Vous êtes sur la page 1sur 51

LES

SECRETS
DE L’ÉCRITURE WEB

CONSEILS ET ASTUCES PRATIQUES


POUR RÉDIGER LE TEXTE PARFAIT SUR
INTERNET

PAR ISABELLE BONTRIDDER 1


Sommaire

Table des matières

À propos de ce livre ...................................................................................................................................... 4

Introduction ...................................................................................................................................................... 5

1. Préparation du texte​................................................................................................................................. 6

La rédaction web ........................................................................................................................................ 7

Le rédacteur web ....................................................................................................................................... 8

Le lecteur ....................................................................................................................................................... 9

L’internaute et le principe d’empathie ................................................................................................ 9

Les moteurs de recherche et le SEO ................................................................................................ 10

Un brief clair ............................................................................................................................................. 12

La cible de l’article .................................................................................................................................... 13

L’objectif de l’article ................................................................................................................................ 14

L’angle de l’article ...................................................................................................................................... 15

Le plan de l’article ..................................................................................................................................... 16

La charte éditoriale .................................................................................................................................. 17

Analyse de mots-clés ............................................................................................................................. 18

Définition : Mot-clé .................................................................................................................................... 19

Procédure d’analyse de mots-clés .................................................................................................... 19

Conclusion ................................................................................................................................................. 25

2
2. Rédaction du texte ................................................................................................................................. 26

Les zones chaudes du texte ............................................................................................................... 27

la strucure d’un article de blog ...................................................................................................... 28

Le titre ............................................................................................................................................................. 30

Le chapeau ...................................................................................................................................................... 31

L’accroche ..................................................................................................................................................... 32

Les intertitres ............................................................................................................................................. 33

Le corps du texte ....................................................................................................................................... 34

La relance ..................................................................................................................................................... 35

La chute .......................................................................................................................................................... 36

Les liens hypertextes ............................................................................................................................... 37

Les images ...................................................................................................................................................... 38

La balise Title ............................................................................................................................................... 39

La balise meta description ...................................................................................................................... 41

L’URL .................................................................................................................................................................. 42

Conclusion .................................................................................................................................................. 43

3. Relecture du texte .................................................................................................................................. 44

Relire le lendemain ................................................................................................................................ 45

Relire à la machette .............................................................................................................................. 46

Relire à voix haute ................................................................................................................................. 46

Relire en sens inverse .......................................................................................................................... 46

Relire avec la gomme ............................................................................................................................. 47

Conclusion ...................................................................................................................................................... 48

Sources .............................................................................................................................................................. 49

3
À propos de ce livre
L’écriture web a ses spécificités. On ne rédige
pas pour le web comme on écrit pour un
magazine papier. Sur les deux supports, les
règles d’écriture se ressemblent mais divergent
singulièrement. Pas toujours simple de prendre
la plume. L’écriture a ses secrets, et certains
se sentent parfois dépourvus lorsqu’ils doivent
coucher leurs idées sur papier.

L’écriture sur Internet s’avère pourtant indispensable à toute bonne stratégie


digitale. Les mots permettent d’expliquer, de convaincre, de convertir. Ils
sont l’un des critères les plus importants en matière de référencement natu-
rel. Et puis, comment se rendre crédible auprès de clients potentiels avec
un site truffé de fautes d’orthographe, de tournures mal senties et de pages
obsolètes ? Une stratégie de contenu bien ficelée fait partie intégrante du
succès d’un site web.

Ce livre s’adresse à toute personne désireuse d’améliorer son style rédac-


tionnel sur Internet : les dirigeants de start-up, les indépendants, les chargés
de communication, les blogueurs. Ce guide d’écriture concret vous prend
par la main et vous accompagne étape par étape, tout au long du processus
de rédaction de votre texte. À la fin de ce manuel, vous détiendrez de
nombreuses astuces rédactionnelles et serez prêt à composer l’article
parfait : celui qui convertit et transforme l’internaute en client.

(www.betterweb.be) est mon agence web fondée en


2015. Mon objectif : vous aider à améliorer la visibilité de votre entreprise
sur Internet au moyen de la stratégie de contenu, de la rédaction web et du
référencement naturel.

Bonne lecture !

4
Introduction
Faites-vous partie de ces gens qui considèrent que tout le monde sait écrire ?
Aujourd’hui, chacun s’accorde à dire que la conception, la maintenance
ou le graphisme d’un site web constituent des métiers à part entière.
Qu’en est-il de la rédaction ? Depuis l’avènement du blog, partager des
contenus sur Internet relève de la parfaite simplicité. La mise en ligne d’un
site WordPress ne prend pas plus de 5 minutes. Tout le monde a appris à
disserter à l’école.

Ces dernières années, les blogs ont donc fleuri sur Internet. Bon nombre
d’entreprises produisent leur propre contenu… pour un résultat souvent
plus que moyen.

Ecrire est un art, rédiger pour le web un métier. Accoler les mots n’est pas
suffisant pour publier un texte sur Internet. Le rédacteur web a le sens de la
formule. Il trouve les termes justes pour communiquer son message, utilise
les tournures de phrases qui ont fait leurs preuves. Avant de se lancer dans
l’écriture, il prépare le terrain et détermine les objectifs de son message. Le
journaliste web se renseigne sur son audience, investigue et optimise son
contenu pour les internautes et les moteurs de recherche.

La première partie de ce livre va vous montrer comment organiser conve-


nablement la rédaction de votre texte : déterminer la cible et les objectifs
de l’article, élaborer le plan, fixer l’angle et concevoir une charte éditoriale.
Dans le deuxième chapitre, vous mettrez les mains dans le cambouis et
apprendrez à rédiger et optimiser les différentes zones chaudes du texte : le
titre, le chapeau, les intertitres, l’accroche, la chute. Le dernier chapitre vous
révèlera les différentes techniques de relecture du texte.

Dans la section « conseils », vous découvrirez des astuces pratiques et


concrètes sur les règles de la rédaction web. Après avoir lu ce livre, vous
serez capable d’écrire un article seul. Un billet optimisé pour l’internaute et
pour les moteurs de recherche.

En toute autonomie, vous pourrez ainsi faire vivre votre site Internet et
pousser votre projet web vers la réussite.

5
1. Préparation du texte

6
Avant de commencer à écrire votre texte, préparez le terrain. À qui allez-
vous vous adresser ? Un brief clair détermine la cible de votre article, son
objectif et son angle. Vous pouvez traiter une même information de 1000
manières différentes. L’élaboration du plan va structurer vos idées et vous
prêter assistance dans la rédaction de votre billet.

Pour une cohérence optimale, n’oubliez pas de mettre en place une charte
éditoriale. Quel ton allez-vous utiliser pour parler à votre audience ? Quel
engagement moral prenez-vous auprès de vos lecteurs ?

Enfin, l’analyse de mots-clés va vous permettre d’affiner la thématique


à aborder. Les expressions tapées par l’internaute sur les moteurs de
recherche vous aident à comprendre votre cible et à sélectionner les sujets
qui l’intéressent.

La rédaction web

La rédaction web a ses spécificités. Un journaliste en ligne n’écrit pas pour


Internet comme il rédigerait pour un magazine papier. C’est d’ailleurs pareil
en ce qui concerne l’écriture radiophonique et télévisuelle. Un journaliste de
presse écrite ne compose pas ses billets de la même façon qu’un journaliste
radio qui écrit lui-même différemment d’un journaliste de télévision.

L’écriture web possède ses propres caractéristiques. Le mode de lecture à


l’écran présente des singularités. Le support, lui-même source de lumière,
fatigue le regard. Sur Internet, la lisibilité prime.

La langue du web constitue un langage de conversation, d’incitation et de


conversion. Un mécanisme très différent du papier. On n’achète pas un
magazine pour discuter ou se faire livrer des baskets. Sur Internet, l’inter-
naute recherche des informations, fait du shopping. Il commente, donne son
avis et se met en relation.

7
L’écriture web est ainsi :

Percutante Simple

Fonctionnelle Rythmée

Économe Imagée

Dépouillée Proche

Concise Complice

La rédaction web ne supporte pas la complication. Elle vise l’efficacité


dans la transmission du message et délaisse les effets de style. Vous optez
pour l’originalité dans le choix de vos expressions ? Tant mieux, c’est un
plus bienvenu. Mais sur Internet, concentrez-vous d’abord sur la rigueur et
la justesse de la formulation. En restant simple et concis, vous ne pourrez
jamais vous tromper.

Le rédacteur web 

La rédaction sur Internet fait partie des nouveaux métiers du web. Pour
écrire des papiers de qualité et alimenter leurs sites de contenus accro-
cheurs, de nombreuses entreprises font aujourd’hui appel aux services d’un
rédacteur web.

Les tâches du rédacteur web varient et apportent une plus-value aux textes
publiés sur le site. Le rédacteur de contenu :

Structure les informations Adapte son écriture à la cible

Donne du rythme aux idées Rédige des textes pensés pour


le référencement
Affine et perfectionne le contenu
des sites web S’exprime dans un Français parfait

Produit des contenus dynamiques et fluides Connaît les expressions qui font mouche

Réalise des analyses de mots clés spéci- À une orthographe et une syntaxe
fiques irréprochables

8
Apporte des idées nouvelles et innovantes Propose des angles d’attaque spécifiques.

POUR ALLER PLUS LOIN Envie d’en apprendre davantage sur le métier de rédacteur web ?
Allez lire cet article : « Le métier de rédacteur web »

Le lecteur

Sur Internet, le rédacteur web s’adresse à deux types de lecteurs : l’inter-


naute et les moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing, etc.)

Voilà l’une des caractéristiques principales de l’écriture web. Lorsque vous


rédigez pour Internet, ne perdez jamais de vue cette dualité. Vous allez
devoir parler la langue de vos deux lecteurs, aussi différents soient-ils.

‐‐L’INTERNAUTE ET LE PRINCIPE D’EMPATHIE


Votre premier lecteur est l’internaute. En quelques secondes seulement,
vous allez devoir capter son attention. Sur Internet, la concurrence fait rage.
Un seul mot peut inciter au clic et vous démarquer de vos concurrents.
Votre visiteur doit se sentir concerné. Sinon, il ira voir ailleurs.

Définition
Le principe d’empathie prévaut sur Internet.

L’empathie représente la faculté intuitive de se mettre à la place d’au-


trui, de percevoir ce qu’il ressent. L’empathie constitue une forme de
compréhension affective de l’autre.

Lorsque vous rédigez un texte, mettez-vous toujours dans la peau de votre


cible. Imaginez-vous éprouver ses émotions, ses besoins, ses envies.
Parlez-lui d’elle.

9
Comment appliquer le principe d’empathie ?
Commencez par vous pencher sur les attentes de votre lecteur. Que vient-il
chercher sur votre site ? Pourquoi se trouve-t-il là ? Comment allez-vous
répondre à son besoin ? Centrez-vous sur votre lectorat et faites un pas de
côté. Pas besoin de mettre vos compétences en avant pour prouver que
vous en valez la peine. Quand elle visite votre site, l’audience ne vient pas
pour évaluer vos qualités et prendre connaissance de votre point de vue. Le
lecteur s’intéresse à ce qui LE concerne et souhaite découvrir ce que vous
allez LUI procurer.

Alors… Mettez votre égo de côté et centrez-vous sur votre visiteur. Que
promettez-vous à votre cible ? Qu’allez-vous lui apporter ? Comment allez-
vous l’aider à résoudre ses problèmes et à réaliser ses rêves ?

CONSEIL

Prenez un papier et listez une trentaine de questions que se pose


votre cible. Cet inventaire vous aidera a mieux comprendre votre
lectorat. Vous pourrez alors adapter votre langage ecrit, utiliser le
vocabulaire adéquat et produire les contenus attendus.

‐‐LES MOTEURS DE RECHERCHE ET LE SEO

Votre deuxième lecteur est un robot et répond au doux nom de « Google-


bot ».

Googlebot est le robot d’exploration de Google. Il détecte et parcourt


les sites web en suivant des liens d’une page à une autre. Googlebot
passe régulièrement sur votre site et scanne vos pages web pour les
indexer dans ses pages de résultats (les SERP’s)1.

1 https://support.google.com/webmasters/answer/1061943?hl=fr

10
Définition

Le rédacteur web optimise ses textes pour aider Googlebot à comprendre


leur contenu. Cette optimisation s’appelle « le référencement naturel » ou «
SEO » (Search Engine Optimization). Vous désirez améliorer votre présence
sur le Web ? Impossible alors de vous passer du référencement naturel : il
génère 30 à 50% du trafic entrant d’un site web.

Le SEO est l’optimisation pour les moteurs de recherche. Le SEO


représente un ensemble de techniques mises en place par le référen-
ceur pour expliquer le sens d’une page web aux moteurs de recherche.

Objectif du référencement naturel ? Faire apparaître votre page dans les 3


premiers résultats de Google.

Objectif du référencement : positionner votre page dans les


3 premiers résultats de Google

POUR ALLER PLUS LOIN : Envie d’en apprendre davantage sur le SEO ? Je vous invite
à aller lire cet article : « Qu’est-ce que le référencement naturel et à quoi ça sert ? »

11
La façon dont votre site est codé influence son positionnement dans les
moteurs de recherche. Au plus votre site plait à Google, au mieux il sera
référencé.

Heureusement, plus besoin aujourd’hui d’avoir de solides connaissances


informatiques pour optimiser les balises d’un site Internet. Plus tard dans
ce livre, vous apprendrez à travailler les zones chaudes de votre texte afin
d’aider Googlebot à comprendre votre page web.

CONSEIL

Vous souhaitez améliorer le référencement naturel de votre


site ? Le critère de contenu constitue probablement le critère de
pertinence le plus important aux yeux de Google. Pour acquérir
de la visibilité, réapprovisionnez régulièrement votre site web en
contenus de qualité.

Un brief clair

Avant de débuter l’écriture de votre article, rédigez un brief clair. Cette étape
ne peut être omise. Surtout si vous écrivez pour un client. Sans briefing,
vous ne pourrez saisir les enjeux de la situation. Un texte écrit sans briefing
est souvent à mettre à la poubelle. Pour gagner du temps, soyez donc
vigilant.

Le « brief » ou « briefing » est un exposé précis, écrit ou oral, jetant


les bases d’un problème ainsi que les objectifs à atteindre. Il peut
éventuellement prendre la forme d’une réunion d’information, en vue
d’échanger des idées2.

2 http://www.e-marketing.fr/Definitions-Glossaire/Brief-briefing-238557.htm#MrljBMbIOTxyC18E.97

12
Le brief détaille :

La cible Le plan

L’objectif La charte éditoriale

L’angle

‐‐ La cible de l’article
Comment le rédacteur web peut-il écrire un article s’il ne sait pas à qui il
s’adresse ? Avant d’élaborer votre texte, penchez-vous sur votre audience.
Souvenez-vous du principe d’empathie. Pour vous mettre à la place de
votre visiteur, vous devez savoir qui il est.

Pour le content marketing, la « cible » représente la population que l’on


souhaite toucher et amener à entreprendre une action.

Souvent, lorsque je demande à mes clients de me décrire leur cible, ils me


rétorquent fièrement : « Je veux m’adresser à un public large : les 7 à 77 ans !
». Ma réponse reste identique : « Un lectorat aussi vaste n’existe pas. Affi-
nez votre audience. » S’adresser à tout le monde équivaut à ne s’adresser à
personne.

Lorsque vous connaîtrez votre cible avec précision et quand vous aurez
clarifié ses besoins, vous pourrez l’aider à résoudre son problème.

CONSEIL

Pour vous aider à déterminer votre cible, appliquez la « technique


du persona ». Cette méthode consiste à inventer un personnage
de toute pièce. Ce personnage est votre client idéal. Est-ce un
homme ? Une femme ? Comment s’appelle-t-il ? Précisez son
état civil ? Son âge ? Son niveau d’étude ? N’oubliez pas de lui
associer un visage à l’aide d’une photo.

13
‐‐L’objectif de l’article
Penchez-vous ensuite sur l’objectif de votre page web. Pourquoi
souhaitez-vous améliorer le contenu de votre site web ? Qu’essayez-vous
d’accomplir ? Chacune des pages HTML de votre site doit posséder une
mission propre. Sur Internet, on n’écrit pas des articles pour faire joli. Le
contenu publié doit servir les objectifs commerciaux de l’entreprise.

Sur Internet, la conversion l’emporte.

La conversion représente le fait qu’un internaute réalise l’action recher-


chée lors d’une campagne sur Internet. Cette action peut constituer un
achat, le fait de télécharger un livre blanc, de remplir un formulaire de
contact, de demander un devis, etc.

Déterminez un but pour chacune des pages de votre site web. C’est ainsi
que vos efforts sur Internet seront récompensés.

Quel objectif pour ma page ?

Faire connaître ma Développer ma Obtenir un lead


marque ou mon entre- communauté sur les (adresse email, télé-
prise réseaux sociaux phone, etc.)

Amener l’internaute Inciter à envoyer un Recevoir une de-


à effectuer un achat formulaire complété mande d’information

Inviter le visiteur à Envoyer un devis Etc.


souscrire à la
newsletter

14
Lorsque vous déterminez vos objectifs, assurez-vous qu’ils respectent bien la
règle de l’objectif SMART. Vos objectifs doivent être :

N’oubliez pas de communiquer au rédacteur web le but de chacune de vos


pages. Tout son travail d’écriture réside dans le fait d’amener l’utilisateur à
réaliser l’objectif demandé.

CONSEIL

Quantifiez vos objectifs. Combien de visiteurs souhaitez-vous


obtenir sur votre site Internet ? Combien de demandes de contact
désirez-vous recevoir par mois ? C’est en fonction de cet objectif
chiffré que vous allez pouvoir déterminer la meilleure stratégie à
adopter.

‐‐L’angle de l’article
Impossible d’écrire un bon article sans avoir, au préalable, défini un angle
d’attaque spécifique. Sur quoi allez-vous axer votre billet ? Une même
information peut être analysée de mille manières différentes. Avant de
commencer à rédiger votre texte, déterminez son angle d’attaque.

L’angle est un fil conducteur, un moyen d’aborder un article.

Exemple : Vous pouvez traiter un sujet sur le chocolat d’innombrables

15
façons. Quel angle choisir ?

La fabrication du chocolat Les truffes en chocolat

L’industrie du chocolat Le chocolat et moral

Le témoignage d’un ouvrier La disparition du chocolat

Le chocolat et l’écologie Etc.

Choisir un angle, c’est aussi accepter d’en refuser d’autres. On ne peut pas
tout dire sur un sujet. De nombreux articles sont d’ailleurs mal écrits car ils
hésitent entre deux ou trois orientations. Cela décourage le lecteur. En dire
trop sur un thème affaiblit le discours : l’internaute est alors noyé dans une
masse d’informations trop importante.

Pour déterminer l’angle de votre texte, souvenez-vous, une fois encore,


du principe d’empathie et mettez-vous dans la peau de votre cible. Quels
sujets l’intéressent ? Que vient-elle chercher sur votre site web ? Pensez
aussi aux valeurs que vous défendez. Quelle est la raison d’être de votre site
Internet ? Et de votre activité en général ?

Exemple : Une ASBL qui milite pour les produits équitables et une
blogueuse culinaire ne traiteront pas le chocolat de la même manière.

CONSEIL

Résumez votre angle en une phrase. Si votre texte est plus long,
c’est que votre idée est trop sophistiquée. Raccourcissez et
réduisez l’angle !

‐‐Le plan de l’article


Vous allez maintenant devoir définir le plan de votre article. L’histoire contée
a besoin de structure.

Pour commencer, accrochez votre lecteur avec une attaque percutante.


Quelques intertitres viennent ensuite souligner vos propos. Prévoyez une

16
relance pour tenir l’internaute en haleine et raviver son intérêt. La chute
constitue la touche finale et clôture votre billet en beauté.

Pour agencer vos idées, aidez-vous de la technique de la pyramide inver-


sée.

La technique de la pyramide inversée est une pratique rédactionnelle


utilisée par les journalistes. Cette structure d’article commence par
la conclusion, exactement à l’inverse de la structure de texte que
nous avons tous appris à rédiger à l’école. Le rédacteur web délivre
le message essentiel et les renseignements les plus importants dès le
début de son papier.

Lorsque vous écrivez pour le web, ne gardez surtout pas le meilleur pour la
fin. Au contraire, livrez d’emblée l’information majeure. Grâce à la technique
de la pyramide inversée, le visiteur se trouve directement plongé dans le
vif du sujet. S’il décide d’abandonner la lecture en cours de route, vous lui
aurez quand même servi le message principal.

CONSEIL

Pour inciter votre audience à parcourir votre papier jusqu’au bout,


pensez à rythmer le texte. Gardez quelques petites informations
croustillantes et distillez-les au cours de votre article. Sinon, le
lecteur risque de s’ennuyer.

‐‐ La charte éditoriale
La charte éditoriale garantit la cohérence des différents contenus publiés
sur votre site web et soutient votre stratégie de contenu. Avant de rédiger
votre article, prenez-en connaissance. Si vous n’en avez pas encore, mettez
en place une nouvelle charte éditoriale.

La charte éditoriale est un document qui assure l’homogénéité de

17
votre identité rédactionnelle sur Internet. Elle guide le rédacteur en lui
fournissant un cadre éditorial et des conventions d’écriture.

Grâce à la charte éditoriale, vous déterminez le ton rédactionnel employé


sur votre site web. Le tutoiement ? Le vouvoiement ? Un ton fiable et
sérieux ? Un ton paternaliste ? Un ton jeune et frais ? Ou sarcastique ? À
vous de fixer le tone of voice le plus adapté à votre cible.

CONSEIL

La charte éditoriale contient également certaines règles


typographiques. Comment allez-vous écrire les noms propres ? Et
les sigles ? Le nom de votre entreprise s’écrit-il en lettres majus-
cules ? Toutes ces règles se trouvent dans votre charte. De cette
manière, tout rédacteur qui élabore un texte pour votre société
connaît les codes à utiliser.

Analyse de mots-clés

L’objectif SEO d’un site web est de se positionner sur des mots-clés qui
vont attirer une cible qualifiée, générer du trafic et un retour sur investisse-
ment (ROI).

Le retour sur investissement, aussi appelé ROI


(Return on Investment), est un indicateur financier :
il permet de mesurer et de comparer le rendement
d’un investissement.

Votre activité consiste à vendre des chaussettes ? Votre


site devra alors contenir des mots-clés tels que « vente
chaussettes en ligne », « chaussettes chaudes enfant » ou « chaussettes
hypoallergéniques ».

18
‐‐Définition : Mot-clé
Dans le domaine du référencement, un “mot-clé” est un mot ou
plusieurs mots (une expression) saisis par un internaute pour effectuer
une recherche d’information sur un moteur de recherche.

Un bon mot-clé :

Est utilisé par la cible

A un lien avec la thématique du site

Est accessible

Convertit le visiteur en client

Le choix des mots-clés va déterminer le positionnement du site sur les


moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo, etc.) La stratégie de référence-
ment repose, en partie, sur la sélection des mots-clés.

Avant d’écrire votre texte, pensez donc à réaliser une étude de mots-clés.

Exemple : Vous souhaitez rédiger un article sur le chocolat artisanal belge.


Quel terme est le plus recherché dans Google ? « Artisan chocolatier » ?
« Fabricant de chocolat » ? « Chocolat belge » ? L’analyse de mot-clé va
vous aider à le découvrir.

‐‐Procédure d’analyse de mots-clés


De nombreux outils peuvent vous aider à sélectionner le mot-clé idéal. Voici
quelques idées :

Brainstorming 

Commencez par réaliser un brainstorming. Notez sur un bout de papier


tout ce qui vous passe par la tête. N’hésitez pas à demander l’avis de
votre entourage : collègues, amis, famille. Vous pouvez aussi organiser
une séance de brainstorming en interne. Mettez-vous dans la peau de

19
l’internaute lambda. Pensez également aux repères géographiques et à la
temporalité.

Exemple : Si on reprend l’exemple de la vente de chaussette, on pourrait


penser à des mots tels que :

chaussette chaussette confortable chaussette pour enfant

pied chaussette de ski chaussette de sport

Synonymes

En fonction des mots sélectionnés, cherchez ensuite des synonymes dans


un dictionnaire de synonymes. Vous utiliserez ces termes lors de la rédac-
tion de votre article (http://www.synonymes.com/).

Exemple :

socquette mi-bas demi-bas

Champ lexical

Sélectionnez ensuite des mots de la même famille. Mettez votre mot-clé au


pluriel. Déclinez-le à l’infinitif, participe passé, adjectif, masculin, féminin,
etc. Cherchez aussi des mots qui présentent un lien linguistique avec votre
mot-clé.

Exemple :

cheville pieds secs confort des pieds

chaussure orteil chaussette longue

laine coton pied droit

Si votre mot-clé le permet, choisissez aussi quelques antonymes.

20
Concurrence

Tapez ensuite votre mot-clé dans Google et observez ce que vous décou-
vrez. Des sites très populaires tels que Wikipédia ou Amazon occupent les
premières places du classement ? La concurrence est rude ! Si des sites à
forte notoriété se sont emparés des 10 premières positions, passez votre
chemin et choisissez un autre mot-clé.

Google Suggest

Google Suggest est la fonctionnalité de saisie semi-automatique proposée


par Google depuis 2004 dans son moteur de recherche. Cet outil vous
propose des suggestions liées à la requête que vous êtes en train de saisir.
Une recherche via Google Suggest vous donnera de nouvelles idées à
ajouter à votre liste de mots-clés.

Exemple :

Google suggest est un système de suggestion de termes


et mots-clés qui aide à optimiser le référencement naturel
d’un site web

21
Google Recherches Associées

Notez également des idées en consultant Google recherches associées, les


résultats situés en bas des pages de résultats Google.

Exemple :

Google Recherches Associées est un système de


suggestion de termes et mots-clés qui aide à optimiser le
référencement naturel d’un site web

Forums et réseaux sociaux

Allez ensuite au plus proche de votre cible. Explorez


les forums. Recherchez des commentaires et des avis.
Connectez-vous sur les réseaux sociaux. Quel est le
vocabulaire utilisé par votre audience ? La manière
dont votre cible parle de votre produit ou de votre
service sur les forums et réseaux sociaux vous donnera
aussi des idées de mots-clés à travailler pour d’autres
articles.

Ubersuggest

Ubersuggest est un outil gratuit de suggestion de mots-clés qui vous donne


instantanément des idées de mots-clés ciblés, classés par ordre alphabé-
tique (https://ubersuggest.io/).

22
Exemple :

Ubersuggest vous donne des idées de mots-clés

Google Adwords

Google Adwords est le programme de publicité en ligne de Google. Grâce à


Google Adwords, vous pouvez créer des annonces qui sont diffusées sur le
web pour toucher les internautes au moment même où ils s’intéressent aux
produits et services que vous proposez.3

Mais Google Adwords a d’autres atouts et peut aussi vous permettre


d’améliorer le référencement naturel de votre site web. En effet, l’outil de
planification de mots-clés de Google Adwords va vous aider à sélectionner
de nouveaux mots-clés. Le programme vous communique le nombre
d’internautes qui recherchent le mot-clé, ainsi que le nombre moyen de
recherches mensuelles.

3 https://support.google.com/adwords/answer/6319?hl=fr

23
Google Adwords est le programme de publicité en ligne de
Google

Après avoir entré votre mot-clé dans le moteur de recherche, Google


Adwords vous suggère une série d’autres mots-clés.

Dans le tableau ci-dessus, la saisie du mot-clé « achat chaussettes » par


exemple, vous invite à envisager aussi d’autres mots-clés tels que « chaus-
settes homme », « chaussettes femme » ou « socquette femme ».

Dans la colonne « Nombre moyen de recherches mensuelles », Google vous


donne une approximation du nombre de recherches effectuées chaque mois
par les internautes sur le mot-clé. La colonne « Concurrence » vous indique
si le mot-clé est fortement travaillé par les concurrents, ou non.

Les trois autres colonnes sont moins intéressantes pour votre recherche :
elles concernent les campagnes payantes.

24
CONSEIL

Google Trends est un autre outil de Google : il permet de


connaître la fréquence à laquelle un terme a été tapé dans le
moteur de recherche Google. Vous pouvez visionner les données
par région et par langue. Google trends vous permet aussi de
découvrir la saisonnalité d’un mot-clé.

Conclusion

Vous l’avez compris : avant de rédiger votre billet, préparez le terrain. Un texte
ne s’improvise pas. Quelles sont les raisons de vos efforts sur le web ? Où
souhaitez-vous aller et que désirez-vous accomplir ? Un brief clair vous
aidera à éclaircir ces différents points. Pour pondre de bons papiers, rensei-
gnez-vous sur votre cible et sur l’objectif de l’article.

L’analyse de mots-clés vous prêtera main-forte pour comprendre votre


audience. C’est pour l’internaute que vous écrivez. Trouvez des sujets qui
le passionnent et lui donneront envie de revenir vous voir. Aidez également
Googlebot à saisir la thématique de votre site web et permettez-lui de
naviguer facilement sur votre plateforme. Vos pages n’en seront que mieux
référencées. Une fois le terrain déminé, vous allez enfin pouvoir vous atta-
quer à l’écriture de votre article.

25
2. Rédaction du texte

26
Ça y est : votre brief est au point. Vous connaissez votre cible, l’angle de
l’article est fixé et le plan de votre texte est bien clair. Votre liste de mots-
clés est prête, la charte éditoriale terminée et vous savez désormais que sur
Internet, le rédacteur web s’adresse à deux types de lecteurs : l’internaute
et les moteurs de recherche. Vous allez maintenant entrer dans le vif du
sujet et vous attaquer à l’écriture de votre billet.

Dans ce chapitre, nous allons découvrir une foule de petites astuces pour
rédiger un texte avec brio et faire mouche auprès de votre cible. Nous
étudierons la structure d’un article de blog, nous passerons en revue les
zones chaudes du texte et nous apprendrons à les optimiser pour le web :

Le titre La chute

Le chapeau Les liens hypertextes

L’accroche Les images

Les sous-titres La balise title

Le corps du texte La balise meta description

La relance L’URL

Les zones chaudes du texte

Un article de blog est composé de différentes zones chaudes : le titre, le


chapeau, l’accroche, les intertitres… Chacune de ces zones possède une
fonction bien particulière. Vous allez les rédiger en respectant certains critères.

Dans ce chapitre, nous allons aborder certaines notions de langage HTML. En


effet, pour rédiger sur Internet, quelques bases techniques s’avèrent indispen-
sables.

Le langage HTML est un langage informatique utilisé sur Internet. Il


sert à créer des pages Web. En fait, le code HTML est un langage qui
permet de mettre le contenu présent sur une page Web en forme.

27
La structure d’un article de blog

Un titre accrocheur donne envie


au lecteur de lire la suite du texte

La date de publication situe le


texte dans le temps
Le partage vers les réseaux
sociaux

Le chapeau éveille la curiosité du


lecteur

L’accroche incite l’internaute à


lire la suite du papier

L’image revêt une importance


capitale : elle accroche le regard
et allège le texte

L’intertitre casse la grisaille du


texte et relance la lecture

Le contenu établit une connexion


émotionnelle avec le lecteur

La liste à puces organise le


contenu et améliore la lecture
Le call to action pousse
l’internaute à l’action et sert vos
objectifs
Intertitre 2

Contenu

Intertitre 3

La chute renforce l’angle général


du contenu

Call to action 2

Les liens hypertextes relancent


la lecture et permettent d’appro-
fondir le sujet
Le langage HTML se présente comme suit :

Le langage HTML est un langage informatique qui permet


de mettre du contenu en forme grâce à des balises

Les « balises » représentent une notion importante du langage HTML. Elles


aident à mettre le texte en forme et à insérer, dans le contenu, certains
éléments interactifs (des liens, des images ou des animations, par exemple).

Reprenons maintenant chacune des zones chaudes d’un texte web et


passons-les en revue.

29
‐‐LE TITRE
Comment allez-vous titrer votre article ? Capter l’attention de votre lecteur ?

Un titre est un mot, une phrase ou une expression servant à désigner


un écrit. Il résume le contenu du texte qu’il introduit. Message essen-
tiel, le titre donne envie à l’internaute de lire l’intégralité du papier.

Dans le code HTML, la balise <h1> définit le titre de l’article. En termes de


référencement naturel, cette balise revêt une importance cruciale. Vous
pouvez donc y placer votre mot-clé principal.

<body>
<h1>Le titre de mon article</h1>
</body>

Lorsque vous rédigez votre titre, employez des mots positifs et faites preuve
de clarté. Proposez un contenu très descriptif. Ne jouez pas sur l’humour
ou sur les sous-entendus. Les boutades ne sont pas comprises par tout le
monde, et certainement pas par Google. Débarrassez-vous du superflu et
faites aussi simple que possible. Evitez les adverbes, les prépositions, et les
termes vagues.

Exemples :

Le chocolat belge élu meilleur du monde

10 bonnes raisons de manger du chocolat belge

Où acheter le meilleur chocolat belge à Bruxelles ?

CONSEIL

Prenez garde à la longueur de votre titre : un titre court a plus


d’impact qu’un titre long. Votre titre doit tenir sur une ligne et
compter de 4 à 12 mots.

30
‐‐LE CHAPEAU
Juste en dessous de votre titre <h1> se trouve le chapeau.

Le chapeau (ou chapô) est un élément de la titraille placé immédiate-


ment avant le corps de texte et juste après le titre. Le chapeau résume
le contenu de l’article.

Objectif du chapeau ? Eveiller la curiosité du lecteur. Il reprend donc l’infor-


mation essentielle. Attention, le chapeau ne redit pas ce que raconte votre
titre. Il vient le compléter. Rédigez un chapeau d’environ 50 mots. Pour les
textes courts (moins de 300 mots), ne rédigez pas de chapeau.

Quel type de chapeau ? 4

Le chapeau informatif indique le Le chapeau incitatif donne envie


sujet et l’angle de votre article. Très de lire. C’est un avant-goût de l’ar-
synthétique, il présente un conden- ticle.
sé du texte.

Le chapeau introductif justifie le Le chapeau rappel explique le


papier et l’angle choisi pour présen- contexte dans lequel s’insère une
ter l’information. information nouvelle.

CONSEIL

Pour montrer à Google que votre chapeau a une importance


prépondérante, placez-le dans une balise <strong> : mettez-le
en gras dans votre texte. Votre chapeau peut aussi être mis en
italique mais ce n’est pas idéal : l’italique complique la lecture.

4 Le guide de l’écriture journalistique, Jean-luc Martin-Lagardette, La Découverte, 2005, pg 144.

31
‐‐L’ACCROCHE
Vous allez ensuite devoir piquer la curiosité de l’internaute avec une
accroche attractive. L’attaque se situe juste après le titre (h1) et le chapeau.

L’accroche – ou attaque – est une forme rédactionnelle destinée à


capter l’attention du lecteur. C’est la première phrase d’un article, voir
le premier paragraphe.

L’accroche peut provoquer différents sentiments : surprendre, intriguer,


susciter l’intérêt. Son rôle ? Inciter l’internaute à lire la suite du billet, quelle
que soit la technique d’écriture utilisée.

Alors, sur quoi allez-vous axer votre accroche ? Une nouveauté ? Une anec-
dote savoureuse ? Un paradoxe ? Vous pouvez aussi décider d’interpeler
le visiteur par une question ou démarrer votre texte avec une citation d’une
personne que vous avez interviewée. À vous de trouver l’attaque la plus
adaptée, celle qui va scotcher votre audience.

CONSEIL

Pour rédiger votre accroche, utilisez des mots puissants. Certains


termes suscitent davantage d’émotion que d’autres. Utilisez
« faire exploser son chiffre d’affaires », plutôt que « développer
son chiffre d’affaires », « laver la vaisselle » à l aplace de « faire la
vaisselle », etc.

32
‐‐LES INTERTITRES
L’intertitre est un élément rédactionnel essentiel en écriture web. Il vient
casser la grisaille du texte et est indispensable en matière de référencement
naturel. L’intertitre livre un petit avant-goût de ce qui suit afin de stimuler la
lecture.

Le sous-titre – ou intertitre – est un petit titre ou une petite phrase


incorporé à différents endroits d’un article. Il en dégage les grandes
articulations et permet au lecteur de faire une pause, lui donner l’envie,
si l’intertitre est réellement attractif, de poursuivre sa lecture.5

En langage HTML, on compte 6 degrés de titrage. Les référenceurs


appellent ces 6 balises « les balises hn ». Les balises vont de la balise <h1>
(le titre de l’article) à la balise <h6>. Utilisez ces balises pour structurer votre
texte et créer des intertitres.

<body>
<h2>Le sous-titre de mon article</h2>
</body>

Les moteurs de recherche accordent davantage de poids à une balise hn


qu’au corps de texte. Il s’agit d’ailleurs de l’un des points principaux de l’al-
gorithme de pertinence de Google. Veillez donc à placer quelques mots-clés
secondaires dans vos sous-titres (voir plus haut – Sélection des mots-clés).

CONSEIL

Rédigez vos sous-titres à la fin de votre travail. Vous aurez une


meilleure vue d’ensemble. Lorsque vous les aurez sélectionnés,
relisez toutes les balises hn l’une après l’autre par ordre chronolo-
gique (de H1 à H6). Si vous ne comprenez pas le sens du texte de
cette manière, réécrivez vos balises hn.

5 Serge Bénard, éditions Belin 2002, « Les mots de la presse écrite », page 216

33
‐‐LE CORPS DU TEXTE
Vous voilà maintenant arrivé à l’élément central de la rédaction : le corps de
texte.

Le corps d’un article est la partie principale du contenu. Beaucoup se


demandent combien de mots doit compter un billet publié sur Internet.
En fait, une longueur idéale n’existe pas. Sachez toutefois que pour le
SEO, vos écrits doivent totaliser au minimum 400 mots.

Lorsque vous vous attaquez au corps de votre article, rappelez-vous la


méthode de la pyramide inversée (voir plus haut – Principe de la pyramide
inversée). L’information essentielle doit ressortir immédiatement. Oubliez
les techniques de rédaction apprises à l’école, les fioritures et le suspense.
Découpez votre texte en paragraphes : il doit être aéré. Développez une
seule idée par paragraphe. Chacune de ces sections contient au moins un
élément susceptible de plaire au lecteur. Faites des phrases courtes, de 10
mots environ.

Placez vos mots-clés dans le corps de texte. Un mot-clé environ grosso


modo tous les 100 mots. Pour donner du poids à ce mot-clé, présentez-le
dans une balise <strong>.

<body>
<strong>mon mot-clé principal</strong>
</body>

Souvenez-vous de ceci : un bon article a déjà livré 80% de l’information


avant même la lecture du corps du texte grâce au titre (h1), au chapeau et
au premier paragraphe.

34
Quelques conseils d’écriture en vrac :

Employez des mots vivants et forts

Utilisez l’impératif, le présent et la voix active

Aidez-vous d’un dictionnaire des synonymes

Utilisez un correcteur orthographique

Évitez les termes trop techniques

Enfin, si vous rédigez un billet de blog, pensez à signer vos textes et à


les dater. Le jour de publication ne peut pas être omis sur Internet, car le
concept d’archive n’existe pas. Vos articles mis en ligne restent toujours
disponibles. La date va donc aider l’internaute à situer votre écrit dans le
temps.

CONSEIL

L’internaute lit surtout les premiers mots du titre, les premières


lignes du texte, les premiers paragraphes de la page. Veillez donc
à placer l’information essentielle à ces endroits-là.

‐‐LA RELANCE
Tout au long de votre texte, vous allez devoir veiller à conserver l’attention
du lecteur. Pour y parvenir, utilisez la relance.

La relance est un principe d’écriture journalistique qui contribue à


maintenir l’intérêt du visiteur tout au long du récit.

Commencez toujours vos phrases par les informations les plus importantes.
En fait, chaque début de phrase et de paragraphe devrait être une accroche.
Pour dynamiser votre article, rompez le rythme : alternez phrases courtes et
phrases plus longues. Allez souvent à la ligne pour structurer votre écrit en
paragraphes courts.

35
CONSEIL

La technique du sablier constitue une stratégie très efficace pour


tenir votre lecteur en haleine. identifiez et rassemblez quelques
détails importants et distillez-les tout au long de votre texte.

‐‐LA CHUTE
Ne négligez pas la conclusion de votre texte. Au contraire : peaufinez-la
à l’aide une chute bien sentie. Vous pouvez réaliser un atterrissage en
douceur ou à l’inverse, terminer par un bouquet final explosif.

La chute désigne la fin d’un article. Ce sont les dernières lignes du


texte. Elle n’apporte pas de nouveaux éléments d’information, mais
joue un rôle capital : elle renforce l’angle général du contenu.

Différentes techniques existent pour clore un article. Vous pouvez ainsi :

Résumer le texte Intriguer le lecteur

Relancer l’intérêt de l’internaute Etc.

Pour votre chute par exemple, maniez l’humour ou confiez un sentiment


personnel. Faites un clin d’œil ou une ouverture sur le futur. Ou pourquoi
pas terminer votre écrit par une courte morale ?

CONSEIL

Que fait le visiteur quand il ne trouve pas d’intérêt à un article ou


qu’il s’ennuie ? Il va directement consulter la fin de la page ! Vous
avez donc encore une carte à jouer. Une bonne chute incitera
l’internaute à revenir à la case départ pour lire le texte en entier.

36
‐‐LES LIENS HYPERTEXTES
Pensez à agrémenter vos articles de liens hypertextes. Les
hyperliens permettent aux robots de découvrir de nouvelles
pages à indexer. Ils favorisent le référencement naturel et
aident le lecteur à approfondir un sujet.

Un lien hypertexte, appelé parfois « hyperlien » ou plus


simplement « lien » dans le monde du web, est un élément
d’une page web qui, lorsque l’internaute clique dessus,
dirige celui-ci vers une autre page web. Cet élément peut être une
image (une photo, un bouton), un texte ou une zone de la page.6

Dans le code HTML, le lien hypertexte est balisé comme suit :

<a href=”http://www.betterweb.be”> BETTERWEB : rédaction et stratégie


digitale </a>

Les hyperliens sont toujours soulignés. C’est une convention web. De cette
manière, le lecteur sait qu’il se trouve face à un lien hypertexte et qu’il peut
cliquer dessus. Si vous n’avez pas envie de suivre cette convention, veillez à
ce que vos liens soient bien identifiables.7

Les liens hypertextes sont de deux sortes :

Les liens internes : Les liens internes renvoient vers d’autres pages Web
qui se situent à l’intérieur même de votre site internet. Favorisez la naviga-
tion au sein de votre site en réalisant des liens entre les pages qui parlent de
thèmes similaires.

Les liens externes : Les liens externes renvoient vers l’extérieur de votre
site. Ils sont intéressants car ils aident le lecteur à approfondir le sujet et
permettent aux robots de mieux comprendre le champ lexical de votre page
Web.

6 https://www.1min30.com/dictionnaire-du-web/lien-hypertexte
7 Isabelle Canivet, Bien rédiger pour le web

37
CONSEIL

Limitez au maximum le nombre de liens hypertextes dans le corps


de votre texte : ils polluent la lecture. Regroupez plutôt quelques
liens utiles à la fin de votre article en vous aidant d’une liste à
puces.8

‐‐LES IMAGES
Sur Internet, les images revêtent une importance cruciale. Une belle photo
accroche le regard et allège un texte trop long. Veillez donc à soigner les
illustrations de vos articles. La charte graphique vous prête main-forte pour
organiser les visuels de manière cohérente.

Et attention ! En matière de SEO, Googlebot ne peut pas analyser un cliché.


N’oubliez pas de lui faciliter le travail en complétant minutieusement l’attri-
but alt de chacune de vos illustrations.

L’attribut alt ou « texte alternatif » est une balise du code HTML. Elle
aide Google à comprendre ce qui est représenté sur une image. Utilisez
votre mot-clé principal et demeurez très descriptif. Pas plus de 80
caractères.

Où dénicher de belles photos ?


Sur Internet, le droit d’auteur existe aussi. Alors, quelles photos publier ? Où
dégoter de belles images libres de droits ? Un copyright protège la plupart
des illustrations. Usez donc de prudence quand vous mettez une photogra-
phie en ligne.

Pensez aux banques d’images telles que « iStock » ou « Getty Images ».


Leurs illustrations s’avèrent payantes, mais vous pourrez y trouver votre
bonheur en toute légalité. Si vous privilégiez cette option, restez toutefois
vigilant : une photo trop commerciale affaiblit l’image de marque de votre
enseigne. Les consommateurs apprécient peu les messages trop vendeurs.

8 Isabelle Canivet, Bien rédiger pour le web

38
Une autre solution : munissez-vous de votre Smartphone et prenez vos
photos vous-mêmes ! Vous disposez d’un peu de budget ? Faites appel à
un photographe professionnel ou à un graphiste. Rendu impeccable assuré !

CONSEIL

Google préconise le format .jpg pour les photos. Un petit conseil


donc : essayez d’éviter le format .png.

‐‐LA BALISE TITLE


La balise title est une balise du code HTML. Elle représente le nom
d’une page web. Elle se retrouve aussi sur les pages de résultats de
Google. Elle doit donc inciter au clic.

Balise title

La balise title est reprise par Google dans ses résultats de


recherche

39
Balise title

La balise title est le titre de la page web

(source : https://www.cuisineaz.com/)

Attention, la balise title ne doit pas être confondue avec le titre de l’article
<h1>. Dans le code HTML, la balise <title> se trouve dans la partie <head>
du corps alors que la balise <h1> se situe à l’intérieur de la balise <body>.
Dans le code HTML, la balise title est indiquée comme suit :

<head>
<title>Le chocolat risque de disparaître dans 30 ans</title>
</head>

La balise title est la balise la plus importante en matière de référencement


naturel. Elle doit être unique pour chacune de vos pages. Placez-y votre
mot-clé principal.

La balise title contient 7 à 10 mots. Elle est descriptive et incite au clic.

40
CONSEIL

A la fin de votre balise title, inscrivez le nom de votre site web. Si


vous ne respectez pas cette procédure, Google risque de réécrire
le titre de vos articles dans ses pages de résultats. Vous pourriez
par exemple intituler une balise title comme suit : <title>Les
pouvoirs du chocolat sur le moral – ELLE Belgique</title>

‐‐LA BALISE META DESCRIPTION


La balise meta description est un complément d’information. En langage
HTML, les balises meta fournissent aux moteurs de recherche un certain
nombre de renseignements sur le contenu d’une page web. Ces balises
signalent donc « de l’information sur l’information ».9

La balise meta description représente un résumé de votre article. Elle


s’affiche sur la page de résultats de Google, sous la balise title.
Meta
description

La meta description résume le contenu de la page web

Les moteurs de recherche n’accordent plus aucune importance à la balise


meta description. Pourtant, dans une stratégie webmarketing, elle reste
essentielle. Elle capte l’attention l’internaute et lui donne envie de cliquer sur
votre lien plutôt que sur celui du concurrent. Utilisez donc un ton marketing
et accrocheur lorsque vous rédigez votre meta description.

Si votre page n’inclut pas de meta description, Google reprendra un extrait


textuel de la page qui contient le terme demandé.

9 Olivier Andrieu, réussir son référencement web, pg 110

41
CONSEIL

Auparavant, le référenceur limitait le contenu de la meta descrip-


tion à 160 caractères espaces compris. Depuis novembre 2017,
cette règle a changé. Google a modifié la longueur de la meta
description. Aujourd’hui, écrivez des meta description de 260
caractères espaces compris.

‐‐L’URL
Pour améliorer votre référencement naturel sur les moteurs
http:// lebonchocolat.com
de recherche, optimisez les URL de votre site web.
Attention, elles ne font toutefois pas partie des critères de
pertinence les plus importants de Google.

URL signifie Uniforme Resource Locator. Une URL


désigne l’emplacement d’un fichier sur Internet.

Placez votre mot-clé principal en début d’URL. En lisant l’intitulé d’une URL,
on doit en comprendre le contenu.

Pensez à écrire votre URL de manière bien propre. Séparez chacun des
mots par un tiret haut. Google ne peut pas interpréter les termes collés les
uns aux autres. N’utilisez pas d’underscore ( _ ) dans vos URL et évitez
les abréviations, les chiffres et les signes cabalistiques. Remplacez les
caractères accentués et diacritiques de vos URL par des équivalents non
accentués.10

CONSEIL

Vous souhaitez indexer vos contenus dans Google Actualité ?


Insérez au moins trois chiffres consécutifs ne ressemblant pas à
une date dans votre URL.

10 Olivier Andrieu, Réussir son référencement naturel, page 129-130

42
Conclusion

Ça y est, vous avez rédigé votre article. Vous connaissez désormais les
règles essentielles de l’écriture web. Vous vous êtes mis dans la peau
de votre cible afin de répondre à ses attentes et lui délivrer un message
pertinent et intéressant. Vous avez présenté l’information principale dès le
début de votre papier en respectant le principe de la pyramide inversée.
Vous avez apporté une attention particulière aux zones chaudes du texte.
Votre titre suscite la curiosité, votre chapeau incite à la lecture et vous avez
inséré quelques mots-clés dans le contenu rédactionnel de votre billet.
Votre travail d’écriture n’est pas terminé pour autant. Une ultime étape doit
être accomplie avant la publication de votre article : la relecture.

43
3. Relecture du texte

44
Lorsque le rédacteur a le nez dans son billet, il finit par manquer de recul et
des imperfections apparaissent. Pourtant, personne (pas même le meilleur
copywriter) n’est à l’abri d’une faute d’orthographe ou d’une coquille.

Une coquille est la substitution d’une lettre à une autre, par erreur,
dans la composition d’un texte.

Pour améliorer votre papier, le peaufiner et le rendre parfait, la relecture


constitue la dernière étape essentielle de l’écriture web.

Vous allez donc relire votre document trois fois avec, à chaque fois, un
objectif différent :

Le sens de votre article : Le message diffusé est-il précis ?

Le style : La charte éditoriale est-elle respectée ?

L’orthographe et la Reste-t-il encore des fautes


grammaire : orthographiques ? Vos phrases sont-elles
syntaxiquement correctes ?

Voici quelques techniques pour relire vos textes et les terminer en beauté.

Relire le lendemain

Laissez reposer votre texte jusqu’au lendemain. A défaut, attendez au moins


quelques heures. Cette technique demande un peu de temps, mais en vous
organisant correctement, la rédaction en 2 étapes est possible. En faisant
l’exercice, vous constaterez vite que votre article gagne en qualité.

45
Relire à la machette

Imaginez l’internaute dans la jungle. A l’aide d’une machette, il tente de


se frayer un passage au travers de vos mots. Cette technique va vous
permettre de supprimer toutes les circonvolutions narratives qui freinent
la lecture ou font perdre le fil de l’action. Sur Internet, n’oubliez pas d’aller
droit au but !11

Relire à voix haute

Relire à voix haute est un excellent exercice lorsque vous souhaitez


améliorer la qualité d’un article. La lecture à voix haute permet de fluidifier
vos phrases en supprimant les mots de trop, ceux sur lesquels vous butez.
Lire tout haut vous aide à rythmer votre texte et à lui donner le bon tempo.
Coupez les phrases trop longues. Mettez des points partout où c’est néces-
saire.

Relire en sens inverse

Relisez votre article en partant de la fin. Remontez, phrase par phrase. La


relecture à reculons constitue une manière très efficace pour localiser les
fautes d’orthographe et les coquilles. Lorsqu’il lit le texte à l’envers, votre
cerveau ne se concentre plus sur la logique du récit, il se focalise exclusive-
ment sur les mots. Vous repérez donc plus facilement les fautes d’accord,
les erreurs de syntaxe, les répétitions et tournures disgracieuses.

11 https://www.entre2lettres.com/10-facons-de-relire-un-texte/

46
Relire avec la gomme

Rappelez-vous : sur Internet, la règle est à la simplification. Quand vous


vérifiez votre article, enlevez les mots superflus. Facilitez au maximum la
lecture. Reformulez les phrases contenant des « qui » et des « que ». Evitez
les termes creux tels que « faire », « il y a », « chose », et les mots indéfinis
comme « meilleur », « beaucoup », « peu », etc. Bannissez les redondances,
les pléonasmes et les lieux communs.

CONSEIL

Si vous en avez l’occasion, faites relire votre texte par une


personne extérieure.

47
Conclusion
Vous l’avez compris : votre stratégie digitale ne peut plus se passer de la
rédaction web aujourd’hui. Sans contenu, pas de site web. Sans mots,
Internet n’existerait tout simplement pas. Les moteurs de recherche ne
savent d’ailleurs déchiffrer que les mots. Google saisit une photo ou une
vidéo parce que des mots lui ont expliqué ce qui se trouve sur le visuel.

Le contenu constitue le premier contact entre votre entreprise et votre futur


prospect. Il vous présente et donne une première impression à l’internaute.
Vous n’avez que quelques secondes pour le convaincre. Ne loupez pas le
coche. Le content marketing peut vous aider à agir sur le comportement de
votre lecteur. Le contenu de votre site web a pour but d’amener le visiteur à
réaliser ce que vous attendez de lui. L’inciter à effectuer un achat ? Solliciter
une demande de contact pour un devis ? Générer des leads ? Vos attentes
peuvent être diverses.

L’optimisation de votre contenu pour les moteurs de recherche va rendre


votre site accessible aux robots d’indexation de Google. Vos textes vont
donc vous aider à atteindre un meilleur positionnement sur les moteurs
de recherche et à toucher davantage de clients, ceux qui vous intéressent
vraiment. Proposez un contenu à forte valeur ajoutée sur votre site. Soignez
la syntaxe de vos phrases, la grammaire. Votre contenu doit être pertinent et
utile. Parlez la langue de votre cible et n’oubliez jamais que c’est avant tout
pour votre visiteur que vous écrivez.

48
Sources
11 façons de relire un texte. In Pascal Perrat. Entre2lettres [en ligne].
Pascal Perrat, le 6 mai 2015 [consulté le 6 janvier 2018]. Disponible sur
https://www.entre2Lettres.com/10-facons-de-reLire-un-texte/

AdWords Définition – Aide Adwords. In Google. Google [en ligne].


Google, [consulté le 6 janvier 2018]. Disponible sur https://support.googLe.
com/adwords/answer/6319?hL=fr

ANDRIEU, Olivier. Réussir son référencement web. Stratégies et tech-


niques SEO. Eyrolles, 2015. 661 p. ISBN : 978-2-212-14118-4

BENARD, Serge. Les mots de la presse écrite. Editions Belin, 2002.


394 p. ISBN : 2-7011-2929-X

Brief (ou briefing) – Définition du glossaire. In emarketing.fr. emar-


keting.fr [en ligne]. emarketing.fr, [consulté le 6 janvier 2018]. Disponible sur
http://www.e-marketing.fr/definitions-gLossaire/brief-briefing-238557.

htm#mrLjbmbiotxyc18e.97

CANIVET-BOURGAUX, Isabelle. Bien rédiger pour le web. Stratégie de


contenu pour améliorer son référencement naturel. Eyrolles, 2014. 713 p.
ISBN : 978-2-212-13750-7

La charte éditoriale, outil de la stratégie web – Plume Interactive. In


DEMANGE Eve. Plume Interactive [en ligne]. Eve Demange, le 17 mars 2013,
[consulté le 6 janvier 2018]. Disponible sur http://pLumeinteractive.canaLbLog.
com/archives/2013/03/17/26675850.htmL

Lien hypertexte – 1m30 – Agence Web. In 1min30. 1min30 [en ligne].


1m30, 27 décembre 2014 [consulté le 6 janvier 2018]. Disponible sur https://
www.1min30.com/dictionnaire-du-web/Lien-hypertexte

MARTIN-LAGARDETTE, Jean-Luc. Le guide de l’écriture journalistique.


La Découverte, 2005. 255 p.

49
Robots d’exploration Google – Aide Search Console. In Google.
Google [en ligne]. Google, [consulté le 6 janvier 2018]. Disponible sur https://
support.googLe.com/webmasters/answer/1061943?hL=fr

VANDERMEULEN, Muriel. Stratégie de Contenu Web, la revanche de


l’éditorial. L’alambic, 2010 [date de consultation 06/01/2018]. Disponible à
https://www.wearethewords.com/strategie-de-contenu-web-acheter-Le-Livre/

50
LES
SECRETS
DE L’ÉCRITURE WEB
PAR ISABELLE BONTRIDDER

Rendez-vous sur Nous contacter :


le blog de BETTERWEB hello@betterweb.be

pour recevoir plein d’autres BETTERWEB SPRL


astuces et conseils ! TEL : +32475309483
Rue de la Houssière, 25
1435 Mont-Saint-Guibert

51