Vous êtes sur la page 1sur 37

BIENVENUE A LA FORMATION EN

GESTION DE LA PAIE

Septembre 2020
CE COURS SERA ADMINISTRE PAR MONSIEUR TOURE
MAHAMADOU BACHOUROU, EXPERT EN :
 MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES
 MANAGEMENT ET STRATEGIE D’ENTREPRISE
 MARKETING MANAGEMENT
 INTELLIGENCE ECONOMIQUE
 INTELLIGENCE NUMERIQUE
 COMMUNICATION DES ORGANISATIONS
Diplômé de HEC-ABIDJAN et de la Fédération Européenne
des Ecoles(FEDE)
Orange MALITEL

71786789 95199007 touremb10@gmail.com


NOM & PRENOM 01

02
PARCOURS SCOLAIRE ET PROFESIONNELS

MOTIVATION & ATTENTES 03


PROGRAMMATION DE LA FORMATION

09H DEBUT DE LA FORMATION

13H:PAUSE

14H: REPRISE

15 H QUESTIONS ET PARTAGE
D’EXPERIENCES

17H: FIN DE LA FORMATION


OJECTIFS DU COURS
Ce séminaire suit les objectifs suivants :

Appréhender la notion de la Gestion et de la Paie

 Connaitre les éléments constitutifs du salaire

Savoir faire le traitement de salaire


Contenu du cours

ETAPE 4

ETAPE 2 DETERMINATION
ETAPE 3 DES COTISATIONS
LE SALAIRE DETERMINATIO
ETAPE 1 SOCIALES
ET METHODES
N DE L’IMPÔT
RAPPEL SUR DE CALCULS
T NOTIONS SUR LE SALAIRE
CERTAINES
(IST)
BRAINSTORMING

01 03

02 Entreprise 04
Gestion

Organisation
Paie
Rappel sur les éléments suivants:
 Le Contrat de travail
Les horaires de travail
 Salaire de base
Sursalaire
 Prime et Indemnité
Heures supplementaires
 Avantage en nature
Salaire Brut
Salaire Brut Imposable
Salaire Net
INTRODUCTION AU SALAIRE
Le salaire peut être défini comme la contrepartie du travail accompli par le
travailleur dans le cadre d’un contrat de travail.
La détermination du salaire
Au Mali, le salaire peut être fixé librement et résulte alors, soit de
l’accord entre l’employeur et le salarié lors de l’embauche, soit de la
convention collective de la branche professionnelle dans laquelle salarié
exerce son travail ou de l’accord collectif d’entreprise ou
d’établissement. Il peut également être fixé par décret et résulte alors
du SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti).
 Les elements du salaire
Le salaire se compose du salaire de base et des éléments accessoires.
1- Le salaire de base : c’est une somme stable que l’employeur doit verser
au salarié en contrepartie de son travail.
2- Les accessoires du salaire : par accessoires du salaire, il faut
entendre ce qui vient s’ajouter au salaire de base qui se
composent des indemnités, des primes, des heures
supplémentaires et des avantages en nature.
 Prime d’ancienneté: elle est due à tout travailleur comptant au
moins 3 ans de présence continue dans l’entreprise.
Elle est calculée en pourcentage sur le salaire minimum de la catégorie de
classement du travailleur. Elle est de 3% après 3ans, 5% après 5ans, plus de
1% par année en plus dans la limite de 15%.
Application Pratique: Cas de M. de TRAORE
M. TRAORE travaille dans une entreprise de transformation des déchets
plastiques implantée à ségou. Il travaille dans ladite entreprise ça fait 7 ans, 5
mois . Sa remuneration est constituée des éléments suivants:
Salaire de base: 200.000
Sursalaire : 300.000
Idemnité de transport : 25000
TAF: Calculer prime d’ancienneté

 les heures supplementaires


On appelle heures supplementaires toutes heures au-delà de
40h par semaine. Elles donnent lieu à une majoration du salaire
dans les conditions et selon les taux suivants :
 Jours ouvrables:
10% du salaire reel lorsque l’exécution du travail se situe de
jour de 41ème heure à la 48ème heure.
. 25% lorsqu’elle se situe de jour au-delà de la 48ème heure
. 50% lorsqu’elle se situe de nuit.
 Les jours non ouvrables
. 50% lorsqu’elle est effectué du jour ;
. 100% lorsqu’elle est effectué de nuit.
Application Pratique : Cas de M.HAIDARA
Monsieur HAIDARA travaille dans une entreprise des solutions numériques
entant qu’agent commercial. Il a un taux horaire de 2500 FCFA. IL a effectué
des heures supplémentaires :
Semaine 1 : 45 heures dont 3 heures sont effectuées de 22 heures à 01
heure du matin.
Semaine 2 : 50 heures dont 4 heures ont été réalisées le 20 janvier
2019 entre 8heures et midi.
Semaine 3 : 51 heures
Semaine 4 : 45 heures dont 2 heures ont été effectuées un jour férié de
nuit
TAF: Calculer son salaire de base ainsi que la majoration de ses heures
supplémentaires .
 Indemnité compensatrice de congé payé
Lorsque le travailleur n’a pas eu droit au congé avant la rupture de son
contrat de travail ou lorsque son contrat est rompu avant qu’il n’ait eu
droit au congé annuel, l’employeur lui doit une indemnité
compensatrice de congé payé .
Pour déterminer le montant de cette indemnité, il suffit d’établir le
salaire moyen journalier(SMJ) en divisant par 30 le salaire moyen
mensuel(SMM) de la période de préférence.
Ensuite, multiplier par le salaire moyen journalier(SMJ) par le nombre
de jours de congé dont le travailleur bénéficie.
Application Pratique: Cas de Madame DIARA
Mme DIARA engagée le 1er février 2019 quitte son emploi le 31
octobre 2019 .
Elle un salaire moyen mensuel de 215000

TAF: Calculer son indemnité compensatrice de congés payés


 L’Indemnité Compensatrice de préavis

Le préavis est prévu respectivement par le code du travail et par la

convention collectives . Ces textes subordonnent la rupture de contrat

de travail à durée indéterminée à un préavis c’est-adire que la partie qui

prend l’initiative de la rupture doit prévenir l’autre partie en avance .

La durée de préavis est fonction des catégories sociaux

professionnelles:
• 8jours pour le personnel engagé à la journée ou à la semaine ;
• 1 mois pour le travailleur dont le salaire est payé au mois ;
• 2 mois pour les agents de maitrise et cas assimilés ;
• 3 mois pour les cadres et personnel de direction.
Comment calcul t-on l’imdemnité Compatrice de préavis ?
Cette indemnité se calcule sur la base de la moyenne de la remuneration
globale effectivement à occasion de deux de dernieres paies .
Le quotient ainsi obtenu est autant de fois qu’il y’a de mois dans la
durée de préavis .
Application Pratique: Cas de Monsieur de KONE
Monsieur KONE est le Directeur des Ressources Humaines au sein de la
nouvelle société assurance(NSA) est licencié après de 6 ans de service avec
dispense executer le préavis .
Ses deux dernieres bulletins de paie indiquent qu’il apercu 450.000 et 460 .
000
TAF: Calculer son indemnité compensatrice de préavis
 l’indemnité de licenciement :
Elle est due en cas de licenciement ou de rupture pour cas de force majeure au
travailleur qui a au moins un an de présence.
Sa base est égale à la moyenne mensuelle de rémunération perçue au cours
de douze dernier mois précédent le licenciement auquel on applique le taux
ci après :
20% pour chacune de 5 premières années ;

25% de la 6ème à la 10ème année incluse ;

30% au-delà.
Application Pratique Cas de Mlle DOUMBIA
Mlle DOUMBIA est secrétaire dans une entreprise de la place, pour des
raisons économiques a été licenciée .
Elle a une ancienneté de 9 ans 5 mois 13 jours dans ladite entreprise et
aperçu 250.000 pendant les 12 derniers mois qui ont précédé son
licenciement.
TAF: Calculer son indemnité de Licenciement
 LES REVENUS SOUMIS A L’IMPOT
Il est institué au profit du budget de l’État un Impôt sur les Traitements et
Salaires applicable à toutes les sommes payées dans l’année aux salariés par
les employeurs publics et privés, directement ou par l’entremise d’un tiers,
en contrepartie ou à l’occasion du travail, , notamment à titre de
gratifications, gages, pourboires et autres rétributions, quelles qu’en soient la
dénomination et la forme.
 Peuvent être affranchies de l’impôt :
 les allocations familiales et les allocations d’assistance à la famille versées
par l’État et les organismes de prévoyance sociale ;
 les majorations de soldes, d’indemnités ou de pensions attribuées en
considération des charges de famille et à condition que tous les salariés
de l’entreprise, sans distinction, bénéficient d’une allocation d’un montant
identique pour une même situation familiale ;
 les indemnités spéciales destinées à couvrir les frais de mission ou de
déplacement, les indemnités de risque ou toute autre indemnité dont
l’exonération est prévue par un texte réglementaire ;
 la retraite des combattants, les pensions servies aux victimes civiles et
militaires de la guerre ou à leurs ayants droit ;
 les rentes viagères et indemnités temporaires attribuées aux victimes
d’accidents de travail ;
 les indemnités de licenciement ou de départ à la retraite, dans la limite
des montants fixés par le Code du travail.
 Détermination de la base d’imposition
Pour la détermination des bases d’imposition, il est tenu compte du
montant total net des traitements, salaires, pécules, indemnités,
émoluments, primes, gratifications et de leurs suppléments ainsi que de
tous autres avantages en argent ou en nature accordés aux intéressés,
sous réserve des dispositions de l’article 3 du codes des impôts.
La réduction pour charge de famille applicable à l’impôt brut est
déterminée comme suit :
Célibataire, divorcé(e) ou veuf 0%

(veuve), sans enfant à charge :


Marié(e), sans enfant à charge : 10%

Par enfant à charge, jusqu’au 2,5%

dixième inclus :
L’enfant majeur infirme donne droit à une réduction d’impôt de 10 %.
Dans le cas d’imposition séparée de la femme mariée, chaque époux dispose
de la réduction de 10 %, majorée éventuellement de celle à laquelle ouvrent
droit les enfants effectivement à sa charge.
Les époux qui le souhaitent, peuvent demander expressément la répartition
entre eux du taux de réduction globale attachée aux enfants à charge, à la
condition que ce taux demeure inchangé.
Sont considérés comme étant à la charge du contribuable, à la condition de
ne pas avoir de revenus distincts de ceux qui servent de base d’imposition
de ce dernier :
 les enfants mineurs ;
 les enfants majeurs autres qu’infirmes ou âgés de moins de 25 ans
lorsqu’ils poursuivent leurs études ou qu’ils accomplissent la durée légale
de leur service militaire ;
 les enfants infirmes.
Application Pratique:
un employé de la nouvelle société d’assurance a perçu au titre du mois de
novembre un salaire se décomposant comme suit :
- salaire de base : 200.000 FCFA
-Sursalaire : 300.000
- indemnité de solidarité : 2 000
- Avantage en nature : 80.000
-Indemnité de transport 25.000
Il est marié père de 4 enfants à charge.
TAF: Calculez son ITS
LE REGIME MALIEN DE SECURITE
SOCIALE: LES COTISATIONS
SOCIALES
Le régime malien de sécurité sociale couvre les salariés des secteurs public
et privé.
Il comprend les branches suivantes :
Part patronale part salariale
 prestations familiales 8%
 Assurance maladie obligatoire 3,50 % 3,06 %
 accidents du travail et maladies professionnelles ; 4%
 vieillesse, invalidité, décès-survivants ; 5,4 % 3,6 %
Les travailleurs indépendants peuvent adhérer volontairement aux
couvertures des différents risques.
Affiliation
Tout employeur est tenu de porter à la connaissance de l'INPS chaque
embauche ou licenciement de personnel dans les 8 jours.
NB: Le montant du salaire pris en considération pour la base de calcul des
cotisations ne peut, en aucun cas, être inférieur au montant du SMIG.
Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) correspond à compter
du 1er janvier 2016 à :
40.000 Francs CFA1 par mois,
230,77 F CFA par heure.
 Travailleurs indépendants
L'adhésion des travailleurs indépendants aux différents risques est
volontaire.
Les revenus trimestriels des travailleurs non-salariés sont classés en
catégories et qui déterminent le montant des cotisations versées pour les
prestations familiales, l'AMO et les pensions :
Les taux de cotisations sont fixés comme suit :
Prestations familiales : 8%
Assurance vielleuse 9%
Assurances maladies obligatoire 6.56%
Classes Revenus Plafonds Cotisation par
trimestriels trimestre

1 Moins de 150.000 F CFA 125.000 F CFA 29450

2 150.000 à 450.000 F CFA 400.000 F CFA 94240

3 450.000 à 750.000 F CFA 675.000 F CFA 159030

4 750.000 à 1.000.000 F CFA 900.000 F CFA 212040

5 Plus de 1.500.000 F CFA 1.000.000 F CFA 235600

NB : Les cotisations sont versées trimestriellement et est effectuées


dans les 15 jours qui suivent le trimestre concerné
APPLICATION PRATIQUE
 CAS d’UN SALARIE
Monsieur MAIGA travaille dans une entreprise de fabrication des produits
cosmétiques. Sa rémunération est constituée des éléments suivants :
Salaire de base 200.000
Sursalaire : 220.000
Avantage en nature 100.000
Indemnité de transport 30.000
Indemnité de fonction de 60.000
TAF: Calculer ses cotisations sociales (part entreprise et part salariale)
Cas d’un travailleur indépendant
Madame Keita est commerçante au grand marché de Bamako. Elle voudrait
s’affilier à l’INPS et payer ses cotisations. Elle a un revenu trimestriel de
650.000 FCFA.
TAF: Calculer ses cotisations à verser par trimestre
 Calcul de la pension de retraite normale :

la pension de retraite normale est calculée sur la base de trois éléments :


- la rémunération mensuelle moyenne (RMM) des rémunérations soumises
à cotisation au cours des huit dernières années d’activité
-le taux d’annuité (TA) qui est fixé par la loi à 2%
- le nombre d’années d’activité salariée ayant donné lieu à cotisation ou
années ou durée d’assurance (DA)
Le montant de la pension de retraite normale ou la pension principale (PP)
s’obtient en appliquant la formule suivante : PP = RMM X TA X DA
Application Pratique
Monsieur TOURE âgé de 56 ans comptant 17 années d’activité salariée ayant
donné lieu à cotisation qui a eu une rémunération totale de 9 463 616 FCFA
au cours des huit dernières années d’activité.
TAF: Calculer sa pension de retraite
MERCI DE VOTRE AIMABLE
ATTENTION !
Marquons l’histoire professionnelle par notre
contribution à la construction des organisations
efficaces et compétitives.
touremb10@gmail,com
0022371786789(watsapp)/95199007