Vous êtes sur la page 1sur 15

Bactériologie appliquée Dr.

RIANE

I Introduction

L’urine est normalement stérile. Seul l’urètre distal est colonisé par
une flore périnéale.

Infection urinaire : Multiplication de micro-organismes dans l’arbre urinaire

s’accompagnant d’une réaction inflammatoire avec afflux de leucocytes dans

l’urine = leucocyturie.

•Siège de l’infection dans différents organes de l’arbre urinaire

2. La bactériurie = colonisation urinaire : est la présence d’un micro-

organisme dans les urines.

La bactériurie peut être accompagnée ou non de symptômes cliniques.

-La bactériurie asymptomatique est définie par une bactériurie

significative supérieure à 100 000 germes / ml avec ou sans leucocyturie

chez un enfant asymptomatique.

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 1


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

II Définition

1 Cystite

La cystite ou IU basse est une infection localisée à la vessie, le plus souvent

d’origine bactérienne, bénigne, d’origine ascendante. Les signes comportent :

dysurie, pollakiurie, envies impérieuses, douleurs hypogastriques, fuites

urinaires, hématurie macroscopique. La fièvre est absente, il n’y a ni douleur

lombaire ni syndrome inflammatoire biologique.

2 Pyélonéphrite

La PNA ou IU haute est une infection urinaire bactérienne avec atteinte du

parenchyme rénal; il s’agit d’une néphrite interstitielle microbienne,

potentiellement grave, atteignant le parenchyme par voie ascendante, à partir de

la vessie puis l’uretère, puis le bassinet.

Infections urinaires simples: Ce sont des IU survenant chez des patients sans

facteur de risque de complication.

Infections urinaires à risque de complication : Ce sont des IU survenant chez

des patients ayant au moins un facteur de risque pouvant rendre l’infection plus

grave et le traitement plus complexe

Infections urinaires graves: Ce sont les PNA et les IU masculines associées à :

- un sepsis grave,

- un choc septique,

- une indication de drainage chirurgical ou interventionnel (risque

d'aggravation du sepsis en péri-opératoire).

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 2


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

III Facteurs de risque

 Toute anomalie organique ou fonctionnelle de l'arbre urinaire (résidu

vésical, reflux, lithiase, tumeur, acte récent).

 Sexe masculin, du fait de la fréquence des anomalies anatomiques ou

fonctionnelles sous-jacentes.

 Grossesse.

 Sujet âgé : patient > 65 ans avec ≥ 3 critères de Fried, ou patient > 75 ans.

 Immunodépression grave

 Insuffisance rénale chronique sévère

IV Les conditions favorisantes:

A: les facteurs physiologiques:


 les rapports sexuels.
 la grossesse:
- pH élevé.
- stase physiologique due à: (facteurs mécaniques et hormonaux).

 habitudes vestimentaires
 hygiène corporelle insuffisante

B: les facteurs pathologiques:


 Causes urologiques : L’ IU: - complique une uropathie connue - révèle une
anomalie ignorée (malformations, instrumentation)

 Causes gynécologiques : affections gynécologiques

 Perturbations digestives : Constipation -- « colite spasmodique » sélection


d'une flore pathogène et sa diffusion périnéale.

 Maladies générales : diabète -- déficit immunitaire.

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 3


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

V Germes responsables

L’E.Coli est responsable de près de 70% des IU chez l’enfant. Enterococcus sp

est en cause dans 10% des cas, Proteus mirabilis, et Klebsiella pneumoniae dans

7-8% des cas. Les infections à Pseudomonas aeruginosa et Staphylococcus aureus

surviennent dans des contextes particuliers, uropathie sous-jacente ou

antibiothérapie préalable. Les infections à Staphylocoque coagulase négative

correspondent en règle à des cystites chez l’adolescente.

Diagnostic biologique

• Bandelettes urinaires
Methode de dépistage ou screening
• ECBU
Aspect
Leucocyturie
Culture
Antibiogramme

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 4


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 5


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

La bandelette urinaire: détecte la présence:

- d’estérase leucocytaire (leucocyturie)

- et de nitrite (bactériurie).

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 6


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

 Ce test négatif élimine l’ IU dans plus de 97% des cas, évitant ainsi un

grand nombre d’ECBU inutiles.

 Les limites de ce test doivent être connues.

-Les bandelettes réactives peuvent être faussement négatives dans les

circonstances suivantes :

1. I. U à faible inoculum bactérien (< 104 cfu/ml)

2. germes dépourvus de nitrite-réductase : Pseudomonas, Acinetobacter,

Cocci à Gram positif (staphylocoque, entérocoque)

3. Séjour trop court dans la vessie (pollakiurie, incontinence)

4. Urines trop diluées (diurèse abondante)

5. La leucocyturie peut être absente chez le diabétique.

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 7


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 8


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 9


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 10


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 11


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 12


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 13


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 14


Bactériologie appliquée Dr. RIANE

Diagnostic bactériologique d’une infection urinaire: ECBU 15