Vous êtes sur la page 1sur 30

Sommaire

INTRODUCTION

1. Généralités sur l’Aloe vera.......................................... 2


1.1 Histoire et origine .............................................................................................................................2

1.2 Taxonomie.........................................................................................................................................4

1.3 Description botanique:......................................................................................................................4

1.4 Exigences...........................................................................................................................................7

2 Extraction du gel d’Aloe Vera......................................7


2.1 Méthode d’extraction du gel :............................................................................................................7

2.2 Stabilisation.......................................................................................................................................9

3 Composition chimique du gel d’Aloe vera:...............10


3.1 Fraction glucidique :.......................................................................................................................10

3.2 Minéraux ........................................................................................................................................11

3.3 Fraction protéique :.........................................................................................................................12

3.4 Fraction lipidiques...........................................................................................................................12

3.5 Vitamines:........................................................................................................................................12

3.6 Enzymes:..........................................................................................................................................12

3.7 Autres:.............................................................................................................................................12

4 Propriétés Thérapeutiques.........................................13
4.1 Usage interne...................................................................................................................................13
4.1.1 Propriétés Anti inflammatoires.................................................................................................13
4.1.2 Propriétés anti-oxydantes.........................................................................................................14
4.1.3 Propriétés anti virale ...............................................................................................................14
4.1.4 Activité immunomodulatrice.....................................................................................................15
4.1.5 Propriétés anti-tumorales :......................................................................................................15

4.2 Usage externe..................................................................................................................................15


4.2.1 Cicatrisation.............................................................................................................................15

5 Applications................................................................. 16
5.1 En cosmétologie...............................................................................................................................16
5.1.1 Vieillissement de la peau..........................................................................................................17
5.1.2 Pigmentation.............................................................................................................................18
5.1.3 Éruption cutanée.......................................................................................................................18
5.1.4 Scalp et autres problèmes de peau............................................................................................18
5.1.5 Démangeaisons et cloques........................................................................................................18
5.1.6 Acné..........................................................................................................................................18
5.1.7 Fraîcheur..................................................................................................................................19

5.2 En médecine.....................................................................................................................................19
5.2.1 Constipation.............................................................................................................................20
5.2.2 Brûlures....................................................................................................................................20
5.2.3 L'herpès génital........................................................................................................................20
5.2.4 Diabète.....................................................................................................................................20
5.2.5 Obésité......................................................................................................................................21
5.2.6 Asthme et épilepsie...................................................................................................................21
5.2.7 Infection par le VIH..................................................................................................................21

...............................................................................................................................................................22

Bibliographie.........................................................................................................................................23
Liste des abréviations
Liste des figures
La liste des tableaux
INTRODUCTION

De nos jours, les industries alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques sont à la recherche de


nouvelles sources de composés naturels aux propriétés intéressantes/ exigées aux dépens de
l’utilisation des produits chimiques de plus en plus déconseillés. La nouvelle industrie
pharmaceutique s’intéresse aux différents types de plantes.

Qu’elle soit plante médicinale ou toxique, elle est capable d’apporter à l’industrie
pharmaceutique la matière première essentielle à la fabrication de nombreux médicaments.

Bien qu’il existe plusieurs plantes possédant des activités biologiques intéressantes, L'Aloe vera
est probablement la plante médicinale la plus utilisée dans le monde et devenue d’une très grande
importance économique : On trouve plusieurs produits à base de l’aloès tel que les boissons
alimentaires, Pommades, savons…

Depuis l’antiquité, L'aloès a été utilisé pour ses effets cicatrisants, laxatifs et hydratants. Il
possédait plusieurs appellations telles que « la plante miracle » et « guérisseur silencieux ».

Ayant une efficacité approuvée par le temps, les recherches appliquées visant à la caractérisation
de potentialités de cette plante se poursuivent jusqu’à présent. De nombreuses études ont révélé
que la feuille d'aloès possède plusieurs propriétés à savoir les propriétés anticancéreuses,
antioxydantes, anti-inflammatoire, immuno-modulatrices, anti microbiennes, et antidiabétique …

A partir de la feuille d’Aloe vera, deux substances à différentes propriétés thérapeutiques peuvent
être extraites : la sève qui est un suc jaune contenant l’aloïne (utilisée pour ses propriétés
digestives et laxatives) et le gel qui est très riche en polysaccharides et contient plus de 200
produits chimiques bioactifs.

Le défi était la stabilisation de ce1 gel qui s’oxyde rapidement à l’air libre et ce fut Bill Coats,
fondateur de Forever le premier à découvrir la technique la plus efficace.
Il est donc important de poursuivre les efforts de recherche pour l’identification de nouvelles
molécules et l’optimisation de leur dosage afin d’obtenir des produits plus actifs et plus efficaces.

Étant donné l'importance de l’Aloe vera dans le monde et l'intérêt porté par les industries
pharmaceutiques et cosmétiques à son utilisation, nous nous sommes intéressés à l'étude de la
composition physicochimique du gel ainsi que ses domaines d’application.

2
1. Généralités sur l’Aloe vera
1.1 Histoire et origine 

Nombreuses sont les preuves montrant que l’Aloe Vera est utilisé depuis plus de 5000 ans, et
dans différents régions du Monde.

Les premières traces d’utilisation thérapeutique datent du 3ème millénaire avant JC. On les
trouve sous forme d’écrits sur des tablettes d’argile dans les civilisations sumériennes et dans
l’ouvrage Pen T’sao dans la civilisation chinoise, ou il était connu sous le nom «
Remède d'harmonie » et utilisé pour le traitement des brûlures et des affections de la peau.

L'Aloe Vera s'est ensuite développé dans l’Égypte du temps des pharaons. Les reines égyptiennes
Cléopâtre et Néfertiti devaient la beauté de leur peau et l’éclat de leurs yeux à cette plante et on la
considérait comme « Plante de l'immortalité ».

L’aloès existait aussi dans la civilisation indienne depuis le 13éme siècle avant JC sous
l'appellation de « Guérisseur Silencieux ». Les hindous l’utilisaient comme digestif et purgatif.

600 ans avant J-C, la civilisation Arabe fut l’une des premières à produire commercialement des
extraits d'aloès constitués à base de sève et de pulpe mélangées.

Plus tard, on l’a vu paraître dans la Grèce antique, ou la petite île de Socotora fut conquise par
Alexandre Le Grand dans le but de fournir de l'Aloès à son armée pour soigner leurs blessures et
les rendre invincibles. Il était pour les grecs un symbole de la beauté, la patience, la fortune et la
santé. (Morin, 2008)

L’Aloe vera n’a été introduit en Europe qu’au cours de la Renaissance et on lui accordait
beaucoup de considération surtout dans les régions les moins froides de l’Europe à savoir
l’Espagne, Portugal et l’Italie où elle était abondante. La plante a ensuite été importée aux
Amériques lors de la conquête espagnole.

Dés lors, l'Aloès fait partie de la pharmacopée Américaine pour ses propriétés laxatives. En 1851,
3
deux américains Smith et Stenhouse isolent la substance responsable de cette propriété et la
nomme : aloïne.
En 1912, c’était la découverte de l'effet de la pulpe sur les brûlures par Johnston, Dans les années
30, des médecins utilisent de l'aloès afin de traiter des brûlures dues aux rayons X dites
radiodermites. Un peu plus tard, les survivants des bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki
l’emploieront pour soigner les brûlures de leur peau.

A partir de cette date, il devient un produit dermatologique à la mode et on s’intéressait à l'étude


de ses vertus et sa composition chimique. Mais ce n’est qu’à la fin des années 50 que Bill Coats a
réussit réellement, après des années de recherche, à stabiliser la pulpe fraiche par un procédé
naturel. La commercialisation de l’Aloe vera à échelle internationale commença alors,
accompagnée de nombreux travaux cliniques et analytiques. (Michayewiczl, 2013)

Les travaux scientifiques approfondis ont confirmé finalement les connaissances empiriques que
l’on avait.

1.2 Taxonomie

Tableau 1 : Taxonomie Aloe barbadensis Mill (Sánchez-Machado et al., 2016)

Règne Plantae
Sous régne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous classe Liliidae
Ordre Liliales
Famille Aloacae
Genre Aloe L.
Espèce Aloe barbadensis Mill. Ou Aloe vera (L.)
Burm.F.

1.3 Description botanique:

L'Aloe vera ressemble à la morphologie d’un cactus. C’est une plante vivace résistante à la
sécheresse (résiste à plus de 7 ans sans eau) Elle peut avoir une hauteur de 60 à 100 cm.
4
La tige d'Aloe vera est très courte voir même inexistante. Les fleurs se forment en été comme un
épi jusqu'à 91 cm de hauteur.
Ses feuilles, de couleur grisâtre à vert, sont épaisses, effilées, en forme de lance, charnue,
pointues dentelées et basales. Elles se rejoignent à la tige formant une rosette.

Chaque plante contient de 12 à 16 feuilles (entre 25-30 cm de longueur, et 3-10 cm de largeur) et


pèsent jusqu'à 1,5 kg à maturité. (Sánchez-Machado et al., 2016 ; Neelanchal et al., 2017)

Figure 1 : Morphologie générale de l’Aloe vera

Chaque feuille est composée de trois couches:

 Gel : transparent interne contenant 99% d’eau, la partie restante est constitué de
glucomannanes, d'acides aminés, de lipides, de stérols et de vitamines.

 Latex : La couche moyenne de latex qui est la sève jaune amère et contient des
anthraquinones et des glycosides.

 Croûte : La couche épaisse externe de 15-20 cellules appelée qui a donne protection et
synthétise les glucides et les protéines. À l'intérieur de la croûte se trouvent des faisceaux
vasculaires responsables du transport de substances telles que l'eau (xylème) et l'amidon
5
(phloème). (Surjushe et al., 2008)
Figure 2 : Coupe transversale de la feuille d'A. vera montrant les couches internes,
moyennes et externes

1.4 Exigences

La plante pousse dans une grande variété de climats, Dans les régions arides et semi arides elle
trouve les conditions qui lui sont optimales, où elle est cultivée en plein air sous soleil. La
température idéale pour sa croissance et son développement se situe entre 20 et 35°C. Alors
qu’elle est sensible à des températures inférieures à 10°C et aux gelées mais peut supporter des
températures supérieures à 40°C.

L’aloès est natif de l'Afrique australe et orientale le long du Nil dans le Susan, plus tard il était
introduit en Afrique du Nord et dans les pays méditerranéens.

Il fleurit d'octobre à janvier et acquière un grand nombre de petites fleurs jaunes ou rouges vives.
La propagation est généralement végétative.

Les fruits se développent de février à avril et contiennent de nombreuses graines. Durant cette
période, les feuilles sont recouvertes d'une cuticule épaisse alors que les taches blanchâtres sont
moins dense et de couleur gris-verdâtre.
6
Cette plante préfère un sol sablonneux et bien drainant à pH neutre et peut tolérer un pH basique
allant jusqu’à 8,5.
L’Aloe vera peut être cultivée en pleine terre ou en pot pour la décoration des vérandas, des
rocailles et comme plante d’intérieur en présence d’un éclairage naturel intense et une
température supérieure à 20°C. (Bettaieb, 2013 ; Sánchez-Machado et al.,2016)

Figure 3 : Firme d’Aloe Vera (Basmatker et al.,2011)

2 Extraction du gel d’A. Vera


2.1 Méthode d’extraction du gel :

La façon dont le gel interne est extrait de la feuille est très importante. Le gel doit être retiré de la
feuille sans perturber la zone de latex, qui est située entre la croûte et le gel interne. C’est-à-dire
que le latex ne doit pas pénétrer dans le gel, si non il va le rendre très amer mais aussi il va
entraîner une perte de pureté de la feuille. Seulement les feuilles les plus fraîches sont traitées,
généralement elles devront avoir une longueur comprise entre 30 et 50 cm, correspondent aux
plantes âgées de 3 ans. Le gel est ensuite broyé en un liquide et la pulpe est enlevée et peut être
nettoyée, séchée et broyée pour un7usage ultérieur (Ramachandra & Rao,2008 ; Shi et al.,2017)
Figure 3 : Processus d’extraction du gel d’Aloe vera

2.2 Stabilisation

Le gel d'Aloe vera est la gelée mucilagineuse obtenue à partir de cellules parenchymateuses de la
plante Aloe vera. Lorsqu'il est exposé à l'air, le gel s'oxyde rapidement, se décompose et perd une
grande partie de ses activités biologiques. Différents chercheurs ont décrit différentes techniques
de traitement du gel en ce qui concerne sa stérilisation et sa stabilisation, en appliquant le
traitement à froid ou le traitement thermique.
8
Indépendamment de la qualité relative de la plante, les meilleurs résultats sont obtenus lorsque les
feuilles sont traitées immédiatement après la récolte pour inhiber les réactions enzymatiques
naturelles qui seront à l’origine de la dégradation de la matrice, aussi la croissance de bactéries
qui aura lieu en présence d'oxygène.

L'ensemble du processus consiste à laver les feuilles fraîchement récoltées d'Aloe vera dans un
bactéricide approprié, suivi par le traitement des feuilles pour séparer mécaniquement la matrice
de gel  du cortex externe. La séparation du gel de la feuille pourrait être facilitée par l'addition de
composés de dissolution de cellulose. Ainsi, le liquide d'aloès obtenu est traité avec du charbon
actif pour décolorer le liquide et éliminer l'aloïne et les anthraquinones qui ont des effets laxatifs.
Ceci est particulièrement valable lorsque le gel stabilisé va être utilisé pour l’usage interne. Le
liquide résultant est ensuite soumis à différentes étapes de filtration, de stérilisation et de
stabilisation. Le liquide stabilisé ainsi obtenu peut être concentré pour réduire la quantité d'eau
ou, totalement éliminée pour donner une poudre. Dans la technique de traitement à froid, toutes
les étapes de traitement sont accomplies sans l'application de chaleur.

Bill Coats a rapporté l'utilisation d'enzymes, comme le glucose oxydase et la catalase, pour
inhiber la croissance des organismes aérobies dans le gel d'Aloe vera et ainsi, le stériliser.
D'autres étapes de stérilisation décrites dans le traitement à froid comprenant l'exposition du gel à
la lumière ultraviolette, suivie d'une filtration. Dans le cas de traitement thermique, la stérilisation
est réalisée en soumettant le liquide d'aloès obtenu du traitement au charbon actif à une
pasteurisation à haute température. Aloecorp a rapporté que l'activité biologique du gel d'Aloe
vera reste essentiellement intacte lorsque le gel est chauffé à 65 ° C pendant des périodes de
moins de 15 min. Des périodes prolongées ou des températures plus élevées ont résulté dans des
niveaux d'activité fortement réduits. Ils ont toutefois suggéré que la meilleure méthode de
pasteurisation est le HTST (High Temperature Shot Time), suivi d'un refroidissement instantané
à 5 °C ou moins. Dans toutes ces techniques de traitement, la stabilisation peut être obtenue par
l'ajout de conservateurs et d'autres additifs. (Ramachandra,& Rao,2008)

3 Composition chimique du gel d’Aloe vera:


9 et tendre contenant une teneur élevée en eau (99-99,5%). La
Aloe vera est une plante succulente
partie solide constitue 0,5 à 1%. (Hamman, 2008).
Cette partie solide du gel est composée de 55% de polysaccharides,17% de glucides,16% de
minéraux,7% de proteines,4%de lipides et 1% de composées phénoliques et une variété de
vitamines, y compris la vitamine A, C, E, B1, B2, B12, niacine, choline et acide folique (Maan et
al.,2017)

Figure 4: Composition chimique du gel d'Aloe vera (en matière sèche)

3.1 Fraction glucidique :

Les glucides sont dérivés de la couche de mucilage de la plante sous la croûte, entourant le
parenchyme interne ou gel.

Ils forment 25% de la fraction solide et comprennent à la fois monosaccharides et les


polysaccharides. Les plus importants sont les polysaccharides à longue chaîne, comprenant du
glucose et du mannose, connu sous le nom de glucomannane. (Joseph & Raj, 2010)

Egalement on trouve un polysaccharide de stockage situé à l'intérieur du protoplaste des cellules


parenchymateuses connu sous le nom d'Acemannan (Femenia,1999)

L'Acemannan est considéré comme le principal composant fonctionnel de l'Aloe vera. Il est
composé d'une longue chaîne de mannose activé par le lithium. Cet hydrate de carbone complexe
10
accélère la cicatrisation et réduit les réactions cutanées induites par le rayonnement.(Sahu et
al.,2013)
Figure 5: Représentation de la molécule d’Acemannan (Pubchim)

3.2 Minéraux 

Il contient du calcium, du chrome, du cuivre, du sélénium, du magnésium, du manganèse, du


potassium, du sodium et du zinc. Ils sont essentiels pour le bon fonctionnement de divers
systèmes enzymatiques dans différentes voies métaboliques (Surjushe et al.,2008).

3.3 Fraction protéique :

Il contient 20 des 22 acides aminés humains requis et 7 des 8 acides aminés essentiels. (Surjushe
et al. ,2008). Le gel contient aussi des glycoprotéines (Reynolds&Dweck,1999)

3.4 Fraction lipidiques

Il fournit 4 stéroïdes végétaux; cholestérol,


11 campestérol, β-sisostérol et lupéol. Tous ceux-ci ont
une action anti-inflammatoire et le lupéol possède également des propriétés antiseptiques et
analgésiques. (Surjushe et al.,2008)
3.5 Vitamines:

Il contient des vitamines A (bêta-carotène), C et E, qui sont des antioxydants (neutralisation des
radicaux libre). Il contient également de la vitamine B12, de l'acide folique et de la choline.
(Surjushe et al. ,2008)

3.6 Enzymes:

Il contient amylase et lipase phosphatase alcaline, carboxypeptidase, catalase, cellulase, et


peroxydase, bradykinine. Cette dernière aide à réduire l'inflammation excessive lorsqu'il est
appliqué, tandis que les autres aident à la dégradation des sucres et des graisses. (Surjushe et al. ,
2008)

3.7 Autres:

Présence des hormones auxines et gibbérellines qui aident à la cicatrisation et ont une action anti-
inflammatoire. Il contient également de l'acide salicylique qui possède des propriétés anti-
inflammatoires et antibactériennes. Lignine, une substance inerte, lorsqu'il est inclus dans les
préparations topiques, améliore l'effet pénétrant des autres ingrédients dans la peau. Les
saponines qui sont les substances savonneuses forment environ 3% du gel et ont des propriétés
nettoyantes et antiseptiques. (Surjushe et al. ,2008)

12
4 Propriétés Thérapeutiques
4.1 Usage interne

4.1.1 Propriétés Anti inflammatoires (Reynolds&Dweck


L'inflammation est la réaction de l'organisme après une lésion tissulaire accompagnée d'un
gonflement, de douleurs, de rougeurs et de chaleur.

Les mécanismes complexes du corps qui causent une inflammation douloureuse impliquent la
production de médiateur inflammatoire (la bradykinine) en réponse à divers types de blessures.
Des études ont montré que l'Aloe vera possède une activité anti-bradykinine grâce à une enzyme
que l’Aloe vera contenait : La bradykinase. Cette dernière, dégrade la bradykinine et réduit
l'inflammation.

La C-glucosyl chromone isolée des extraits de gel d'A. Vera a également des propriétés anti-
inflammatoires. Elle inhibe la voie de la cyclo-oxygénase et réduit la production de
prostaglandine E2 et la sécrétion d'IL-8.

En plus de la chromone et la bradykinase il s’est avéré que l’Aloe Vera contient d’autres
constituants Tel que la veracylglucane B (23) l'aloéresine E (18) L'ester d'acide cinnamique de
l'aloesine , aloctine A le lupéol (34) qui ont également des propriétés anti-inflammatoires
(Surjushe et al.2008 ;Baruah et al.,2016 ; Maan et al.,2018)

4.1.1.1 Propriétés antibactérienne

Il s’est avéré que le gel d'Aloe vera exerce un effet bactéricide contre Pseudomona saeruginosa.
En effet, l’acemannan empêche cette bactérie de se coller aux cellules épithéliales du poumon
humain dans une culture monocouche.

On a constaté également que le gel d'Aloe vera possède une efficacité antibactérienne contre
13
Streptoccocus pyogenes et Streptococcus faecalis. Il a également été prouvé que le gel d'Aloe
vera in vivo améliore les mécanismes de cicatrisation en éradiquant les bactéries responsables de
l'inflammation dans une expérience effectuée sur des rats. L'extrait d'Aloe vera a également été
trouvé efficace contre 3 souches de Mycobacterium (M. fortuitum, M. smeg-matis et M.
kansasii). (Neelanchal et al. ,2017)

4.1.1.2 Propriétés Anti Fongiques


Aprés un analyse qui concerne les propriétés antifongiques de l’Aloe vera contre six
champignons causant des maladies des plantes, on a constaté qu’il est plus efficace contre
Fusarium oxysporum. (Ortega-Toro, 2017)

Une préparation de gel d'Aloe vera traitée a entraîné une inhibition de la croissance des
champignons Candida albicans. (Neelanchal et al. ,2017)

4.1.2 Propriétés anti-oxydantes


La production de radicaux libres est équilibrée par le système de défense antioxydant du corps
humain. Si une altération quelconque se produit entre les espèces réactives de l'oxygène (ROS) et
le système antioxydant, un stress oxydatif se produit. En conséquence, des maladies variées se
produisent chez l’homme. (Baruah et al. , 2016)
Un certain nombre d'antioxydants tels que l'α-tocophérol, les caroténoïdes, l'acide ascorbique, les
flavonoïdes, les tanins, les vitamines C et E sont présents dans l'Aloe vera.

L'Aloe vera a un effet antioxydant dépendant de la dose, ce qui est utile dans le traitement de
diverses maladies. Des recherches sur le potentiel antioxydant d'un polysaccharide isolé à partir
de gel d'Aloe vera ont montré qu'il avait un effet protecteur contre le stress oxydatif induit par le
dichlorhydrate et la mort cellulaire dans les cellules épithéliales rénales. (Maan et al. ,2018)

4.1.3 Propriétés anti virale 


Certains composants trouvés dans le gel d'Aloe vera se sont révélés être un agent antiviral
efficace. L'Acemannan par exemple, a réduit la contamination par l'herpès simplex dans deux
lignées cellulaires cibles cultivées. On a constaté également que les lectines trouvées dans le gel
d'Aloe Vera ont un effet inhibiteur direct sur la prolifération du cytomégalovirus pendant la
culture cellulaire. Un échantillon purifié d'aloès-méthionine s'est avéré efficace contre la
14
contamination du virus de l'herpès simplex de type I et de type II, également pour le virus de la
grippe, le virus varicelle-zona et le virus pseudorabies.
L'examen au microscope électronique du virus de l'herpès simplex traité à l'anthraquinone a
montré qu’il y’a eu perturbation partielle des enveloppes. Ces résultats ont indiqué que les
anthraquinones extraites d'Aloe vera agissent directement contre les virus enveloppés. Ces actions
peuvent être considérées en raison de l'effet secondaire en raison de la stimulation du système
immunitaire. L'anthraquinone aloïne a également inactivé divers virus enveloppés comme la
varicelle, l'herpès simplex et la grippe. (Neelanchal et al., 2017)

4.1.4 Activité immunomodulatrice


Des souris exposées à des radiations, ont été traités pendant 7 jours avec l’Acemannan extraite à
partir de l’Aloe vera. Le prétraitement ou le post-traitement de ces souris à l'Acemannan a
entraîné la diminution du taux de mortalité suite à l'induction de l'hématopoïèse et à la régulation
positive des cytokines comme le TNF-α et l'IL-1. Les données indiquent que l'Acemannan a la
capacité de protéger les souris contre la mortalité induite par rayonnement par la modulation de la
réponse immunitaire. (Kumar, 2016)
Des souris, administrées respectivement avec l'extrait d'Aloe vera (150 mg / kg et 300 mg / kg)
pendant 5 jours, ont observé une augmentation significative du nombre total de globules blancs et
de macrophages. Cela montre la propriété immunomodulatrice de l'extrait. (Joseph, 2010)

4.1.5 Propriétés anti-tumorales :


Un anthraquinone dit : Aloïne, étant un composé principal de l’Aloe vera, s’est avéré avoir des
propriétés thérapeutiques remarquables contre le cancer (Radha et al., 2015)
On a constaté que l’Aloe-émodine posséde des effets antiprolifératifs sur certains types de
cellules cancéreuses par inhibition de l'activité de la N-acétyltransférase et l'expression des gènes
(Sánchez-Machado, 2016)

4.2 Usage externe

4.2.1 Cicatrisation
Activité de cicatrisation des plaies:
La cicatrisation des plaies est un processus dynamique qui se déroule en 3 phases. La première
15
phase est l'inflammation, l'hyperémie et l'infiltration leucocytaire. La deuxième phase consiste au
déplacement des des tissus morts. La troisième phase de la prolifération consiste en la
régénération épithéliale et la formation de tissu fibreux (Sahu et al.,2013)
Des plaies ont été induites des deux côtés de la colonne vertébrale de souris en utilisant un
poinçon de biopsie. On a observé une réduction de 62,5% du diamètre de la plaie chez les souris
recevant 100 mg / kg / jour d'Aloe vera oral .
Ces données suggèrent que l'Aloe vera est efficace dans la cicatrisation des plaies (Joseph, 2010)

5 Applications
5.1 En cosmétologie

La cosmétologie est l'étude des produits cosmétiques et leurs utilisations. Ces derniers sont à
usage externe et s’appliquent pour changer ou améliorer la beauté de la peau, des cheveux, des
ongles, des lèvres et des yeux.

L’Aloe vera a été utilisé depuis l'Antiquité pour guérir l'infection et les brûlures. Cependant, avec
l'amélioration de la cosmétologie, il a été prouvé que l'Aloe vera est un composant très important
de la cosmétique. Il contient près de 20 acides aminés, des minéraux comme le calcium, le
magnésium et le sodium en quantité suffisante, des enzymes, des vitamines, des polysaccharides,
de l'azote et d'autres composants qui en font une plante miracle. (Qadir,2009)

Ci-dessous on va expliquer quelques applications importantes d'Aloe vera dans la cosmétologie.

5.1.1 Vieillissement de la peau


La peau, dans sa couche supérieur, contient comme composants principaux : du collagène, de
l'élastine et de l'acide hyaluronique. Le collagène forme la structure tridimensionnelle de la peau,
l'élastine maintient son élasticité alors que l'acide hyaluronique rétablit le niveau d'hydratation de
la peau. Le fibroblaste est principalement responsable de l'activation de ces composants dans la
couche de derme de la peau et maintient ainsi l'homéostasie de la matrice extracellulaire.

Le vieillissement de la peau est un phénomène naturel stimulé principalement par les


16
rayonnements UV. Il s’agit de la perte de collagène soit par le mécanisme de vieillissement
fibroblastique cellulaire soit par des stimulations externes.
Figure 6: composantes de la peau humaine (https://www.nutrixeal.fr/collagene)

On trouve les fibres de collagène de type I et celles de type III. L'enzyme COL1A1 produit un
composant de collagène de type I, alors que COL3A1 produit un composant de collagène de type
III. Les stérols présents dans l'Aloe favorisent la production de collagène et augmentent ainsi
l'expression des gènes de synthèse du collagène de type I et de type III dans les cellules
fibroblastiques dermiques humaines. Il augmente l'expression génique de hyaluronane synthase,
HAS1, HAS2 et HAS3 qui se lient à l'acide hyaluronique pour restaurer l'hydratation de la peau.
Adiponectine est une protéine qui augmente également la synthèse de HAS2 dans la peau.

On a montré dans un rapport le changement de rides du visage chez les femmes âgées de plus de
40 ans en prenant environ 4 g de poudre de gel d'A. Vera par jour. (Baruah,2016)

5.1.2 Pigmentation
La mélanine est un pigment qui est responsable de la couleur de la peau chez l’être humain.
L'hyperpigmentation est un phénomène dans lequel une grande quantité de mélanine est
synthétisée. Cela se produit généralement suite à une exposition excessive de la peau au soleil. En
effet, les cellules de la peau appelées mélanocytes réagissent aux rayons UV en synthétisant de la
mélanine. Cette synthèse accrue de la mélanine est responsable de l'apparition de taches foncées
sur la peau. Or L’Aloe vera a la propriété de diminuer la pigmentation et les taches sombres sur le
visage. (Qadir,2009)
17
5.1.3 Éruption cutanée
Les crèmes contenant de l'Aloe vera sont bénéfiques pour les éruptions cutanées. Les gels d'Aloe
vera ont été prouvés efficaces pour traiter les brûlures et les blessures. En fait, ses propriétés anti-
bactériennes et anti-fongiques le rendent utile pour la régénération cellulaire et l'éruption cutanée.
(Qadir,2009)

5.1.4 L’alopécie et la calvitie


C’est le phénomène de la perte rapide de cheveux et un poussé très lent des cheveux. L’Aloe vera
possède la particularité d’être utile dans le traitement de la chute des cheveux. La caractéristique
utile ici est son pH. Le pH de l'aloès est de 6, faiblement acide et très proche du pH normal de la
peau. Cette caractéristique facilite la pénétration des nutriments pour revitaliser le bulbe pileux, le
renforcer et favoriser sa repousse. De cette façon, la perte de cheveux peut être arrêtée (Bassetti
& Sala, 2005)

5.1.5 Démangeaisons et cloques


C’est la sensation d'irritation au niveau de la peau, qui incite à se gratter.
L’utilisation des produits extraites à partir du gel d’Aloe vera donne le soulagement des
démangeaisons et aide également à traiter les ampoules, et ceci grâce à la présence de la vitamine
B1, B2, B6, B12 et de la vitamine C qui procurent une sensation apaisante et agréable à la peau.
(Qadir,2009)

5.1.6 Acné
La peau grasse est une peau déséquilibrée par un excès de sébum. Le sébum d’Aloe vera aide à
éradiquer l'acné cicatrices en jouant un rôle de rappel immunitaire et d'agent anti-inflammatoire.
Les produits de beauté composés d'Aloe vera peuvent diminuer la rigueur de l'acné. Il est
également composé des ingrédients chimiques qui ont la propriété de sauver la peau pour initier
l'acné.

5.1.7 Fraîcheur
Aloe vera confèrent la sensation de fraîcheur. Il aide à augmenter la distribution du sang,
18
facilitant ainsi l'échange d'oxygène entre les cellules, leur donnant ainsi de la nourriture.

(Qadir,2009)
5.2 En médecine

Les recherches ont conduit à une augmentation de l'importance de l'Aloe vera en raison dans le
domaine médicinal grâce à ses innombrables propriétés, il a été utilisé dans la préparation de
produits pharmaceutiques dans les pommades, les comprimés et les gélules.
Plusieurs composants présents dans l'Aloe vera ont été trouvés efficaces contre de nombreuses
maladies, dont certaines sont discutées ci-dessous (Maan et al.,2017)

Figure 7 : Représentation de l’utilité médicinale de l’Aloe vera (Sahu et al., 2013)

5.2.1 Constipation
L’Aloe vera est très utile pour détruire les micro-organismes dans la dernière partie du gros
intestin et possède la capacité de surmonter le problème de la constipation. L'Aloe vera peut
également être utilisé dans le traitement des maladies inflammatoires de l'intestin.(Qadir,2009)

5.2.2 Brûlures
Il s’est avéré que les conditions de cicatrisation différeraient en fonction de la profondeur de la
plaie. En effet, trois zones ont été reconnues dans une brûlure, une zone externe où la
19 moyenne où les dommages sont sévères et. En outre, il y a
récupération est probable, une zone
trois degrés de brûlures, le premier dans lequel l'épiderme est seulement endommagé, le second
où certains dommages cutanés se produisent et la régénération épithéliale est également possible
et le troisième où l'épiderme et le derme est définitivement endommagé.
(Reynolds&Dweck,1999)

5.2.3 L'herpès génital


L'herpès génital (causé par le virus de l'herpès simplex) est l'une des maladies les plus connues à
transmission sexuelle. Une crème contenant l’extrait d’Aloe vera (0,5%) s’est montrée efficace
pour traiter l'herpès génital chez les hommes, le processus de guérison s’est montré très rapide.
(Maan et al.,2017)

5.2.4 Diabète ( sahu ,Radha


Il diminue également le niveau de sucre dans le sang chez les patients hyperglycémiques. Pour ce
faire, son jus est pris deux fois par jour. Aloe vera a également été prouvé efficace pour une
utilisation avec le diabète dont les femmes enceintes sont souvent en proie à; La prise quotidienne
d'Aloe vera peut aider à prévenir le diabète gestationnel.
Peut être utilisé pour l'inflammation. Il peut également améliorer l'activité des globules blancs et
favoriser la production de protéines immuno-actives spécifiques de l'interféron libérées par les
cellules sanguines en réponse à des infections virales.(Qadir,2009)

5.2.5 Obésité
Aloe vera est très utile pour surmonter le problème de l'obésité. L'Aloe vera décompose les
globules gras afin que les triglycérides, le cholestérol total et les lipides sanguins diminuent, ce
qui entraîne une diminution du poids corporel.

5.2.6 Asthme
Le stockage de l'extrait d'aloe vera dans l'obscurité pendant une période de 3-10 jours produit des
composés actifs (prostanoïdes) dans les fractions glycoprotéiques et polysaccharidiques. Ces
composés actifs sont efficaces contre les asthmatiques. Cependant, l'activité contre l'asthme
devient inefficace si le patient a déjà consommé des médicaments stéroïdiens (Maan et al.,2017)

Les polysaccharides et les fractions de glycoprotéine présente dans l'Aloe vera ont pour effet
20
l’amélioration de la phagocytose dans le sang des patients atteints de l'asthme bronchique.
Aussi, l'extrait de gel d'aloès pourrait récupérer les changements induits dans le tissu pulmonaire
(Akabebri et al., 2016)

5.2.7 Infection par le VIH


Les essais préliminaires ont suggéré que la consommation d'A. Vera peut aider les personnes
infectées par le VIH car elle améliore le système immunitaire en augmentant le nombre de CD4
(Radha et al.,2015)
L'acemannan, un composant du gel d'Aloe vera, a démontré des activités immunostimulantes et
antivirales. Un extrait de mannose d'Aloe inhibe le VIH. Le VIH a été traité in vitro et la
reproduction était réduite de 30% . (Qadir,2009)

21
Conclusion

La médecine traditionnelle était toujours présente pour nous inspirer dans les recherches et les
découvertes de nouveaux remèdes et médicaments de nos jours.

C’est le cas de l’Aloe vera qui a connu une longue histoire à travers les générations, nous dotant
toujours de ses innombrables bienfaits thérapeutiques.

Actuellement, plusieurs applications très intéressantes sont en cours de développement, et il est


prévisible que de nouvelles frontières s'ouvriront dans le proche avenir, notamment dans
l'industrie pharmaceutique en visant les mécanismes d'action, les doses efficaces et les effets
secondaires des nouvelles formulations pharmaceutiques à base d'aloès.

22
Bibliographie
1. Baruah, A., Bordoloi, M. and Baruah, H.P.D., 2016. Aloe vera: A multipurpose industrial
crop. Industrial crops and products, 94, pp.951-963.

2. Basmatker, G., Jais, N., & Daud, F., 2011. Aloe vera: a valuable multifunctional cosmetic
ingredient. Int J Med Aromat Plants, 1, 338-341.

3. Bettaieb,T. 2013. Sauvegarde d’une plante aux multiples vertus : Aloe vera L.. Thèse de
doctorat, l’Ecole Supérieure d’Horticulture de Chott Mariem, Tunisie.

4. Joseph, B., & Raj, S. J., 2010. Pharmacognostic and phytochemical properties of Aloe vera
linn an overview. International journal of pharmaceutical sciences review and research, 4(2),
106-110.

5. Kumar, S., & Tiku, A. B., 2016. Immunomodulatory potential of acemannan (polysaccharide
from Aloe vera) against radiation induced mortality in Swiss albino mice. Food and
Agricultural Immunology, 27, 72-86.

6. Maan, A. A., Nazir, A., Khan, M. K. I., Ahmad, T., Zia, R., Murid, M., & Abrar, M., 2018.
The therapeutic properties and applications of Aloe vera: a review. Journal of Herbal
Medicine.

7. Michayewicz, N., 2013. L’Aloe vera, plante médicinale traditionnellement et largement


utilisée depuis des millénaires, aux nombreuses propriétés thérapeutiques. Plante
23
miracle.Thèse de doctorat,université de Lorraine,France
8. Morin,E. , 2008. L’Aloès à travers des siècles, Aloe Vera : Aspect pharmacologiques et
cliniques. Thèse de doctorat,université de Nantes,France

9. Neelanchal,T. ,Singh,B.K., &Bharadwaj,A., 2017. Aloe vera: An emerging herb. International


Journal of Recent Advances in Science and Technology, 4(1), 1-4.

10. Ramachandra, C. T., & Rao, P. S., 2008. Processing of Aloe vera leaf gel: a
review. American Journal of Agricultural and Biological Sciences, 3(2), 502-510.

11. Sánchez-Machado,D., López-Cervantes,J., Sendón,R.,Sanches-Silva,A., 2016. Aloe


vera:ancient knowledge with new frontiers. Trends in Food Science & Technology

12. Shi, X. D., Nie, S. P., Yin, J. Y., Que, Z. Q., Zhang, L. J., & Huang, X. J.,2017.
Polysaccharide from leaf skin of Aloe barbadensis Miller: Part I. Extraction, fractionation,
physicochemical properties and structural characterization. Food Hydrocolloids, 73, 176-183.

13. Surjushe, A., Vasani, R. and Saple, D.G., 2008. Aloe vera: a short review. Indian journal of
dermatology, 53(4), p.163.)

Bassetti, A., & Sala, S. (2005). The great Aloe book. USA), Zuccari Editions, 47-51.

24