Vous êtes sur la page 1sur 7

²

République algérienne démocratique et populaire


Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
Université 20 aout 1955 SKIKDA

Faculté de Technologies
Département de Génie électrique

Filière : Electrotechnique

● TP2 :
 Association Hacheur / MCC
 Les deux sense de la MCC

 Réalisé par : Groupe : 03

 Karek Toufik

 Fertas Naim Imad Eddine

 Lakkaichi Soufyane

Année universitaire : 2019-2020


I- But du travaille:
Dans ce TP notre objectif est :
 de faire une simulation d’association Hacheur / Machine à courant continu.
 d’étudier le fonctionnement de la MCC dans les deux sens (marche avant / marche
arrière).

II- Introduction:
Ils peuvent être utilisés pour alimenter un récepteur sous une tension continue variable
(moteur à courant continu), ou destinés à fournir une tension continue constante pour servir
d’alimentation régulée (alimentations à découpage, convertisseurs PFC – Power Factor
Control).
L’étude portera sur des convertisseurs reliant directement un générateur à un récepteur (tension
et courant sont continus) :
– Les hacheurs seront donc composés exclusivement d’interrupteurs semi-conducteurs,
– Pour respecter les règles d’interconnexion entre le générateur et le récepteur, il faudra, à
chaque changement d’état d’un interrupteur, que la source de courant ne soit jamais en
circuit ouvert (sauf si i = 0 A) et que le générateur de tension ne soit jamais court-circuité.
Le hacheur :
Le hacheur est un dispositif permettant d’obtenir une tension continue de valeur moyenne
réglable à partir d’une source de tension continue fixe (batterie d’accumulateurs ou bien pont
redresseur -muni d’un filtre LC- aliment´e par le réseau de distribution).

Ie Is

U0 Vs Récepteur
III- Présentation :

Dans de nombreux systèmes, il est nécessaire de pouvoir commander le sens de


rotation ainsi que la vitesse d'un moteur à courant continu. Un Principe largement utilisé
est la commande par pont de transistors : Le Hacheur 4 quadrants.

Figure1

IV- Partie théorique:


1- Quelques applications industrielles des schémas de figure 1 :
▪ La variation de vitesse d’un moteur à courant continu.
▪ Commander le sens de rotation.
▪ Le freinage par récupération.
▪ Alimentation d’appareil électronique grand public.

2- Le fonctionnement du circuit électrique de la figure 1 dans chaque


quadrant :
Les quadrants Q1, Q4 d'une part et Q2, Q3 d'autre part reçoivent des signaux de
commande identiques :
Au cours d'une période de fonctionnement, lorsque Q1 et Q4 sont commandés à
l'amorçage, Q2 et Q3 sont commandés au blocage et inversement.

3- La valeur moyenne aux bornes de la charge :


chmoy = = +
chmoy = V
V-Partie pratique:
1- Le circuit électrique qui est représenté dans la figure1 :

2- A- La courbe de tension et de courant Uch, Ich:

3- Affichage de résultats sous langage Matlab :


4- le montage avec la MCC :
5-
A- La courbe de la variation de vitesse :

 Commentaire :
- on observe que le moteur démarre de vitesse de zéro (rad/s) , qui est la vitesse en
régime établie. La courbe à une forme exponentielle, à cause de la présence de
phénomènes transitoires dans les enroulements de la machine.

B- La courbe de couple électromagnétique :


5-
A- La courbe de la variation de vitesse :

 Commentaire :
- on observe que le moteur démarre de vitesse de zéro (rad/s) , qui est la vitesse en
régime établie. La courbe à une forme exponentielle, à cause de la présence de
phénomènes transitoires dans les enroulements de la machine.

B- La courbe de couple électromagnétique :