Vous êtes sur la page 1sur 46

1 Matière : M 2.3.

2 : Construction Générale


Programme
Chapitre I : Enveloppe Verticale
Chapitre II : Enveloppe Horizontale
Chapitre III : Séparation et Distribution
Chapitre IV : Second œuvre
Chapitre V : Equipements 
Chapitre VI : VRD et aménagement extérieur
Chapitre VII : Ouvrages spéciaux
Chapitre VIII: Nouvelles technologies de
constructions

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


2 Matière : M 2.3.2 : Construction Générale
Programme
A- Cloisons & Distributions des espaces
- Définitions.
- Typologie des cloisons
- Les cloisons traditionnelles
- Les cloisons légères
B- Escaliers
- Définitions
- Typologie des escaliers
- Règles de dimensionnement
Construction Générale 2 ENAU 2012/13
3 Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
- Définitions : Créer des espaces :
La distribution des cloisons est une étape primordiale dans un projet de
construction, vu qu'elle conditionnera le confort de l'habitation. En effet,
les cloisons servent à organiser des zones de vies distinctes.
Les cloisons permettent :
- d'aménager des pièces dans un grand espace ;
- de compartimenter une pièce trop grande ;
- de délimiter un espace bureau ;
- d'isoler thermiquement et acoustiquement les locaux.
Les cloisons peuvent être traditionnelles (briques, carreaux de plâtre),
légères (alvéolés), en briques de verre pour les pièces nécessitant de la
lumière.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


4 Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Définitions : Les cloisons et Doublages :
Une cloison est une paroi verticale, peu épaisse, non porteuse. Selon leur destination,les
cloisons se classent en :

- cloisons de distribution : elles séparent les pièces d'un même appartement ou d'un bureau
et réalisent ainsi la partition des locaux ;

- cloisons de doublage : cloisons intérieures bâtie devant un mur. L'intervalle de 10 cm


environ, ménagé entre le mur et la cloison, est le plus souvent , occupé par un isolant
thermique.

- cloisons de séparation : elles séparent entre un appartement et une circulation commune


ou entre deux appartements. Ce type de cloisons doit présenter des caractéristiques
thermiques et phoniques renforcées.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


5 Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Typologie des cloisons :
Les cloisons peuvent aussi être classées selon le matériau les
constituant, on distingue alors :
- les cloisons traditionnelles,
- les cloisons légères industrialisées.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


6
Distribution des espaces
Les cloisons traditionnelles ou pleines :
Les cloisons hourdées :
Ce sont des cloisons fixes, les plus anciennes, mais encore utilisées dans
les constructions individuelles traditionnelles. Elles sont aussi appelées
cloisons hourdées, car elles sont constituées par des éléments
assemblées entre eux au mortier de ciment, au mortier colle ou au plâtre.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


7
Distribution des espaces
Les cloisons traditionnelles ou pleines :
Les cloisons hourdées :
Les cloisons en briques résistent bien aux chocs. Elles permettent la
fixation efficace d'objets lourds (éléments de cuisine, chauffe-eau, ...) sans
déformation, même en climat humide.
Elle présente l’avantage d’augmenter l’inertie thermique du logement ou
de l’habitat pour un meilleur confort d’été.
La cloison en brique est incombustible et ne dégage aucun gaz toxique
en cas d’incendie (coupe feu 1 à 3 heures).

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


8 Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Elles sont réalisées en briques creuses
(plâtrière), dont l'épaisseur varie de 3,5 à
7,5cm.
Leur principe de pose consiste à :
- Tracer l'implantation des cloisons au sol.
- S'assurer que le traçage au sol est conforme
avec les plans d'architecture.
- Appliquer une couche de mortier qui servira
de premier lit de pose de la première rangée
de briques.
- Pose du premier rang de briques en
s'assurant qu'elles sont bien hourdées, avec
la vérification de la planéité et la verticalité.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


9 Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces

-Poursuivre avec les rangs supérieurs en


s'assurant que les joints sont bien intercalés
et alignés et que les assises sont parfaitement
horizontales.
Il faut aussi s'assurer de bien marier les
cloisons entre elles et de jointer les briques
avant d'entamer les enduits.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


10
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Les cloisons traditionnelles ou pleines :
Les cloisons en carreaux de plâtre :
Ce sont des carreaux ayant pour dimensions 66x50 cm, à parements
lisses, s'assemblent les uns aux autres via des languettes pénétrant dans
des rainures avec une colle spéciale sans nécessité d'enduit de finition.
Ces carreaux ont différentes épaisseurs à savoir 5, 6, 7 et 10 cm.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


11
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Les cloisons en carreaux de plâtre :
Les principales caractéristiques des carreaux en plâtre sont :
- l'incombustibilité : résistance aux flammes ;
- la régulation hygrométrique : grâce à la présence de pores, ils peuvent
absorber l'humidité de l'air présente dans une pièce et la restituer ;
- l'isolation phonique ;
-l'isolation thermique.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


12
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Les cloisons en carreaux de plâtre :
Il existe une variété de carreaux de plâtre, parmi lesquelles on cite :
- le carreau standard ou plein,
- le carreau hydrofuge (résistant à l'humidité et au ruissellement) :
réservés aux salles d'eau et aux pièces humides.
- Le carreau isolant : dont la partie centrale est en laine minérale ou en
polystyrène.
- le carreau alvéolé : pour alléger les charges au sol.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


13
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Quel type ? Pour quel usage ?

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


14
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Les cloisons légères industrialisées:
Elles sont obtenues par assemblage d'éléments préfabriqués. Cet
assemblage peut être à sec (cloisons sèches), mécaniques (par des vis),
ou au plâtre colle. Les éléments assemblés sont fabriqués en usine, ils
peuvent être en plaques de plâtre, plâtre cartonné, panneaux ligno-
cellulosique ou encore du béton cellulaire.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


15
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Les cloisons légères industrialisées:
Selon le degré de mobilité, on distingue :
- Les cloisons fixes : ce sont les moins évoluées techniquement, elles
sont fréquentes en habitations et interdisent le remodelage de la partition
de la construction.
- Les cloisons démontables : le démontage des éléments livrés semi-finis
ou finis au chantier n'entraîne pas de détérioration et leur remontage est
possible aux pris de remplacement de certains accessoires tels que
plinthes, languettes.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


16
Distribution des espaces
Les cloisons légères industrialisées:
- Les cloisons amovibles : les éléments constitutifs livrés totalement finis
au chantier sont démontables et remontables sans dégradation.
Interchangeables, ils permettent des compositions diverses : panneaux
pleins, vitrés, portes, rangements intégrés...
Ces cloisons se composent en général, d'une ossature (montants et
traverses) et de remplissage à vocations multiples.
- Les cloisons mobiles : elles sont destinées à séparer ou mettre en
communication immédiate deux locaux contigus, par déplacement
instantané des éléments via des rails fixés au plafond.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


17
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Les cloisons sèches :
Elles sont composées de plaques de plâtre à âme d'alvéoles en carton,
ou encore en panneaux de fibres. Leurs mise en œuvre ne nécessite pas
de liant hormis les enduits utilisés pour le traitement des joints entre
panneaux.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


18
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Les cloisons en panneaux à âme alvéolaire :
Elles sont d'une hauteur d'étage, constituées de deux plaques de plâtre
collées sur un réseau alvéolaire en carton. Le montage peut se faire sur
des lisses en bois ou métalliques.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


19
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
Les cloisons avec ossature métallique :
Elles sont constituées avec des plaques de plâtre vissées sur des rails et
des montants en acier galvanisés. Pour améliorer l'isolation acoustique et
thermique, un isolant peut être incorporé dans la cloison en laine de roche
ou laine de verre.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


20
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
La pose des plaques de
plâtre :
- Tracer au sol l'emplacement des cloisons
et reporter le traçage au plafond ;
- Si à l'emplacement des cloisons il y a des
plinthes, il faudra les découper pour que le
montant vertical repose bien sur le mur ;
- Au sol et au plafond, poser les rails en U
au sol mais il faut tenir compte des
éventuelles ouvertures. Si une chape est
prévue, avant de poser le rail poser un
polyane de sorte qu'il déborde des deux
côtés de la cloison.
- Le long d'un mur fixer le montant de
départ, ensuite fixer un montant tous les
60 mètres.
Construction Générale 2 ENAU 2012/13
21
Distribution des espaces & escaliers
Distribution des espaces
La pose des plaques de plâtre :
- Découper les plaques à la hauteur du sol/plafond, moins 1 cm.
- Placer les plaques sur l'armature en la mettant en butée au plafond.
- Fixer les plaques sur les armatures à l'aide de vis placés tous les 30cm.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


22
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
ü
Les escaliers : Définition :
L'escalier est une construction architecturale constituée d'une suite de
degrés horizontaux (marches et paliers), permettant d'accéder à un
étage, de passer d'un niveau à un autre, en montant ou en descendant.
La conception d'un escalier implique la connaissance d'un certain nombre
d’éléments qui permettront de le définir convenablement.
Les escaliers sont construits en fonction des exigences et des contraintes
du lieu qu'ils desservent.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


23
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
Éléments définissant un escalier :
● La cage d'escalier : elle représente la surface au sol dans laquelle
s'inscrit l'escalier, elle peut être fermée par des murs, cloisons ou même
faire partie d'un hall ou d'une autre pièce d'habitation.
● Les limons : Poutre dans laquelle sont encastrées les marches et qui sert
à soutenir l'escalier (marches et contre marches).
On distingue :
le limon du mur qui a son parement extérieur contre un mur,
le limon du jour qui a son parement extérieur à vue,
le limon trainant, il ne fait pas vraiment partie de l'escalier, c'est une pièce
de bois qui sert à dissimuler dans une cage d'escalier, les éléments
apparents d'un plancher.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


24
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
Éléments définissant un escalier :
● La marche : c'est une tablette horizontale servant d'assise au pied
pour monter ou descendre.
Les épaisseurs courantes sont de 30 et 35 mm et plus suivant la
largeur de l'escalier.
La largeur d'une marche varie en fonction de l'emplacement
disponible pour placer l'escalier.
La marche de départ ou marche royale : C'est la première marche de
l'escalier.
La marche palière : c'est la dernière marche d'une volée, elle est
dans le prolongement du palier.
Les principales utilisations de la marche palière sont le fait qu'elle :
- elle permet de garder le recouvrement sur la dernière marche
lorsque l'épaisseur du plancher est supérieure à une hauteur de
marche,
- elle permet de raccorder et de fixer les limons sur les planchers plus
simplement.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


25
Les escaliers
Éléments définissant un escalier :
● La contre-marche : c'est une pièce qui peut être utilisée pour
éventuellement combler le vide entre deux marches.
Les contre-marches se présentent sous forme de feuillets de 12 à
20mm d'épaisseur. Comme les marches, elles sont souvent entaillées
dans les limons.
● La hauteur de marches (H): c'est la distance verticale séparant deux
marches.
● Le giron : c'est la distance horizontale entre les nez de deux marches
consécutives.
● L'emmarchement (E) : c'est la largeur de la volée en plan,varie de 0,8
à 1,20m en habitation individuelle.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


26
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
Éléments définissant un escalier :
● La volée : ensemble des limons et des marches comprises entre deux
paliers consécutifs. Un escalier peut être à deux ou plusieurs volées.
● La rampe : c'est l'élément de protection d'un escalier servant à éviter les
chutes dans le vide côté limon du jour.
On appelle main courante, la partie supérieure de la rampe.
La rampe principale se situe toujours du côté du vide de l'escalier
(côté jour).
● Le palier de repos : est un élément horizontal à surface plus large que
la marche, qui relie deux volées d'un escalier.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


27
Les escaliers
Éléments définissant un escalier :
● Echiffre ou mur d'échiffre : c'est le mur sur lequel reposent les marches.
● La hauteur de l'escalier : c'est la distance verticale entre les niveaux
des sols finis du départ et de l'arrivée.
● La trémie (le chevêtre) : c'est l'ouverture effectuée dans le plancher haut
destinée à recevoir l'arrivée de l'escalier.
● Les reculées : ils désignent la longueur et la largeur de l'escalier
projetées horizontalement .
● L'échappée : c'est la hauteur nécessaire pour pouvoir passer debout.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


28
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
Éléments définissant un escalier :
● La paillasse : Elle constitue la partie basse de la volée, sur laquelle
se réalisent les marches. C 'est une structure continue, massive
et portante de l'escalier.

● La ligne de foulée : Ligne fictive schématisant la trajectoire empruntée


lors de la montée de l'escalier. Elle est située au milieu de largeur de
l'escalier, si ce dernier a plus de 1 m de largeur, elle sera située à 48 cm
du côté limon.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


29
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


30
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
Différents types d 'escaliers :
● Les escaliers droits constitués par une seule volée et toutes les marches
sont rectangulaires.
Les escaliers droits sont facilement mis en œuvre mais ils présentent
un encombrement important au sol et nécessitent la présence de paliers
de repos.
Quand un escalier droit comporte un ou plusieurs paliers, on dira alors
qu'il s'agit d'escalier à volées droites avec paliers intermédiaires.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


31
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
On distinguera alors :
- Les escaliers à deux volées perpendiculaires et à un palier intermédiaire.
- Les escaliers à deux volées parallèles et à un palier intermédiaire.
- Les escaliers à trois volées et à deux paliers intermédiaire.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


32
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
Différents types d 'escaliers :
● Les escaliers à marches balancées : Ce sont des escaliers sans paliers
intermédiaires et ce sont les marches avec leurs formes balancées qui
permettent le changement de direction.
On distingue deux types d'escaliers balancées :
- L'escalier à quartier tournant : Il possède un angle droit.
Le quart tournant peut être situé en bas, au milieu ou en haut de l'escalier.
Ce genre d'escalier permet un large gain d'espace.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


33
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
Différents types d 'escaliers :
● Les escaliers à marches balancées :
- L'escalier à deux quartiers tournants : le changement de direction est
selon un angle de 180°.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


34
Les escaliers
Différents types d 'escaliers :
● Les escalier hélicoïdaux : c'est un escalier conçu en spiral tournant autour
d'un noyau central plein ou creux (escaliers à jour, suspendus), en cage
carrée ou circulaire.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


35
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
Les escaliers peuvent être classés selon le matériau:
● Des escaliers en béton armé : c'est le type d'escaliers le plus répandu.
● Des escaliers en bois : utilisés surtout dans des constructions individuelles.
● Des escaliers métalliques : utilisés surtout en constructions industrielles, ils
offrent certaines possibilités que ce soit sous la forme d'escaliers à vis
préfabriqués (service ou prestige) ou installés après coup en intérieur où
ils n'étaient pas prévus initialement et parfois à l'extérieur comme dans le cas
des escaliers de sécurité incendie.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


36
Distribution
Enveloppe Horizntale
Les escaliers
Les escaliers en Béton armé
Ils présentent plusieurs avantages :
- La dureté,
des espaces & escaliers

- Une sécurité incendie,


- Une bonne qualité acoustique (pas de grincement).

On distingue :

- Les escaliers coulés sur place,


- Les escaliers préfabriqués.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


37
Distribution
Enveloppe Horizontale
Les escaliers
Les escaliers en Béton armé coulés sur place :
- Le coffrage : Une fois le mur achevé, on y dessine le profil
des marches. Le coffrage est réalisé avec des planches de
des espaces & escaliers

coffrage en sapin.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


38
Distribution
Enveloppe Horizontale
Les escaliers
Les escaliers en Béton armé coulés sur place :
- Le coffrage : Les planches sont ensuite fixées dans le mur à
l'aide de tasseaux.
des espaces & escaliers

On commence par fixer la marche du bas puis celle de dessus


en vérifiant les niveaux.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


39
Distribution
Enveloppe Horizontale
Les escaliers
Les escaliers en Béton armé coulés sur place :
- Le ferraillage :
des espaces & escaliers

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


40
Distribution
Enveloppe Horizontale
Les escaliers
Les escaliers en Béton armé coulés sur place :
- Le coulage du béton :
Le béton ne doit pas être trop liquide et la progression ne doit
des espaces & escaliers

pas être rapide pour éviter que la pression du béton de la


marche supérieure ne fasse déborder le béton de la marche de
dessous.
Ensuite, on fait vibrer le béton pour garantir la finition et la
dureté, en insistant sur les bords et les angles.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


41
Distribution
Enveloppe Horizontale
Les escaliers
Les escaliers en Béton armé préfabriqués :
Par rapport aux coulés sur place, ils présentent les avantages :
des espaces & escaliers

- temps de pose rapide,


- Finition de bonne qualité,
- Exactitude des éléments.

Et les inconvénients suivants :

- Coût plus élevé,


- Nécessite de dimensionnement de la grue,
- Pose délicate dans des cages d'escaliers étroites.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


42
Distribution
Enveloppe Horizontale
Les escaliers
Les escaliers en Béton armé préfabriqués :
des espaces & escaliers

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


43
Distribution
Enveloppe Horizontale
Les escaliers
Pose des escaliers en Béton armé préfabriqués :
Il faut :
- Dimensionner la grue,
des espaces & escaliers

- Prévoir un étaiement pour caler les éléments,


- Évacuer l'espace pour le passage des éléments.

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


44
Distribution
Enveloppe Horizontale
Les escaliers
Pose des escaliers en Béton armé préfabriqués :
Il faut :
-
des espaces & escaliers

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


45
Distribution des espaces & escaliers
Les escaliers
Calcul des dimensions de l'escalier : Loi de Blondel
- Calcul de la hauteur de l'escalier :
Il s'agit de la mesure prise entre les deux niveaux concernés. Il faut tenir compte
de l'épaisseur des revêtements de sol et de l'épaisseur du plancher auquel
l'escalier accède.
- Calcul de la marche d'escalier :
Toutes les marches d'une même volée doivent être rigoureusement de la même
hauteur (hauteur idéale : 17 cm, au-dessus la montée devient raide). Il est
important de ne pas dépasser un certain nombre de marches : au-dessus de 18
marches, la montée est fatigante.
- Calcul du nombre de marches :
Nombre de marches = Hauteur de l'escalier / Hauteur de marche
Il existe une loi pour la conception des escaliers concernant la hauteur et largeur
des marches (giron). Il s'agit de la loi de Blondel.
La formule est la suivante : 2x la hauteur + le giron = 59 à 64 cm

Construction Générale 2 ENAU 2012/13


● Escalier - calcul de la hauteur de l'escalier
Il s'agit de la mesure prise entre les deux niveaux concernés. Il faut tenir compte de l'épaisseur des revêtements de sol et de
l'épaisseur du plancher auquel l'escalier accède.
● Marche d'escalier : quelques règles à respecter
● Toutes les marches d'une même volée doivent être rigoureusement de la même hauteur (hauteur idéale : 17 cm, au-
dessus la montée devient raide). Il est important de ne pas dépasser un certain nombre de marches : au-dessus de 18
marches, la montée est fatigante.
● Escalier - calcul du nombre de marches
● Nombre de marches = Hauteur de l'escalier / Hauteur de marche souhaitée
● Voici un exemple :
● çéïESCALIERS DECORS - Crédit photo Studio Bergoend
● Hauteur de l'escalier : 289 cm et la hauteur de marche souhaitée : 17 cm
● On aura donc : 289/17 = 16,94
● On réserve naturellement le nombre entier pour le nombre de marches : soit 17 marches de 16,94 cm.
● Autre exemple :
● Il existe une loi pour la conception des escaliers concernant la hauteur et largeur
des marches (giron). Il s'agit de la loi de Blondel.
● La formule est la suivante : 2x la hauteur + le giron = 59 à 64 cm
● Il est préférable d'éviter les marches d'angles rayonnantes. Pour ce faire, diverses alternatives :

L'architecte François Blondel ( 1618-1686 ) est l'auteur d'une relation entre le giron ( g ) et la hauteur ( h ) d'une marche d'un escalier : g + 2h =
63, les dimensions étant données en cm. Un tel escalier est agréable à monter pourvu qu'il respecte les normes modernes : le giron doit mesure
entre 24 et 32 cm et la hauteur d'une marche au maximum 18 cm. Ces normes sont valables pour un logement.