Vous êtes sur la page 1sur 46

Observatoire national et régional des générosités

Etude Odoxa pour Leetchi.com

LEVÉE D’EMBARGO MERCREDI 7 OCTOBRE A 5H

Sondage réalisé pour avec et


Méthodologie

Recueil
Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet du 7
au 11 septembre 2020.

Echantillon
Echantillon de 3 000 personnes, représentatif de la population française âgée de
18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe,
âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Précisions sur les marges d’erreur
Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat
d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la
taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé.

Si le pourcentage observé est de …


Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50%

200 3,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1


300 2,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8
400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0
500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5
600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1
800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5
900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3
1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1
2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2
3000 0,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8

Lecture du tableau : Dans un échantillon de 3000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marge d’erreur est égale à 1,4% : le pourcentage réel est donc
compris dans l’intervalle [18,6 ; 21,4].
Œil du sondeur (1/6)

Les Français sont aussi nombreux à donner… mais ils donnent moins
Une tendance à un repli du don vers l’entourage plutôt que vers les associations

L’Observatoire national et régional des générosités, réalisé par Odoxa pour Leetchi.com, France Bleu et Le Parisien montre des tendances inédites au sortir
d’une année marquée par la crise sanitaire du Covid-19. Alors que la prolongation de la crise sanitaire et les prévisions de récession économique historique
pourraient avoir détourné les Français du don d’argent, notre observatoire montre que l’impact du Coronavirus sur les comportements de dons est plus
complexe.

Au cours des 12 derniers mois, le don moyen par Français a effectivement baissé… mais les moins de 35 ans et les foyers à bas revenus ont plus donné
qu’auparavant alors que c’est chez les 50-64 ans et dans les foyers à hauts revenus, populations réalisant les niveaux de dons les plus élevés, que la baisse
du don est la plus importante. La propension des Français à donner est par ailleurs restée la même : la part d’entre eux déclarant qu’il leur arrive de faire
des dons est tout à fait stable en 2020.

Autre observation du tableau de bord 2020 dressée par notre Observatoire : une certaine forme de « repli » du don vers l’entourage proche se dégage ; la
part de Français déclarant que dans les années qui viennent ils auront plutôt tendance à privilégier les dons à des personnes en difficulté de leur entourage
progresse très fortement et devance désormais nettement leur volonté de donner à des associations locales ou de donner pour une cause ciblée.

Deux types d’explications peuvent être avancées pour expliquer les résultats 2020 et les arbitrages qu’ont effectué les Français ces derniers mois.

• Le contexte de crise économique et les incertitudes face à l’avenir qui l’accompagnent ont probablement affecté la capacité des Français à donner : une
partie plus importante de leurs revenus peut avoir été consacrée à la constitution d’une épargne « de précaution », les dépôts bancaires ayant atteint un
niveau record de plus de 85 milliards d'euros de mars à juillet 2020 d’après la Banque de France.

• Le contexte de confinement peut avoir détourné les Français du don « financier », au moins temporairement, alors que les actions de « solidarité
domestique, logistique ou affective » dans l’entourage immédiat (famille, proches, voisins) se sont multipliées depuis le mois de mars. Un sondage Odoxa*
pour CGI, France Info et France Bleu indiquait que pendant le confinement 20% des Français s’étaient occupés d’une ou plusieurs personnes en dehors
de leur foyer pour apporter une aide logistique (courses, plats, achats de médicaments), pour prendre des nouvelles régulièrement ou pour apporter une
aide domestique (aide à la toilette, cuisine, loisirs).

*Sondage Odoxa La Voix des Territoires pour CGI, France Info et France Bleu publié le 7 avril 2020
Œil du sondeur (2/6)

PRÈS D’1 FRANÇAIS SUR 10 A FAIT UN DON LIÉ À LA CRISE SANITAIRE

8% des Français ont fait un don spécifiquement à l’épidémie de Covid

Parmi les populations dans lesquelles on trouve un taux de donateurs plus élevé que la moyenne nationale on trouve les 18-24 ans (12%), les habitants de l’Île-de-
France (11%), les 25-34 ans et les 65 ans et plus (9%), les CSP+ (9%) et les habitants des régions Hauts-de-France (9%) et Centre Val de Loire (9%).

Les dons en lien avec l’épidémie de Covid ont été dirigés en priorité vers les hôpitaux et le personnel soignant (38%), une cause qui concerne même plus d’1
donateur sur 2 en Nouvelle-Aquitaine (54%) et dans les Hauts-de-France (53%). La recherche sur le Covid (23%) figure en deuxième position des causes soutenues
en lien avec l’épidémie de Covid devant l’aide aux personnes en situation de précarité (21%) alors que les dons vers des personnes en difficultés de l’entourage
(11%) et vers des commerçants en difficultés (7%) ont été plus rares.

CETTE ANNÉE, LES FRANÇAIS ONT DONNÉ EN MOYENNE 213€ SOIT 12€ DE MOINS QUE L’AN PASSÉ MAIS ILS SONT
TOUJOURS AUSSI NOMBREUX À DONNER

Une légère érosion du montant donné par chaque Français cette année

Au cours des 12 derniers mois, les Français ont donné en moyenne 213€ à des associations, fondations, projets ou directement à des personnes en difficulté. Ce
montant se situe légèrement en dessous de la mesure réalisée en septembre 2019 (225€), année qui avait été marquée par une baisse déjà importante du montant
moyen donné chaque année (246€ en septembre 2018).

Si cette baisse, quoique limitée, du montant moyen donné annuellement par chaque Français constitue une information importante dans un contexte de crise
sanitaire, économique et sociale et d’appels réguliers à la solidarité, elle ne doit pas masquer de nombreuses tendances sous-jacentes.

➔ Des jeunes générations plus généreuses, un décrochage chez les 35-49 ans, les 50-64 ans et les 65 ans et plus. Catégories d’âge réalisant les plus bas niveaux de
dons, les 18-24 ans (228€, +60€) et les 25-34 ans (221€, +51€) se démarquent cette année par une forte progression de leurs donations. A l’inverse, les 35-49
ans (184€, -27€) et les 50-64 ans (162€, -56€) ont fortement réduits leurs dons au cours de l’année écoulée tout comme les 65 ans et plus (268€, -26€).
Œil du sondeur (3/6)

➔ Une baise du niveau de don chez les Français les plus favorisés. Par activité, c’est chez les cadres (-53€), même s’ils restent les plus forts donateurs (295€
annuels) que la baisse est la plus marquée. C’est également au sein des foyers aux plus hauts revenus (>3500€ mensuels), réalisant de fortes donations en
moyenne, que la baisse du don est la plus forte (301€, -83€) alors qu’elle est plus contenue ailleurs et que le don moyen des foyers à bas revenus progresse
légèrement (+23€ à 149€ annuels). La baisse des dons réalisés par les populations les plus aisées pourrait indiquer un impact limité du relèvement à 1000€
du plafond de déduction fiscale des dons pour les versements effectués en 2020. Sur le plan régional, c’est en régions PACA (171€, -115€) et Grand Est
(184€, -73€) que les baisses sont les plus marquées.

En ce qui concerne le palmarès de la générosité par région, l’Île-de-France, région où le niveau de vie médian est le plus élevé selon l’INSEE (2020) demeure
cette année encore la région dans laquelle les habitants ont fait les dons les plus importants en 2020 (321€, -3€). L’Occitanie se place en 2ème position avec
un niveau de don proche à celui observé en 2019 (226€, -9€), juste devant les Hauts-de-France où le don moyen atteint 216€ contre 175€ l’an passé. Les
Hauts-de-France, région au niveau de vie médian le plus bas selon l’INSEE, passent ainsi de la 10ème place en 2019 à la 3ème place cette année. La région
Centre Val de Loire (213€, -55€) figure encore cette année dans le top 5 des régions les plus généreuses en 4ème place devant les Pays de la Loire (5èmes ,
189€, -7€).

A l’inverse, bien positionnées dans le classement 2019 (2ème et 5ème), les régions PACA (9ème, 171€, -105€) et Auvergne-Rhône-Alpes (8ème, 178€, -60€)
figurent désormais dans le top 5 des régions où les dons ont été les moins élevés, aux côtés des régions Bretagne (10ème, 167€, +32€), Normandie (11ème,
157€, +33€), Nouvelle Aquitaine (12ème, 133€, -51€).

Si le don moyen baisse, la part de Français faisant des dons chaque année reste stable.

Si les montants donnés par les Français varient à la baisse, la part d’entre eux qui réalise des dons reste quasi-équivalente à celle mesurée l’an passé. En effet,
39% des Français déclarent aujourd'hui qu’il leur arrive de donner de l’argent chaque année à des associations soit une mesure sensiblement égale à celle
réalisée en 2019 (41%). De même, les proportions de Français donnant annuellement de l’argent à des personnes en difficultés de leur entourage (34%, =)
et à des personnes en difficultés qu'elles ne connaissent pas (26%, =) sont parfaitement stables alors que le don via des cagnottes ou le crowdfunding (10%)
régresse faiblement (-2pts).
Œil du sondeur (4/6)

UNE TENDANCE À LA BAISSE DES DONS QUI SE POURSUIT


34% des Français déclarent qu’ils ont fait moins de dons au cours des 12 derniers mois

Comme en 2019, seuls 7% des Français déclarent qu’ils ont fait plus de dons au cours des 12 derniers mois que l’année précédente, 59% qu’ils ont fait autant de
dons (score inchangé) et 34% qu’ils ont fait moins de dons (+1%) soit une détérioration tendancielle du niveau des dons effectués. Cette tendance se confirme
dans toutes les régions mais c’est dans les Hauts-de-France que l’inclinaison à la baisse est la plus marquée : seuls 5% des habitants déclarent avoir fait plus de
dons et 39% ont fait moins de dons (solde de -34). A l’inverse, 10% des Franciliens déclarent avoir fait plus de dons au cours des 12 derniers mois contre 31% moins
de dons (solde de -21).

La tendance à la diminution du montant des dons, déjà observée entre 2018 et 2019, se confirme. Et cette érosion ne semble pas susceptible de s’inverser, seuls 5%
des Français pensent qu’ils feront plus de dons dans les 12 prochains mois, 66% qu’ils feront autant de dons et 28% qu’ils en feront moins.

Une tendance à la baisse expliquée par la diminution des ressources disponibles et la montée des doutes sur l’utilisation faite des
donations
Auprès des Français ayant fait moins de dons au cours des 12 derniers mois, la justification qu’ils avancent en priorité est le fait qu’ils peuvent moins se le permettre
qu’avant (76%, +2 points), une raison qui est même avancée par 83% des retraités, population dont les revenus sont directement impactés par la hausse de la CSG.

La deuxième raison avancée pour expliquer la baisse des donations est celle d’un doute sur l’utilisation faite de ces derniers. La citation de cet item progresse de 5
points en 1 an pour s’établir à 64%, au sortir d’une période où la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes
(DGCCRF) a régulièrement appelé à la vigilance face à la prolifération des escroqueries profitant de la peur des Français pendant la crise du Coronavirus et où les
faux appels aux dons se sont multipliés sur Internet.

A un niveau proche, 58% des Français déclarent qu’ils donnent moins car ils sont trop sollicités (+2pts), 31% parce que l’intérêt fiscal du don leur est apparu moins
évident (malgré le relèvement de la « déduction Coluche ») et 30% parce que moins de causes les ont touchés (+2pts).
Œil du sondeur (5/6)

Quand les Français ont donné plus, c’est motivés par une cause plutôt que par une hausse de leurs revenus

Les Français qui ont fait plus de dons en 2020 justifient ce comportement par leur sensibilité à des causes. En effet, 82% justifient la hausse de leurs dons ces 12
derniers mois par le fait que certaines causes les ont touchés (+9pts) alors qu’ils ne sont plus que 40% à indiquer qu’ils ont fait plus de dons car ils pouvaient plus se
le permettre (-18pts).

CAUSES SOUTENUES : RECHERCHE MÉDICALE, PROTECTION ANIMALE ET PROTECTION DE L’ENFANCE EN TÊTE


Recherche médicale, protection animale et protection de l’enfance, causes pour lesquelles les Français préfèrent faire des dons

Cette année encore, la recherche médicale et la lutte contre les maladies est la cause à laquelle les Français préfèrent faire des dons (40%, -1pt), un résultat en ligne
avec l’actualité de cette année, marquée par l’urgence sanitaire et la problématique vaccinale.

La recherche médicale devance la protection des animaux / préservation des espèces (30%, =) alors que la pétition lancée en juillet pour organiser un référendum
sur la condition animale, a déjà réuni plus de 750.000 signataires et près de 140 parlementaires lui ont apporté leur soutien. La protection de l’enfance est la 3ème
thématique sur laquelle les Français préfèrent faire des dons, (30%, =), le confinement a constitué une période difficile sur ce sujet.

Aide aux personnes malades ou handicapées, lutte contre la pauvreté, protection de l’environnement : un intérêt à la baisse

25% des Français déclarent que l’aide aux personnes malades ou handicapées est la cause pour laquelle ils préfèrent donner, soit un niveau élevé pour ce sujet
mais en baisse de 3 points en comparaison à 2019 et, surtout, de 11 points en comparaison à 2018.

Cause prioritaire pour 24% des Français, la lutte contre la pauvreté voit également son importance se dégrader : -7 points de citations en comparaison à 2019 et -18
points en comparaison avec notre mesure de 2018, un résultat en écho avec l’alerte lancée début 2020 par les associations de lutte contre la pauvreté, et
notamment les Restos du Cœur, qui ont vu leurs dons diminuer ces dernières années.

Enfin, bien que la thématique de la protection de l’environnement se situe également à un niveau élevé dans les préférences des Français (20%), son taux de
citations perd 6 points en comparaison à 2019, année où la thématique du réchauffement climatique avait été particulièrement abordée dans l’actualité.
Œil du sondeur (6/6)

Vers un repli du don sur son entourage plutôt que vers les associations ?

Autre point marquant de notre Observatoire 2020, 66% des Français déclarent que dans les années qui viennent, ils auront plutôt tendance à privilégier les dons à
des personnes en difficulté de leur entourage (66%, +15pts).

Ce point arrive très nettement devant leur volonté de donner à des associations locales (47%, -3pts) ou à une cause ciblée (46%, -1pt) alors que ces 3 propositions
obtenaient les mêmes taux d’intentions l’an passé.

Cette tendance possible au recentrage du don vers l’entourage plutôt que vers les associations est aussi renforcée par le fait que 44% des Français déclarent qu’ils
auront tendance à privilégier, dans les années qui viennent, des dons à des personnes plutôt qu’à des organismes, un item dont les citations sont en hausse de 5
points.
Œil de Leetchi (1/2)

Chaque jour sur Leetchi.com*, nous sommes témoins de la générosité dont font preuve les Français.

En 2019, 220 millions d’euros ont été collectés sur la plateforme dont 50 millions d’euros pour des besoins ou projets solidaires. Pour cette
raison et parce que Leetchi.com a la volonté d’être facilitateur de la générosité, nous avons souhaité créer cet Observatoire national et
régional afin de comprendre et étudier les manifestations de générosité des Français sur le territoire.

Après un éclairage d’Alix Poulet, CEO de Leetchi.com sur les tendances inédites mises en lumière par la 3ème édition de l’Observatoire (p.11),
et en complément des résultats du sondage, relevant notamment que près d’1 Français sur 10 a fait un don lié au Covid-19, nous avons
apporté des illustrations concrètes de la mobilisation qui s’est illustrée ces derniers mois face à la crise sanitaire :

• Plus de 10 000 cagnottes liées à l’épidémie ont été créées entre le 1er mars et le 31 mai 2020 représentant 18 041 239€ et une mobilisation
sans précédent sur la plateforme (cf p. 39).

• Les élans de générosité observés ont été particulièrement divers en termes de montants collectés mais aussi de typologies de créateurs et
de bénéficiaires. Les initiatives se sont déployées tant à l’échelle nationale que régionale ou locale. Nous avons ainsi sélectionné, pour
chacune des régions, quelques exemples parmi les nombreuses cagnottes solidaires créées (cf p.40).

* Leetchi.com est le leader de la cagnotte en ligne avec 14 millions d’utilisateurs. La plateforme permet à chacun de réaliser le projet qui lui tient à cœur en collectant de
l’argent de façon simple, rapide et sécurisée pour offrir un cadeau commun, organiser un événement à plusieurs ou concrétiser un projet solidaire.
Œil de Leetchi (2/2)

❖ ŒIL D’ALIX POULET, CEO DE LEETCHI.COM


« La troisième édition de l’Observatoire met en lumière des tendances inédites permettant de mieux comprendre les
comportements de générosité des Français : l'émotion, la spontanéité et la proximité avec le bénéficiaire du don apparaissent
comme les principaux leviers du don.

Chez Leetchi.com, l'émotion suscitée par l’urgence sanitaire s'est traduite par des élans de générosité incroyablement nombreux
pour exprimer son soutien aux personnes mobilisées comme les soignants. La générosité se manifeste de manière plus spontanée,
parce que l’on est particulièrement touché par une cause, et moins par « habitude » ou « saisonnalité » envers un événement ou
un organisme. On observe également la générosité s'exprimer de manière plus quotidienne et avec une certaine notion de
proximité. Les Français orientent de plus en plus leurs dons vers des personnes en difficulté dans leur entourage ou qu'ils côtoient
sans nécessairement les connaître (des sans abri, des commerçants de quartier...).

Ces tendances se traduisent dans les formes multiples que prennent les dons. C'est de cette diversité dont nous sommes témoins
chaque jour sur la plateforme. Les associations et fondations restent les premiers bénéficiaires des dons, mais de plus en plus de
Français préfèrent donner à des personnes plutôt qu’à des organismes. Ce comportement et les doutes qu'une part d'entre eux
manifestent sur l'utilisation des fonds expriment un besoin de transparence et de sécurité chez les donateurs ».

➢ Retrouvez comment la générosité s’exprime à travers nos cagnottes solidaires nationales et régionales p.38,
après les résultats du sondage.
Résultats du sondage
I. Les dons liés au COVID-19
Dons liés au Covid-19

Depuis le début du COVID-19, avez-vous fait un don spécifiquement lié à cette épidémie ?

Oui → CSP + : 9%
8% CSP - : 6% Les régions ayant fait le plus de dons lié à l’épidémie :
→ Agglo. parisienne : 11% ▪ Ile-de-France : 11%
Milieu rural : 6% ▪ Hauts-de-France : 9%
▪ Centre-Val-de-Loire : 9%
→ Revenu < 1 500€ : 8%
Revenu > 3 500 : 7%

% oui
selon l'âge
12%

9% 9%
Non 7%
92%
5%

18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et +


Types de dons liés au Covid-19

A ceux ayant fait un don spécifiquement lié à cette épidémie :


Et quel(s) type(s) de dons avez-vous fait spécifiquement liés à cette épidémie… Un don à destination…

Des hôpitaux/du personnel soignant 38%

De la recherche sur le COVID-19 23%

De personnes en situation de précarité (Sans abri, réfugiés, personnes isolées) 21%

De personnes en difficulté que vous connaissez personnellement (famille, ami,


voisin) 11%

De commerçants/restaurateurs en difficulté 7%

Résultats à interpréter avec prudence en raison d’une base faible du nombre de répondants.
Types de dons liés au Covid-19
Podiums par régions (1/2)

A ceux ayant fait un don spécifiquement lié à cette épidémie :


Et quel(s) type(s) de dons avez-vous fait spécifiquement liés à cette épidémie… Un don à destination…

AUVERGNE-RHÔNE ALPES BOURGOGNE-FRANCHE COMTE BRETAGNE

De personnes en difficulté que vous


Des hôpitaux/du personnel
36% connaissez personnellement 37% De la recherche sur le COVID-19 47%
soignant (famille, ami, voisin)

Des hôpitaux/du personnel


De la recherche sur le COVID-19 26% De la recherche sur le COVID-19 32% soignant 36%

De commerçants/restaurateurs De commerçants/restaurateurs
21% Des hôpitaux/du personnel soignant 31% en difficulté 17%
en difficulté

CENTRE-VAL DE LOIRE GRAND-EST HAUTS-DE-FRANCE

Des hôpitaux/du personnel


Des hôpitaux/du personnel soignant 42% Des hôpitaux/du personnel soignant 44% soignant 53%
De personnes en situation de De personnes en difficulté que vous De personnes en situation de
précarité (Sans abri, réfugiés, 23% connaissez personnellement 20% précarité (Sans abri, réfugiés, 18%
personnes isolées) (famille, ami, voisin) personnes isolées)
De personnes en difficulté que vous
connaissez personnellement 17% De la recherche sur le COVID-19 19% De la recherche sur le COVID-19 17%
(famille, ami, voisin)

Résultats à interpréter avec prudence en raison d’une base faible du nombre de répondants.
Types de dons liés au Covid-19
Podiums par régions (2/2)

A ceux ayant fait un don spécifiquement lié à cette épidémie :


Et quel(s) type(s) de dons avez-vous fait spécifiquement liés à cette épidémie… Un don à destination…

ILE-DE-FRANCE NORMANDIE NOUVELLE AQUITAINE


De personnes en situation de
précarité (Sans abri, réfugiés, 29% Des hôpitaux/du personnel
personnes isolées)
De la recherche sur le COVID-19 40% soignant 54%
De personnes en situation de
Des hôpitaux/du personnel Des hôpitaux/du personnel
soignant 27% soignant 32% précarité (Sans abri, réfugiés, 26%
personnes isolées)
De personnes en difficulté que
De la recherche sur le COVID-19 vous connaissez 15% De la recherche sur le COVID-19 16%
26% personnellement (famille, ami,…

OCCITANIE PAYS DE LA LOIRE PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

Des hôpitaux/du personnel De commerçants/restaurateurs De la recherche sur le COVID-19 32%


soignant 42% en difficulté 42%
De personnes en situation de précarité (Sans
abri, réfugiés, personnes isolées) 32%
Des hôpitaux/du personnel
De la recherche sur le COVID-19 28% soignant 35%
Des hôpitaux/du personnel soignant 24%
De personnes en situation de De personnes en situation de De personnes en difficulté que vous
précarité (Sans abri, réfugiés, 15% précarité (Sans abri, réfugiés, 23% connaissez personnellement (famille, ami, 12%
personnes isolées) personnes isolées) voisin)

Résultats à interpréter avec prudence en raison d’une base faible du nombre de répondants.
II. Questions barométrées :
1/ Evolution des dons
En moyenne, les Français font don de 213€ par an
à des associations, projets ou personnes en difficulté

En moyenne chaque année, de quelle somme d’argent faites-vous don à des associations, fondations, projets ou
directement à des personnes en difficulté… Réponse numérique en euros

de 1 à 50€ 44%

de 51 à 100€ 20%
Don financier moyen
de 101 à 300€ 19% des Français chaque
année : 213€
de 301 à 500€ 7% rappel 2019* : 225€
rappel 2018** : 246€
de 501 à 1000€ 4%

Plus de 1000€ 4%

(NSP) 2%

*Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 25/09/2019
**Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 19/06/2018
Don moyen annuel
selon l’âge, la profession et le niveau de revenu

Don moyen annuel selon l'âge


Don moyen annuel
300 €
selon le revenu net mensuel du foyer
268 €
250 €

200 €
228 € 380 €
221 €

150 € 184 € 162 €


330 €
100 €
18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et + 301 €
280 €

Don moyen annuel selon la profession =


230 €
380 €
➢ CSP+ : 239€ 213 €
330 € ➢ CSP- : 145€ 180 €
280 €
170 €
230 €
290 € 130 € 149 €
180 € 295 €
130 € 184 € 153 €
133 € 80 €
80 €
Agriculteur, Cadre et profession Profession Employé Ouvrier < 1 500€ 1 500-2 499€ 2 500-3 499€ > 3 500€
indépendant, chef intellectuelle intermédiaire
d'entreprise supérieure
Don moyen par région

En moyenne chaque année, de quelle somme d’argent faites-vous don à des associations, fondations, projets ou
directement à des personnes en difficulté…

Hauts-de-France :
216€
Normandie :
TOP 5 Bretagne :
157€
Ile-de-France : Grand-Est :
167€ 321€ 184€
1. Ile de France : 321€
Pays-de-la Loire : Centre Val de Loire :
2. Occitanie : 226€ 189€ 213€ Bourgogne Franche-Comté :
3. Hauts-de-France : 216€ 179€

4. Centre Val de Loire : 213€


5. Pays-de-la Loire : 189€ Nouvelle Aquitaine : Auvergne Rhône-Alpes :
133€ 178€

Occitanie : Provence Alpes Côte


226€ d’Azur : 171€
Evolution des dons réalisés ces 12 derniers mois

Durant les 12 derniers mois, par rapport au 12 mois précédents, avez-vous fait…

Plus de dons
7%
➢ Rappel 2019* : 7%

Moins de dons
Autant de dons 34%
59% ➢ Rappel 2019* : 33%
➢ Rappel 2019* : 59%

Solde (plus de dons-moins de dons) : -27


Rappel solde 2019* : -26

*Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 25/09/2019
Raisons d’avoir donné moins ces 12 derniers mois

À ceux qui ont fait moins de dons (34%):


Pour quelle raison avez-vous fait moins de dons :

Rappel 2019*

Parce que vous pouvez moins vous le permettre 74%


76%
qu’auparavant
Parce que vous avez de plus en plus de doutes sur
64% 59%
l’utilisation qui est faite des dons

Parce que vous êtes trop sollicité 58% 56%

Parce que l’intérêt fiscal du don vous est apparu moins


31% 28%
évident

Parce qu’il y a moins de causes qui vous ont touché 30% 28%

Oui

*Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 25/09/2019
Raisons d’avoir donné plus ces 12 derniers mois

À ceux qui ont fait plus de dons (7%):


Pour quelle raison avez-vous fait plus de dons ces 12 derniers mois :

Rappel 2019*

Parce que certaines causes vous ont particulièrement 73%


82%
touché
Parce que vous pouvez plus vous le permettre 58%
40%
qu’auparavant
Parce que vous avez été sollicité pour une cause par des
40% 46%
connaissances
Parce qu’il est de plus en plus pratique de faire des dons
36% 40%
(arrondis à la caisse, cagnottes, etc.)
Parce que l’intérêt fiscal du don vous est apparu plus
28% 31%
évident
Oui

*Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 25/09/2019
II. Questions barométrées :
2/ Nature des dons
La recherche médicale : cause privilégiée des Français

Parmi les causes suivantes, quelles sont celles auxquelles vous préférez/préféreriez faire des dons ?
(3 réponses possibles)

Plusieurs réponses possibles ; 3 maximum Evolution depuis 2019* Evolution depuis 2018*

La recherche médicale et la lutte contre les maladies 40% -1 -3

La protection des animaux/la préservation des espèces 30% = +4

La protection de l’enfance 30% = -6

L’aide aux personnes malades ou handicapées 25% -3 -8

La lutte contre la pauvreté en France 24% -7 -11

La protection de l’environnement 20% -6 =

L’aide d’urgence aux populations victimes de catastrophes naturelles, ou d’attentats 14% -2 -6

La protection du patrimoine 8% -3 +1

La défense des droits de l’Homme 6% -2 -1

Le soutien des projets dans les pays en développement 4% -1 -1

Le soutien des lieux de culte (église, synagogue, mosquée, temple, etc.) 4% -1 -1

Autre (non précisé) 14% +6 +6

*Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 25/09/2019 (NSP) 1% = -1
**Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 19/06/2018
Causes privilégiées des Français
Podiums par régions (1/2)

Parmi les causes suivantes, quelles sont celles auxquelles vous préférez/préféreriez faire des dons ?
(3 réponses possibles)

AUVERGNE-RHÔNE ALPES BOURGOGNE-FRANCHE COMTE BRETAGNE

La recherche médicale et la La recherche médicale et la La recherche médicale et la


lutte contre les maladies 40% lutte contre les maladies 43% lutte contre les maladies 42%

La protection des animaux/la La protection des animaux/la


30% 34% La protection de l’enfance 28%
préservation des espèces préservation des espèces

La protection des animaux/la


La protection de l’enfance 28% La protection de l’enfance 25% préservation des espèces 26%

CENTRE-VAL DE LOIRE GRAND-EST HAUTS-DE-FRANCE

La recherche médicale et la La recherche médicale et la lutte La recherche médicale et la


46% contre les maladies 39% 35%
lutte contre les maladies lutte contre les maladies

La protection des animaux/la La protection des animaux/la


La protection de l’enfance 34% 35% 34%
préservation des espèces préservation des espèces

La protection des animaux/la L’aide aux personnes malades ou


préservation des espèces 31% 29% La protection de l’enfance 33%
handicapées
Causes privilégiées des Français
Podiums par régions (2/2)

Parmi les causes suivantes, quelles sont celles auxquelles vous préférez/préféreriez faire des dons ?
(3 réponses possibles)

ILE-DE-FRANCE NORMANDIE NOUVELLE AQUITAINE


La recherche médicale et la lutte contre
les maladies 40% La recherche médicale et la La recherche médicale et la
lutte contre les maladies 43% lutte contre les maladies 39%
La protection de l’enfance 27%
La protection des animaux/la La protection de l’enfance La protection de l’enfance
préservation des espèces 27% 35% 31%
La protection de l’environnement 26% La protection des animaux/la La protection des animaux/la
préservation des espèces 31% préservation des espèces 28%
La lutte contre la pauvreté en France 26%

OCCITANIE PAYS DE LA LOIRE PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR


La recherche médicale et la La recherche médicale et la La recherche médicale et la
lutte contre les maladies 36% lutte contre les maladies 40% lutte contre les maladies 41%

La protection des animaux/la


La protection de l’enfance 30% La protection de l’enfance 38% 31%
préservation des espèces

La protection des animaux/la La protection des animaux/la


préservation des espèces 28% préservation des espèces 28% La protection de l’enfance 26%
Les associations et l’entourage sont les premiers bénéficiaires des
dons mais ces derniers prennent des formes multiples

Vous-même vous arrive-t-il de donner de l’argent à…

ST au moins Evolution Evolution


une fois/an depuis 2019* depuis 2018**

Des associations ou fondations 6% 7% 26% 39% -2 -10

Des personnes de votre entourage qui ont des difficultés


4% 16% 14% 34% = -18
et à qui vous donnez de l’argent

Des personnes en difficultés que vous ne connaissez pas


3% 15% 8% 26% = -13
(mendiants dans la rue par ex.)

Des personnes qui vous sollicitent via des cagnottes ou 1%


10%
du crowdfunding 3% 6% -2 -9

Tous les mois


Plusieurs fois par an
Environ une fois par an

*Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 25/09/2019
**Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 19/06/2018
Don d’argent par type de bénéficiaires
Détail par régions (1/4)

Vous-même vous arrive-t-il de donner de l’argent à…

AUVERGNE-RHÔNE ALPES BOURGOGNE-FRANCHE COMTE BRETAGNE

5% 37% 10% 41% 5% 40%


Des associations ou fondations 25% Des associations ou fondations 26% Des associations ou fondations 28%
7% 5% 7%
-2* +2* +1*

Des personnes de votre Des personnes de votre Des personnes de votre


entourage qui ont des 3% 33% entourage qui ont des 11% 29% entourage qui ont des 2% 32%
difficultés et à qui vous donnez difficultés et à qui vous donnez 14% difficultés et à qui vous donnez 13%
16% 4% -5* 17%
de l’argent 14% -1* de l’argent de l’argent -2*

Des personnes en difficultés 1% 27% Des personnes en difficultés 24% Des personnes en difficultés 3% 21%
16%
que vous ne connaissez pas 15% que vous ne connaissez pas pas 8%9%
que vous ne connaissez 8% 25%
(mendiants dans la rue par ex.) 11% +1* (mendiants dans la rue par ex.) 2% 6% -2* (mendiants dans la rue par ex.) 9% -5*
4…16% 14%
Des personnes qui vous Des personnes qui vous 1% Des personnes qui vous 3% 7%
3% 10% 19%
sollicitent via des cagnottes ou sollicitent via des cagnottes ou 11% sollicitent via des cagnottes
2…ou15% 9%
du crowdfunding 1% 8% +2* du crowdfunding 7% -9* du crowdfunding 3%1% -3*
1% 6%
5…
*Ecart constaté par rapport à la moyenne nationale Tous les mois Plusieurs fois par an Environ une fois par an
Don d’argent par type de bénéficiaires
Détail par régions (2/4)

Vous-même vous arrive-t-il de donner de l’argent à…

CENTRE-VAL DE LOIRE GRAND-EST HAUTS-DE-FRANCE

8% 43% 38% 36%


Des associations ou fondations 6% 29% 6% 26%
+4*
Des associations ou fondations 7% 7% 24% Des associations ou fondations
4%
-1* -3*

Des personnes de votre Des personnes de votre Des personnes de votre


entourage qui ont des 3% 32% entourage qui ont des 4% 30% entourage qui ont des 31%
difficultés et à qui vous donnez 15% 14% -2* difficultés et à qui vous donnez 15%
11% difficultés et à qui vous donnez 213% 16%
de l’argent de l’argent -4* de l’argent -3*

Des personnes en difficultés 2% 19% Des personnes en difficultés Des personnes en difficultés
que vous ne connaissez pas 8% 1% 21%
que vous ne connaissez8%
25% 27%
8%2…19%
9% que vous ne connaissez pas 8% pas 6%
(mendiants dans la rue par ex.) -7* (mendiants dans la rue par ex.) 12% -5* (mendiants dans la rue par ex.) +1*
4…16% 14%
Des personnes qui vous
sollicitent via des cagnottes ou
6% 10% Des personnes qui vous
5% 8%
Des personnes qui vous
2…ou 1%4%
15% 9% 9%
sollicitent via des cagnottes ou sollicitent via des cagnottes
du crowdfunding 4% =* du crowdfunding 3% -2* du crowdfunding 4 -1*
1% 6%
5…
*Ecart constaté par rapport à la moyenne nationale Tous les mois Plusieurs fois par an Environ une fois par an
Don d’argent par type de bénéficiaires
Détail par régions (3/4)

Vous-même vous arrive-t-il de donner de l’argent à…

ILE-DE-FRANCE NORMANDIE NOUVELLE AQUITAINE

36%
47% 33% Des associations ou fondations 5%6% 25%
Des associations ou fondations 8% 9% 30% Des associations ou fondations 6% 8% 19% -3*
+8* -6*

Des personnes de votre


Des personnes de votre Des personnes de votre 4… 37%
entourage qui ont des
entourage qui ont des 36% entourage qui ont des 31% 18% 15%
difficultés et à qui vous donnez 4 20% 12% 3 16% difficultés et à qui vous donnez
+3*
+2* difficultés et à qui vous donnez de l’argent
de l’argent de l’argent
12% -3*

Des personnes en difficultés 2% 25% 22%


Des personnes en difficultés 5% 33% Des personnes en difficultés
3% 23% pas 8%
que vous ne connaissez 8% 5%
que vous ne connaissez pas 19% 9% que vous ne connaissez pas 8% (mendiants dans la rue par ex.) 15% -4*
(mendiants dans la rue par ex.) +7* (mendiants dans la rue par ex.) 12% -3*
4…16% 14%
Des personnes qui vous 8%
Des personnes qui vous 2% 15% Des personnes qui vous 6%
1%3%
2…ou15%
sollicitent via des cagnottes 9%
sollicitent via des cagnottes ou 9% sollicitent via des cagnottes ou 4% du crowdfunding 4 -2*
du crowdfunding 4% +5* du crowdfunding 2 -4*
1% 6%
5…

*Ecart constaté par rapport à la moyenne nationale


Tous les mois Plusieurs fois par an Environ une fois par an
Don d’argent par type de bénéficiaires
Détail par régions (4/4)

Vous-même vous arrive-t-il de donner de l’argent à…

OCCITANIE PAYS DE LA LOIRE PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

38% 38% 37%


Des associations ou fondations 4%6% 28% Des associations ou fondations 6%7% 25% Des associations ou fondations 4%6% 27%
-1* -1* -2*

Des personnes de votre Des personnes de votre Des personnes de votre


entourage qui ont des 37% entourage qui ont des 29% entourage qui ont des 34%
difficultés et à qui vous donnez 5 17% 15% difficultés et à qui vous donnez 3 14% 12% difficultés et à qui vous donnez 4 18% 12%
+3* -5* =*
de l’argent de l’argent de l’argent

Des personnes en difficultés 25% Des personnes en difficultés Des personnes en difficultés 35%
2%16% 24%
pas 8%5… 25%
que vous ne connaissez pas que vous ne connaissez pas 4…13% 7% que vous ne connaissez 8% 18% 12%
(mendiants dans la rue par ex.) 7% -1* (mendiants dans la rue par ex.) -2* (mendiants dans la rue par ex.) +9*
4…16% 14%
Des personnes qui vous 1% Des personnes qui vous Des personnes qui vous
sollicitent via des cagnottes ou
12%
sollicitent via des cagnottes ou 6% 9% sollicitent via des cagnottes
2…ou
3% 5%
1%
15% 9%
5%
du crowdfunding 6% +2* du crowdfunding 3 -1* du crowdfunding 1 -5*
1% 6%
5…

*Ecart constaté par rapport à la moyenne nationale


Tous les mois Plusieurs fois par an Environ une fois par an
III. Les dons en période de crise :
projections
Evolution des dons pour les 12 prochains mois

Durant les 12 prochains mois, par rapport au 12 mois précédents… ferez-vous…

(NSP) Plus de dons


1% 5%

Moins de dons
28%

Autant de dons
66%

Solde (plus de dons-moins de dons) : -23


Evolution des dons pour les 12 prochains mois
Détail par régions

Durant les 12 prochains mois, par rapport au 12 mois précédents… ferez-vous…

Hauts-de-France
-28

Solde au niveau national Normandie Grand-Est


(plus de dons-moins de dons) -24 Ile-de-France -27
Bretagne
-23 -20
-16

Centre Val de Loire


Pays-de-la Loire
-22 Bourgogne Franche-Comté
-19
-36

Nouvelle Aquitaine Auvergne Rhône-Alpes


-20 -24

Occitanie Provence Alpes Côte d’Azur


-24 -25
Evolution du comportement de donateur ces dernières années

Dans les années qui viennent, aurez-vous avez tendance à privilégier les dons…

Rappel 2019*

A des personnes en difficultés de votre


entourage 66% 51%

A des associations locales/de proximité


plutôt qu'à de grandes associations ou 47% 50%
fondations

A une cause très ciblée (collecte pour


permettre de suivre un traitement médical, 46% 47%
de sauver un établissement…)

Directement transmis à des personnes


plutôt qu'à des organismes
44% 39%

A davantage tendance à priviégier les dons à…

*Observatoire national et régional des générosités, Odoxa pour Leetchi, publié le 25/09/2019
Les Cagnottes LEETCHI liées à la crise
sanitaire
LA GENEROSITE LIEE AU COVID-19
à travers les cagnottes solidaires
❖ LA GÉNÉROSITÉ LIÉE AU COVID-19 EN CHIFFRES
En complément des résultats de l’Observatoire, relevant que près d’1 Français
sur 10 a fait un don lié spécifiquement au Covid-19, nous avons souhaité
apporter des exemples concrets de la mobilisation solidaire qui s’est illustrée ces
derniers mois face à la crise sanitaire.

• Sur Leetchi.com, entre le 1er mars et le 31 mai 2020, plus de 10.000


cagnottes solidaires liées à la crise du Covid-19 ont été créées.

• Au total, ce sont 18 041 239 € qui ont été récoltés sur l’ensemble de ces
cagnottes mettant en lumière l’entraide et la générosité dont ont fait preuve
les Français face aux difficultés économiques et sanitaires engendrées par la
crise.

• On note d’ailleurs que le montant moyen de la participation sur ces


cagnottes liées au Covid-19 est de 11 euros supérieur à la participation
moyenne habituelle sur les cagnottes solidaires s’élevant ainsi à 47.85 €.

• Sur la plateforme, et comme vous pourrez l’observer dans les illustrations


locales et régionales qui suivent, la générosité des français s’est exprimée à
l’égard des hôpitaux et des soignants, pour qui les cagnottes représentent
les montants les plus élevés, mais aussi de toutes les personnes mobilisées
ou touchées par la crise.

• Les élans de solidarité et d’entraide observés sont particulièrement


diverses en termes de montants collectés mais aussi de typologies de
créateurs et de bénéficiaires et les initiatives se sont déployées tant à
l’échelle nationale que régionale ou locale.
Les cagnottes solidaires 1/7

❖ CAGNOTTES SOLIDAIRE NATIONALES

“Protège Ton Soignant”

En mars, un collectif d’entrepreneurs et d’artistes lance l’initiative #ProtègeTonSoignant afin


d’apporter une solution concrète au manque de matériel dans les hôpitaux. En quelques
semaines, ils collectent 7 462 542€. Une somme qui a notamment permis d’équiper 400
établissements de santé, de financer 95 000 repas livrés, plus de 7 500 appareils médicaux et 1.5
million de matériels de protection.

www.leetchi.com/c/soutien-au-personnel-de-sante-achat-de-masques-et-materiel-de-protections

“Maradon Live - le live caritatif de McFly et Carlito”

Le 22 avril, les deux Youtubeurs, McFly et Carlito, ont organisé durant toute la journée un live
caritatif afin de récolter des dons pour les hôpitaux français. En seulement quelques heures, les
deux influenceurs ont réussi à collecter plus de 400 000€ au total dont 148 751€ sur la cagnotte
solidaire Leetchi grâce aux participations de 7 621 donateurs.

www.leetchi.com/c/maradon-le-live-caritatif-de-mcfly-et-carlito
Les cagnottes solidaires 2/7

❖ AUVERGNE RHÔNE-ALPES
“Soutien aux exploitants agricoles impactés par le Covid-19”

L’entreprise Farmitoo et l’association La cagnotte des champs se sont unies durant le


confinement pour soutenir dix exploitants agricoles impactés par la crise. Leur cagnotte a
atteint 6 125€ pour leur permettre de maintenir leur activité malgré la baisse des ventes et
“Centre Hospitalier Métropole Savoie” “Les jaunes et bleu et ASM SOS au soutien du de leurs productions. Parmi eux, Laurent est producteur de plantes aromatiques dans la
CHU” Drôme. L’argent récolté, reversé équitablement entre les dix exploitants, lui a permis de
En mars, le Centre Hospitalier Métropole Savoie limiter le montant de l’emprunt qu‘il a été contraint de faire pour passer ce cap difficile.
décide d’ouvrir une cagnotte pour soutenir le Les joueurs du club sportif de l’ASM ont
personnel médical et paramédical des hôpitaux souhaité se mobiliser pour venir en aide au CHU www.leetchi.com/c/soutien-aux-exploitants-agricoles-impactes-par-le-covid-19
de Chambéry et Aix-Les-Bains face à la crise. La de Clermont-Ferrand et ses équipes via leur
cagnotte a atteint 35 288€ grâce à la générosité association caritative ASM SOS. Invitant leur “Opération 100 000 Tulipes pour les enfants atteint du cancer”
de 376 participants. Les fonds ont été reversés communauté de supporters et partenaires à
au fonds de dotation du CHMS et consacrés au relayer la cagnotte ouverte à cette occasion, ils Depuis 20 ans, l’opération 100 000 tulipes pour les enfants atteint du cancer se déroule
soutien des équipes sur le terrain et à ont pu récolter plus de 32 800€ grâce à près de chaque année de fin mars à fin avril et permet de collecter plus de 20 000€. Cette année, en
l’amélioration de leurs conditions quotidiennes 1000 participants. raison du confinement, l’opération a été annulée. Afin de maintenir et pérenniser cette
de travail. action caritative, une cagnotte a été organisée. Plus de 7 830€ ont été rassemblés grâce à
www.leetchi.com/c/les-jaune-et-bleu-et-asm- plus de 300 donateurs. Les fonds ont été reversés à 70% au service du Professeur Plantaz de
www.leetchi.com/c/chms sos-au-soutien-du-chu l’hôpital Nord de Grenoble. Le reste sera utilisé pour l’achat de bulbes de tulipes pour l’année
prochaine permettant de sauver la manifestation.

www.leetchi.com/c/100000-tulipes-pour-les-enfants-atteints-du-cancer-a-grenoble-
virtuelles-a-cause-du-covid19

❖ BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ
“Soutien au Centre Hospitalier de Mâcon” “Soutien à Touroparc Zoo”

Déjà soutenu grâce à des dons matériels, le Centre Hospitalier de Mâcon a décidé Suite à la fermeture obligatoire de son établissement le 15 mars dernier, le directeur de Touroparc Zoo
d’ouvrir une cagnotte pour accueillir les dons financiers face aux nombreuses situé à Romanèche-Thorins a lancé un appel aux dons pour aider le parc et ses pensionnaires. Malgré la
sollicitations reçues. Plus de 6 600€ ont été collectés pour soutenir les équipes de fermeture des portes aux visiteurs, les équipes ont maintenu leur travail quotidien pour que les animaux
l’hôpital et améliorer leur quotidien. ne soient pas affectés et face au manque de recettes générées par les entrées, le parc a rencontré de
grandes difficultés financières. 468 donateurs se sont mobilisés permettant de réunir 19 268€.
www.leetchi.com/c/soutien-a-touroparc-zoo
www.leetchi.com/c/soutien-au-centre-hospitalier-de-macon-covid-19
Les cagnottes solidaires 3/7

❖ BRETAGNE
“Pour nos aînés de La Rose des Sables et des Quatre “AGORAé Brest Luttez contre la précarité alimentaire”
“Soutien au personnel du CHRU de Brest”
couleurs”
Les Celtic Ultras, l’un des groupes de supporters du À Brest, l’épicerie sociale et solidaire étudiante basée sur le
À Louédac, face au confinement et à l’isolement des campus universitaire de la ville a mis en place une cagnotte afin
stade Brestois a souhaité apporté son soutien au
patients d’EHPAD privés de visites, une jeune femme a de venir en aide aux étudiants en situation de précarité et
personnel hospitalier de l’hôpital de Brest mobilisé face
mis en place une cagnotte afin de financer l’achat de d’isolement. Leurs objectifs : assurer la pérennité de l’épicerie,
à la crise sanitaire en lançant un appel aux dons. Grâce
tablettes numériques pour leur permettre de maintenir augmenter leur capacité d’accueil, acheter des produits de
à leur initiative et à la participation de 305 donateurs,
les liens familiaux. La créatrice a collecté plus de 1 200€ première nécessité et mettre en place un service de livraison.
12 684€ ont pu être collectés pour le CHRU.
pour les résidents des EHPAD de La Rose des Sables et Plus de 4 630€ ont été récoltés pour les soutenir et 126
Des Quatre Couleurs. donateurs se sont mobilisés.
www.leetchi.com/c/soutien-au-personnel-hospitalier-
www.leetchi.com/c/pour-nos-aines-de-la-rose-des- www.leetchi.com/fr/c/l9A2V6dl
du-chru-de-brest
sables-et-des-4-couleurs

❖ CENTRE VAL-DE-LOIRE
“Sauvez votre entreprise horticole face au coronavirus”
“Jouons collectif pour le Centre Hospitalier de
Bourges” Pour le première fois en 30 ans, l’entreprise Horti Sologne à Fontaines-en-Sologne a fait appel à la solidarité pour faire face à la crise
sanitaire et aux conséquences économiques qu’elle implique pour l’entreprise. Plus de 60 personnes ont répondu à l’appel des
Face à l’urgence sanitaire le club de basket de Bourges dirigeants Eric et Laurent permettant de rassembler 3 435€ pour soutenir l’entreprise de 90 salariés.
a souhaité s’engager en lançant une cagnotte solidaire
destinée au Centre Hospitalier Jacques Coeur. Plus de www.leetchi.com/c/sauvez-votre-entreprise-horticole-suite-au-coronavirus
100 personnes se sont mobilisées pour collecter 4 353€
permettant d’améliorer le parc matériel de
“Pour le personnel soignant de l’hôpital Victor Jousselin”
l’établissement et ainsi les conditions de soins de
nombreux patients.
À Dreux, une cagnotte a été ouverte pour soutenir les soignants de l’hôpital Victor Jousselin afin d’améliorer leur quotidien au travail.
255 personnes ont répondu à l’appel aux dons et permis de collecter plus de 10 000€ pour financer l’achat de matériel et de repas.
www.leetchi.com/c/jouonscollectifavechopitalbourges
www.leetchi.com/c/cagnotte-solidaire-pour-le-personnel-soignant-de-dreux
Les cagnottes solidaires 4/7

❖ GRAND EST
“Tous ensemble avec l’hôpital Émile Muller” “Réanimation CHU Reims”

Un jeune couple de Liebsdorf dans le Jura alsacien a créé une cagnotte le 18 mars dernier L’équipe du service de Médecine Intensive et Réanimation Polyvalente du CHU de Reims a ouvert sa
pour soutenir le personnel soignant de l’hôpital de Mulhouse. Leur collecte a atteint plus propre cagnotte en mars dernier pour faire face à l’épidémie de coronavirus et soutenir le personnel.
de 10 000€ en cinq jours et rassemblé au total près de 53 370€ grâce à 850 participants. 865 donateurs ont répondu à leur appel et permis de collecter plus de 25 000€ pour adoucir le
quotidien des équipes et leurs conditions de travail : petits déjeuners, repas améliorés, petits
équipements, etc.

www.leetchi.com/c/hopital-emile-muller-contre-le-covid-19 www.leetchi.com/c/reanimation-chu-reims

❖ HAUTS-DE-FRANCE

“Solidarité personnel hospitalier Lille” “Aide aux étudiants du CROUS de Villeneuve d’Ascq”

Un groupe de supporter lillois a souhaité apporter son Pour venir en aide aux étudiants en situation de précarité du Crous
soutien au personnel soignant de l’hôpital Roger Salengro à de Villeneuve d’Ascq, le club de basket ESBVA-LM et l’association Le
Lille en collectant de l’argent pour leur offrir des repas. 385 Cercle ont lancé une cagnotte solidaire. Celle-ci a atteint près de
personnes ont témoigné leur soutien à leur initiative 14 000€ et réunit près de 300 participants pour subvenir notamment
solidaire et ont permis de réunir de 8 657€ pour soutenir et aux besoins alimentaires de ces étudiants.
adoucir le quotidien des soignants.

www.leetchi.com/c/solidarite-personnel-hospitalier-lille www.leetchi.com/c/aide-aux-etudiants-du-crous-de-villeneuve-
dascq
Les cagnottes solidaires 5/7

❖ ÎLE-DE-FRANCE “Pour votre voisin sans domicile”

Pendant le confinement, Alix, chef de cuisine et traiteur, a souhaité offrir aux personnes
“Aider les soignants” “#FrichtiForSaviors - Aidez-nous à nourrir les sans abri de son quartier de bons repas fait maison. Elle a collecté 3 907€ sur sa cagnotte
hôpitaux” et distribué chaque jour entre 20 et 40 repas préparés.
L’animatrice Agathe Lecaron et l’École du
Bien Naître par Sonia Krief se sont unis pour Face à la crise sanitaire, l’entreprise Frichti a www.leetchi.com/fr/c/rnjNZXvr
apporter aide et soutien aux équipes souhaité contribuer à sa manière pour soutenir
mobilisées sur le terrain. Ensemble elles sont le personnel soignant mobilisé en lançant
parvenues à mobiliser 682 donateurs grâce à l’initiative #FrichtForSaviors. L’objectif : livrer “Aubervilliers solidaire face au Covid-19”
qui 34 873€ ont pu être récoltés. Les fonds chaque jour 1 000 repas au personnel soignant
ont été reversés au fond d’urgence de la des hôpitaux, cliniques et EHPAD. Grâce aux À Aubervilliers, un collectif d’habitants a lancé un mouvement de solidarité pour
Fondation AP-HP ainsi qu’à la Fondation 99 000€ récoltés sur la cagnotte, 86 apporter, entre autres, une aide alimentaire aux plus démunis. Le collectif a récolté près
Vincent de Paul pour aider les soignants de établissements de santé ont pu bénéficier de de 7 550€ pour financer des denrées de première nécessité comme des produits
quatre cliniques du Bas-Rhin. cette initiative solidaire. d’hygiène, alimentaires mais aussi du matériel informatique pour les devoirs des
enfants.
www.leetchi.com/c/aidez-nous-a-nourrir-les-
www.leetchi.com/c/aider-les-soignants hopitaux www.leetchi.com/fr/c/5g3Enpy5

❖ NORMANDIE “Pour le personnel du Centre Hospitalier Eure-Seine”

L’association Acces du Centre Hospitalier Eure-Seine a lancé un appel aux dons pour financer des fournitures de
“Unis pour Évreux” confort au personnel de l’établissement. Près de 11 400€ ont été réunis sur la cagnotte solidaire grâce à la
participation de plus de 300 donateurs.
À Évreux, sous l’impulsion du footballeur Mathieu Bodmer,
l’Association des Jeunes de la Madeleine s’est mobilisée pour soutenir www.leetchi.com/c/chieureseine
le personnel soignant et les personnes en situation de précarité. Leur
objectif : collecter des fonds pour subvenir au besoin matériel des “Sauvez Joakim coiffeur-barbier”
établissements de santé mais aussi des organisations d’aide
alimentaire (Secours Populaire) et des associations de quartier et de la Suite à l’arrêt total de son activité Joakim, coiffeur-barbier à Caen, a fait appel à la générosité pour faire face aux
ville. 658 personnes ont participé à la cagnotte de l’AJM lui permettant difficultés financières et espérer retrouver ses clients dès que possible. 280 donateurs lui ont apporté leur soutien
d’atteindre plus de 27 000€. sur la cagnotte et 10 673€ ont été collectés.

www.leetchi.com/c/unis-pour-evreux www.leetchi.com/c/sauvez-joakim-coiffeur-barbier
Les cagnottes solidaires 6/7

❖ NOUVELLE AQUITAINE
“Soutien aux exploitants agricoles impactés par le Covid-19”

L’entreprise Farmitoo et l’association La cagnotte des champs ont eu l’idée de s’unir durant le
confinement pour soutenir dix exploitants agricoles impactés par la crise. Leur cagnotte, ouverte
jusqu’au 11 mai, a atteint 6 125€ pour leur permettre de maintenir leur activité malgré la baisse
“CHU de Bordeaux : de l’aide pour nos “Stade Rochelais” des ventes et de leurs productions. Parmi eux, Véronique et Pascal propriétaires d’une
soignants” exploitation viticole familiale et Charlotte et Pierre, deux jeunes viticulteurs, ont pu bénéficier de
Les joueurs du Stade Rochelais ont l’argent récolté et reversé équitablement entre les dix exploitants, pour tenir le cap.
L’équipe de réanimation du CHU Bordeaux souhaité se mobiliser pour soutenir
Pellegrin a lancé cette collecte pour aider le financièrement l’hôpital de La www.leetchi.com/c/soutien-aux-exploitants-agricoles-impactes-par-le-covid-19
personnel soignant du CHU à répondre à Rochelle.
l’urgence absolue en contribuant au Ils ont récolté près de 38 500€ et
financement de matériel et notamment de rassemblé près de 1 800 donateurs. “Protégeons nos commerçants”
respirateurs. Plus de 3 400 participants se
sont mobilisés sur la collecte permettant de JCD Agencement, un fabricant de mobilier en Charente-Maritime s’est lancé dans l’élaboration
réunir plus de 174 000€. d’écrans de protection en plexiglass pour les commerçants : pharmaciens, boulangers,
buralistes et tous ceux restés ouverts pendant le confinement. Pour rendre cela possible,
www.leetchi.com/c/tous-ensemble-contre- www.leetchi.com/c/maillot-stade- distribuer gratuitement ces écrans et financer la matière première, la société a lancé une
le-virus-chu-bordeaux rochelais cagnotte et est parvenue à collecter plus de 11 000€.

www.leetchi.com/c/protegeons-nos-commercants

❖ OCCITANIE
“Stade Toulousain” “Secours Infirmiers - Montpellier et alentours” “Sauver les Écuries Massiot”

Comme beaucoup d’autres clubs sportifs, le Stade À Montpellier, Sabrina et Nathalie, deux infirmières Contraintes de fermer leurs portes au public, les
Toulousain a souhaité agir face à la crise sanitaire. Le libérales à l’origine de l’association Secours Infirmiers, ont Écuries Massiot ont lancé un appel aux dons n’ayant
Stade a ouvert une cagnotte dans l’objectif de récupérer lancé une cagnotte pour financer l’achat et la distribution pas la trésorerie nécessaire pour tenir le temps que
un maximum de dons pour venir en aide aux hôpitaux de de matériel de protection auprès des infirmiers libéraux. l’activité reprenne. 153 personnes ont répondu à leur
Toulouse et financer du matériel. Leur appel à la solidarité Elles ont collecté plus de 8 700€. appel et permis de collecter 14 420€ pour venir en aide
a permis de récolter près de 83 000 € et a mobilisé près de au centre équestre.
3 500 donateurs.
www.leetchi.com/c/secours-infirmiers www.leetchi.com/c/sauver-les-ecuries-massiot
www.leetchi.com/c/maillots-joueurs-du-stade-toulousain
Les cagnottes solidaires 7/7

❖ PAYS DE LA LOIRE
“Soutien CHU Angers - CHU Nantes” “Soutien au Parc Zoologique de la Boissière du Doré”

Une secrétaire médicale du CHU d’Anger a ouvert cette cagnotte pour venir en aide à Le directeur du Parc Zoologique de la Boissière-du-Doré a lancé une collecte de dons pour
tout le personnel soignant des hôpitaux de Nantes et Angers. 176 personnes ont répondu surmonter la fermeture de son établissement. Celui-ci recense plus d’un millier d’animaux
à son appel aux dons. Les fonds récoltés ont été reversés aux CHU concernés. que le personnel a dû continuer à nourrir et soigner. La cagnotte a atteint plus de 33 900€
grâce à la participation de 690 donateurs.

www.leetchi.com/c/solidarite-chu-angers-chu-nantes-covid-19 www.leetchi.com/c/soutien-au-zoo-de-la-boissiere-du-dore

❖ PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
“Des masques pour nos soignants” “Collecte pour les hôpitaux de Toulon”

Fabrice, entrepreneur marseillais, a créé une Ouverte à l’initiative des joueurs du Rugby Club de Toulon et du médecin du club, la cagnotte a atteint plus de 24
cagnotte pour financer l’achat de masques à 900€ et réuni 964 participants. Les dons collectés ont permis de venir en aide aux hôpitaux de la région toulonnaise
destination des soignants et aidants de la région. en première ligne face à la crise sanitaire.
Avec son équipe de volontaires, ils ont réussi à
réunir 51 804€ et distribuer 52 300 masques à des www.leetchi.com/c/collecte-pour-les-hopitaux-de-toulon
médecins, infirmières libérales, sages-femmes,
auxiliaires de vie mais aussi à des personnels
d’instituts pour jeunes handicapés, de maisons “Aidez-nous à ne pas fermer notre école de danse”
d’enfants à caractère social ou encore d’EHPAD. En
tout, 2 698 soignants et aidants ont bénéficié des L’espace 614 est une école de danse créée il y a plus de 40 ans. Les mesures sanitaires ont contraint l’école à fermer ses
dons récoltés. portes pendant plusieurs mois. Pour traverser la crise et assurer la réouverture de l’établissement, l’école a mis en place
une cagnotte et fait appel à la solidarité. 7 725€ ont pu être réunis grâce à 138 donateurs.
www.leetchi.com/c/des-masques-pour-nos-
soignants-rk4lqonl www.leetchi.com/c/espace-614

Vous aimerez peut-être aussi