Vous êtes sur la page 1sur 5

Corrigé TD n°2

Calcul Réseaux électriques

Exercice n°1
1- Valeurs efficaces des courant de ligne I1, I2 et I3
𝑈
Le couplage est étoile U= √3V d’ou V = = 230𝑉
√3
V 230
Comme R1= R2 = R3 = R I1 = I2 = I3 = R = = 4.62 A
50

2. La puissance active consommée par les trois résistances :


Les résistances sont purement actives la tension et le courant sont en phases ∅ = 0
cosϕ =1
P = √3UI cosϕ = √3 × 400× 4.62 ×1= 3200 W
2- Un court-circuit a lieu sur la phase 3, les valeurs efficaces des courants de ligne I1 et I2.
𝑈 400
I1 = = =8A
𝑅 50

I2 = 8 A
3- La phase 3 est coupée, les valeurs efficaces des courants de ligne I1, I2, I3
U 400
I1 = = =4A; I2 = 4 A ; I2 = 0 A.
2R 2∗50

Exercice n°2
1. La puissance active consommée par les ampoules PTL
PTL = 10×75 = 750 W
2. La puissance réactive consommée par un moteur
WQm = Pm tan ϕ = 1500×0.75 = + 1125 Var (Q > 0 moteur est inductif).
3. Les puissances active PT et QT et réactive consommées par l’installation
PT = PTL +PR +P3M = 750 + 1875 + (3×1500) = 7.125 kW
QT = 0 + 0 + (3×1125 )= +3.375 Kvar (on suppose que les ampoules et le radiateur sont purement
résistifs Leurs puissances réactives sont nulles) )
4. Le facteur de puissance
Puissance apparente de l’installation :

ST = √𝑃𝑇2 + 𝑄𝑇2 = √7.1252 + 3.3752 = 7.884 kVA


Facteur de puissance de l’installation :

1
𝑃𝑇 7.125
𝑐𝑜𝑠∅ 𝑇 = = = 0.904
𝑆𝑇 7.884
5. L’intensité efficace du courant dans le câble de ligne
𝑆𝑇 7884
I= = = 34.3 A
𝑈 230

6. On ajoute un condensateur en parallèle avec l’installation pour relever le facteur de puissance à


0.93.
Le condensateur permet à l’installation, de consommer moins de puissance réactive pour une même
puissance active.
Un condensateur ne consomme pas de puissance active donc l’installation consomme toujours
P’= P = 7.125 kW.
Facteur de puissance est maintenant cos ϕ’ = 0.93 d’où tan ϕ’ = 0.4
La nouvelle puissance réactive est :
Q’ = P’ tanϕ’ = 7.125×0.4 = + 2.85 kvar
Le condensateur consomme la puissance réactive :
Qc = Q’ – Q = 2850 – 3375 = - 525 vars
(Qc < 0 : un condensateur est un générateur de puissance réactive).
𝑄 525
Qc = -U²Cω d’où C = 𝑈 2𝐶𝑊 = = 32 µF
2302 314

Rmq :
En calculant la nouvelle puissance apparente ainsi que le nouveau courant de ligne avec le système
de compensation
S’ = √(𝑃′2 + 𝑄 ′2 ) = √(7.1252 + 2.852 ) = 7.674 kVA (au lieu de 7.884 kVA)
𝑆′ 7674
I’ = = = 33.4 A ( au lieu de 34.3 A sans condensateurs).
𝑈 230

Nous remarquons que la puissance apparente est donc plus faible, le courant de ligne également. Le
courant de ligne étant moins important, les chutes de tension et les pertes par effet Joule dans les
lignes de distribution sont réduites d’où l’intérêt à installer un système de compensation d’énergie
réactive.
Exercice n°3
1. Pour un système triphasé déséquilibré ou un système équilibré dont le neutre n’est pas
accessible, on mesure la puissance active absorbée par un récepteur triphasé à l’aide de deux
wattmètres. Le schéma de montage est le suivant (Fig.1.)

2
Fig.1. Mesure puissance par la méthode des deux wattmètres

Si on appelle P1 et P2 les puissances mesurées par les wattmètres W1 et W2, on détermine ;


la puissance active absorbée par la charge à l’aide de la relation :
PT = P1 + P2
La puissance réactive à l’aide de la relation :
𝑄𝑇 = √3 ( 𝑃1 − 𝑃2 )
Puissance active totale
Pt = Pa + Pb = 12100 +6900 = 19000 W
Puissance réactive totale

Qt = √3 (Pa - Pb ) = √3 ( 12100 -6900 ) = 9000 Var


Le facteur de puissance total
𝑄𝑇 900
tan∅ 𝑇 = = 1900 = 0,474 cos∅ 𝑇 = 0,904
𝑃𝑇

Le courant en ligne total


𝑃𝑇 19000
It = = = 31.9A
√3𝑈𝐶𝑂𝑆∅ √3380∗0.904

2. La puissance active P1 du moteur M1


𝑃1 = 𝑃𝑇 − 𝑃2 = 19000 − 3750 = 15250 𝑊
La puissance réactive du moteur M1
Q1 = Q T − Q 2
Or Q2 = P2 tg∅2 = 3750 ∗ tg(arcos0.866) = −2165 Var (Le moteur M2 est capacitif ∅2 < 0 )
Q1 = 9000 − (−2165) = 11165 Var
Le facteur de puissance cos∅1
𝑄1 11165
tg∅1 = = 15250 = 0.732 cos∅1 = 0.807
𝑃1

3
3. La puissance active dans la ligne
PL = 3. rI2 = 3.0.48. 31.92 = 1465 W
La puissance réactive de la ligne
QL = 3. L. W. I2 = 3 ∗ 0.2 ∗ 2 ∗ 3.14 ∗ 50 ∗ 31.92 = 610 VAR
En utilisant le théorème de Boucherot
Théorème — Si un circuit contient n composants absorbant chacun une puissance active
Pi et une puissance réactive Qi alors les puissances totales du circuit vérifient :
𝑷𝑻 = ∑𝒏𝒊=𝟏 𝑷𝒊 ;
𝑸𝑻 = ∑𝒏𝒊=𝟏 𝑸𝒊
Pensemble = Pt + PL = 19000 + 1460 = 20460 W
Qensemble = Qt + QL = 9000 + 610 = 9610 VAR
Or la puissance apparente
2 +Q2 2 2
S=√Pens ens = √20460 + 9610 = 22604 VA et S=√3 𝑈𝑏 .IL
Ce qui nous donne la tension composée au départ de la ligne
S 22604
Ub = = = 409.10 V
√3IL √3 31.9
Exercice n°4
1. Le courant maximal d'emploi Ib
La canalisation C alimente uniquement le transformateur T2 de puissance 630 kVA.
Le courant Ib est donc pris égal au courant nominal du transformateur :
𝑆𝑛 630∗103
Ib = In= = = 66A
√3𝑈𝑛 √3∗5.5∗103

Le courant maximal d'emploi Ib est déterminé sur la base de la somme des puissances des
récepteurs alimentés, en appliquant si nécessaire des coefficients d'utilisation et de simultanéité.
En moyenne tension, une canalisation alimente le plus souvent un seul récepteur (transformateur,
moteur, four, chaudière), dans ce cas Ib est pris égal au courant assigné de l'appareil.
2. L'impédance du transformateur T1 est :
U2n Ucc (5.5∗103 ) 8
ZT1 = ∗ = ∗ = 0.242 Ω
Sn 100 10.106 100

3. En négligeant l'impédance amont au transformateur et l'impédance de la liaison transformateur


- jeu de barres, le courant de court-circuit maximal à l'origine du câble est égal au courant de court-
circuit du transformateur

4
𝑈𝑛
𝐼𝑐𝑐𝑚𝑎𝑥 = 𝑚𝑐 KA
√3𝑍𝑇

m : facteur de charge à vide=1.05


c : facteur de tension =1.05
𝑈𝑛 5.5 ∗ 103
I𝑐𝑐𝑚𝑎𝑥 = 1.1 ∗ = 1.1 ∗ = 14.43 𝐾𝐴
√3𝑍𝑇1 √3 ∗ 0.242
Le courant de court-circuit maximal à l’origine du circuit est calculé pour déduire le pouvoir de
coupure Pdc du dispositif de protection.
4. La section des conducteurs satisfaisant à la contrainte du court-circuit est :
Si on suppose que la température du câble avant le court-circuit est égale à la température
admissible en régime permanent.
Dans ce cas, la section du conducteur satisfaisant à la contrainte du court-circuit est :
IccMax
S2 ≥ √t
k
D’où S2 ≥ 68.65mm2
La section minimale à retenir est donc 𝑆2 = 70𝑚𝑚2.

Vous aimerez peut-être aussi