Vous êtes sur la page 1sur 3

IA ZIGUINCHOR Année : 2012-2013

Lycée MLOMP Niveau : 1ere S2


M. SAMBA

ENERGIE POTENTIELLE – ENERGIE MECANIQUE

Exercice 1 :
Une pierre de masse 200g est lancée du haut d’une falaise avec une vitesse initiale v o = 20 m/s. Lorsque la pierre
quitte la main du lanceur, son altitude par rapport au niveau de la mer est ho = 150 m.
1. Quelle est, par rapport au niveau de la mer, l’énergie mécanique initiale de la pierre.
2. En supposant la résistance de l’air négligeable, quelle est la vitesse maximale théorique de la pierre
lorsqu’elle atteint la surface de l’eau ? Cette vitesse dépend-t-elle de la trajectoire de la pierre ?
En pratique, cette vitesse peut-elle être atteinte ? Pourquoi ?

Exercice 2 :
On lance verticale vers le haut, avec une vitesse v o = 3 m/s, un solide quasi-ponctuel, de masse m = 500g, à partir
d’un point de côte z = 1,8 m. La résistance de l’air est négligée. On attribue une valeur nulle à l’énergie
potentielle de pesanteur au point de côte z = 0.
1. Représenter graphiquement l’énergie potentille de pesanteur p(z) du solide en fonction de l’altitude z.
2. Représenter graphiquement ( sur le même graphique) l’énergie cinétique du solide c(z) et son énergie
mécanique m(z).
3. Donner l’expression de la vitesse v du solide en fonction de la côte z.

Exercice 3 :
Un pendule est constitué d’une tige OA, de longueur l = 60 cm, de masse négligeable, mobile sans frottement
autour d’un axe horizontal  passant par le point O. En A est fixée une surcharge quasi-ponctuelle de masse m =
500g. La résistance de l’air est négligée.
1. Le pendule est initialement immobile, en équilibre stable. Un opérateur l’écarte
d’un angle  = 60° par rapport à la verticale. En prenant comme référence de l’énergie potentielle de
pesanteur la position d’équilibre stable, calculer l’énergie mécanique du pendule dans cette nouvelle
position.
2. Le pendule est lâché par l’opérateur sans vitesse initiale et effectue des oscillations.
Calculer la vitesse angulaire du pendule lorsqu’elle passe par sa position d’équilibre au cours des
oscillations.

Exercice 4 :
On considère à nouveau le pendule décrit dans l’exercice précédent. Les frottements au niveau de l’axe et la
résistance de l’air sont négligés.
1. Quelle énergie mécanique minimale faut-il fournir au pendule initialement au repos ( position d’équilibre
stable) pour qu’il fasse un tour complet autour de l’axe  ? Avec quelle vitesse linéaire la surcharge A
quitte-t-elle alors sa position d’équilibre ?
2. Cette énergie mécanique minimale lui étant communiquée, quelle est la vitesse angulaire du pendule
lorsqu’il traverse le plan horizontal contenant l’axe  ?
Exercice 5 :
Un jouet est constitué d’une gouttière ABC, AB est horizontal, BC est un arc de cercle de centre O et de rayon R.
La gouttière se trouve dans un plan vertical, les points O et B se trouvent sur la même verticale.
Un solide de masse m peut être lancé de A par l’intermédiaire d’un ressort de raideur K.
1-Trouver la diminution minimale de longueur x0 qu’il faut imprimer
au ressort pour qu’il puisse envoyer le solide jusqu’en
C .
On donne : m = 100g ; R = 0,5 m ;  = 60° ; K = 10 N/m. R 
2-On imprime maintenant au ressort une diminution de longueur 2x0.
Trouver la vitesse du solide au passage du point C. A B
Exercice :6
Un pendule simple est formé d’une bille, assimilable à un point
matériel, qui est suspendue à l’extrémité d’un fil inextensible OA
de longueur l = 75 cm. O
Le fil est accroché par son autre extrémité en un point fixe O. On
n’écarte le pendule de sa position d’équilibre d’un angle  = 30° et
on l’abandonne sans vitesse initiale. On néglige tout frottement. A
1° Déterminer :
a) La vitesse de la bille lors du passage par la position M
d’équilibre M ;
b) L’angle  dont s’écarte le fil par rapport à la position
d’équilibre après avoir dépassé celle-ci.
2°) On recommence l’expérience précédente. Mais cette fois le fil
s’est cassé lors du passage par la position d’équilibre.
Quelle est la vitesse de la bille lorsqu’elle atteint le sol au point N sol
N ? le point O est à 2 m au dessus du sol.

Exercice 7 :
Une sphère de masse m =100g de dimensions négligeables, est suspendue à un point fixe O par un fil sans masse
de Longueur l =1m. Tous ses mouvements ont lieu dans le plan vertical (fig.).
1-On écarte le fil d’un angle 1 =60° et on abandonne le pendule sans vitesse. On choisit l’énergie potentielle de
la masse m nulle lorsque celle-ci est dans le plan horizontal passant par O. Calculer l’énergie mécanique de la
sphère au départ du mouvement. Que devient-elle si les oscillations s’effectuent sans frottement.
2-Exprimer l’énergie mécanique E de la sphère en fonction de sa masse m, de sa vitesse v et de l’inclinaison 
du pendule. Calculer Ec et Ep à la position d’équilibre stable. O L
1
3-On place maintenant, à la verticale du point O, mais au dessous, une butée B à la d
distance OB = d de l’axe. Le pendule est encore lâché sans vitesse du point 
d’élongation 1=60°. On admet que le choc entre le fil et la butée s’effectue
avec conservation de l’énergie cinétique. A quelle distance d1 de l’axe O faut-il B m
placer la butée pour que le système remonte , après le choc , jusqu’à l’horizontale v
du point B ? Pour d < d1, calculer l’angle de remontée de la masse m (avec la vertical).

Exercice 8 : Une barre homogène, de section constante, de masse m=4Kg et de longueur L=1,4m est mobile
sans frottement autour d’un axe horizontal situé au voisinage immédiat de son extrémité A. A l’instant t=0 s, la
barre est horizontal et son énergie potentielle est nulle, on communique alors à son extrémité B une vitesse
verticale VB, dirigée vers le bas, de valeur VB=5m.s-1.
3-1 Calculer l’énergie mécanique de la barre au début de son mouvement. On donne J=1/3.ML2
3-2 Quelle est au cours du mouvement, la hauteur atteinte maximale atteinte par le point B ? La repérer en
prenant comme origine des altitudes le niveau de l’axe.
3-3 Calculer la vitesse angulaire  de la barre, lorsque le point B passe à l’altitude z=-1m ? Pour quelle valeur la
vitesse angulaire  est-elle maximale ? Calculer numériquement la valeur max correspondante.
3-4 Quelle valeur minimale Vmin faut-il donner à la vitesse initiale pour que la barre fasse le tour complet de l’axe
 ?
3-5 On lance désormais la barre à partir de la même position horizontale, décrite à la figure, mais en imprimant
au point B une vitesse verticale V’ ; dirigée vers le haut, de valeur V’=10m.s-1. Calculer alors les vitesses V et V
du point B lorsqu’il passe à la verticale, respectivement au dessus de l’axe puis au dessous
AU TRAVAIL !

Vous aimerez peut-être aussi