Vous êtes sur la page 1sur 10

TD : La distillation

Exercice N°1

Exercice N°2 :

Un mélange d’eau et de 1,4-dichlorobenzène, deux liquides insolubles l’un dans l’autre, bout vers
96,5 ºC. On connaît les coefficients de l’équation d’ANTOINE pour chacun d’eux : tableau suivant.

Composé A B C
eau 5,402 21 1838,675 - 31,737
1,4-dichlorobenzène 4,122 90 1575,110 - 64,637
Déterminez :

a-       La température d’ébullition du 1,4-dichlorobenzène.

b-       La pression de vapeur saturante de chacun des deux constituants à 96,5 ºC.

c-       La pression totale de la vapeur en cours de distillation.

Exercice N°3
On veut tracer la courbe d’équilibre T vs x-y pour le mélange binaire n-butane et npentane
sous une pression de 44.7 psi (3.04 atmosphères). On supposera que le
mélange est idéal et que les lois de Raoult et Dalton sont applicables.
1) Déterminer le domaine pertinent de variation de la température pour ce mélange.

2) Pour différentes valeurs de la température, obtenez les valeurs d’équilibre x-y sur
la base du n-butane, constituant le plus léger.

3) Tracer les courbes T vs x ou y et y vs x

Soit un mélange n-butane n-pentane de composition 30%-70% molaire sous 3


atm. Ce mélange, initialement gazeux, est refroidi.

4) À quelle température apparaitra la première goutte de liquide et quelle sera sa composition ?


5) Quelles seront la composition du gaz et sa température après avoir condensé 50
% du mélange initial ?

6) Calculez les valeurs de la volatilité K du n-butane en utilisant les résultats obtenus en 2

Correction de la Série d’exercices N°1

Ex 1 :
Ex 2

a- La relation d’ANTOINE donne la pression de vapeur saturante d’un constituant pur en


fonction de sa température :

log10 P = A  [B / (T + C)]

La pression P est exprimée en bar, T est en Kelvin et les coefficients A, B et C sont des
valeurs empiriques. La pression de vapeur saturante au point d’ébullition normal est de 1
atmosphère que l’on assimile à 1 bar. Le logarithme en base 10 de 1 est nul. Par conséquent :

A = [B / (T + C)] et T + C = B / A

T = B/A  C

En remplaçant par les valeurs numériques, on obtient :

T = 446,67 K

Et la température d’ébullition du 1,4-dichlorobenzène est telle que :

Téb = 173,5 ºC

b- La pression de vapeur saturante à 96,5 °C est obtenue en remplaçant à nouveau dans


l’équation d’ANTOINE les valeurs littérales par leurs valeurs numériques. Ainsi, la pression
de vapeur de l’eau est donnée par :

log10 P = 5,402 21  5,441 27 =  0,039 06

Pour obtenir la pression P, il faut prendre l’exponentielle de l’équation précédente. Il est


nécessaire au par-avant de transformer le logarithme décimal en logarithme népérien :

Ln P = 2,303 log10 P =  0,08995

et

P(eau) = 0,914 bar ou encore 685,5 mmHg


La même démarche avec la vapeur démarche se fait avec le 1,4-dichlorobenzène. On obtient :

P(1,4-dichlorobenzène) = 68,2 mmHg

c- La pression d’ébullition du système est évidemment égale à la somme des pressions de


vapeur saturante de deux constituants, soit :

P(totale) = 685,5 + 68,2 = 753,7 mmHg.

Cette valeur est tout à fait compatible avec le fait que la pression atmosphérique normale à la
température de 100 ºC est de 760 mmHg.

Ex3 :

Vous aimerez peut-être aussi