Vous êtes sur la page 1sur 13

CHAPITRE II : L’approche systémique de l’entreprise

Cette approche est utilisée dans de nombreux domaines : biologie,


écologie etc. On distingue plusieurs types de systèmes : physique,
financier etc.
L’approche systémique s’applique à tous les systèmes. Elle permet :
• d’étudier le processus d’échange d’un système avec son
environnement ;
• de mieux comprendre la complexité d’un élément appartenant à un
ensemble plus grand ;
• d’étudier le fonctionnement d’un système complexe et de comprendre
les règles d’évolution d’un système en faisant apparaitre les délais de
réaction des éléments, des phénomènes d’apprentissage.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 1
Il importe de comprendre que l’approche systémique a pour but de considérer un
système dans sa globalité, en prenant en compte sa complexité et sa dynamique
propre. D’ailleurs, Jean Louis Lemoigne pose quatre préceptes sur lesquels se
fonde l’approche systémique :
le précepte de pertinence : tout objet à considérer se définit par rapport aux
intentions du modélisateur et peut se redéfinir si celles-ci changent ;
le précepte de globalisme : il convient de considérer tout objet comme une partie
d’un tout et de l’appréhender globalement dans ses relations avec son
environnement ;
le précepte de téléologie : interpréter l’objet par son comportement et d’expliquer
ce dernier par rapport à ses finalités ;
le précepte d’agrégation : sélectionner les grandeurs globales pertinentes sans
chercher de façon complète les éléments à considérer.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 2
Source : Economie de l’entreprise : De l’entrepreneur à la
gouvernance, Papillon, Jean-Claude, P. 28

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 3
Section I : La notion de système
Le terme a été développé par Baron Ludwig Von Bertalanffy et vulgarisé par Joël
de Rosnayen en 1975.
Il se définit comme un ensemble d’éléments liés logiquement(en interaction
dynamique) entre eux, qui réunit, tendent à la réalisation d’un objectif commun.
L’approche systématique de l’entreprise prend en compte l’ensemble des éléments
présentés auparavant se rapportant à un objet ; à savoir :
• la structure de l’entreprise,
• son fonctionnement ou son activité,
• son évolution,
• sa finalité,
• ses relations avec l’environnement.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 4
Ces relations et interactions entre les éléments du système physique de
l’entreprise se matérialisent par des flux.
• Au plan du système physique on distingue des flux physiques de
matières, fournitures, produits intermédiaires et produits finis,
• mais aussi des flux de travail
• et des flux d’informations.
Il se définit comme un ensemble de règles, de procédures et de
moyens qui permettent d’appliquer des méthodes au système
physique afin qu’il puisse réaliser certains objectifs.
07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 5
L’entreprise comme un système est en relation avec l’environnement, mais
s’établissent également des interactions entre les différentes parties ou sous-
systèmes intégrés dans l’entreprise.
Les interactions se manifestent par des flux de matières, de capitaux,
d’informations, de services.
L’entreprise se présente comme un réseau de flux qui établissent les
connexions entre les différents sous-systèmes. Ces connexions sont
primordiales dans notre approche, ce sont elles qui justifient la modélisation
systémique de l’entreprise. Sans ces interactions, l’entreprise ne serait que la
juxtaposition d’éléments disjoints sans organisation.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 6
1.Les caractéristiques d’un système
En effet, l’approche systémique contient de nombreux ingrédients pour la favoriser, en particulier
quand elle incite à :

 acquérir une vision globale du système d’acteurs à considérer,

 assurer une plus grande attention à soi, à l’autre et à tous les acteurs en relation (hiérarchie,
collaborateurs, clients et fournisseurs internes ou externes, partenaires industriels ou sociaux…),

 contribuer à clarifier le sens du travail des collaborateurs,

 fluidifier les relations,

 s’appuyer sur l’intelligence collective,

 renforcer la cohérence de ses propres comportements.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 7
1.1. Système ouvert ou fermé

L’entreprise réalité économique et sociologique, est un système organisé, ouvert et finalisé. L’ analyse
systémique n’observe pas l’entreprise comme un ensemble de fonctions (fonction production,
financière, commerciale,..). L’entreprise est un système ouvert, finalisé, régulé et composé d’un
ensemble de sous-systèmes en interaction. Une structure, composée d’éléments matériels (locaux),
incorporels (capitaux), et humains. Un réseau de flux, physique, financiers et d’information reliant
ses différents éléments, et réalisant l’unité de l’organisation.

Lorsqu’il est en relation constante avec l’environnement avec lequel il échange des informations de
l’énergie et dans lequel il rejette de l’entropie, on dit que le système est ouvert. L’entreprise est en
relation avec son environnement économique, technique, institutionnel.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 8
1.2. Système complexe ou non

Etant constitué d’une grande variété d’éléments organisés hiérarchiquement, et ayant des
fonctions spécifiques, les systèmes sont rarement simples.

En outre, la complexité des systèmes est renforcée par la diversité des interactions et leurs
caractères non linéaires.
1.2. L’entreprise est un système organisé :
C’est une unité structurée constituée d’organes hiérarchisés et spécialisés, et d’un certain
nombre de liaisons les reliant.
Les organes :
On distingue plusieurs types d’organes :
• Les organes permanents : le directeur, chef d’usine,…
• Les organes non permanents : unité d’étude, commission d’enquête,…
• Les organes règlementaires : le conseil d’administration, de surveillance,…

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 9
Les liaisons :
Ces liaisons entre organes permanent peuvent être :
• Hiérarchiques : autorité d’une personne sur la totalité de l’activité de
l’autre personne.
• Fonctionnelles : c’est l’autorité de compétence d’une personne sur
l’autre mais limitée à son domaine de spécialité.
• Conseils : il s’agit de spécialistes qui assistent un membre de la
hiérarchie dans ses décisions.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 10
1.3. L’entreprise est un système finalisé

En fait, l’entreprise poursuit une double finalité :

Une finalité à caractère personnel : le pouvoir, le prestige de l’entrepreneur.

Une finalité à caractère institutionnel : d’abord économique, il s’agit de la


survie et du développement de l’entreprise. Ensuite sociale, il s’agit de la
satisfaction du personnel de cette entreprise.

Les finalités sont caractérisées par les objectifs fixés par les dirigeants, par
exemple doubler la production dans 5 ans.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 11
1.4 L’entreprise est un système régulé

Elle s’adapte en permanence pour atteindre des objectifs fixés, par


autorégulation ou en raison de l’existence d’organes de commande
(direction). L’entreprise présente les principaux sous-systèmes :

Le système d’information, le système de décision et les systèmes


opérationnels.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 12
En résumé l’entreprise système finalisé. L'entreprise est un système
finalisé car elle poursuit un certain nombre de finalités et d'objectifs. La
finalité (ou mission) de l'entreprise est la raison pour laquelle elle a été
créée.

07/10/2020 M. KA UMD_2019-2020 13