Vous êtes sur la page 1sur 6

1

ACTE D’ECHANGE
ENTRE
MADAME AISSATOU CISSE
AU PROFIT
MONSIEUR EL HADJ MAMADOU NDIAYE
DES LOT N°866 ET 868 – CITE AINOUMADI
MORCELLEMENT DU TITRE FONCIER NUMERO 406/DP
AGD/RVS
L’AN DEUX MILLE DIX,

LE     

Pardevant Maître Aïssatou Guèye DIAGNE, Notaire à Dakar, titulaire de l’office


notarial sise au 16 Rue Emile Zola, soussignée ;

A RECU le présent acte d’ECHANGE.

A LA REQUETE DE :

« PREMIER ECHANGISTE »

Madame Aïssatou CISSE, Infirmière d’Etat à la retraite, demeurant à


Dakar, Scat Urbam – N°69,
Née le six octobre mil neuf cent quarante cinq à Dakar,
Titulaire de la carte d’identité sénégalaise numéro 2 751 1945 04039 délivrée à Dakar le
17 juin 2006,

« DEUXIEME ECHANGISTE »

Monsieur El Hadji Mamadou NDIAYE, Infirmier d’Etat, demeurant à


Nioro – Poste de Santé de Diamaguène,
Né le dix huit juillet mil neuf cent cinquante six à Mbour,
Titulaire de la carte d’identification nationale numéro 1 596 1956 00070
délivrée à Dakar le 16 juillet 2006,
De statut musulman et marié selon les coutumes de ce rite.

Le mot « ECHANGISTES » désigne le « premier échangiste » et le


« deuxième échangiste ».

ECHANGE

LESQUELS ont procédé entre eux à l’ECHANGE ci-après :

Madame Aïssatou CISSE, a cédé à titre d’ECHANGE, en s’obligeant à toutes les


garanties ordinaires et de droit, au profit de Monsieur El Hadji Mamadou NDIAYE, qui
accepte :

L'immeuble dont la désignation suit :

DESIGNATION

Une parcelle de terrain nu et à bâtir située à KEUR MASSAR (Banlieue de Dakar), au


lieu dit "Aïnoumadi", formant le lot numéro HUIT CENT SOIXANTE SIX (866) d'une
contenance superficielle de CENT CINQUANTE CINQUENTE ET UN (151) M2, à distraire
par voie de morcellement du plus grand Titre Foncier numéro QUATRE CENT SIX de
Dagoudane Pikine (406/DP).

1
2

Tel au surplus que ledit immeuble s'étend, se poursuit et comporte avec toutes ses
dépendances et aisances, sans aucune exception ni réserve, et sans garantie de la part du vendeur
pour bon ou mauvais état du sol ou du sous sol, stérilité, inondation ou autres et à charge par
l'acquéreur de souffrir les servitudes passives de toute nature qui peuvent ou pourront grever l'a
parcelle vendue, sauf par lui à s'en défendre et à profiter de celles actives, le tout s'il en existe à
ses risques et périls, sans recours contre le vendeur.

EN CONTRE ECHANGE

Monsieur El Hadji Mamadou NDIAYE cède à titre d’ECHANGE, en s’obligeant à


toutes les garanties ordinaires et de droit, au profit de Madame Aïssatou CISSE, qui accepte :

L'immeuble dont la désignation suit :

DESIGNATION

Une parcelle de terrain nu et à bâtir située à KEUR MASSAR (Banlieue de Dakar), au


lieu dit "Aïnoumadi", formant le lot numéro HUIT CENT SOIXANTE HUIT (868) d'une
contenance superficielle de CENT CINQUANTE (150) M2, à distraire par voie de
morcellement du plus grand Titre Foncier numéro QUATRE CENT SIX de Dagoudane Pikine
(406/DP).

Tel au surplus que ledit immeuble s'étend, se poursuit et comporte avec toutes ses
dépendances et aisances, sans aucune exception ni réserve, et sans garantie de la part du vendeur
pour bon ou mauvais état du sol ou du sous sol, stérilité, inondation ou autres et à charge par
l'acquéreur de souffrir les servitudes passives de toute nature qui peuvent ou pourront grever l'a
parcelle vendue, sauf par lui à s'en défendre et à profiter de celles actives, le tout s'il en existe à
ses risques et périls, sans recours contre le vendeur.

ETABLISSEMENT DES ORIGNES DES BIENS ECHANGES

En ce qui concerne le lot numéro 866

ORIGINE DE PROPRIETE

Le lot numéro 866 à distraire du titre foncier numéro 406/DP appartient en


toute propriété à Madame Aïssatou CISSE par l’acquisition qu’elle en a fait de la Société pour
la Promotion de l’Habitat Social « SPHS », suivant acte de vente reçu le29 septembre 1989 par
Maître Aïssatou GUEYE DIAGNE, Notaire à Dakar, enregistré à Dagoudane Pikine, Bordereau
numéro 1536/4, le 28 octobre 1989, volume III - Folio 25 - Case 1536 aux droits de 50 957
francs cfa perçus.

Ladite vente a eu lieu moyennant le prix principal de CINQ CENT NEUF


MILLE CINQ CENT SOIXANTE QUINZE (509 575) FCFA payé et quittancé dans ledit acte.
En ce qui concerne le lot numéro 868

ORIGINE DE PROPRIETE

Le lot numéro 868 à distraire du titre foncier numéro 406/DP appartient en


toute propriété) Monsieur El Hadji Mamadou NDIAYE par l’acquisition qu’il en a fait de la
Société pour la Promotion de l’Habitat Social « SPHS », suivant acte de vente reçu par Maître
Aïssatou GUEYE DIAGNE, Notaire à Dakar, enregistré à Dagoudane Pikine, Bordereau numéro
1440/5 - le 25 septembre 2007 - volume VIII - Folio 106 - case 2191- aux droits de 76 400
francs cfa perçus.

Ladite vente a eu lieu moyennant le prix principal de CINQ CENT NEUF


MILLE CINQ CENT SOIXANTE QUINZE (509 575) FCFA payé et quittancé dans ledit acte.

2
3

Les parties dispensent expressément le notaire soussigné de relater plus longuement ici l’origine
de propriété et d’un commun accord, décident de vouloir se référer aux bordereaux analytiques contenus
dans les copies des titres fonciers.

PROPRIETE ET JOUISSANCE

Les échangistes seront respectivement propriétaires des immeubles qu’ils reçoivent en


vertu de l’échange au moyen et par le seul fait des présentes à compter de ce jour.

Ils en auront la jouissance également à compter de ce jour, par la prise de possession


réelle, les immeubles étant libres de toute location, occupation ou réquisition quelconques, ainsi
que les échangistes le déclarent sous leur responsabilité.

CHARGES ET CONDITIONS

Le présent échange est fait sous les charges et conditions ordinaires et de droit et
notamment sous celles suivantes que les échangistes s’obligent respectivement à exécuter, savoir :
en pareille matière et sous celles suivantes que l'acquéreur s'oblige formellement à exécuter et
accomplir, savoir :
1°)-Garanties
De prendre l’IMMEUBLE présentement échangé dans son état actuel, sans pouvoir
exercer aucun recours ni répétition contre le co-échangiste, à raison
 Soit de fouilles, carrières, remblais qui auraient pu être faits et de tous
mouvements de terrain qui en résulteraient par la suite, la nature du sol et du sous-
sol n’étant pas garantie.
 Soit de mitoyennetés, de communautés ou de défauts d’alignement,
 Soit enfin, pour erreur dans la désignation ou la superficie sus-indiquée, la
différence de mesure en plus ou en moins excédât-elle un/vingtième, devant faire
le profit ou la perte de l’échangiste concerné.
2°)-Servitudes
De souffrir les servitudes passives, apparentes ou occultes, continues ou discontinues,
qui peuvent et pourront grever les immeubles échangés, sauf à s'en défendre et à profiter de celles
actives, le tout s'il en existe aux risques et périls de chacun des échangistes, sans que la présente
clause puisse conférer à qui que ce soit plus de droit qu'il en aurait, en vertu de tous titres
réguliers non prescrits ou de la loi.
A cet égard les échangistes déclarent qu’ils n’ont respectivement créé ni laissé
acquérir aucune servitude sur les immeubles échangés, et qu’à leur connaissance, il n’en existe
aucune autre que celle pouvant être énoncée ci-dessus ou encore résultant de tous titres anciens, de
la situation naturelle des lieux, des dispositions d’urbanisme et de la Loi.
3°)-Impôts et charges
D'acquitter à compter du jour de l'entrée en jouissance, tous les impôts, contributions et
autres charges de toute nature auxquels lesdits immeubles peuvent ou pourront être assujettis.
4°)-Frais
Tous les frais, droits et émoluments des présentes et ceux qui en seront la suite ou la
conséquence sont à la charge de Madame Aïssatou CISSE qui s’y oblige.

DISPENSE D’URBANISME

Les co-échangistes reconnaissent que, bien qu’avertis par le Notaire soussigné de la


nécessité d’obtenir des renseignements d’urbanisme, ils ont requis l’établissement de l’acte sans
la production de ces pièces.
Ils déclarent être parfaitement informés de la situation des BIENS échangés à cet
égard, et se reconnaissent seuls responsables des conséquences entraînées par l’existence de
servitudes particulières, renonçant à tous recours entre eux ou contre le Notaire.

SITUATION HYPOTHECAIRE

3
4

Les co-échangistes reconnaissent avoir pris connaissance des états de droits réels
délivrés par monsieur le Conservateur de la propriété foncière compétent le concernant chacun
des immeubles sus-désignés et desquels il résulte que lesdits immeubles sont libres de tout
privilèges, hypothèque, inscription ou autre.

PUBLICITE FONCIERE

Les présentes seront publiées au bureau de la conservation de la propriété foncière compétent.


Pour l’accomplissement des formalités liées aux présentes, les parties agissant dans un
intérêt commun confèrent tous pouvoirs à tout clerc de l’Etude du notaire Maître Aïssatou
GUEYE DIAGNE à l’effet de faire dresser tout acte rectificatif ou complémentaire pour mettre le
présent acte en concordance avec les documents hypothécaires, cadastraux ou d’état civil.
Si lors de l’accomplissement des ces formalités, il existe ou survient dans les délais
légaux, des inscriptions sur les immeubles échangés, les échangistes s’obligent à rapporter les
mainlevées et certificats de radiation à leurs frais, dans les trois mois de la dénonciation amiable
qui lui en serait faite au domicile ci-dessus élu.

TITRES

Les parties se sont respectivement remis les titres de propriété des immeubles
échangés.
Au surplus chacun des échangistes est subrogé dans les droits de l’autre pour se faire
délivrer, à ses frais, tous extraits et copies authentiques concernant l’immeuble par lui reçu.

DECLARATIONS

Les parties déclarent :

Les co-échangistes déclarent par eux-mêmes que leur nationalité et leur résidence sont
celles indiquées en tête des présentes et qu’ils ne sont soumis à aucune mesure pouvant porter
atteinte à leur capacité.

ELECTION DE DOMICILE

Pour l'exécution des présentes et de leurs suites, les parties élisent domicile en l’Office
Notarial.

AFFIRMATION DE SINCERITE

Avant de clore et conformément à la loi, le Notaire soussigné a donné lecture aux


parties, qui le reconnaissent, des articles 618, 619 et 646 du Code

général des impôts du Sénégal ainsi que les dispositions du Code Pénal le tout relatif aux
dissimulations.

Les parties reconnaissent également que le Notaire soussigné leur a donné


connaissance des dispositions de l'article 1001 du Code Général des Impôts précité, instituant au
profit du Trésor un droit de préemption sur l’immeuble dont le prix est estimé insuffisant, et leur
a expliqué les conséquences pouvant résulter à l'encontre tant du vendeur que de l'acquéreur de
l'application éventuelle de ces dispositions fiscales.

Chacune des parties interpellée séparément a affirmé, sous les peines édictées par
l'article 463 du Code Général des Impôts du Sénégal, que le présent acte exprime l’intégralité du
prix convenu.

De son côté, le notaire soussigné affirme qu’à sa connaissance le présent acte n’est
modifié ni contredit par aucune contre-lettre contenant augmentation du prix ci-dessus fixé.

DONT ACTE EN MINUTE SUR CINQ PAGES.

4
5

Comprenant : Paraphes

Fait et passé aux lieu, jour, mois et an ci-dessus indiqués.


Et après lecture faite, les parties ont signé le présent acte
avec le Notaire soussigné.

- renvoi approuvé : - barre tirée dans des blancs : - blanc bâtonné :


- ligne entière rayée : - chiffre rayé nul : - mot nul :

5
6