Vous êtes sur la page 1sur 28

ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE LA SANTE
DIRECTION REGIONALE DE LAAYOUNE
Institut de Formation aux Carrières
de Santé

Conceptualisation et planification des


soins infirmiers et obstetricaux

Section : Infirmier polyvalent


Sages-femmes

1
Plan
I. Introduction
1. concept
2. théorie
3. modèle
4. un modèle conceptuel en soins infirmiers

II. Définition
1. la profession infirmière
2. les soins infirmiers (selon C.I.I )
3. notion de besoin
 définition de besoin
 besoin fondamental
 les 14 besoins fondamentaux selon Virginia Henderson
 théorie de besoin selon Abraham maslow
III. principales caractéristiques d4un besoin fondamental
IV. différents types de classification du besoin
V. les facteurs influençant les besoins fondamentaux
1. les facteurs psychologiques
2. les facteurs socio-culturels et géographiques
3. les facteurs pathologiques
VI. la planification des soins
VII. la planification
VIII. processus d’élaboration de la planification en soins infirmiers
IX. les outils de la planification
 modèle de support : planification horaire des soins
 Transmissions infirmières
 Fiche transmissions infirmières
 Fiche de plan de soins
X. Démarche de soins
 Schéma fonctionnel du rôle propre infirmier
(montesinos)
 Schéma fonctionnel du rôle délégué par le médecin
(montesinos)
XI. Diagnostics infirmiers
 Outil de la démarche de soins le plan de soins
XII. Dossier de soins infirmiers
 Dossier de soins modèle prévu dans le SIG-HO

2
I- Objectifs théoriques

1. Définir :

 Soins infirmiers.
 Besoin.
 Besoins fondamentaux.
 Plan de soins.

2. Décrire les 3 systèmes de prise en charge du malade.


3. Citer et expliquer les besoins fondamentaux de l’individu.
4. Enumérer les différents facteurs pouvant influencer les besoins de
l’individu.
5. Enumérer l’intérêt d’un plan de soin.
6. Expliquer la relation existante entre les besoins fondamentaux de
l’individu et les soins infirmier.
7. Expliquer le processus de planification des soins.

II- Objectifs pratiques et de communication

 Elaborer et appliquer un plan de soins pour un malade hospitalisé.

3
I. Introduction

L’évolution des techniques et des connaissances, concernant la santé et la


maladie, conduit l’infirmier(e) à réajuster en permanence son savoir
spécifique en soins infirmiers, et l’invite à acquérir des connaissances
provenant d’autres disciplines.
L’infirmier(e) doit posséder de grande capacité d’adaptation pour faire face
à la diversité des situations qu’il/elle rencontre au quotidien.
Pour dispenser des soins de qualité l’infirmier(e) doit acquérir des
compétences techniques, éducatives et relationnelles et savoir métriser les
outils méthodologiques, qui fondent sa pratique professionnelle.

1. Concept :
Un concept est la représentation mentale que l’on se fait d’une idée, d’une
opinion, d’une chose. Le raisonnement par concept permet d’organiser les
perceptions et les connaissances.

2. Théorie :
Une théorie constitue, un principe général de valeur scientifique qui
gouverne la pratique. C’set un système conceptuel organisé, sur lequel se
fonde l’ordre d’application de phénomène. Un ensemble structuré de
concepts interdépendants forme une théorie.

3. Modèle :
Un modèle est une unité de référence stable et reproductible. Un modèle est
une reconstruction de la réalité, l’image mentale, descriptive ou analogique
qui permet de visualiser une théorie. Toutes les sciences construisent des
modèles, le but d’un modèle conceptuel est de rendre compréhensible,
intelligible la réalité. Le modèle guide le raisonnement.

4. Un modèle conceptuelle en soins infirmiers :


Un modèle conceptuelle en soins infirmiers se présente généralement sous
forme de concepts généraux (la famille, l’éducation, la vie…) et de
proposition destinée à préciser la pensée de l’auteur concernant 4 concepts
clé en soins infirmiers :
 La personne.
 L’environnement.
 La santé.
 Les soins infirmiers.
Un modèle indique également les liens existants entre ces quatre concepts
(logique interne) il sert à structurer l’activité infirmière, il est le support
d’une démarche méthodologique.

4
II- Définition  :

1. La profession infirmière :

Est considérée comme exerçant la profession d’infirmier(e) toute personne


qui donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil
médical, ou en application du rôle propre qui lui est dévolu.

L’infirmier(e) participe à différentes actions, notamment en matière de


prévention d’éducation de la santé et de la formation ou d’encadrement.

2. les soins infirmiers (selon C.I.I )

On entend par soins infirmiers, les soins prodigués de manière autonome


ou en collaboration, aux individus de tous âge, aux familles, aux groupes et
aux communautés---Malade ou bien portant --- quelque soit le cadre.

Les soins infirmiers englobent la promotion de la santé, la prévention de


la maladie, ainsi que les soins dispensés aux personnes malade,
handicapées et mourantes. Parmi les rôles essentiels relevant du personnel
infirmier citant encore la défense, la promotion d’un environnement sain, la
recherche, la participation à l’élaboration de la politique de santé et à la
gestion des systèmes de santé et les patients ainsi que l’éducation.

Le dictionnaire des soins infirmiers précise la définition des soins selon


leurs objectifs globaux et leurs natures :

 soins infirmiers préventifs :

Interventions qui visent à prévenir les maladies, les handicapes et les


accidents, ainsi qu’à les combattre afin d’en diminuer l’incidence, la
prévalence et les conséquences.

 Soins infirmiers curatifs :

Interventions qui visent à lutter contre la maladie, ses causes, ses


conséquences et à supprimer ou à limiter ses manifestations.

 Soins infirmiers palliatifs :

Interventions qui privilégient le soulagement de la souffrance et de la


douleur, le confort physique et moral de la personne soignée.

 Soins infirmiers techniques :

Qui appartient à un domaine particulier spécialisé de l’activité ou de la


connaissance.

5
 Soins infirmiers relationnel :

Interventions verbale ou non verbale visant à établir une communication


en vue d’apporter aide et soutien psychologique à une personne ou à un
groupe de personnes.

 Soins infirmiers éducatifs :

Interventions qui consistent à offrir à une personne ou un groupe


informations, conseils ou assistance pour l’aider à comprendre les mesures
propres à améliorer sa santé et à modifier ses comportements.

3. notion de besoin :

Le besoin peut avoir une connotation négative signifiant un manque, une


privation, mais il peut aussi être considéré comme une force dynamique une
nécessité qui pousse l’individu à progresser et sans laquelle il ne peut être
autonome.

La plupart des auteurs psychologues ou infirmiers qui ont décrit le besoin


font référence à 2 types de besoins :

 besoin primaire : besoin de survie.


 besoin secondaire : nécessaire pour le bien être.

Définition de besoin :

Le besoin est la sensation d’un manque ou d’un malaise qui pousse les êtres
vivants à accomplir certains actes indispensables à l’entretien de la vie.

Selon Virginia Henderson c’est une manifestation naturelle de sensibilité


interne éveillant une tendance à accomplir un acte ou à rechercher une
catégorie d’objet.

Selon Abraham Maslow : un besoin se traduit par une impression


d’inconfort de stress ou d’agressivité que ressent un individu et le définie
comme : «  un écart qui existe entre une situation idéale et une situation
existante ».

Besoin fondamental :

Selon le dictionnaire des soins infirmiers, le besoin fondamental se définit


comme suit : «  nécessité vital propre à tout être humain sain ou malade ».

Les besoins fondamentaux sont au nombre de 14 et enseignés comme tels


dans les instituts de formation aux carrières de santé.

Dans ce cadre, l’infirmière a compétences pour prendre les initiatives


qu’elle juge nécessaire et accomplir les soins indispensables.

6
C’est un besoins commun à tout être humain et dont la non satisfaction
peut entrainer un déséquilibre physique, psychologique ou social chez un
individu.

Un besoin est considéré comme fondamental lorsque sa non satisfaction


peut compromettre la santé et le bien être de l’individu.

1. Respirer.
Capacité d'une personne à maintenir un niveau d'échanges gazeux
suffisant et une bonne oxygénation.

2. Boire et manger.
Capacité d'une personne à pouvoir boire ou manger, à mâcher et à
déglutir. Egalement à avoir faim et absorber suffisamment de nutriments
pour capitaliser l'énergie nécessaire à son activité.

3. Éliminer.
Capacité d'une personne à être autonome pour éliminer selles et urine et
d'assurer son hygiène intime. Egalement d'éliminer les déchets du
fonctionnement de l'organisme.

4. Se mouvoir, conserver une bonne posture et maintenir une circulation


sanguine adéquate.
Capacité d'une personne de se déplacer seule ou avec des moyens
mécaniques, d'aménager son domicile de façon adéquate et de ressentir un
confort. Egalement de connaître les limites de son corps.

5. Dormir, se reposer.
Capacité d'une personne à dormir et à se sentir reposée. Egalement de
gérer sa fatigue et son potentiel d'énergie.

6. Se vêtir et se dévêtir.
Capacité d'une personne de pouvoir s'habiller et se déshabiller, à acheter
des vêtements. Egalement de construire son identité physique et mentale.

7. Maintenir la température du corps dans des valeurs proches de la


normale.
Capacité d'une personne à s'équiper en fonction de son environnement et
d'en apprécier les limites.

8. Être propre, soigné et protéger ses téguments.


Capacité d'une personne à se laver, à maintenir son niveau d'hygiène, à
prendre soin d'elle et à se servir de produits pour entretenir sa peau, à
ressentir un bien-être et de se sentir belle. Egalement à se percevoir au
travers du regard d'autrui.

7
9. Éviter les dangers.
Capacité d'une personne à maintenir et promouvoir son intégrité physique
et mentale, en connaissance des dangers potentiels de son environnement.

10. Communiquer avec ses semblables.


Capacité d'une personne à être comprise et comprendre grâce à l'attitude,
la parole, ou un code. Egalement à s'insérer dans un groupe social, à vivre
pleinement ses relations affectives et sa sexualité.

11. Agir selon ses croyances et ses valeurs.


Capacité d'une personne à connaître et promouvoir ses propres principes,
croyances et valeurs. Egalement à les impliquer dans le sens qu'elle souhaite
donner à sa vie.

12. S'occuper en vue de se réaliser.


Capacité d'une personne à avoir des activités ludiques ou créatrices, des
loisirs, à les impliquer dans son auto-réalisation et conserver son estime de
soi. Egalement de te tenir un rôle dans une organisation sociale.

13. Se récréer (se divertir).


Capacité d'une personne de se détendre et de se cultiver. Egalement de
s'investir dans une activité qui ne se centre pas sur une problématique
personnelle et d'en éprouver une satisfaction personnelle.

14. Apprendre.
Capacité d'une personne à apprendre d'autrui ou d'un événement et d'être
en mesure d'évoluer. Egalement de s'adapter à un changement, d'entrer en
résilience et à pouvoir transmettre un savoir.

8
La pyramide des besoins est une représentation éponyme de théorie
élaborée à partir des observations réalisées dans les années 1940 par le
psychologue Abraham maslow sur la motivation. L’article ou maslow expose
sa théorie de la motivation. A théorie of humain motivation est paru en 1943
il ne présente pas cette hiérarchie sous forme d’une pyramide mais cette
représentation on s’est imposée dans le domaine de la psychologie du travail
pour sa commodité.
Maslow parle quant à lui hiérarchie, et il en a une vision dynamique.
La pyramide est constituée de 5 niveaux. nous recherchons d’abord selon
maslow à satisfaire chaque besoin d’un niveau donné avant de penser aux
besoins situés au niveau immédiatement supérieur de la pyramide . Sans
surprise on recherche par exemple à satisfaire les besoins physiologiques
avant les besoins de sécurité.

Les 5 niveaux de la pyramide :


 Les besoins physiologiques : faim, soif, sommeil…
 Les besoins de sécurité : protection, ordre…
 Les besoins sociaux : appartenance à un groupe, amour…
 Les besoins d’estime : réussite, reconnaissance…
 Les besoins de réalisation de soi : créativité, développement
personnel…

Besoins physiologiques :

9
On nome besoins physiologiques ceux qui sont liés au maintien de
l’homéostasie de l’organisme, la régulation des grands équilibres biologiques
nécessaires au maintien d’un état de santé physique.
Nécessaire à la survie de la personne, ils sont impérieux (respirer, boire, faire
ses besoins, manger dormir se réchauffer et peuvent l’emporter sur la
conscience s’ils ne sont pas satisfais la personne à ce niveau du besoin de
procréer est sujet à discussion, celui-ci utile pour l’espèce, ne semble pas
nécessairement présent chez tout individu, ce qui fait que les interprétations
divergent.
Besoins de sécurité :
On nome besoin de sécurité ceux qui sont liés à l’aspiration de chacun
d’entre nous à être arrivé du lendemain physiquement comme moralement :
 Sécurité de l’abri (logement, maison …)
 Sécurité des revenus et des ressources.
 Sécurité physique contre la violence, délinquance, agressions…
 Sécurité morale et psychologique
 Sécurité et stabilité familiale ou du moins effective
 Sécurité médicale/sociale et de santé.
Besoin d’appartenance sociale et de reconnaissance  :
Il s’agit de la recherche et de communication et d’expression d’appartenance
à un groupe, ce besoin d’intégration dans le lien social va de pair avec le
besoin de considération, le besoin d’amour doit pouvoir être mis en
considération ( besoin d’aimer, être aimée, de former un couple..)
Ce besoin se manifeste par le comportement parfois atavique ou grégaire de
l’être humain.
Besoin d’estime :
Besoin d’être respecté, de se respecter soi même et de respecter les autres.
Besoin de s’occuper pour être reconnu avoir une activité valorisante qu’elle
soit dans le domaine du travail ou dans celui des loisirs il s’agit en
particulier du besoin de se réaliser, de se valoriser ( à ses propres yeux et
aux yeux des autres) à travers une occupation. Le résident a aussi besoin de
faire des projets d’avoir des objectifs, des opinions, des convictions, de
pouvoir exprimer des idées.
Besoin d’autoréalisation :
Besoin de poursuivre certains apprentissages avec l’implication du goût de
l’effort, de connaître de nouvelles techniques et d’avoir des activités
purement désintéressées. Besoin de communiquer avec son entourage et de
participer, fût-ce modestement, à l’amélioration du monde.
III. Principale caractéristiques d’un besoin fondamental  :

 La continuité :
Les besoins ne sont pas limités dans le temps, le progrès technologique
engendre de nouveaux besoins.
 La complémentarité :
Il n’y a pas d’opposition entre les besoins, l’un complète l’autre pour un
fonctionnement normal de l’organisme. Ex : manger-éliminer
 La compatibilité :

10
Le besoin ne présente pas d’incompatibilité avec le fonctionnement de
l’organisme humain. Ex : manger-se mouvoir
 La variabilité :
Les besoins ne sont pas variables
 Identiques :
Ils sont variables et de nature différente
 La substitution :
Dés qu’un besoin est satisfait non intensité décrois jusqu’à l’apparition
d’un autre besoin.
IV. Différents types de classification du besoin

Le besoin de l’individu doit être classé selon :

1. la priorité de satisfaction :
 Besoins primaires : sont ceux qui sont indispensables à la vie Ex :
manger, respirer.
 Besoins secondaires : ce qui sont nécessaires mais nous
indispensable à la survie : Ex : activité, loisirs.
 Besoins tertiaires : ils comprennent le super flux.
2. selon le temps de satisfaction :
 Besoin immédiat : respirer
 Besoin futur : les besoins du 2éme et 3éme degré. (Pas
indispensables)
3. mode de satisfaction :
 Besoin discret (affecter)
 Besoin apparent (vêtir)
4. la nature du besoin :
 Besoin physique (activités et confort)
 Besoin psychologique (relation, communication, approbation...)
 Besoin social : nature faire parti d’une famille, groupe.

V. les facteurs influençant les besoins fondamentaux

Les facteurs ne sont pas toujours satisfaits de la même façon un certain


nombre des facteurs individuels, socio-culturels font varier l’intensité des
besoins et des moyens habituels de leur satisfaction.
Aussi certains états peuvent influencer les B.F.
1. les facteurs psychologiques 

 l’age : N.Né, enfant, ado, adulte, vieillard.


 Le sexe : masculin, ou féminin
 Le tempérament : état émotif, l’anxiété, la crainte…

2. les facteurs socio-culturels et géographiques 


 le statut social et culturel : nombre d’une famille, le niveau socio-
culturel
 la capacité physique et intellectuelle : bonne mentalité

11
 le climat et la situation géographique
3. les facteurs pathologiques
 les troubles marqués de l’équilibre hydro-éléctrolytique qui modifie
l’appétit et peuvent être la cause des vomissements ou de diarrhées.
 les états de choc : groupant les collapsus et le besoin en oxygène.
 Les troubles de la conscience : coma
 Les modifications marqués de la température du corps suite à une
exposition au froid ou à la chaleur
 les états fébriles quel que soit la cause.
 Un traumatisme local : ex : blessure ou infection.
 Immobilisation engendrée par la maladie ou prescrite comme moyen
de traitement
 Douleurs persistantes ou incontrôlables.
 maladie contagieuse
 état près-opératoire et post-opératoire

VI. la planification des soins

1. plan de soin
C’est un instrument de travail qui résulte d’une démarche systématique
et qui permet à l’équipe soignante de donner de soins individualisés et
adaptés aux besoins des malades.

2. la démarche de soin 
a- les soins relatifs à l’application des prestations médicales :
 les soins directs
 l’application de la prescription médicale
 la surveillance clinique, biologique de l’efficacité de traitement
 l’observation de l’apparition d’effets indésirables des médicaments
ou des soins prescrits
b- soins relevants du rôle propre de l’infirmier
 ils sont regroupés sous le vocable plan de soins infirmiers et sont
établis à partir des diagnostics infirmiers posés
 le plan de soin sera actualisé et suivi à l’aide des transmissions
ciblées ou non.
3. plan de soin infirmier

Il comporte :

 le diagnostic infirmier
 titre, étiologie, signes (ou facteurs de risque) Ex risque d’atteinte à
l’intégrité cutanée.
 Facteurs de risque (age, hyperthermie, alitement, mobilité réduite,
déshydratation)

12
4. les objectifs de soin
Ils ciblent les buts à atteindre en terme de capacité pour la personne ils
suggèrent des critères permettant l’évaluation et l’efficacité des soins
dispensés

5. les interventions infirmières


Elles regroupent l’ensemble des moyens mis en œuvre pour atteindre
l’objectif fixé.
6. le dispositif d’évaluation des soins

VII. la planification

Elle permet à l’infirmier d’organiser les soins au sein d’une équipe


pluridisciplinaire. Elle résulte de la programmation des soins prévus et
regroupe :

 les soins sur prescription médicale


 les soins relevant du rôle propre de l’infirmier
 les soins relevant des autres interventions soins confiés en
kinésithérapie, soin du bloc…
 La cohérence des soins prévus en regard des objectifs
 La cohérence des soins prévus avec l’organisation globale de
l’équipe et de son fonctionnement
 L’exhaustivité des soins prescrits et sur rôle propre
 Etablir les priorités

VIII. processus d’élaboration de la planification en soins


infirmiers

a- récolte des donnés


b- analyse et interprétation des donnés (identification des
besoins et des problèmes chez le malade)
c- établissement de la priorité
d- exécution.
e- Evaluation et réajustement

La collecte des donnés  :

L’infirmier (e) relève toutes les informations concernant le malade :


 Identité
 Age, sexe, situation matrimoniale, profession.
 Milieu socio-culturel (habitude alimentaire, hygiène, sommeil)
 Antécédents personnels et familiaux

13
 Histoire de la maladie

Ces renseignements peuvent être recueilli à partir :


 Du dossier du malade
 Du malade lui-même
 De sa famille ou accompagnant
 Des autorités locales, assistante sociale

Avant de commencer cette étape :


La collecte des donnés en soins infirmiers est un processus continu grâce
à elle l’infirmier pourra :
 Déterminer les habitudes et les comportements de la personne en
matière de santé.
 Découvrir les forces actuelles et potentielles de la personne et de
son milieu
 Inventorier les stratégies d’adaptation que la personne utilise pour
recouvrir ou améliorer sa santé
 Obtenir les renseignements permettant de confirmer ou d’infirmier
une hypothèse de diagnostic infirmier
 Déceler des modifications dans son état de santé ainsi que les
réactions à ses changements
 Déceler les facteurs de risque susceptibles de compromettre la
santé
 Connaître les diverses thérapeutiques actuellement en cours pour
aider la personne à améliorer son état de santé

Lorsqu’elle recueille les donnés, l’infirmière cherche d’une part à accroître sa


connaissance de la personne soignée, et d’autre part à mieux cerner ses
problèmes particuliers

Analyse et interprétation des donnés

Il s’agit d’une étape essentiellement mentale qui consiste à regrouper les


informations obtenues en fonction d’une classification bien spécifique.
Les principales bases de classification des donnés sont basés sur les besoins
fondamentaux et sur les différentes fonctions organiques et/ou les activités
de la vie quotidienne, les donnés ainsi regroupés sont en suite analysés ce
qui va permettre de :
 Identifier les difficultés qui limitent l’autonomie de l’individu et ses
besoins Ex : besoin de manger, problème difficulté d’avaler
 Etablir la priorité, un malade qui présente une déshydratation, une
gène respiratoire, difficulté de se lever de son lit et une hyperthermie,
par ordre prioritaire ces besoins peuvent être classés comme suit :
1. gène respiratoire
2. hyperthermie

14
3. déshydratation
4. difficulté de se lever

Plus tard d’autres besoins peuvent devenir prioritaires en fonction de


l’évolution et la progression des soins
Pour réaliser cette étape, l’infirmière marque un temps de réflexion afin
d’analyser et d’interpréter le plus justement possible les donnés dont elle
dispose.

Analyser signifie  faire des liens de cause à effet entre différentes


informations pertinentes à un problème.
Cette étape va amener l’infirmière à formuler le problème et à en trouver la
cause probable parmi l’ensemble des donnés regroupés, l’analyse consiste à
vérifier que:
 la personne exprime elle-même une difficulté susceptible de
perturber ou modifier son état de santé
 les informations recueillies à test d’un état de santé satisfaisant en
regard de norme ou de standard de santé.

Etablissement des priorités et choix des interventions   :

Lorsque l’infirmier établie un ordre de priorité parmi des problèmes de soin


inf il doit avoir des solides connaissances en S.I, connaître les diagnostics ou
problème en cause afin de juger l’importance qu’on lui accord.

Critère de la priorité fondé sur les valeurs professionnelles   :

Priorité 1 : sauvegarde de la vie

Priorité 2 : soulagement et prévention des souffrances

Priorité 3 : correction et prévention de dysfonctionnement

Priorité 4 : recherche de mieux être

Pour établir un ordre de priorité parmi plusieurs problèmes de soin,


l’infirmier doit à l’aide d’un système de classification attribuer un ordre
d’importance à chacun afin de préciser lequel est plus urgent à traiter. ce
système de classification est fondé sur des critères précis et se divises en 2
volets :
1. aspect professionnel
2. aspect personnel

L’importance que l’infirmier ou l’infirmière attribue à des problèmes ou des


diagnostics infirmiers c’est l’importance objective tandis que l’importance

15
qu’une personne attribue à ses difficultés ou son mieux être se nomme
l’importance subjective.

L’importance objective est accordée en fonction :


 les valeurs professionnelles de l’infirmier
 des connaissances scientifiques
 de l’observation
 de son expérience
L’importance subjective est accordée en fonction :
 de sensation de la personne
 de sa connaissance des soi
 de sa perception
 de ses expériences

IX. les outils de la planification

Définition:

C’est la répartition dans le temps des actions de soins à dispenser à


l’ensemble des patients d’un service. Il s’agit d’une organisation collective
des soins pour une période donnée, visualisée sur un tableau mural

Objectif:
 Assurer la continuité des soins.
 Faciliter les prévisions des moyens nécessaires pour la réalisation des
soins.
 Estimer la charge de travail et favoriser la répartition équitable du
travail.

16
Modèle de support :
Planification horaire des soins

Nom de l’infirmière:…………………. Date:……………

He
ures 8h 9h 10h 11h 12h 13h 14h

Modèles
Nom :
Lit :

Nom :
Lit :

Nom :
Lit :

Nom :
Lit :

Nom :
Lit :

17
Transmissions infirmières
Définition:
Informations orales et/ou écrites permettant à chaque membre de
l’équipe soignante de connaître les éléments nécessaires pour dispenser des
soins infirmiers adaptés à l’évaluation de l’état de la santé de la personne
soignée. Elles sont indispensables à la continuité des soins

Quoi? Pourquoi?

Notes d’observation inf. Objectifs:


concernant:  Assurer la continuité des
 Le traitement soins
 Les actes du nursing  Disposer d’une base de
 Le comportement du données/démarche de soins
malade  Assurer la coordination des
 Les réactions au soins
traitement et aux soins  Travail d’équipe avec
harmonie

Comment?

Transmissions infirmières (2 types)

Transmissions Transmissions
Systématiques Ciblées

18
Fiche de Transmissions infirmières

Date D.A.R Matinée Après-midi Nuit

D
A

D
A
R

D: Données - A: Actions - R: Résultats

Nom – Prénom :………………. Service:…………………


N° d’admission :………………. Chambre:……………Lit:………

Date Heure Soins Observations Infirmier

19
FICHE DE PLAN DE SOINS

Problème objectifs Interventions Réactions/résultats Infirmier

20
X. Démarche de soins

Définition:

C’est un processus d’analyse de situation et/ou résolution de problèmes


adaptés aux soins, il permet à l’infirmier (ère) de donner des soins
individualisés adaptés aux besoins de la personne.
Les soins dispensés varient en fonction de la position du patient sur l’axe
dépendance/indépendance.

21
Schéma Fonctionnel Du Rôle Propre de
l’Infirmier (Montesinos)

2ème étape
Analyse, synthèse
DIAGNOSTIC
INFIRMIER

Cadre conceptuel
Infirmier
Plan de soins
Recueil des indices
De dépendance

4ème étape
Evaluation

1ère étape 3ème étape

Analyse de la Actions de soins


situation
du malade

22
Schéma Fonctionnel Du Rôle Délègué Par
Le Médecin (Montesinos)

2ème étape
Le médecin
Analyse, synthèse
DIAGNOSTIC MEDICAL

Cadre conceptuel Ordonnance médicale


Médical Pour les traitements
Et les examens
« La médecine » paracliniques

4ème étape
Evaluation médicale
Surveillance clinique
infirmière

1ère étape 3ème étape


L’infirmière note les L’infirmière applique les
symptômes de la Maladie et traitements et les
les réactions du malade examens
aux thérapeutiques paracliniques.

23
XI. DIAGNOSTICS INFIRMIERS

Définition:
C’est un énoncé d’un état de santé ou d’une altération réelle ou
potentiel d’un processus vital (physiologique, psychologique,
socio-culturel, lié au développement spirituel).
L’infirmier, dans sa démarche de soins, identifie et synthétise les
données cliniques et organise les interventions de soins pour réduire,
éliminer ou prévenir les altérations de santé; en vertu de sa compétence
et de son champ légal d’exercice.
 types:
• Réel
• Potentiel
• Possible

 composantes:
 Le problème de santé
 L’étiologie
 Les symptômes

(P) Lié à (E) se manifestant par (S)

Exemple:

Altération de l’intégrité de la peau liée à l’immobilité se manifestant par


une rougeur au niveau des points d’appui.

24
Outil De La Démarche De Soins
Le Plan De Soins
Nom, Prénom:……………………… Service:………………….
N° d’admission…………………….. Salle:.…………………….
Diagnostic:…………………………… Lit:…………………………

Problème objectif intervention Réaction du malade

25
XII. DOSSIER DE SOINS INFIRMIERS

C’est un document unique individualisé regroupant l’ensemble des


informations concernant la personne soignée. Il prend en compte l’aspect
préventif, curatif, éducatif et relationnel des soins. Il contient des
informations spécifiques à la pratique infirmière.
Le dossier de soins est un outil indispensable pour la cohérence et la
continuité des soins dispensés aux patients

 OBJECTIF:
 Regrouper les informations concernant le patient hospitalisé
 Favoriser la communication et la transmission entre les
membres de l’équipe soignante
 Permettre l’évaluation, l’enseignement et la recherche

 COMPOSITION:
 Identification du patient
 Connaissance de la personne soignée (habitudes de la vie
et évaluation de l’autonomie)
 Démarche de soins
 Prescriptions (Médicaments – Examens)
 Observations – Transmissions
 Liaisons

DOSSIER DE SOINS
MODELE Prévu Dans Le SIG-HO

 Dossier médical
 Fiche de soins et de surveillance infirmière
 Fiche des prestations thérapeutiques
 Examens complémentaires
 Résumé clinique standard

26
XIII. cas concert pour l’élaboration d’un plan de soin

Brahim 25 ans est hospitalisé depuis 10 jours suite d’un accident de la


voie publique par moto
L’explosion de moto a provoqué des brûlures du 2éme degré à la main et
à l’avant bras droit, une fracture du maxillaire lui a fait perdre 3 incisives
supérieures. Il a été opéré au bras droit et au maxillaire.
La thérapeutique médicale est bien définie, l’infirmier posera des
hypothèses de problèmes de soins infirmiers, après avoir évaluer la situation
et procéder à une analyse rigoureuse il a formulé les problèmes au
diagnostic infirmier suivant :
 sentiment d’impuissance relié à l’incapacité d’accomplir les mêmes
activités qu’au paravent
 perturbation de l’image corporelle reliée aux séquelles de l’accident
 atteinte à l’intégrité des tissus reliés à des brûlures.
 Altération de la mobilité des mâchoires reliée à l’embrochage des
maxillaires

Pour déterminer l’importance objective des problèmes, l’infirmier répond aux


questions suivantes :
 Sentiment d’impuissance relié à l’incapacité d’accomplir les mêmes
activités qu’au paravent :
- ce problème constitue-t-il une menace à la vie immédiate ou à long
terme ?
* non.
- ce problème est-t-il une souffrance ou un risque élevé de souffrance ?
* non
- ce problème est-t-il un disfonctionnement ou un risque élevé de
Disfonctionnement ?
* oui
- s’agit-il d’une recherche de mieux être ?
* non

Analyse des réponses :

A partir des réponses l’infirmier juge qu’il s’agit d’un disfonctionnement


actuel il a décidé lors de l’entretien avec M. Brahim qui a du être ennuyer de
devoir tout accomplir de la main gauche.

Conclusion de l’analyse :

L’analyse de l’importance adjective des problèmes de M. Brahim fait sortir


des problèmes de disfonctionnement actuel
Par manque d’un problème catalyseur l’infirmier établi un ordre de priorité
en fonction de connaissances qu’il possède sur chaque situation particulière.
Il fait appel à la notion de soins infirmiers, de biologie, de psychologie, de
sociologie et de pathologie qu’il a reçu pendant sa formation
Il place les diagnostics valides dans un certain ordre (importance objective)

27
1. perturbation de l’image corporelle reliée aux séquelles de l’accident
2. atteinte de l’intégrité des tissus reliée à des brûlures
3. altération de la mobilité des mâchoires reliée à l’embauchage des
maxillaires
4. sentiment d’impuissance reliée à l’incapacité d’accomplir les mêmes
activités qu’au paravent.

Evaluation et réajustement

Définition

Evaluer signifie estimer, apprécier, expertiser, calculer, mesurer


qualitativement ou quantitativement
 Que faut-il évaluer et pourquoi ?
L’évaluation de l’objectif de soin permet de mesurer l’écart entre le résultat
escompté et le résultat obtenu
L’évaluation des actions de soins permet de vérifier si celles-ci étaient
propriées au problème de santé et si elles tiennent compte de l’évaluation de
l’état de la personne
Pour évaluer l’infirmier aura défini dans un 1ér temps les critères
d’évaluation qu’il pourra utiliser
 Quand faut-il réajuster et pourquoi ?
Il arrive que l’objectif posé sait pertinent mais que l’infirmier a surestimer ou
sous-estimé les capacités du patient à réagir face à son état de santé
Il s’agit d’évaluer le résultat de l’action du personnel soignant et les soins
prodigués au malade
Le plan de soin sera réajuster en fonction des résultats obtenus et des
réactions du malade

L’évaluation de l’efficacité de la planification des soins est faite


quotidiennement lors :
 la passation des consignes
 la visite auprès du patient
 l’exécution des soins
 la vérification des ordonnances après la visite médicale
 pour être efficace le plan de soin doit être évalué tout les jours et
révisé au fur et à mesure que les réactions du patient changent et son
état de santé évolue
 les problèmes et les réalités seront modifiés

En résumé
La planification des soins infirmiers consiste à identifier les problèmes les
plus urgents à résoudre, à fixer les objectifs à atteindre et à prévoir les
interventions nécessaires pour les atteindre afin de satisfaire les besoins du
patient et finalement faire une évaluation de l’efficacité du plan de soin.

28