Vous êtes sur la page 1sur 11

CURRICULUM VITAE

Babacar KANTE
Professeur de droit public
Doyen honoraire de l’UFR des Sciences juridiques et politiques de l’Université
Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal)

I) - ETAT CIVIL

Nom : KANTE
Prénom : Babacar
Date et lieu de naissance : 26 juin 1950 à Diourbel (Sénégal)
Nationalité : Sénégalaise
Langues de travail : Français – Anglais
Adresse personnelle BP. 45022
DAKAR FANN (Sénégal)
Tel : Dakar : (221) 33 824 01 21

E mail : bbckante@yahoo.fr
babacarkante@hotmail.com

II) - EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

II. A. FORMATION
- 1995 : Inscription sur la Liste d’Aptitude aux Fonctions de
Professeur titulaire de droit public et de science politique ;
- 1985 : Agrégation de droit public et de science politique ;
- 1983 : Doctorat d’État de droit public (Mention Très honorable,
avec les félicitations du jury et autorisation de publication) ;
- 1977 : Diplôme d’Études Approfondies de droit public (Mention
Assez Bien)
- 1976 : Certificat d’Etudes Spécialisées en droit public ;
- 1975 : Maîtrise de droit public ; Option Relations internationales
(Mention Assez Bien);
- 1971 : Baccalauréat, Série A4 ; (Mention Assez Bien).

II.B. CARRIERE UNIVERSITAIRE

- De 1977 à 1983 : Assistant de droit public aux Universités de


2

Dakar (Sénégal)
et d’Orléans (France).
- De 1983 à 1985 : Maître Assistant Associé à l’Université de Dakar
(Sénégal).
- De 1985 à 1990 : Maître de conférences Agrégé de droit public et
de science
politique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
- De 1990 à 1995 : Maître de conférences Agrégé de droit public et
de science
politique à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis
- Depuis 1995 : Professeur titulaire de droit public et de science
politique à
l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal).

II.C. ENSEIGNEMENTS

II.C.1 COURS
- Institutions internationales (en 1ère année) ;
- Droit administratif (en 2ème année) ;
- Régionalisme africain (en 3ème année) ;
- Droit public économique (en 4ème année) ;
- Séminaires au troisième cycle de science politique ;
- Contentieux constitutionnel en master 2 de droit public ;
- Contentieux administratif en master 2 de droit public.

II.C.2. SEMINAIRES ET CONFERENCES


Animation de plusieurs séminaires de troisième cycle ou de formation en Afrique,
en Europe et aux États-Unis :

- Au Sénégal :
- École Nationale d’Administration et de Magistrature ;
- CODESRIA ;
- Université Cheikh Anta Diop de Dakar ;
- Centre de Formation Judiciaire ;
En Côte d’Ivoire :
- Université de Bouaké ;
En France :
- Université d’Orléans ;
- Université Montesquieu de Bordeaux IV ;
- Institut International des Droits de l’Homme de Strasbourg ;
3

- Université du Sud Toulon-Var.


En Suisse :
- Institut International sur le fédéralisme et la décentralisation de
Fribourg.
En Guinée :
- Université de Conakry ;
Aux États-Unis :
- Wisconsin, Champaign_Illinois, Muchigan, Montana ;
En Tunisie
- A l’Académie Internationale de Droit Constitutionnel.
En Hongrie
- A Central European University.

III) - AUTRES ACTIVITES

III. A. FONCTIONS EXERCEES

- De 2016 à 2017: Senior Fellow au Centre for Global Cooperation


Research,
University of Duisburg-Essen (Allemagne).
- De 2013 à 2015 : Directeur de l’UFR des Sciences Agronomiques,
d’Aquaculture et de Technologie Alimentaire de l’Université Gaston
Berger de Saint- Louis.
- Depuis 2013 : Membre du Conseil scientifique de l’Autorité Nationale de
la Qualité de l’Enseignement supérieur (ANAQ-SUP).
L’ANAQ-SUP est une autorité administrative indépendante chargé
d’accréditer les institutions et programmes de l’enseignement supérieur
au Sénégal.
- -Depuis 2013 : Président du Conseil scientifique de la Revue Africaine
du Droit Public ;.
La RADP est une nouvelle revue dont l’ambition est de favoriser les
publications sur le droit public africain.
- Depuis 2013 : Membre du Conseil de rédaction de la Revue Africaine de
la Démocratie et de la Gouvernance.
- Depuis 2013 : Vice-Président du Comité scientifique de l’Annuaire
Béninois de Droit Constitutionnel.
- -Depuis 2012 : Coordonnateur du projet « Rule of law » de la Fondation
Hanns Seidel de l’étude sur la justice constitutionnelle en Afrique de
l’ouest.
4

Ce projet a donné lieu, en collaboration avec IDEA, à la publication d’un


ouvrage intitulé : « les juridictions constitutionnelles en Afrique de
l’Ouest. Analyse comparative » .
- De 2009 à 2013 : Conseiller en service extraordinaire à la Cour suprême .
La Cour suprême est devenue la plus haute instance judiciaire au Sénégal
depuis la réforme de 2008. Elle est chargée, parmi d’autres attributions,
de donner des avis sur les projets de décrets ou de lois à travers sa
formation consultative. Les membres en service extraordinaires siègent à
la Cour dans sa formation consultative.
- De 2009 à 2014 : Membre du Conseil d’administration de l’Institut
International
- des Droits de l’Homme de Strasbourg en France.
L’Institut a été créé par René Cassin (prix Nobel de la paix en 1968) en
vue de favoriser la promotion des droits de l’homme. Parmi ses activités,
on note la recherche, la formation et l’organisation de concours de
plaidoiries.
- De 2002 à 2008 : Vice-président du Conseil constitutionnel du Sénégal
Le Conseil constitutionnel est chargé essentiellement de se prononcer sur
la constitutionnalité des lois et de proclamer les résultats des élections
présidentielle et législatives au Sénégal.
- De 1990 à 2000 : Directeur de l’UFR de Sciences Juridiques et Politiques
de
l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Doyen de la Faculté de droit).
A ce titre, chargé de mettre en place la nouvelle Faculté des Sciences
Juridiques et Politiques de Saint-Louis : recrutement des personnels
enseignant et administratif, élaboration du programme d’enseignement et
des textes régissant l’organisation et le fonctionnement de la nouvelle
Faculté, validation des premiers diplômes par le CAMES.
- De 2000 à 2001 : Président du Conseil d’Administration de l’Institut
Panos Afrique de
l’Ouest.
Le PANOS est une Organisation Non Gouvernementale ayant pour
objectif la promotion de la démocratie par le renforcement du pluralisme
dans les medias. Son siège se trouve à Dakar.
- 1999- 2001 : Membre puis président du jury de Droit Public et Science
Politique
du concours d’Agrégation du CAMES, et coordonnateur général des
travaux.
Le CAMES est une organisation interafricaine chargée essentiellement de
la promotion des enseignants du supérieur en Afrique et de la
5

reconnaissance des diplômes universitaires.


- De 1999 à 2005 : Fondateur, Coordonnateur puis président d’honneur du
Réseau Africain de droit Constitutionnel.
Le Réseau Africain de Droit Constitutionnel, créé en 1997 à Gorée, au
Sénégal, regroupe des constitutionnalistes africains. Il est affilié à
l’Association Internationale de Droit Constitutionnel.
- De 1999 à 2002 : Membre du Comité Scientifique de l’International
Research and
Consulting Centre de l’Institut du Fédéralisme de Fribourg (Suisse).
L’International Research and Consulting Center est un centre d’expertise
rattaché à l’Institut International sur le fédéralisme et la décentralisation
de Fribourg (Suisse).
- De 1998 à 1999 : Membre de l’Observatoire National des Élections du
Sénégal
(ONEL).
L’ONEL composé de neuf personnalités indépendantes reconnues pour
leur intégrité, était chargée de superviser le bon déroulement du processus
électoral au Sénégal. A ce titre, la première équipe a supervisé les
élections législatives de 1998 et les élections sénatoriales de 1999.
- De 1997 à 1998 : Membre de la Commission Cellulaire de Concertation
des Partis
Politiques du Sénégal.
La Commission cellulaire était composée de personnalités reconnues pour
leur indépendance et leur compétence, ayant pour mandat de mettre en
forme les termes de l’accord entre les partis politiques sur le système
électoral sénégalais.
- De 1997 à 2013 : Président du Centre d’Etudes, de Recherche, et de
Formation en
Langues Africaines (CERFLA).
Le CERFLA est une Organisation Non Gouvernementale intervenant
dans le domaine de la formation en langues nationales dans le milieu
rural.
- De 1995 à 2010 : Membre du Comité exécutif, puis Vice-président de
l’Association
Internationale de Droit constitutionnel.
L’Association Internationale de Droit Constitutionnel est un
regroupement de constitutionnalistes de toutes les régions du monde,
ayant pour objet, entre autres, la promotion de la recherche en droit
constitutionnel.
- De 1995 à 2006 : Membre puis président du Conseil d’Administration de
6

l’Institut de Gorée.
L’Institut de Gorée, basé au Sénégal, est une Organisation Non
Gouvernementale à vocation continentale intervenant dans les domaines
de la démocratie, du développement et de la culture de la paix ;
- Depuis 1993 : Membre du Comité Scientifique de la Revue Université
Recherche et
Développement (la revue de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis).
- Depuis 2001 : Membre du Comité Scientifique de la Revue de
l’Enseignement
Supérieur en Afrique.
- De 2004 à 2009 : Membre du Comité scientifique d’I.CON.
I.CON est une revue de droit constitutionnel publiée aux États-Unis.
- Depuis 2007 : Membre du Comité Scientifique de la Revue des Droits de
l’Homme
du Centre pour les Droits de l’Homme de l’Université de Pretoria
(publiée en partenariat avec la Commission Africaine des Droits de
l’Homme en Afrique);

- Depuis 2009 : Membre du Conseil scientifique de la revue juridique et


politique des États francophones.
La Revue juridique et politique des pays francophones (ancienne Revue
Juridique et Politique Indépendance et Coopération) est une des rares
revues publiées en France, spécialisée en droit public africain.
- De 1984 à 1990 : Chef du Département de Droit Public de la Faculté des
Sciences
Juridiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
- Depuis 1985 : Codirection et encadrement de plusieurs thèses et
Coordonnateur de
plusieurs projets de recherche au Sénégal et dans d’autres pays africains.

III. B. RECHERCHE CONSULTATIONS ET PUBLICATIONS

III. B. 1. DOMAINES DE RECHERCHE

- la démocratie en Afrique ;
- les élections ;
- la décentralisation et la gestion des ressources naturelles
- la gestion des conflits ;
- Ethique, droits humains et VIH/SIDA ;
7

- La justice constitutionnelle ;
- Les droits culturels.

III.B.2. CONSULTATIONS

Depuis 1992, travaille à titre de consultant, pour le système des Nations Unies et
d’autres organisations internationales ou non gouvernementales :

- Consultations pour le PNUD, l’OMS, l’ONUSIDA et le Programme de


- Partenariat ONU/AMICAALL sur les droits humains et le VIH/SIDA.
Chargé à ce titre de mettre en place, dans plusieurs pays africains, un
Réseau VIH et droits humains et de jouer le rôle de Conseiller juridique
de l’Alliance des Maires et Responsables municipaux sur le VIH/SIDA.

- Consultation pour l’Agence Canadienne de Coopération Internationale


(ACDI) sur la Décentralisation ;
- Consultant auprès de l’ONG Associates in Reseach in Education for
Development (ARED) sur la décentralisation, les questions foncières
et la gestion des conflits.
ARED est une ONG dont l’objectif est de concevoir des outils
pédagogiques et de former les populations rurales en langues nationales
africaines à travers l’alphabétisation.
- Coordination de l’équipe de consultants du CODESRIA sur la recherche
en
sciences sociales en Afrique ;
- De 2005 à 2007, membre d’un groupe de quinze experts désignés par le
Directeur
Général de l’UNESCO pour évaluer les programmes de l’organisation en
sciences ;
- Depuis 2005, expert de la Francophonie sur les processus démocratiques
et le
contentieux électoral en Mauritanie, au Togo, en Côte d’Ivoire, au Tchad.
A ce titre, de 2013 à 2016, chargé par l’Organisation internationale de la
Francophonie (OIF) d’accompagner la Cour constitutionnelle de la
République Centrafricaine pendant la transition, par un renforcement de
ses capacités et un appui technique pendant les élections de sortie de crise
de décembre 2015, de même que le processus électoral en République
démocratique du Congo depuis 2014..
8

III.B.3. PUBLICATIONS

- Les juridictions constitutionnelles ouest africaines. Analyse comparée. (en


collaboration avec Markus Böckenförde, Yuhniwo Ngenge, Kwasi Prempeh),
IDEA-Hans SEieel Foundation, La Haye, 2017, 201 p.

- La production d’un nouveau constitutionnalisme en Afrique :


l’internationalisation et la régionalisation du droit constitutionnel, in Land, Law
and Politics in Africa, Mediating Conflict and Reshaping the State, editied by
Jan Abbink & Mirjam de Bruijn, Brill, Leiden-Boston, 2011, p 240.
- Droit constitutionnel et cultures, XXV ème session, 10-24 juillet 2009, Recueil
des cours de l’Académie internationale de droit constitutionnel, Volume XIX, p
19.

- Les juridictions constitutionnelles et la régulation des systèmes politiques en


Afrique, Mélanges Jean Gicquel, Paris, Montchrestien, 2008, p 265.

- Models of Constitutional Jurisdiction in Francophone West Africa, in


Constitutional Courts, A comparative Study edited by Andrew Harding and
Peter Leyland, Wildy, Simmonds and Hill Publishing, London, 2009, p 242;
The Journal of Comparative Law, Volume three, Issue Two, 2008, p 158.

- Les méthodes et techniques d’interprétation de la Constitution : l’exemple des


pays d’Afrique occidentale francophone, in L’interprétation constitutionnelle
sous la direction de Ferdinand Mélin-Soucramanien, Paris, Dalloz, 2005, p 155.

- Instabilité politique et reconstruction de l'Etat en Afrique : des vicissitudes du


fédéralisme à un changement de paradigme, in Cahiers des écoles doctorales ;
Faculté de droit de Montpellier, Recherches et travaux, Juin 2003, n° 3, p 37.

- Alternance politique et alternative démocratique en Afrique, in Mélanges offerts


à Thomas Fleiner, Editions universitaires Fribourg (Suisse) 2003, p 487.

- Decentralization in Senegal: Between a Policy of Means and the Means of a


Policy ; in Intergovernmental Fiscal Relations in Fragmented Societies, Richard
Bird, Thomas Stauffer (eds), Institut du Fédéralisme Fribourg (Suisse), Helbing
& Liechtenhahn, Bâle-Genève-Munich 2001, p 445.
9

- L'évolution constitutionnelle des Etats d'Afrique francophone: tendances


récentes ; in International conference on african constitutions, Bologna,
november, 26 th, 28 th, 1998, CISR, 2000, page 25.

- VIH/SIDA et droits humains ; in UNDP Regional workshop on Human rights


and sustainable Human development for central and western Africa. Abidjan -
Côte-d’Ivoire, May 10-12, 1999, UNDP- NEW YORK - October 1999, p. 155.

- Rapport général du colloque : Conseil d’Etat et Etat de droit - La contribution


des hautes juridictions administratives à l’édification de l’Etat de droit. France -
Afrique. IIéme centenaire du Conseil d’Etat, 9-10 mars 1998. Revue
administrative, n° spécial, 6 - 1999, p.113.

- Le constitutionnalisme, l’Etat de droit et le défi multiethnique de la transition


démocratique en Afrique. in Federalism and decentralisation in Africa. The
multicultural challenge ; edited by Lidija R. Basta, Jibrin Ibrahim - Institut du
Fédéralisme - Fribourg-Suisse - 1999, p. 17.

- Identifier et surmonter les obstacles à la mise en œuvre de la décentralisation,


communication présentée pour l’USAID, le 22 avril 1997 à Dakar.

- Le Constitutionnalisme à l’épreuve de la transition démocratique en Afrique in


« Constitutionalism in Africa : a quest of autochthonus principles » edited by
Carla Zoethout , MARLIES Pietermaat- Kros, Piet. W.C. Akkermans –Erasmus
University Rotterdam. Sanders Institut. Gouda Quint, 1996, p.17.

- Senegal’s Empty Elections, in Journal of Democracy, January 1994, p.96.

- Gouvernance et démocratie. Les élections de 1988 au Sénégal (en collaboration


avec Crawford YOUNG), dans Gouverner l’Afrique. Vers un partage des rôles,
édité par Goran Hyden et Michael Bratton », Nouveaux horizons, 1993, p 96.

- Les élections Présidentielle et législatives du 28 février 1988 au Sénégal,


Annales Africaines, 1989 - 1990, p.163.

- Le Sénégal : un exemple de continuité et d’instabilité constitutionnelle, Revue


Juridique Politique et Economique du Maroc, Septembre 1988, p.145
10

- La conception de la démocratie dans les régimes politiques ouest-africains -


Essai d’identification et de qualification, Annuaire du Tiers-Monde, 1985 -
1986, p.43.

- La démocratie dans les régimes politiques Ouest-africains - Essai de réflexion


théorique, Annales Africaines, 1983 -1984 - 1985, p.79.

- Unité de juridiction et droit administratif - l’exemple du Sénégal, Thèse, Orléans


1983 (Publication autorisée par le Jury)

- Les notions de peuple et d’individu à travers la Charte africaine des droits de


l’homme et des peuples (en préparation).

- Droit et VIH en Afrique, in http://www.rds.refer.sn

- Confidentialité et VIH en Afrique : un conflit entre deux éthiques ? in


http://www.rds.refer.sn

- VIH et droits humains, in http://www.rds.refer.sn

- Etude de cas sur la discrimination, la stigmatisation et les aspects éthiques et


juridiques dans le contexte du VIH/SIDA en Afrique de l’ouest et du centre, in
http://www.rds.refer.sn

- Bibliographie sur l’éthique, le droit et le VIH, in http://www.rds.refer.sn

Décorations et titres honorifiques :


- Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques du Sénégal ;
- Chevalier dans l’Ordre National du Mérite du Sénégal ;
- Officier dans l’Ordre National du Lion du Sénégal ;
- Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques du Conseil Africain et
Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES);
- Doyen honoraire de l’Unité de Formation et de Recherches
des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université Gaston Berger de
Saint-Louis (Sénégal).

Dakar, le 8 mars
11

2019