Vous êtes sur la page 1sur 8

3 Évaluationdesimmobilisationscorporelles

CHAPITRE

Exercices d’application

CAs 6 COÛT D’ACQUIsITIOn D’Une IMMOBILIsATIOn CORPOReLLe


LasociétéLéonarddeVinciavaitcommandé,le1eravrilN,unemachine-outilàunfournisseur
allemand,pourunprixde150000€HT(TVAensus20%).Cettemachinedoitêtrelivréeen
décembreN.Elleaverséle1eravrilNunacomptede50000€aufournisseuretunecommission
de1500€HT(TVA300€)àunintermédiairerésidantenFrancequiafacilitélatransaction.
Pour financer cette acquisition, la société Léonard de Vinci a fait un emprunt de 50 000 € le
1eravrilNautauxde6%,empruntquidoitêtrecomplétéparunempruntdumêmemontantle
1erdécembreN.

81
89
Lamachineaétéréceptionnéele1erdécembreN.Lefournisseurallemandaconsentiunescompte

1
11
de 1 % pour règlement comptant. La facture a été réglée à réception par chèque bancaire. Le

55
transportaétéeffectuéparuneentreprisefrançaise,qui,égalementle1erdécembreN,aprésenté

0:1
unefacturede2000€surlaquelleelleaconsentiuneremisede5%(TVAensus).

.21
28
Lamachineestdevenueopérationnellele3décembreN.

7.1
Le5décembreN,toutefois,lorsdelamiseenroute,lasociétéLéonarddeVinciadûfaireintervenir

.11
uneentrepriseafinderemettreenétatdesconduitsdefuméequiavaientétédétérioréslorsde

96
0:1
l’installationdelamachine-outil.Lafactures’estélevéeà6000€TTC.

89
63
➲ Question 88
7:8

La société Léonard de Vinci ayant décidé de maximiser le coût d’acquisition de la machine-
75
76

outil en y intégrant les coûts d’emprunts, présenter les écritures comptables enregistrées en N 
97

(en dehors des amortissements en fin d’exercice).
:73
on
Ly
M

CAs 7 COÛT De PRODUCTIOn D’Une IMMOBILIsATIOn CORPOReLLe


:E
om
x.c

LasociétéRaphaël,entreprisepétrolièreadécidéd’installeruneplateformeprèsdulacdeParentis
vo
lar

dansledépartementdesLandes.L’exploitationdoitdurer20ansetlasociétédevraremettreen
ho

étatlesiteaprèsl’arrêt.Lecoûtestimédecetteremiseenétatestde150000€.
sc
w.

Lestravauxd’installationontdébutéle1erjuinN–1etl’ensembleestdevenuopérationnelàcomp-
ww

terdu31décembreN.
Pour réaliser ces travaux, la société Raphaël a demandé et obtenu un emprunt bancaire de
500000€,remboursableencinqannuitésconstantesautauxde6%.Lesfondsontétédéblo-
quésle1ermaiN.
Lesélémentsrelatifsàcetteinstallationpeuventainsiêtreévaluéscommesuit(envaleurshors
taxes):
Coûts engagés en N–1
• Fraisd’étudespréalables: 30000€
• MatériauxacquisparRaphaëletutilisés: 80000€
• Facturesdesous-traitants(comptabilisésdansuncompted’attente): 112000€
• Main-d’œuvreinterne: 95000€
• Fraisadministratifsgénéraux: 5000€

30
Évaluationdesimmobilisationscorporelles 3
CHAPITRE

Coûts engagés en N
• MatériauxacquisparRaphaëletutilisés: 140000€
• Facturesdesous-traitants(comptabilisésdansuncompted’attente): 258000€
• Main-d’œuvreinterne: 180000€
• Autrescoûtsinternesdirectementimputables: 15000€
• Fraisadministratifsgénéraux: 20000€
➲ Questions
1)  Déterminer le coût d’entrée de la plateforme pétrolière sachant qu’il a été décidé d’incorporer 
le coût de l’emprunt au coût d’entrée.
2) Passer au 31 décembre N–1 et au 31 décembre N les écritures nécessaires.

81
1 89
11
55
CAs 8 COnsTRUCTIOn sUR sOL D’AUTRUI AVeC OCTROI

0:1
.21
D’Une sUBVenTIOn

28
7.1
La société Donatien est une société anonyme à activité commerciale dont l’exercice comptable

.11
seterminele30.09.N.Lecabinetquivousemploievousdemanded’intervenirsurcedossieràla

96
0:1
clôturedel’exercice.

89
Suiteàuneréorganisationdesonactivité,lasociétéDonatienaétéamenéeàvendrele30sep-
63
88
tembreNauprixde741250€uneconstructionqu’elleavaitcommandéeetqu’elles’étaitlivrée
7:8

àelle-mêmele2janvierN–6auprixde598000€(TVAà19,6%déductible98000€).La
75

constructionaétéréaliséesursold’autruiavecbailde25ans,etl’amortissementdelaconstruc-
76
97

tionestcalculélinéairementsurlamêmedurée.
:73

L’entreprise,lorsdelaconstruction,avaitbénéficiédel’octroiparunecollectivitéterritorialed’une
on
Ly

subventionde125000€.
M
:E

➲ Question
om
x.c

Passer à la clôture de l’exercice toutes les écritures qui paraissent nécessaires.
vo
lar
ho
sc

CAs 9 ACQUIsITIOn De MATÉRIeL en GRAnDe-BReTAGne


w.
© Dunod - Toute reproduction non autorisée est un délit.

ww

Le 1er avril N, la Société Gruissanaise a acquis un matériel industriel auprès d’un constructeur
britanniqued’unevaleurde64000£,amortissabledégressivementen5ansetpayableendeux
mensualitésde32000£les1ermaiNet1erjuinN.
Le5avrilN,laSociétéGruissanaiseareçulafactured’untransporteurfrançaisquiaeffectuéle
transportdecematériel:montanthorstaxes3000€,TTC3600€ ;facturerégléele28avrilN.
Le15avrilN,deuxtechniciensdel’entrepriseontprocédéàl’installationdumatérielimporté;coût
estimédecetteinstallation,enchargesdepersonnel:700€.
Le15maiN,lorsdel’envoidesadéclarationdeTVA,laSociétéGruissanaiseaconstatéuneTVA
duesuracquisitionsintra-communautairede16000€.
Valeurdelalivre:
– au1eravrilN:1€=0,800£;
– au1ermaiN:1€=0,796£;
– au1erjuinN:1€=0,791£.
L’amortissementcomptabiliséestl’amortissementlinéaire.

31
3 Évaluationdesimmobilisationscorporelles
CHAPITRE

➲ Question
Présenter les écritures qui semblent nécessaires pour l’exercice N.

CAs 10 AMORTIsseMenT D’IMMOBILIsATIOns CORPOReLLes


Ilestvousdemandédetraiterlesopérationssuivantes:
A. Camionnette
Le1erjuinN,uneentrepriseacquiertunecamionnettepourassurerleslivraisons:150000€HT.
L’acquisitionaétécorrectementenregistrée,ilresteàétablirlepland’amortissementendégressif
sur5ans(coefficient1,75);ladatedemiseenserviceestle1erjuilletN.

81
89
➲ Questions

1
11
55
1) Établir le tableau d’amortissement

0:1
.21
2) Comptabiliser la dotation aux amortissements pour l’année N.

28
7.1
B. Machine à ensacher

.11
Unesociétéaacquisle15avrilNunemachineàensacherpourunprixHTde140000€.Ce

96
0:1
matérielafaitl’objetdefraisd’installationde10000€HTetlematérielaétémisenservicele

89
1ermaiN.Lasociétédésirel’amortirenlinéairesuruneduréede5ans.
63
88
➲ Questions
7:8
75
76

1) Présenter le tableau d’amortissement du matériel.
97
:73

2)  Déterminer  le  montant  des  annuités  N  et  N+1  si  l’entreprise  avait  retenu  le  principe  de 
on

l’amortissement dégressif (coefficient 1,75).
Ly
M

C. Matériel de bureau
:E
om

La société Bertin a fait l’acquisition d’un matériel informatique le 15.04.N pour un prix HT de
x.c

120000€.L’achatestréaliséàcrédit(TVA20%).Lamiseenservicedumatérielaeulieule
vo
lar

1ermaiN.
ho

Cematérielestamortissableendégressifsur5ans(coefficientdégressif1,75).
sc
w.
ww

➲ Questions
1) Enregistrer l’acquisition de ce matériel au journal.
2) Élaborer le tableau d’amortissement dégressif.
3)  Présenter le tableau d’amortissement en linéaire si la durée d’amortissement retenue était 
de 8 ans.
4)  Présenter au journal l’enregistrement à l’inventaire au 31 décembre N (annuité d’amortis-
sement en dégressif).

32
Évaluationdesimmobilisationscorporelles 3
CHAPITRE

CAs 11 AMORTIsseMenTs COMPTABLes


eT AMORTIsseMenTs FIsCAUx
LasociétéRenaissanceafaitl’acquisitionle15avrilNd’unemachine-outilàcommandenumé-
riqued’uneduréed’utilisationdedixannées.Cettemachineaétéacquise120000€HT(dontun
rotorévalué24000€HTdevantêtreremplacéauboutde5ans).
Le15avrilN+5,cerotoraeffectivementétéremplacéparunnouveaurotoracquis28800€HT.La
duréed’usageretenuepourl’amortissementfiscaldecettemachineestde8annéesetonescompte
vendrecettemachine-outilàlafindesaduréeestiméed’utilisation6000€HT(cettevaleurest
considéréecommesignificative).
➲ Questions

81
89
Sachant que l’exercice comptable de la société Renaissance coïncide avec l’année civile :

1
11
55
1)  Présenter le tableau d’amortissement comptable et le tableau d’amortissement fiscal de la 

0:1
.21
machine-outil (coefficient appliqué : durée de vie de 3 et 4 ans : 1,25 ; durée de vie de 5 et 

28
6 ans : 1,75 ; durée de vie > 6 ans : 2,25).

7.1
.11
2) Présenter les écritures comptables d’amortissement au 31 décembre N.

96
0:1
89
63
88
CAs 12 AMORTIsseMenTs PAR COMPOsAnTs
7:8
75
76

LasociétéLaPresqu’Île,entreprisedetravauxpublics,afaitl’acquisitionle1er juilletN–5d’une
97

gruegéante.
:73

Celle-cipeutêtredécomposéeentroiséléments(composants):
on
Ly

– lacabine;
M
:E

– lapotence;
om

– lesystèmedelevage.
x.c
vo

La valeur d’acquisition de la grue est de 174 000 € hors taxes (84 000 pour la cabine, dont
lar

24000affectésàlarévisiondelagrue,75000pourlapotenceet15000pourlesystèmede
ho
sc

levage).
w.
© Dunod - Toute reproduction non autorisée est un délit.

ww

Laduréeestiméedelacabineestde15ans,celledelapotence,égalementde15ans,maisune
remiseàneufdoitêtreeffectuéetousles5ansetcelledusystèmedelevageestde5ans.Lecoût
d’uneremiseàneufdelapotenceestestiméà30000€horstaxes.
Lavaleurrésiduelledesdifférentscomposantsdelagrueestnégligeable.Toutefois,àlafindesa
périoded’utilisationcettegruedevraêtredémontéeetenlevée.Lecoûtdesondémantèlementest
estiméà6000€horstaxes.
Unerévisiondelagruedoitêtrefaitetouslestroisans.Lecoûtdelarévisioneffectuéenjuillet
N–2aétéde24000€horstaxes,soitlemontantdelaprévisiondeN–5.
Le 31 décembre N–1, la valeur globale vénale de la grue (dans son ensemble) est estimée à
80000€(horsdémantèlement).
Le1erjuilletN,lesystèmedelevageaétéremplacépour20000€avantréductionshorstaxes.
Uneremisede1500€etunescomptederèglementde500€ontétéattribuésparlefournisseur
àlasociétéLaPresqu’îlesurcetteacquisition.

33
3 Évaluationdesimmobilisationscorporelles
CHAPITRE

Le1erjuilletN,uneremiseàneufdelapotenceaétéeffectuée.Lecoûtdecetteremiseàneufa
étéfacturé32000€horstaxes.
➲ Questions
1) Déterminer la valeur comptable au 31 décembre N–1.
2)  Calculer les amortissements à comptabiliser au 31 décembre N et passer les écritures cor-
respondantes (les coefficients d’amortissements dégressifs sont de 1,25 pour des durées de 
vie de 3 et 4 ans, 1,75 pour des durées de vie de 5 et 6 ans et 2,25 pour des durées de vie 
supérieures à 6 ans). Le surplus d’amortissement dégressif par rapport à l’amortissement 
linéaire est comptabilisé en amortissement dérogatoire.

81
1 89
11
CAs 13 AMORTIsseMenTs eT DÉPRÉCIATIOns D’ACTIFs

55
0:1
.21
Pourlacomptabilisationdesopérationsdefind’exercice,vousêtesconsulté(e)parlesdirigeants

28
delasociétéAquarellepourtraiteruncertainnombred’opérations.

7.1
1)Le1erjuilletN–2,lasociétéAquarelleafaitl’acquisitiond’uncamiond’occasion(miseenservice

.11
96
lapremièrefoisenjuilletN–5)pourunprixde100000€HT.Ellecompteutilisercecamion

0:1
durantcinqannées,puislerevendre.L’estimationduprixderevented’uncamionde5ansest

89
de20000€HT.Elleconstatel’amortissementsoussaformelinéaire.
63
88
2)Le1eroctobreN,lasociétéAquarelleafaitl’acquisitionpour120000€HTd’unemachine-outil
7:8

d’uneduréedevieestiméede10ans,amortissabledégressivementsurleplanfiscal(valeur
75
76

résiduellenulle).Pourl’amortissementdecettemachine-outil,lasociétéAquarelleadécidéde
97

calculerl’amortissementenfonctiondunombred’heuresd’utilisation.Laduréeglobaled’uti-
:73

lisationestestiméeà20000heures.Aucoursdel’exerciceN,lamachine-outilaétéutilisée
on
Ly

800heures.
M

3)Le 1er janvier N–3, la société Aquarelle a fait l’acquisition d’une installation complexe d’un
:E
om

coût de 200 000 € HT, destinée à produire un produit spécifique. Cette installation, d’une
x.c

duréedeviede10ans(valeurrésiduellenulle),étaitamortissablelinéairementenfonctionde
vo
lar

laproductionestiméeà10000articlesparan.Pourl’annéeN(etlesannéesàsuivre),ilest
ho

constatéquelaproductionestiméedoitêtreramenéeà6000unitésparan.
sc
w.

4)Le1erjanvierN–4,lasociétéAquarelleavaitfaitl’acquisitiond’uneconstructionsursold’autrui
ww

pourunevaleurde180000€(valeurrésiduellenulle)amortissableen20ans.Au31décembre
N,unedépréciationaétéconstatéeetlavaleurcomptableestramenéeà100000€.
5)Le 1er avril N, la société Aquarelle fait l’acquisition d’un matériel d’une valeur hors taxes de
99600€.Elleenvisagedelecéder18000€HTdans6ans.Lesmodesd’amortissements
fiscauxetcomptablessontidentiques:linéairessur6ans.ÀlafindeN+2,unemodification
delalégislationentraîneunebaissedevaleurdel’immobilisation;savaleurd’utilitéressortà
57000€contre58500€pourlavaleurvénale.ÀlafinN+3,lavaleurd’utilitédumatérielest
de41000€contre42075€pourlavaleurvénale.CourantN+4,lalégislationestmodifiée
etl’élémentayantentraînélapertedevaleurdisparaît.
➲ Questions
• Pourlespoints1)à4),présenterau31décembreNlesécrituresd’amortissementsoudedépré-
ciationsquisemblentnécessaires.
• Pourlepoint5),présenterletableaud’amortissementetdedépréciation.

34
Évaluationdesimmobilisationscorporelles 3
CHAPITRE

CAs 14 TesTs De DÉPRÉCIATIOns sUR IMMOBILIsATIOns


CORPOReLLes
LasociétéPrimevèreestunesociétécommerciale(prêt-à-porter)quivientdes’implanteràladate
du1erjanvierNsurlaPlaced’ArmesàValenciennes.Cettesociétélouelelocal,appartenantàune
sociétéfinancière,maisn’apasreprisl’activitéduprécédentlocataire.Elleadûfairedesaména-
gementsquiluiontcoûté90000€etarachetéledroitaubailàl’ancienlocataire30000€.
Lesaménagementssontamortissablesen20ans(àcompterdu1erjanvierN,sansvaleurrésiduelle
enN+20);ledroitaubailn’estpasamortissable.
Au31décembreN,lavaleurdeventedesaménagementseffectuésestestiméeà83000€et
celledudroitaubailà25000€.Lesfraisdecessionéventuelssontestimésà1%decesvaleurs.

81
Parailleurs,lasociétéaestimésesavantagesfutursau31décembreNetlesarépartisentreles

1 89
avantagesliésauxaménagementseffectuésetlesavantagesliésàl’emplacementenville,donc

11
audroitaubail.

55
0:1
Cesavantagesontétémesuréspardesfluxdetrésorerieprévisionnelsestimésà6500€pendant

.21
20anspourlesaménagementsetà1500€paranpourledroitaubailpendantneufans,celui-ci

28
7.1
pouvanttoutefoisêtrecédé25000€àtoutepériode.

.11
Letauxd’intérêtpouvantêtreutilisépourl’actualisationdecesfluxdetrésorerieestde5%l’an.

96
0:1
➲ Questions

89
63
1)  Présenter les écritures à passer au 31 décembre N concernant les amortissements et éven-
88
7:8

tuelles dépréciations des aménagements.
75
76

2)  Indiquer quels sont les amortissements des aménagements qui devraient être comptabilisés 
97

au 31 décembre N+1. 
:73
on
Ly
M
:E
om

CAs 15 RÉÉVALUATIOn
x.c
vo

La société Caroline & Cie avait effectué au 31 décembre N–10 la réévaluation d’un ensemble
lar
ho

immobilieracquis246000€(dont48000€pourleterrain)le1erjanvierN–15,amortissable
sc

en30ans,sansvaleurrésiduellesignificative.Lavaleurd’utilitéau31décembreN–10pourcet
w.
© Dunod - Toute reproduction non autorisée est un délit.

ww

ensembleimmobilierestde360000€(dont72000€pourleterrain).
Cetensembleimmobilieraétévendule1eroctobreNpour420000€.
➲ Questions
1) Reconstituer l’écriture au 31 décembre N–10 constatant la réévaluation.
2)  Passer au 31 décembre N les écritures de régularisation de la cession (seuls les « Produits de 
cession d’éléments d’actif » ont été comptabilisés correctement).

CAs 16 sInIsTRe
Lasociétéanonyme«ParfumeriesdeLimoux»étaitpropriétaired’unensembleimmobiliersitué
dans la campagne près de Limoux dans l’Aude. Ses bureaux situés en centre-ville viennent (le

35
3 Évaluation des immobilisations corporelles
chapitre

15 août N) d’être détruits par un incendie. Heureusement, la société anonyme « Parfumeries de


Limoux » était bien assurée.
➲ Question
Compte tenu des données fournies en annexes I, II, et III présenter les écritures comptables à
passer au cours de l’année N.

Annexe I
sinistre de bureaux

Les bureaux avaient été acquis le 1er janvier N–10. Le coût d’acquisition était de 180 000 € dont 60 000
pour le terrain. Ils étaient amortissables également en 30 ans (valeur résiduelle estimée à 54 000 €

81
89
pour la construction). Il n’a pas été fait d’analyse par composants sur ces bureaux. Les bureaux ont été

1
11
complètement détruits et l’indemnité d’assurance versée le 15 décembre N s’est élevée à 105 000 €.

55
0:1
Annexe II 

.21
28
Code général des impôts : article 39 quaterdecies § 1 ter

7.1
.11
96
Par dérogation aux dispositions du 1, la plus-value nette à court terme afférente à des biens

0:1
amortissables, réalisée à la suite de la perception d’indemnités d’assurances ou de l’expropriation

89
d’immeubles figurant à l’actif, peut être répartie, par fractions égales, sur plusieurs exercices à
63
88
compter de celui suivant la réalisation de la plus-value.
7:8

Chaque fraction est égale au rapport du montant de cette plus-value nette, dans la limite du mon-
75
76

tant global de la plus-value nette à court terme de l’exercice au cours duquel elle est réalisée, à la
97

durée moyenne d’amortissement déjà pratiquée sur les biens détruits ou expropriés, pondérée en
:73

fonction du prix d’acquisition de ces biens et limitée à quinze ans.


on
Ly
M

Annexe III 
:E
om

Instruction fiscale 4 A 13-05 du 30 décembre 2005 § 90 et 91


x.c
vo
lar

90. Du point de vue comptable, la base de calcul de l’amortissement est en principe constituée de
ho
sc

la valeur brute de l’actif sous déduction de sa valeur résiduelle. La valeur brute est définie comme
w.

étant la valeur d’entrée de l’actif dans le patrimoine ou de sa valeur réévaluée.


ww

La valeur résiduelle correspond au montant, net des coûts de sortie attendus, que l’entreprise
pourrait obtenir de la cession de l’actif sur le marché à la fin de son utilisation (art. 214-1 du PCG).
Toutefois, il est précisé que la valeur résiduelle n’est prise en compte que si elle est à la fois signifi-
cative et mesurable. À cet égard, la valeur résiduelle d’un actif n’est mesurable que s’il est possible
de déterminer de manière fiable, dès l’origine, la valeur de marché de revente du bien en fin de
période (Voir avis du CNC n° 2002-07, § 1.2.2).
91. Du point de vue fiscal, la base de l’amortissement correspond, en application de l’article 15 de
l’annexe II, au prix de revient de l’immobilisation, ce prix étant déterminé selon les règles prévues
à l’article 38 quinquies de l’annexe III et détaillées ci-dessus (nos 54 et suivants).
Il résulte de ces règles une distorsion entre l’approche comptable et l’approche fiscale, pour les
biens dont la valeur résiduelle n’est pas nulle. En pratique, cette distorsion peut avoir un impact
important pour les entreprises qui effectuent régulièrement des cessions d’éléments de leur actif
immobilisé, telles que les entreprises de location de véhicules. En effet, pour ces entreprises, la base
de l’amortissement comptable des éléments dont la cession est envisagée devrait être minorée du

36
Évaluationdesimmobilisationscorporelles 3
CHAPITRE

prixdecessionattendu,alorsquelatotalitéduprixderevientdevraitêtreretenuedupointde
vuefiscal.
Dèslors,unamortissementdérogatoireseraconstatéautitredelafractionduprixderevientqui
n’estpasamortiecomptablement,maisdoitl’êtredupointdevuefiscal.

CAs 17 CRÉDIT-BAIL : COMPTABILIsATIOn eT Annexe


LasociétéLerouxavait«acquis»le1ernovembreN–5contreuneredevancedecrédit-bailpayable
durant douze ans, un ensemble immobilier amortissable en 20 ans évalué 200 000 € dont
24000€pourleterrain.Leprixd’achatrésiduelestfixéàlavaleurduterrain.Lesredevances

81
89
trimestrielles,payablesd’avancesontde6600€horstaxes.

1
11
55
➲ Questions

0:1
.21
1)  Présenter  les  écritures  qui  semblent  nécessaires  au  31  décembre  N  (on  prendra  un  taux 

28
d’impôt sur les bénéfices de 33 1/3 %).

7.1
.11
2)  Présenter les informations devant figurer dans l’annexe au 31 décembre N et relatives au 

96
contrat de crédit-bail susvisé.

0:1
89
3)  Présenter les écritures qui devraient être passées le 1er novembre et le 31 décembre N+7 si 
63
88
la société Leroux lève l’option du contrat.
7:8
75
76
97
:73
on
Ly
M
:E
om
x.c
vo
lar
ho
sc
w.
© Dunod - Toute reproduction non autorisée est un délit.

ww

37