Vous êtes sur la page 1sur 1

La propagation à travers le vide spatial à de tout temps fasciné l'esprit des

chercheurs. Pour comprendre les principes de la propagation des ondes

I
électromagnétiques et les conditions d'établissement d'une liaison radio entre

AL
deux points de la surface de la Terre, de la Terre et d'un satellite ou encore entre
des points quelconques de l'univers, il a fallu attendre une centaine d'années
après la mise en évidence de l'induction électromagnétique en laboratoire, pour
qu'un jeune italien de vingt-sept ans, Guglielmo Marconi, le 12 décembre

CH
1901, à Terre-Neuve, fasse franchir aux ondes radio un bond de 3500
kilomètres au-dessus de l'Atlantique en réussissant à capter un signal émis
depuis la pointe sud-ouest de l'Angleterre grâce à des moyens paraissant aujourd'hui incroyablement
rudimentaires en utilisant en guise de récepteur, un tube rempli de limailles métalliques et d'un dispositif
émetteur articulé autour d'un générateur d'étincelles pour expérimenter des transmissions en télégraphie sans

ER
fil.

Conducteur aérien souvent métallique qui permet de recevoir ou d'émettre des


ondes radioélectriques, les antennes sont une pièce maitresse des systèmes de
télécommunications sans fil. Cet élément permet à tous les utilisateurs
CH
d’accéder à la radio, télévision, la téléphonie, l’Internet partout où ils se
trouvent. L’antenne présente aux deux extrémités d’une liaison de
télécommunication, joue le rôle d’émetteur et de récepteur car il est impossible
de réaliser une transmission sans fil sans l’emploi d’antennes d’émission et
de réception. A l’émission, elle est la seule interface capable d’assurer le
EN

transfert de signal entre un milieu de propagation guidé (câbles métalliques)


et l’espace libre. A la réception, elle s’occupe de l’interfaçage entre l’espace libre et le milieu guidé. Elle reste
l’unique moyen d’établir un pont entre un support de transmission matériel et celui qui est immatériel.

Bien que devenues indispensables, de nos jours, les antennes ont modifié le paysage environnemental de nos
.B

sociétés, en s'hérissant partout (habitations, lieux de travail, véhicules, avions, navires, satellites, etc.) avec
leur étonnante diversité. La forme et les dimensions d'une antenne sont extrêmement variables : celle d'un
téléphone portable est parfois invisible car à l'intérieur du boîtier ou se limitant à une petite excroissance sur
l'appareil, tandis que la parabole du radiotélescope d'Arecibo dépasse 300 m de diamètre. Presque infinies, elles
.A

fonctionnent toutes selon les mêmes principes de base de l'électromagnétisme.

Le cours ANTENNES-AVIONS présentera dans un premier temps, la théorie


du rayonnement électromagnétiques par les équations de Maxwell, liées aux
potentiels scalaire et vecteur associés permettant de déterminer la densité de
M

flux lié à la propagation de l'onde électromagnétique qu'exprime le vecteur de


Poynting dans l'approximation des champs lointains pour calculer les champs
rayonnés par une antenne.

Les paramètres caractéristiques de cette dernière définiront dans un deuxième


temps les particularités liées à la surface caractéristique de rayonnement, au
diagramme de rayonnement, à la polarisation de l'onde rayonnée qui serviront pour expliquer sa directivité et
son gain. La notion d'aire équivalente en réception, de hauteur équivalente, d'impédance de rayonnement, de
bruit associé et de bande d'utilisation viendra sceller, avec illustration, la passion de communiquer pour tenter
de lancer un message et d'attendre une réponse qui viendra peut-être d'un autre bout de la planète et pourquoi
pas d'un autre point de l'univers.