Vous êtes sur la page 1sur 14

GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME

DE DOUALA

Table des matières


DEFINTION DE QUELQUES MOTS .............................................................................................2
RESUME...........................................................................................................................................4
INTRODUTION ...............................................................................................................................5
1-1-Enoncé du problème ...............................................................................................................5
1-2-Objectif de l’étude ..................................................................................................................5
1-3- Enoncé du plan ......................................................................................................................5
DESCRIPTION DU SITE ................................................................................................................6
I. PROCESSUS DE GESTION DU DEBARQUEMENT DES MARCHANDISES EN
VRAC AU PORT AUTONOME DE DOUALA ..............................................................................6
I-1-Le débarquement en amont ....................................................................................................6
I-2- Le débarquement en aval ..................................................................................................... 11
II-ANALYSE DU TRAFIC IMPORT/EXPORT ........................................................................... 11
II-1-Importation .......................................................................................................................... 11
II-2-Exportation .......................................................................................................................... 12
CONCLUSION ............................................................................................................................... 12
BIBLIOGRAPHIE ............................................................................................................................ 13

1
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

DEFINTION DE QUELQUES MOTS

1-Acconier ou encore Aconier : C’est un entrepreneur de manutention maritime qui assure


notamment le chargement, l’arrimage ou le déchargement des navires de commerce.

2-arrimage : action d’arrimer, c'est-à-dire de disposer méthodiquement et de fixer solidement


le chargement d’un navire, d’un véhicule ou en d’un avion.
3-Docker : travailleur ou ouvrier qui charge et décharge les navires.

4-manutention : ensemble des opérations qui consiste à manipuler (charger ou décharger) les
marchandises.
5-grue : Appareil de levage qu’utilise le manutentionnaire pour soulever les charges lourdes.

6-spreaders : Engins de manutention roulant qui permettent de soulever les conteneurs à une
faible hauteur.
7-Navire : On entend par navire tout bâtiment de mer de quelque type que ce soit employé
normalement à la navigation maritime et soumis par cela même aux règlements de cette
navigation.
8-Vraquier : Navire réservé pour le transport des marchandises en vrac solide.
9-Tanker : Navire spécialisé pour le transport des hydrocarbures, munis de grand réservoir

(TANKS) et ses lots d’hydrocarbures peuvent aller jusqu’à 500000 tonnes, il s’agit
principalement du pétrole brut et des produits raffinés (essence, gasoil).
10-Conteneur : on entend par conteneur un outil de transport qui, de caractère permanent et,
de ce fait est assez résistant pour permettre un usage répété ; spécialement conçu pour faciliter
le transport des marchandises sans rupture de charge, pour un ou plusieurs modes de transport ;
conçu pour être assujetti et/ou manipulé facilement, des pièces de coin étant prévues à cet effet.
11-Gestion : C’est l’action ou la manière de gérer, d’administrer, de diriger ou d’organiser
quelque chose.

12-Expert : C’est une personne choisie pour ses connaissances techniques et chargée de faire
des examens, des constatations, des évaluations à propos d’un fait, d’un sujet précis. Les experts
sont agréés nominativement par les soins de l’autorité investie du pouvoir de police portuaire
au vu de leurs compétences (connaissance des propriétés des matières transportées d’une part,
de la construction et de l’exploitation des navires d’autre part.

13-Marchandise en vrac : Est considéré comme transporté en vrac toute marchandise chargé
directement dans les espaces de cargaison des navires ou bateaux, ou dans une citerne fixée de
manière permanente sur le navire ou bateau sans être retenue par aucune forme de dispositif
intermédiaire. C’est encore défini comme étant des marchandises en morceau ou en grains
comme les céréales, le charbon, le minerai, le gravier, le sable ou la pierre.

2
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

14-Cale : Partie du navire ou l’on place les marchandises à l’abri des intempéries. Les sont
protégées par les panneaux de cale. Elles doivent être soigneusement ventilées pour éviter la
buée qui s’y forme facilement et cause des dommages aux marchandises notamment à l’acier.

15-Manifeste : Document douanier qui récapitule toutes les marchandises embarquées ou


débarquées lors d’une escale.

16-PAD : Port autonome de DOUALA.

3
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

RESUME
Les évolutions technologiques mais aussi politiques, et les modifications de la production
mondiale, ont provoqués un bouleversement du monde maritime. Nous avons assisté pendant
les siècles derniers à une révolution dans tous les aspects de l’activité commerciale maritime.
Ces changements concernent les activités aussi diverses que les conceptions et la construction
navale, les activités portuaires liées au commerce et à la navigation, le développement des villes
portuaires. Le transport maritime emprunté par des migrations humaines et fournissant le cadre
des échanges des marchandises dont la quantité est bien supérieure à celle des transports
terrestres, a servi depuis des siècles à rapprocher les grands foyers de civilisation. Le transport
maritime est alors un instrument privilégié des échanges internationaux et a connu plusieurs
révolutions pour s’adapter au fil du temps à l’évolution des échanges. Les infrastructures
terminales maritimes, point de jonction entre ce trafic gigantesque et les réseaux continentaux
sont devenues d’importants carrefours commerciaux ou les marchandises sont déchargées,
stockées et parfois transformées avant d’être évacuées par voies terrestres ou maritimes à
travers une bonne gestion du débarquement

4
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

INTRODUTION
Le débarquement est l’action de débarquer quelqu’un, quelque chose : le débarquement des
marchandises. C’est encore l’action de descendre à terre, de quitter le navire ou un avion. C’est
dont le déchargement des marchandises (manutention du fret) dans un navire commercial. Avec
la possibilité d’assure la connexion entre la voie de transport maritime et les moyens de
transports intérieurs, terrestres ou fluviaux qu’offrent les ports ; la manutention portuaire
désigne l’ensemble des opérations de chargement et déchargements qui seront effectuées à
l’aide d’engins portuaires ou même par des moyens de levage qui équipent le navire. Ce travail
requiert deux (2) groupes à savoir les grutiers et les dockers qui travaillent en plein air et sont
confrontés à divers éléments atmosphériques. Les opérations de débarquement de marchandises
se font en amont dans les bureaux et en aval en zone portuaire.

1-1-Enoncé du problème
Le Port Autonome de DOUALA étant vieux de plusieurs années, la principale méthode pour
que les marchandises en vrac soient bien traitées lors du débarquement reste la manutention. A
cet effet le problème qui se pose ici est le suivi de la gestion du débarquement des marchandises
en vrac au port autonome de DOUALA. La société qui a été retenu dans le cadre de notre étude
est l’Agence de prestation maritime (APM S.A.).

1-2-Objectif de l’étude
L’objectif principal de notre étude est la gestion du débarquement des marchandises en vrac
au port autonome de DOUALA. La société qui a été retenu dans le cadre de notre étude est
l’Agence de prestation maritime (APM S.A.).

1-3- Enoncé du plan


La gestion du débarquement des marchandises en vrac au port autonome de DOUALA et
principalement celui de APM S.A. revêt un intérêt particulier à savoir :

• Le processus de débarquement de marchandises en vrac au PAD.

5
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

DESCRIPTION DU SITE
L’AGENCE DE PRETATIONS MARITIME S.A est une représentation de plusieurs armateurs
ou affréteurs. Crée en 2004 et ayant pour Directeur Général monsieur MANIBEN, c’est l’un
des piliers dans le pays du secteur d’activité manutention, import, export, transport, logistique,
service postaux. Située à Bonanjo dans la zone portuaire, elle organise pour ses clients selon la
nature des cargaisons, des affrètements partiels ou mettre à leur disposition des navires entiers.
Elle excelle dans l’acconage, manutention portuaire, supply chain, transport et logistique.

I. PROCESSUS DE GESTION DU DEBARQUEMENT DES


MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME DE
DOUALA

Le temps ou tous les documents se faisaient à la main, ou encore à la machine à écrire, est bel
et bien révolu. L’informatisation a touché tous les secteurs d’activités en grande majorité des
pays. Lorsque les navires arrivent au quai, les marchandises qu’elles rapportent sont retirées à
l’aide d’équipements modernes. Le travail est effectué par des ouvriers spécialisés, on les
appelle des dockers. Ils ont capitalisés une grande expérience et un savoir-faire avéré. La notion
de manutention fait toujours référence aux opérations d’embarquement, d’arrimage, de
désarrimage et de débarquement des marchandises. Par ailleurs, la gestion du débarquement
des marchandises en vrac se fait en amont dans le remplissage des dossiers et ensuite en aval
dans la zone portuaire.

I-1-Le débarquement en amont


Pour importer des biens dans un territoire donné, il faut passer par un grand nombre d’étape et
l’une d’elles est : la préparation minutieuse de documents. Pour les entrepreneurs cette étape
est l’une des plus difficiles (si ce n’est la plus difficile) car la liste des documents requis pour
l’importation comme pour l’exportation est assez longue et de une parfaite organisation. Nous
pouvons citer entre autre :

• LE DOSSIER DOUANE qui est constitué de :

- Demande d’ouverture guérite


- Demande d’enlèvement sous-palan
- Quittance douane

6
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

- Déclaration douane

• UN RAPPORT SUR LA VALEUR DU PLACEMENT QUI SE FAIT A LA SGS


• LE BL

• FACTURE COMMERCIALE
• L’ASSURANCE

• CERTIFICAT PHYTOSANITAIRE
• LE PERMIS D’IMPORTATION
• Le BESC qui est remis par le guichet unique

• CERTIFICAT DE QUALITE ET DE CONDITION


• DECLARATION D’IMPORTATION

•CERTIFICAT DE CONFORMITE pour les marchandises comme le sel ou le riz


Pour avoir le BON à la douane, on doit avoir un code SYDONIA et c’est sur la déclaration en
douane qu’on met le code SYDONIA. Après on doit suivre une procédure au PAD pour avoir
l’autorisation d’enlèvement, et pour cette autorisation on doit avoir BL, BON douane, BESC
authentifié, quittance PAD, qu’on remettra au post 4 du PAD ou on nous remettra l’enlèvement.

Dans un premier plan nous allons vous montrer sur la première photo le BL ensuite sur la
deuxième photo l’ENLEVEMENT DU PAD et enfin le BESC qui est le Bordereau Electronique
du Suivi des Cargaisons sur la troisième photo.

7
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

CVV

8
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

9
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

10
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

I-2- Le débarquement en aval


Le déchargement d’un vraquier est une affaire d’équipe. Pour commencer un déchargement il
faut une grue et son grutier généralement employé par le port autonome. Les vraquiers non
gréés de grues dépendant entièrement de l’équipement du port pour décharger. C’est souvent le
cas pour les plus gros porteurs qui ne peuvent arriver dans certains ports en raison de leur Tiran
d’eau. Ce grutier est accroché dans une cabine à plus de 20 mètres de haut et a une vue parfaite
à la fois sur la cale du navire et sur l’entonnoir dans lequel il devra verser la marchandise. La
grue se déplace facilement sur le quai pour stationner directement devant la cale qui doit être
vidée. L’opérateur plonge le godet (énorme gueule) dans les entrailles du navire. Lorsque ce
godet ouvre sa gueule, en une seule pincée avale 30 tonnes de grains, de quoi remplir le camion
d’un seul coup. Elle peut sortir 500 tonnes de matières à l’heure. Mais en fin de déchargement,
le godet est trop gros pour ramasser la marchandise en fond de cale, il a besoin donc qu’on
l’aide. Pour cette opération on embarque selon les cas une petite pelle mécanique ou un
bulldozer et leur rôle est de défaire la marchandise qui se forme le long des bords de la cale et
de ramener cette dernière au milieu pour faciliter le travail du godet. Le reste sera fini au balai.

II-ANALYSE DU TRAFIC IMPORT/EXPORT


Le transport qu’il s’agisse du segment maritime, du passage portuaire ou des opérations de pré
ou post acheminement joue un rôle très important dans la compétitivité du commerce extérieur ;
la compétitivité ne se joue pas seulement dans la production des biens et services mais
également des modalités d’acheminement des importations et des exportations, en terme de
couts, délais, disponibilité et qualité de services. Par ailleurs, la facilitation des échanges couvre
en principe toute la logistique nécessaire au transport. Des marchandises au-delà des frontières
et autres aspects plus pertinents y compris l’harmonisation de normes régissant les échanges
commerciaux.

II-1-Importation
Dans notre travail, le trafic import concerne deux grands groupes de produits importés :

Les produits alimentaires qui sont composés ici du sel, du riz, du blé, du sucre et bien d’autre
qui constituent la famille des vrac solide. Il faudrait mentionner ici que leur mode de transport
s’effectue généralement en vrac ou en sac. Ce trafic est très sensible car est essentiellement
constitué de biens de consommation courante.

Les produits chimiques qui regroupent dans cette filière les engrais,…Ces produits constituent
des matières premières en bon nombre dans nos usines.

11
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

Les produits solides qui révèlent le CLINKER, gips et l’alumine.

II-2-Exportation
Les exportations au Cameroun concernent généralement les matières premières qui restent
dominés comme d’habitude par les produits agricoles. Ces produits se subdivisent en trois
groupes respectifs qui sont :
Les produits de base concernent le cacao, le café, le coton.

Les pondéreux ou l’on peut classer les bois et l’aluminium.


Les périssables que l’on regroupe sous le vocable des produits comestibles suivant : banane,
ananas, haricot verts et fruits.

Ayant comme inconvénient un temps de transport généralement lent, qui varie en fonction des
routes et des variable météorologique ; il est économique car moins couteux, volumineux et sa
manutention est facile.

CONCLUSION

12
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

Au terme de notre étude ou nous étions appelés à nous prononcer sur la gestion du
débarquement des marchandises en vrac au port autonome de douala, cette opération nécessite
l’intervention de plusieurs personnes et de nombreuses pratiques sont mis sur pieds pour la
réalisation de celle-ci car elle n’est pas aussi facile qu’elle en a l’air… Et aussi pendent le
déchargement du navire il peut arriver que celui-ci fasse plusieurs ports car il a un ordre se
chargement qui est très important qu’on appelle stowage. Plan fait en coordination avec le
contremaitre et le consignataire du navire, ce qui rend le chargement un peu plus complexe. Il
est à noter que dans cette phase la connaissance de la nature de la marchandise est très
importante (marchandises dangereuses, périssables, lourdes, etc…).

BIBLIOGRAPHIE

13
GESTION DU DEBARQUEMENT DE MARCHANDISES EN VRAC AU PORT AUTONOME
DE DOUALA

 Cours de gestion des Entrepôts, Manutentions et Conditionnement & cours de


Transport Maritime.
 Optimiser sa stratégie logistique : SUPPLYCHAININFO.
 FRtransit-handbook-for-upload-fr

14