Vous êtes sur la page 1sur 8

Jean Moulin

Il est né à Béziers le 20 juin 1899 d'une famille d'universitaires, son père était
professeur d'histoire et conseiller général radical-socialiste de l'Hérault. Il avait un
frère et une s?ur. Il était préfet de Chartres. A l'arrivée de l'ennemi en 1940, il veut
rejoindre son unité mais le Ministre de l'Intérieur s'y oppose et Jean Moulin reste
donc en Eure-et-Loire où il fait face avec courage aux problèmes de l'exode.

Frappé, emprisonné, refusant de signer une déclaration rendant injustement


responsables d'atrocités des soldats sénégalais, il préfère se trancher la gorge
livrant ainsi, au soir du 17 juin 1940,ce que lui-même a appelé «son premier combat».

Il n’aura pas été dans un camps parce qu'il sera transfèré à paris, ou il sera
torturé. Puis il mourra avant d'arrivé dans son camps.

En 1939, il sera nommé préfet de Chartres,


en juin 1940 il montrera son première actes de résistance en refusant de signe
un document
en novembre 1940 il sera révoqué par le gouvernement de Vichy,
en 1941 il rencontre le général de gaule a Londres,
en 1942 il revient en France
en 1943 il retourne a Londres et a pour ordre de mettre en place le CNR
le 27 mai 1943 il organise la première réunion du CNR à paris
le 21 juin 1943 la Gestapo envahit Caluire et arrêté tous les résistants
le 8 juillet 1943 après avoir était torture a paris il sera transporter en
Allemagne et mourra pendant le transport.

Citations
«Je ne savais pas que c'était si simple de faire son devoir quand on est en
danger.»
Primo Levi

Il est né le 31 juillet 1919 à Turin. Ils étaient une famille bourgeoise juives. C'était
un écrivain. C'était l'un des plus célèbres survivants de la Shoah. Chimiste de
profession et vocation, il devient écrivain afin de témoigner, transmettre et expliquer
son expérience concentrationnaire dans le camp d’Auschwitz. Son père Cesare,
autodidacte et lecteur avide, travaille pour la firme Ganz, et passe beaucoup de temps
en Hongrie où la firme était basée. Sa mère, Ester «Rina» Luzzati a faits ses études a
l'Istituto. Sa s?ur, Anna Maria, naît en 1921. Ils furent proches toute leur vie.

Il a été arrêté parce que c'était un juifs, à Turin. Il fut gardée à la Buna au cours de
l'année 1944

Il a été transféré au camps de Auschwitz en février 1944, 650 personnes ont étaient
transporter avec lui dans douze wagons à bestiaux surchargés. Sur 650 personnes
juifs italien, seul vingts reverront l'Italie en 1945 grâce à des russes.

Le 13 décembre 1943 il fut dénoncé puis arrêté, il fut capturer en tant que résistant,
il a été déporté en temps que juifs.
Lors de son transport a Auschwitz, ils sont fait une pause dans un camps
d'internement italien de Carpi-Fossoli.
En 1945 il était libérée par l'armée Russes, cependant il ne regagnera pas Turin avant
le 19 octobre.
Il mourra le 11 avril 1987, dans une chute qu'il fit dans l'escalier intérieur de son
immeuble à Turin.

Citations

«Ceux qui se sont adaptés à tout ont survécu, mais la majorité n’en a pas été capable
et en est morte.»

«Entre l’homme qui se fait comprendre et celui qui ne le fait pas il y a un abîme de
différence. Le premier sauve sa vie.»

Anecdotes

Les lois raciales fascistes de 1938 interdisent l'enseignement, l'armée et l'administration


aux juifs. Malgré cela, Primo Levi poursuit ses études et obtient en 1941 son doctorat
en chimie. Sur son diplôme est notifié 'de race juive' à côté de sa mention 'Très Bien'.
Lucie Aubrac ( Lucie Samuel)

Elle était née le 29 juin 1912 à Paris de parents originaires de Saône et Loire, elle fut
une résistante française à l'occupation allemande et au régime de Vichy pendant la
Seconde Guerre mondiale. Ses parents étaient viticulteurs bourguignons.

Lucie n'avait pas était dans un camps, elle a juste délivrée son mari et quelque
résistant qui était avec son mari.

Son mari fut emprisonné à la prison de Montluc de Lyon.

En 1930, elle rencontre de jeunes Polonais, Hongrois, Allemands et Roumains fuyant


les régimes autoritaires de leur pays la sensibilisent au danger représenté par le
fascisme.
En 1936, lors d'un voyage à Berlin à l'occasion des Jeux Olympiques, elle prend
brutalement conscience de la réalité du régime nazi et de son antisémitisme.
La défaite de juin 1940 et l'occupation de la France par l'armée allemande, elle et son
mari refusent la défaite et choisissent la voie de la clandestinité et de la résistance.
Le 15 mars 1943, il est arrêté par la police lyonnaise puis relâché.
Le 21 juin, il est de nouveau arrêté par la Gestapo, à Caluire, avec Jean Moulin.
Le 28 ou 29 juin et septembre, elle alla voir en personne le chef de la Gestapo à Lyon,
Klaus Barbie, et le pria de la laisser voir son prétendu fiancé dont elle était enceinte
et d'autoriser leur mariage en prison, lors de cette visite elle fit parvenir les plans de
l'évasion.
Le 21 octobre 1943, il y eu un transfert de son mari et quelques résistants c'est a ce
moment là que Lucie et ses compagnons décident de passer à l'attaque. Dans cette
évasion 4 allemands sont morts et les résistants ont réussie a s'évader.
Après cette évasion, Lucie son mari et ses enfants deviennent clandestin.
En 1944, ils regagnent Londres.
Elle mourira le 14 mars 2007 à Issy-les-Moulineaux.

Anecdotes

Lucie Aubrac a beaucoup écrit sur son passé grâce à plusieurs biographies dont 'Ils
partiront dans l'ivresse' en 1984, 'La Résistance expliquée à mes petits-enfants' en
2000 ou encore 'Robert et Jeanne'

Citations

«Le mot résister doit toujours se conjuguer au présent.»


Simone Veil

Elle est née le 13 juillet 1927 à Nice. C'est une femme politique française. Rescapée
de la Shoah à Auschiwtz, elle est avant tout connue pour la loi dite Loi Veil
dépénalisant en France l'avortement qu'elle fit adopter par le Parlement français. Son
père était un architecte, elle est d'origine juive.

Elle fut emprisonnée parce que c'était une juive. Elle fut arrêté à Nice. Elle fut
déportée avec sa famille en 1944.

Elle se trouvait dans le camps d'Auschwitz-Birkenau ( sous le matricule 78651 ), elle


et sa soeur sont les seules survivantes de sa famille, elles seront libérées le 15 avril
1945.

Le 13 avril 1944, sa famille et elle sont amenées à Drancy, elles s'y resterons deux
jours et seront séparées de leur père.
Le 15 avril 1944, elles arriveront aux camps d'Auschwitz.
En juillet 1944, elles seront transféré à Bobrek.
Le 27 janvier 1945, les Allemands emmènent leurs prisonniers dans la marche de la mort
jusqu'au camp de Bergen-Belsen où elle travaille à la cuisine.
Le 15 avril 1945, elles seront libérées par l'armée britanniques.
Elle est toujours en vie!!

Anecdotes

Simone Veil est élue à l'Académie française le 20 novembre 2008 au fauteuil du Premier
ministre Pierre Messmer, décédé le 29 août 2007.

Citations

«Il n'y rien de plus ennuyeux qu'une réunion électorale. Un jour, je me suis endormie
pendant mon propre discours.»
Le Mont-Valérien

Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, le Mont-Valérien est utilisé par les


Allemands comme lieu d'exécution de résistants et d'otages. Les condamnés sont
fusillés dans la clairière située en contrebas du fort. L'état actuel de la recherche
historique permet d'identifier plus d'un millier de fusillés.
Le 1er novembre 1944, le Général de Gaulle rend hommage aux morts de la Résistance
en allant d'abord se recueillir dans la clairière du Mont-Valérien.
Dés 1945, le Mont-Valérien est retenu par le Général de Gaulle pour accueillir un
monument aux mort de la guerre 1939-1945.
Devenu Président de la République, le Général de Gaulle décide la création d'un
Mémorial de la France combattante, conçu par Félix Brunau, inauguré le 18 juin 1960.
Un monument aux fusillés aux mort sera conçu par Pascal Convert en 2000.
Parmi ces fusillés nous trouvons Georges Politzer 03-05-1903
Oradour-sur-Glane

C'est un petit village d'environ 300 à 400 personnes. Le 10 juin 1944, un groupe de
SS cerne le village, et réuni la population sur la place du camps de Foire. Leur
commandant le Général Lammerding leur dit «3 otages exécutés par Allemand blessé
10 par Allemand tué». Ensuite il leur ordonne de tous les tués. Les hommes furent
fusillés dans des granges qui furent incendiées. Les femmes et les enfants rassemblés
dans l'église périrent brulés vifs après avoir été mitraillés.
Au total 5 hommes survivront par miracle, ils laissent 642 victimes sur leur passage.
Parmi c'est victimes 246 femmes et 207 enfants, dont 6de moins de 6 mois. Les
victimes sont principalement des habitants du village mais aussi des réfugiés de
lorrains, des promeneurs qui se sont trouvés là par hasard et des habitants des
environs amenés par les SS.
Oradour-sur-Glane est le symbole de la barbarie nazie depuis ce massacre en Europe
occidentale.
Le camps de Drancy

C'est dans ce camps que les juifs furent concentrés avant la déportation vers
Auschwitz. De 1939 à 1940, des communistes y sont enfermés. Puis, les Allemands y
mettent des prisonniers de guerre anglais, en attendant de les emmener en Allemagne.
Depuis le 20 août 1941, des Juifs y sont enfermés, après la première vague
d'arrestation en région parisienne.
Les conditions de vie sont très difficiles : hygiène, maladies, mauvaise alimentation. Ce
sont des Français qui gardent ce camp, sous la responsabilité du préfet de police
nommé par Vichy. Les femmes et les enfants font la vaisselle et la lessive dans les
installations très peu développé et les hommes attendent, il n'y a que cela a faire.
Certain ont reçu leur «feuille mauve» et savent qu'ils seront déportés dans le
prochain convoi. Il ne savent pas pourquoi, ni comment, ni où .
Le Mémorial de Colleville-sur-Mer

Ce Mémorial est composé :


d'un cimetière, d'une superficie de 70 hectares, est l'un des quatorze cimetières
américains de la deuxième guerre construits en terre étrangère. La libre disposition
de ce terrain a été concédée à perpétuité par le gouvernement français au
gouvernement américain,
Du Mémorial qui a une colonnade, une grande statue en bronze et une loggia à chaque
extrémité de la colonnade,
d'une chapelle, située au milieu des tombes, est en pierre de Vaurion et
d'un jardin des disparus, situé derrière le Mémorial, sur son mur figurent 1557 noms
de disparus dans la région.