Vous êtes sur la page 1sur 21

Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12)

Mr. K. Louzazna.
Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.

5 juillet 2020

Document destiné aux étudiants de 1ére année (MI)

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 1 / 21
Sommaire

1 Section no.1

*/ Montages électriques de base RLC-série & RLC-parallèle.

*/ Montage électrique RLC-série.

*/ Phénomène de résonance.

*/ Montage électrique RLC-parallèle.

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 2 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques


*/ Montage électrique RLC-série (Series-RLC).
Pour le cas du montage RLC-série de la figure constitué d’un branchement
en série d’une résistance électrique R, d’une capacité C , d’une inductance
propre (self) L et d’une source de tension externe alterative de forme
sinusoidale : vo (t) = Vo .sin(ωo .t) [V ]SI

Ce Montage va ainsi constituer une boucle fermée (1) dont les éléments
sont parcourus par un seul et même courant de boucle ib1 . L’application de
la théorie des tensions de Kirchoff (KVL) à cette boucle (1) va donner lieu
à l’équation suivante :
Z
1 dib1
vo (t) − R.ib1 − . ib1 dt − L. =0
C dt
Z  
dib1 1 1
→ +L. + R.ib1 + . ib1 dt = Vo .sin(ωo .t) ←×
dt C L
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 3 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

Z
dib1 R 1 Vo d
→ + + .ib1 + . ib1 dt = .sin(ωo .t) ←
dt L C .L L dt

d 2 ib1 R dib1 1 Vo .ωo


→ 2
+
+ . + .ib1 = .cos(ωo .t)
dt L dt C .L L
C’est une équation différentielle au second-ordre, avec terme
d’mortissement et avec second membre de forme générale :

d 2 ib1 dib1
+ 2
+ α. + ω +2 .ib1 = Ao .cos(ωo .t)
dt dt
α étant le coeffcient du terme d’amortissement (deuxième).
ω la pulsation d’oscillation (vibration).

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 4 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques


En général, les solutions homogènes (pour vo (t) = 0) de cette équation
sont des solutions oscillantes amorties manifestants une amplitude
décroissante avec le temps.

L’équation caractéristique correspondante :


Φ (λ) : λ+2 + α.λ + ω +2 = 0
Cette équation au second-ordre va admettre deux (02) solutions exprimées
sous la forme suivante :
1h p i
λ1 = −α ± α+2 − 4ω +2
2 2
La solution générale de cette équation différentielle au second-ordre est
ainsi donnée par :
hom
ib2 (t) = A1 .e +λ1 .t + A2 .e +λ2 .t
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 5 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

α 1
√ α 1

α+2 −4ω +2 .t α+2 −4ω +2 .t
hom
ib1 (t) = A1 .e − 2
.t
.e + 2 + A2 .e − 2
.t
.e − 2

en appliquant les conditions initiales :


t=0 → ib1 = 0 → A1 + A2 = 0 → A2 = −A1
après substitution :
α
h 1
√ 1
√ i
α+2 −4ω +2 .t α+2 −4ω +2 .t
hom
ib1 (t) = A1 .e − 2
.t
.e + 2 − e− 2

α+2
Pour le cas des faibles oscillations : α << ω → ω +2
=0

r
p
+2 +2
p
+2 +2 +2
α+2
→ α − 4ω = α + j 4ω ≈ 2ω. + j +2 ≈ j2ω
4ω +2
avec : j +2 = −1 (complexe).
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 6 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

Le courant de boucle (1) résultant est ainsi développé sous la forme :

− e −jω.t
 +jω.t 
hom − α .t
 +jω.t −jω.t
 − α
.t e
ib1 (t) = A1 .e 2 e −e = 2jA1 .e 2
2j
α
i hom xb1 (t) = 2jA1 .e − 2
.t
sin (ω.t) = I1 (α). sin (ω.t) .

Cette solution est décrite comme une fonction sinusoidale avec une
amplitude I1 (α) décroissante avec le temps suivant une loi exponentielle :
α
I1 (α) = 2jA1 .e − 2
.t

α
En amplitude : |I1 (α)| = 2A1 .e − 2
.t

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 7 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

La solution particulière proposée à l’équation différentielle de départ est


donnée sous la forme d’une fonction sinusoidale semblable à celle du
second terme :
par
ib1 (t) = B1 . cos(ωo .t)
les dérivées première et seconde résultantes :
par
dib1
→ dtpar = −B1 .ωo . sin(ωo .t)
d 2 ib1
→ dt 2
= −B1 .ωo+2 . cos(ωo .t)

après susbtitution dans l’équation différentielle de départ :

−B1 .ωo+2 .cos(ωo .t)−α.B1 .ωo . sin(ωo .t)+ω +2 .B1 . cos(ωo .t) = Ao . cos(ωo .t)

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 8 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

ω +2 − ωo+2 .cos(ωo .t) − α.ωo . sin(ωo .t) = Ao . cos(ωo .t)


  
B1 .

Ao . cos(ωo .t)
B1 = 
ωo+2
 
ω +2 − .cos(ωo .t) − α.ωo . sin(ωo .t)

L’absence de la résitsance électrique (R = 0) va correpondre à un terme


d’amortissement nul (α = 0) et à un coefficient B1 donné par :

Ao
B1 =
− ωo+2

ω +2
La solution générale résultante :
hom oar
ib1 = ib1 + ib1 = I1 (α). sin (ω.t) + B1 . cos(ωo .t)

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 9 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

Du point de vue de l’énegie, l’énergie est enmagasinée sous deux (02)


formes distinctes : sous la forme d’un champs électrique statique quand la
capcité C est parcourue par un courant électrique et sous forme d’un
champs magnétique lorque c’est l’inductance L qui est parcourue par un
courant électrique.

En fait, le champs magnétique de l’inductance est créé par le courant


électrique délivré par la capacité C lors de son déchargement et le
chargement de cette capacité C est réalisé par le courant électrique généré
par le champs magnétique de l’inductance L.

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 10 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques


En pratique, ce montage RLC-série est appliqué comme filtre 1 de signaux
électriques (tensions) d’entrée. les trois (03) cas typiques de filtres RLC
sont :

*/ le filtre passe-bas (Low-Pass Filter) correspondant à un montage


”RLC-série” où la tension (signal) de sortie est collectée aux bornes de la
capcité C . Pour ce filtre, seules les tensions continues (DC) ou les tensions
alternatives (AC) de basses fréquences vont passer, les tensions de hautes
fréquences étant bloquées 2 .
1. Par définition, un filtre est un dipsositif sélectif permettant de sélectionner (filtrer)
le signal à faire passer ou à bloquer en fonction de sa fréquence. Ainsi, tout signal
électrique dont la fréquence est à l’intérieur de la gamme (intervalle) de fréquences du
filtre va passer et tout signal dont la fréquence est à l’extérieur de cette gamme va être
bloquer.
2.
DC : tension continue de fréquence zéro (Direct-Current).
AC : tension alternative (Direct-Current)
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 11 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

Passe-Bas (LOW-PASS)
V

FILTRE

ENTREE FILTRE SORTIE

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 12 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

*/ le filtre passe-haut (High-Pass Filter) correspondant à un montage


”RCL-série” où la tension (signal) de sortie est collectée aux bornes de
l’inductance L. Pour ce filtre, seules les tensions altenatives (AC) de
hautes équences vont passer, les tensions continues (DC) et alternatives
(AC) de basses fréquences étant bloquées.

*/ le filtre passe-bande (Band-Pass Filter) correspondant à un montage


”RCL” avec une capacité C et une inductance L en parallèle. La tension
(signal) de sortie est ainsi collectée aux bornes de cette capacité C . Pour
ce filtre, seules les tensions dont la fréquence est située entre deux valeurs
(ωL et ωH ) 3 propres au filtre vont passer, les tensions continues (DC) ou
alternatives (AC) avec des fréquences inférieures à ωL ou supérieures à ωH
étant bloquées.

3. Par définition, ces deux fréquences inférieure (ωL ) et supérieure (ωH ) sont dites
fréquences de coupure (cut-off frequencies) et sont aussi notées ωC 1 et ωC 2 .
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 13 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

Passe-Bas (LOW-PASS) Passe-Haut (HIGH-PASS)


V V

Stop-Bande (BAND-STOP) Passe-Bande (BAND-PASS)


V V

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 14 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

*/ Phénomène de résonance :

Pour le cas d’un montage RLC-série, la grandeur de l’impédance


équivalente est définie comme suit :
 
1
ZRLC = R + j L.ω −
C .ω

le courant de boucle (1) correspondant est ainsi donnée par le rapport de


la tension externe vo (t) appliquée au montage sur cette impédance
équivalente ZRLC :

vo (t) |Vo |.e jω.t |Vo | j(ω.t−φ)


ib1 (t) = = = .e = |I1 |.e j(ω.t−φ)
ZRLC |ZRLC |.e jφ |ZRLC |

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 15 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques


Ainsi, l’maplitude du courant de boucle (1) est décrite comme suit :
s
1 +2
 
|Vo | +2
|I1 | = avec |ZRLC | = R + L.ω −
|ZRLC | C .ω

aprés substitution :

|Vo |
|I1 | == q = |I1 (ω)|
1 +2

R +2 + L.ω − C .ω

l’intensité de courant résultante va constituer une fonction dépendant de


la fréquence ω. A la résonance (ω = ωR ), cette intensité de courant va
manifester une valeur maximale :

|I1 (ω = ωR ))| = IMax

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 16 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques


L’idée de minisation de cette fonction de l’intensité de courant est basée
sur une annulation de sa dérivée première :
 

d |I1 (ω)| d  |Vo |
=0 → q  =0
dω ω=ωR dω 1
+2
R +2 + L.ω − C .ω
ω=ωR

 d h +2 1 +2
i
→ |Vo | . − 21 . dω

R + L.ω − ×
" C .ω #
1
h +2 +3/2
i =0
R +2 +(L.ω− C 1.ω )
ω=ωR
 
1 1
 
 L.ω − C .ω . L + C .ω+2 
h +2 i+3/2  =0
R +2 + L.ω − C1.ω
ω=ωR

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 17 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

le dénominateur ne pouvant être infini, donc la seule condition vérifiant


cette condition est d’avoir un numérateur nul :
  !
1 1
L.ωR − . L+ =0
C .ωR C .ωR+2
(
soit ωR+2 = + L.C
1 1
→ ωR = + √L.C
→ +2 1
soit ωR = − L.C (exclu)
Ainsi, la fréquence de résonance propre au montage RLC-série est définie
par :
1
ωR = + √ [sec −1 ]
L.C

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 18 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

A la résonance, l’impédance équivalente du montage électrique traité est


décrite par sa seule partie réélle :
 
1
Z = R + j L.ωR − = R + j0
C .ωR
avec ;
1 1
L.ωR − =0 → L.ωR =
C .ωR C .ωR

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 19 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques


A la résonance (ω = ωR ) :

*/ le courant électrique parcourant le montage est maximal.

*/ les tensions respectives |VC | et |VL | aux bornes de la capacité et de


l’inductance sont égales : .
I2
|VC | = |VL | → = L.I2 .ω.
C .ω
*/ les grandeurs du courant électrique et de la tension totale sont en
phase en raison de la nature résistive pure de l’impédance du montage.

*/ le maximum de puissance électrique délivré par le montage électrique


est consommée par ce montage (transfert maximal de puissance).

ωR
*/ le facteur de puissance (power factor) Q égale à l’unité : Q = ∆ω =1
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 20 / 21
Section no.1

Méthodes de traitement des circuits électriques

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 12) 5 juillet 2020 21 / 21