phrases en utilisant les mots et expressions proposés:

Des noms des verbes des expressions introductives


Jurisprudence se référer en cas de
Personnes privées s’appliquer d’une manière générale
Primauté être en conformité avec en application de
a. ……………………, le droit civil…………………aux rapports entre…………… .
b. …………………vide juridique, on……………….à………………………. .
c. …………………principe de…………………, le droit national doit………………..le
droit communautaire.

Quelques Abréviations

L’abréviation L’expression La L’abréviation L’expression La


complète traduction complète traduction
en arabe en arabe

A Arrêté ‫قرار‬ CP Code pénal ‫القانون الجنائي‬

Art. Article ‫مادة‬ AM Arrêté ‫قرار وزاري‬


ministériel

al. Alinéa ‫فقرة‬ CPP Code de ‫قانون‬


procédures ‫اإلجراءات‬
pénales ‫الجزائية‬

D Décret ‫مرسوم‬ crim. Crime ‫جريمة‬

cham. Chambre ‫غرفة‬ dél. Délictuel ‫جنحي‬

CAD Code de ‫مدونة‬ CA Cour d’appel ‫محكمة‬


déontologie ‫االخالقيات‬ ‫االستئناف‬
algérien
cass. Cassation ‫نقض‬ ord. Ordonnance ‫أمر‬

C Code ‫قانون‬ P. Pourvoi ‫طعن‬

CJM Code de ‫العدالة‬ ‫ قانون‬J.O Journal ‫الجريدة الرسمية‬


justice ‫العسكرية‬ officiel
militaire
Glossaire

Abus (lat. abusus) Usage excessif et sanctionné en tant que tel, d’une prérogative ou
‫تجاوز‬ d’une situation en elles-mêmes licites.

Abus de droit (Droit privé) Faute qui consiste à exercer son droit soit de manière
‫تعسف في استعمال الحق‬ anormale sans intérêt pour soi-même, soit dans le dessein de nuire à
autrui, ou, suivant un autre critère, à l’exercer en méconnaissance de
ses devoirs sociaux (théorie d’origine jurisprudentielle.)

Acceptation (Droit civil)1. Acte par lequel une personne donne son agrément à
(lat.acceptatio), une offre légale ou provenant d’un tiers, lui permettant de se
acquiescement prévaloir, si elle le désire d’une situation juridique. 2. Manifestation
‫قبول‬ de volonté par laquelle une personne donne son accord à une offre de
contrat qui lui est faite.

Accord Entente initiale engageant ses partenaires à concourir de bonne foi à


(lat.accordere) l’élaboration d’un contrat dont les conditions sont à déterminer mais
‫ تفاهم‬-‫اتفاق‬ dans la conclusion future est arrêtée dès l’origine, de telles sorte
qu’ils ne peuvent librement s’en déprendre. Ex. accord de principe
sur la conclusion d’un bail.

Suppression d’une règle de droit par une nouvelle disposition qui lui
à la demande d’est substituée. La loi fait obligation à l’autorité
Abrogation administrative d’abroger expressément, d’office ou à la demande
‫ إبطال‬-‫إلغاء‬ d’une personne intéressée, tout règlement illégal dont elle est
l’auteur, ainsi que tout règlement sans objet, que cette situation existe
dès l’origine ou qu’elle résulte de circonstances de droit ou de fait
postérieures à la publication du règlement.

Agrément (Droit administratif) Accord devant être obtenu de l’Administration


‫اعتما د‬ pour que certaines réalisations projetées par les particuliers puissent
être exécutées, ou bénéficient d’un régime financier ou fiscal de
faveur.

Amendement Modification proposée à un texte de loi au cours de sa discussion à


‫تعديل‬ l’assemblée populaire nationale ou au Conseil de la Nation

Synonyme de pardon légal. Sans effacer les faits matériels et leurs


Amnistie conséquences civiles, l’amnistie, prévue par une loi, éteint l’action
‫عفو شامل‬ publique et efface la peine prononcée.

Annulation Anéantissement d’une norme juridique pour qu’elle cesse de produire


‫ابطال‬ des effets pour l’avenir

Article Disposition écrite d’un texte à caractère juridique


‫المادة‬
Réunion de personnes que groupe une communauté de fonctions ou
d’intérêts, régulièrement convoquée et délibérant d’après des règles
Assemblée (subst. fém.) établies en vue de prendre certaines décision ou d’accomplir une
‫ جمعية‬-‫مجلس‬ mission déterminée. Ex. assemblée nationale.

Une clause est une phrase ou un ensemble de phrases contenues dans


Clause le texte d'un acte juridique (tels un contrat, un acte unilatéral, un
‫ شرط‬-‫بند‬ jugement, une loi ou un règlement administratif) où sont définis les
droits et les obligations des personnes concernées par cet acte. Le
mot vient du verbe latin claudere (fermer), ce qui laisse à penser que
pour la compréhension des dispositions qu'elle contient, la clause
doit se suffire à elle même.

Contentieux Ensemble des litiges susceptibles d’être soumis aux tribunaux, soit
(lat.contentiosus) globalement, soit dans un secteur déterminé. Ex. Contentieux
‫منازعات‬ administratif, contentieux commercial, contentieux de la sécurité
sociale…etc.

Contrat Espèce de convention de deux ou plusieurs personnes en vue de faire


‫عقد‬ naître une ou plusieurs obligations.

Convention Accord de deux ou plusieurs volontés individuelles en vue de


‫اتفاقية‬ produire un effet de droit. Le contrat est une espèce qui appartient au
genre qu’est la convention. Les effets de la convention peuvent
différer des effets d’un contrat. Néanmoins, les deux termes sont
souvent utilisés indifféremment.
Coutume
‫عرف‬ Source non écrite du droit consistant dans un usage prolongé
considéré comme obligatoire.

Décret
‫مرسوم‬ Acte juridique exécutoire à portée générale (Règlement) ou
individuelle signée soit par le Président de la République, soit par le
Premier ministre.

Délit
‫جنحة‬ Au sens large, le délit est synonyme d’infraction. Au sens strict, le
délit est une infraction dont l’auteur est puni de peines
correctionnelles.
Entrée en vigueur
‫بدء سيران القانون‬
Le début du caractère obligatoire de la loi. C'est-à-dire le moment à
compter duquel les sujets de droit voient leurs droits et leurs
obligations atteints par la nouvelle loi.
Fiscal (e)
‫جبائي‬- ‫ضريبي‬
Relatif au fisc. Qui se rapporte à l’impôt, à la fiscalité.

Jurisprudence
‫االجتهاد القضائي‬ Source non écrite du droit supposant l’interprétation de la loi par les
tribunaux.
Infraction
‫مخالفة‬ Action ou comportement interdit par la loi et passible de sanctions
pénales prévues par la loi : amende (‫)غرامة‬, peine d’emprisonnement,
peines complémentaires. On distingue 03 catégories d’infraction
selon leur gravité et les peines encourues : les contraventions, les
délits et les crimes (‫)الجرائم‬

Litige
‫نزاع‬ On parle de litige quand une personne ne peut obtenir amiablement la
reconnaissance d’une prérogative qu’elle croit avoir et qu’elle
envisage de saisir un tribunal pour lui soumettre sa prétention. Avant
la saisine du juge, on parle de simple différend ou d’un conflit de
prétentions.
Promulguer (n.f.
promulgation) Donner l’ordre d’exécuter une loi ou un traité dont la teneur où ils
‫اصدار‬ ont été adoptés après avoir vérifié la régularité de leur élaboration ;
déclarer exécutoire la loi ou le traité, en en encadrant le texte de
formules consacrées. Comp. publier, édicter.

Régir Déterminer l'organisation, le déroulement, la structure, la nature de


‫يحكم‬ quelque chose : Les lois qui régissent les sociétés. Commander,
gouverner.

L'adjectif "subsidiaire" signifie "secondaire". Dans


Subsidiaire
une assignation en justice, ou dans des conclusions, il s'agit
‫فرعي‬
d'une prétention dont l' examen par le juge, n'aura lieu que dans le
cas où il aura rejeté la demande présentée comme étant la demande
principale.

Bibliographie

- Abdelhamid Zeroual. 2010. Lexique Français-Arabe du droit des disciplines


auxiliaires. Office des publications universitaires. Alger.
- Amine Khaled HARTANI, 2010. Français juridique. Introduction au Droit : Thèmes
fondamentaux du Droit algérien. Performance éditions.

- Gérard Cornu. 1987. Vocabulaire juridique. Association Henri Capitant. Presses


universitaires de France, Paris.
- Michel Soignet. 2003. Le français juridique, Hachette.