Vous êtes sur la page 1sur 8

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche


Scientifique Université des
Science et de la Technologie Houari Boumediene

RÉSEAUX ROUTIERS ET
AUTOROUTIERS EN ALGÉRIE

2018/201
9
I -Introduction
L’Algérie est un pays nord-africain doté d’un
littoral sur la mer méditerranée et un intérieur
désertique le Sahara. L’Algérie possède un des
réseaux les plus denses du continent africain
grâce à ses 180 000 km de routes, le transport
routier est le plus dominant du transport autant
pour les voyageurs que les marchandises avec
90% du transport qui représente un des piliers
fondamentaux du développement durable et de
la prospérité du pays.
Sa politique routière vise à permettre au pays
de préserver son important patrimoine routier
et de répondre par des investissements ciblés
aux exigences du développement économique
liées au développement de la route.
L’ALGÉRIE EN QUELQUES MOTS  :
1er pays d'Afrique par sa superficie de 2,4 Millions de
Km2 Véritable façade méditerranéenne du grand
Maghreb et sub-Sahara 1.260 Km.
Carrefour entre le bassin méditerranéen et l’Afrique.
Compte plus de 41 Millions d'habitants, soit une densité
de 17hab/Km2.
Une position centrale au cœur du Maghreb.
Le réseau routier algérien demeure l'un des plus denses
du continent africain, sa longueur est de 133 741 km
LE RÉSEAU ROUTIER ET AUTOROUTIER  :
Linière total
• R.N : 30.932 Km (23%)
du réseau
• C.W : 27.356 Km (20%)
national
• C.C : 70.908 Km (50%)
129.196 km

LINÉAIRE Autoroute Est-Ouest : 1.145


DES VOIES Km
RAPIDES Rocades et routes express :
4.545 Km 3.400 Km

TOTAL ------------------- 133.741 Km


 OUVRAGES D’ART 10.000 U
 TAUX DE REVETEMENT : 80%
 GABARIT RESEAU NATIONAL ≥ 7
m : 80 % (100% RN)

Répartition du réseau routier par Catégorie

chemin Communal Autoroute Route National Chemin de Wilaya


2016
2014
2012
2009 133741
124174
118048
103945
Evolution du réseau routier (2009-2016)
Problématique  :
Vu l’immensité de son territoire, l’Algérie
dispose d’un réseau considérable de pistes.
Le réseau routier dans la partie Nord du
pays est assez dense et bien maillé, hors
que dans le Grand Sud Algérien, il est
plutôt lâche, les pistes sont appelées à jouer
un rôle socio-économique important pour
le développement de la région.
Le réseau routier saharien est constitué de
plusieurs milliers de kilomètres de routes
revêtues et non revêtues (des pistes), qui
relient les principales agglomérations et
centres de vie de cet immense désert à la
fois hostile, féerique et riche. Il compte
près de 6000 km de routes non revêtues,
classées comme pistes principales.
 Peut-on amélioré le réseau
routier ?
Nous proposons quelques solutions qui
sont aptes au changement et à
l’amélioration du réseau routier :
 La hiérarchisation du réseau
routier.
 L’élargissement de voies de
circulation pour accroître leur
capacité.
 Élimination des goulots.
 Amélioration des caractéristiques
techniques des carrefours pour
améliorer leur capacité.
 Amélioration des trémies.
 Amélioration des carrefours
giratoires.
 Gares de péage sur échangeurs.
 Gares de péage en pleine voie.
 Centres d’entretien et
d’exploitation.
 Aires de repos (38 couples).
 Aires de service.
Conclusion
L’Algérie a mobilisé des ressources
financières considérables, pour disposer d’un
réseau routier viable et efficace et n’a cessé de
placer l’infrastructure routière parmi les
grandes priorités du pays. Le réseau routier
algérien est en plein développement grâce au
programme de modernisation des autoroutes,
pour but de doter et équiper notre territoire
national d’un réseau routier et autoroutier
structuré et capable d’attirer l’investissement,
de stimuler les activités économiques et de
mobiliser les initiatives efficaces et créatrices
d’emplois.
Pour le secteur du transport l’Algérie connait
une véritable mutation, un grand nombre de
projets ont été réalisés où sont en phase de
réalisation, afin de rendre ce secteur plus
performant est efficace dans sa contribution
dans le développement économique, le bien-
être social, la production à grande échelle et la
préservation de l’environnement.