Vous êtes sur la page 1sur 5

BIC Traitements et Remuneration Revenus des Revenus BNC Plus values des

salaires assoc (art 62 CGI) capitaux mobiliers fonciers particuliers


Regime micro : 2 possibilités : Il s'agit de la rému Dividendes :(sté IS) Régime micro : Régime micro Cession de biens
CAHT < 32600 - déduction des gérants 2 possibilités : Si recettes loyer si recette immobiliers
prestation ser forfaitaire de 10% d'une sarl - imposition : <15000 < 32600 par les particuliers :
ou CAHT < 81500 (min 421 et à sur les dividendes abat de 30% sur les Imposition: - exonération
Imposition : max 12 000) gérance majoritaire réfaction de 40% recettes recettes - de la residence
recette - abat Les alloc pour frais ou des gérants de - prelvt libératoire abat de 34% principale
50% si prest serv sont exonérés SNC qui a opté 21% des dividendes - pour les autres
ou 71% si livr bien sauf pour dirigeants pour l'IS. Intérêts des oblig : Régime du réel Régime réel (décla. biens immeubles :
- frais réels : Calcul identique - imposition si loyer du foyer contrôlée) Plus value =
dans ce cas, que la cat trait - ou prelt libératoire > 15000 Recettes encaissées Prix de cession -
Régime du réel Les alloc pour frais et salaire mais de 24% Imposition : - dépenses (prix d'achat +
ou du réel simpl sont imposables les alloc forf NB : retenue à la Recettes - frais professionnelles frais acquisition [
Calcul des sont toujours source de 10% (frais de gérance + réel ou 7,5% du
PV prof imposables sur prime de remb taxe foncière + ch On choisit le régime prix d'achat] +
Calcul du et bon de caisse de copropriété + qui génére le moins frais travaux (réels
benéfice fiscal à imposer : int net frais de gestion avec de BNC ou si détention>
Si sté IR avec + 10/90 de int net max de 20€) 5 ans 15% du
plusieurs associés : Imputation ret source prix d'achat) =
- calcul du BF de sur l'IR Si recette < 15000 PV brute
la sté avec réint Intérêt C/C : choix entre -abat 2% par an
des rémun et des - Imposition ou le micro et le reel de la 6è à la 17è
charges sociales - abt de 4% de la 18
Ensuite calcul - Prevt libératoire 24% En cas de déficit à la 24è anné"
de la quote part sur les int déduct foncier (reg réel) - abat de 8% de la
des benef à réparti et pour les dirigeants imputation 25èà la 30è
prop au % de sur un C/C max sur les autres revenus Imposition à 19% +
détention (BF - de 46 000€ limitée à 10700 15,50%
sommes imputables Le déficit ne doit Cessions des droits
à chaque associé) pas provenir des int sociaux :
On ajoute ensuite des emprunts. La Imposition au taux
les sommes part du déficit de 24% de la PV
spécifique à chaque au dela de 10700 Les moins values
associé puis ou des intérets est antérieures sont
on déduit les ch soc. imputables sur les imputables
La PVLT est revenus fonciers sur les plus values
réparti entre les ass des 10 années suiv. mobilières des 10
en fonction du % années suivantes
de détention
Déficit prof : imputa
sur les autres revenus
Déficit non prof :
imputable sur les BIC
des 6 années suiv.
Plus value professionnelles Sociétés BIC Sociétés IS
Exonération des PV prof sauf terrain
à batir et redevance conc brevet si : Exonération uniquement en cas
CAHT <90 000 (prest serv) ou 250 000 (livr biens) d'une cession d'une PME
CAHT = moyenne des deux années précedentes détenue depuis + 5 ans et valeur
et activité depuis + 5 ans vénale des biens cédés < 300 000
Exonération dégressive si :
90 000 < CAHT< 126000 (prest serv)
Régime d'exonération
250 000 < CAHT < 350 000 (livr de biens)
Cas particulier : Exonération si départ retraite
ou transmission à titre gratuit d'une
entreprise individuelle
Exonération uniquement en cas d'une cession d'une PME
détenue depuis + 5 ans et valeur vénale des biens cédés
< 300 000
Plus value sur éléments amortissables : PV ou MV sur les éléments amortissables :
PV ou MV = prix de cession - (valeur d'achat toujours court terme
+ reverst TVA - compl déduction - amort) PV ou MV sur les éléments non amortissables :
La PV et MV est toujours qualifiée de CT sauf toujours court terme
si PV sur elt détenu depuis + 2 ans : CT Cas particuliers :
dans la limite des amorts au-delà LT - sur les titres de participation :
Plus value sur élt non amort : * detenus depuis - ans : CT
CT pour les PV ou MV détenues depuis - 2 ans * detenus depuis + ans : LT
LT pour les PV ou MV détenues depuis + 2 ans NB : les dotations aux depr : MVLT à 0%
Cas particuliers : Les reprise aux dépr : PVLT à 0%
Cession de titres (titres immob, titres de part, Les MVNLT sur titres de part ne sont pas reportables
VMP, SICAV) ni imputables sur les PVLT des exercices suivants.
Regime des PV prof si détention > 2 ans ou NB : les autres titres (VMP, SICAV, FCP, titres
si détention < 2 ans il faut des titres de même immobilisés) sont exlus du régime des plus values
nature detenus depuis + 2 ans. prof : il s'agit de simples produits imposables ou
Calcul des plus ou moins values CT si détention - 2 ans de charges déductibles
LT si détention + 2 ans
NB : les dotations aux depr : MVLT
Les reprise aux dépr : PVLT
Cession de brevet :
Régime de faveur de LT sur la totalité de la plus value si brevet acquis depuis + 2 ans ou
créé par l'entreprise ou obtenu gratuitement sans condition de détention + Le régime de faveur n'est pas
applicable s'il existe un lien de dépendance entre l'entreprise concédante et l'entreprise concessionnaire.
Concessions de brevets ou inventions brevetables :
Régime de faveur du long terme avec les mêmes conditions que la cession de brevets
même s'il existe un lien de dépendance entre les deux entreprises. Néanmoins, en cas de lien de dépendance,
la redevance payée par le concessionnaire est totalement déductible si l'exploitation des droits concédés
lui crée une valeur ajoutée
Plus value professionnelles Sociétés BIC Sociétés IS
Calcul de la plus ou moins value nette à court terme = Pas d'étalement possible pour les plus values
plus value CT de l'ex - moins value CT nettes à court terme : rien à faire fiscalement
- La plus value court terme peut être étalée
sur 3 ans dès l'ex de réalisation de la PV soit PVNLT sur :
une déduction des 2/3 de la PVCT sur l'exercice - titres de participation : exonération mais
de réalisation de la PVCT réintégration d'une quote part de frais de 12% de
- Si MVNCT : déductible du résultat fiscal : RAF la PVLT liée à la cession.
Calcul de la plus value nette à long terme = - cession de titres à prépondérance immobilière :
plus value long terme - moins value long terme taux 19%
- si PVNLT : imposition à 16% : déduction du bénéf fiscal
NB : sur la PVLT sur les immeubles ou terrain affecté - cession de brevet ou resultat net de concession :
Imposition à l'exploitation, abattement de 10% par an au-delà de imposable à 15% d’où une déduction de la PVNLT
la 5ième année.
- si MVNLT : à réintégrer : imputation possible sur Pour la PVNCT sur sinistre ou expropriation : étalement
les plus value à long terme des 10 exercices sur la durée d'amort pratiquée à compter de l'ex suivant.
suivants. A déduire la totalité de la PVCT
PVCT sur sinistre ou expropriation : étalement Plafond : durée d'étalement plafonnée à 15 ans
sur la durée amor pratiquée à partir de l'exercice PVCT étaler < PVNCT globale de l'exercice
suivant : déduction totale de la PVCT
Plafond : durée d'étalement plafonnée à 15 ans
PVCT étalée< PVNCT globale de l'exercice Il faut également constituer une provision pour impôt
PVNLT sur sinistre : à déduire mais l'entreprise bénéficie égale à 33,1/3% de la PVCT (non déductible) qui sera
d'un différé de paiement de 2 ans reprise selon la durée d'étalement
Régime particulier pour les SICAV ou FCP :
Ce régime est applicable si les SICAV ou FCP
contiennent moins de 90% d'actions.
Il faut réintégrer les écarts de liquidation positif
et déduire les écarts d'évaluation négatifs.
Pour les titres achetes au cours de l'année : écart
Cas particuliers de liqudation = Valeur inventaire - valeur d'acaht
Pour les titres achetés les années précédentes : écart
d'évaluation = valeur liquidative fin ex - valeur liquidative
début ex.
En cas de cession, les écarts de liquidation relatifs
aux titres cédés doivent être annulés : déduction
des écarts positifs et réintégration des écarts négatifs
Charge / Produit analysé Entreprise soumise à l'IR Entreprise soumise à l'IS
Petit équipement (matériel, outillage) dont la valeur RAS
unitaire HT n'excède pas 500 €
Charges somptuaires : charges de toutes nature
relative à la chasse ou à la pêche non
professionnelle, aux résidences de plaisance ou à réintégrer
d'agrément, aux yachts et aux bateaux de
plaisance
Redevance de crédit bail des véhicules de Quote part éventuelle qui n'aurait pas été déductible si
tourisme ou loyers des locations supérieurs à l'entreprise était propriétaire du véhicule à réintégrer :
trois mois (valeur TTC du véhicule - 18 300) taux d'amort x prorata
temporis (ou 9900 si taux de dioxyde >200g/km)
Cotisations d'assurance de dommages ayant pour
objet de garantir l'entreprise contre la perte des
éléments d'actif, les risques liés à sa responsabilité RAS
ou les pertes d'exploitation dues à certains
événements
Si le contrat a été conclu à la demande d'un prêteur pour
garantir le remboursement d'un emprunt, les primes sont
Cotisations d'assurance au profit de l'entreprise sur la déductibles au fur et à mesure des échéances. Si l'assurance
tête d'un dirigeant est souscrite librement par l'entreprise, le montant total des
primes ne peut être déduit, globalement, qu'au moment du
décès de l'assuré ou à l'expiration du contrat.
Cotisations d'assurance des contrats RAS
dits « homme-clé »
Cadeaux d'entreprise RAS s'ils sont effectués dans l'intérêt direct
de l'entreprise
Frais de voyage, de déplacement, de réception et de RAS s'ils sont exposés dans l'intérêt direct de
représentation l'entreprise et assortis de justifications suffisantes
Contribution économique territoriale RAS
IS, IR à réintégrer
Taxe sur les véhicules des sociétés RAS à réintégrer
Rémunération des associés à réintégrer RAS si travail effectif
et montant non excessif
Rémunération des conjoints des associés La limite de déduction est de
(mariage sous le régime de communauté) 13800 si l'entreprise n'a pas RAS si travail effectif
adhéré à un CGA. (Totalement et montant non excessif
déductible en cas d'adhésion)
Rémunération des conjoints des associés (mariage RAS Si travail effectif et rémunération non excessive
sous un autre régime)
Si la société emploie moins de
5 personnes : 457 € par
administrateur. Sinon, la limite
par administrateur est de 5%
Jetons de présence N'existe pas de la rémunération moyenne
des 10 ou 5 personnes les
mieux rémunérées selon que
l'efffectif de la société excède
ou non 200 salariés
à réintégrer si capital non libéré
à réintégrer au-delà du TMPV
Intérêts des comptes courants d'associés (taux moyen pratiqué par les
établissements de crédit pour
des prêts à taux variable aux
entreprises, d'une durée
initiale supérieure à 2 ans)
Dotations aux amortissements des véhicules de à réintégrer pour la fraction du prix d'acquisition TTC
tourisme excédant le plafond de 18 300 € pour une mise en
circulation depuis le 01/11/96.
(9900 € si véhicule polluant (taux de dioxyde >200g/km)
Dotations aux provisions pour pertes de change (voir à réintégrer
Écarts de conversion)
Dotations aux provisions pour dépréciation à réintégrer (MVLT) à réintégrer (MVLT)
des titres de participation
Charge / Produit analysé Entreprise soumise à l'IR Entreprise soumise à l'IS
Dotations aux provisions pour dépréciation des autres à réintégrer (MVLT) RAS
titres
Dotations aux provisions pour impôts non déductibles, à réintégrer
pour charges de retraite, pour amendes
Amendes pénales et amendes pour infractions à la à réintégrer
réglementation du travail
Pénalités fiscales d'assiette à réintégrer
Pénalités fiscales et sociales de recouvrement A réintégrer
y compris les pénalités infligées par les organismes
de Sécurité Sociale
Dons versés dans l'intérêt direct de l'entreprise RAS
ou du personnel
A réintégrer en totalité mais l'entreprise bénéficie d'une réduction
Dons effectués au titre du mécénat d'impôt (IS ou IR) de 60% du don (le don retenu pour la
réduction d'impôt est plafonné à 5 pour 1000 du chiffre
d'affaires hors taxes).
à déduire car imposables à déduire sauf quote-part
Dividendes des filiales en RCM afin de bénéficier des frais et charges égale
le taux minimum de participation est fixé à 5% de l'abattement de 40% à 5% du montant des
liés à cette catégorie d'IR dividendes
crédit d'impôt inclus
Autres dividendes à déduire car imposables RAS
en RCM
Reprises sur provisions pour dépréciation des titres de à déduire (PVLT) à déduire (PVLT)
participation
Reprises sur provisions pour dépréciation des autres à déduire (PVLT) titres RAS
titres
Crédit d'impôt formation et crédit d'impôt recherche à déduire si enregistré au crédit du compte 699
Produit du report en arrière du déficit à déduire
PVNLT à déduire (imposable au taux réduit)
MVNLT à réintégrer (imputable sur les plus values à long terme
des 10 exercices suivants)
PVNCT Si étalement : 2/3
du montant à déduire RAS
La déduction concerne
l'exercice de constatation de
la PVNCT. En conséquence,
1/3 de la PVNCT doit être
réintégré au résultat fiscal de
chacun des deux exercices
suivants
L'étalement de la plus value à court terme s'effectue sur une
durée égale à la durée des amortissements déjà pratiqués.
La plus value nette à court terme est répartie sur la durée
PV à court terme sur sinistre ou expropriation de réintégration par parts égales, à compter de l'exercice
suivant celui de sa réalisation. La durée est plafonnée
à 15 ans.D'où :
- déduction de la plus value à court terme du résultat fiscal de
l'exercice de réalisation ;
- réintégration de la fraction correspondante lors des
exercices suivants.
La plus value à court terme sur sinistre ou expropriation
susceptible d'être étalée ne peut excéder la plus value nette
globale à court terme de l'exercice.
MVNCT RAS
Ecart de conversion actif à déduire
Ecart de conversion passif à réintégrer
Écart d'évaluation sur OPCVM entre la date à déduire si perte
d'acquisition (ou d'ouverture) et la date de RAS à réintégrer si bénéfice
clôture de l'exercice

Vous aimerez peut-être aussi