Vous êtes sur la page 1sur 2

Introduction physique TP 4ème

I- But du TP  :
- Établir expérimentalement la relation entre la
charge q emmagasinée par un condensateur et la
tension électrique entre ses bornes.
- Définir la capacité d’un condensateur.
II- Montage  :
Afin d’établir la relation charge tension il faut s’affranchir de
l’intensité qui doit rester constante.
Borne -
Pour cela, on utilise un générateur idéal de courant (L’intensité du
courant est fixée à I = ….. A), un condensateur, un voltmètre et un ampèremètre.

Attention : les condensateurs


utilisés sont des condensateurs
électrochimiques polarisés (ont
Générateur idéal deux pôles + et - ). Veuillez à
orienter correctement le
de courant
condensateur sous peine
d’explosion violente de celui-ci !

III- Protocole expérimental  :


- On met le générateur idéal de courant en marche, on déclenche simultanément le chronomètre et on relève
les valeurs de la tension à différentes dates.

Les résultats sont indiqués dans le tableau ci-dessous :

Sachant que pour une valeur constante de l’intensité i, on a q = I.t, compléter le tableau suivant :

t (s) 0 15 30 45 60 75 90 105 120

uC (V) 0

Q(C) 0

IV- Travail demandé  :


- Tracer le graphe q = f(uC)
- Que constatez-vous ? Quelle relation existe entre q et u ?
- Quelle est la valeur du coefficient directeur ?
Conclusion : la relation charge-tension est : ………………

V- Capacité du condensateur.
Sur le condensateur, on peut lire l’indication capacité C = ……. Qu’en concluez-vous ?

Donc la relation charge-tension est : ………………

Conclusion  : Un condensateur soumis à une tension uC prend une charge q proportionnelle à uC telle que:

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 1 sur 2


Introduction physique TP 4ème

q: charge prise par le condensateur en coulomb (C)


uC: tension électrique régnant aux bornes du condensateur en volt
q = …. uC    avec
(V)
     C: capacité du condensateur en farad (F)

Remarque: le farad est une unité représentant une très grande capacité, rarement rencontrée en électronique
ou au laboratoire. On utilise couramment les sous multiples: 1mF=10 -3F, 1µF=10-6F, 1nF=10-9F (nanofarad) et
1pF=10-12F (picofarad).
C
Exemple  : Capacité d’un condensateur plan Armature d’aire S
Diélectrique de permittivité 

C=

avec e distance entre les armatures


d’aire S

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 2 sur 2

Vous aimerez peut-être aussi